OK
Accueil  > Marchés  > Cotation EDF  > Actus EDF

EDF: désaccord avec l'Europe et bilan mitigé 14 ans après la libéralisation du marché


Actualité publiée le 16/03/21 09:22

Pour l’Union européenne, le démantèlement d’EDF serait nécessaire afin de permettre une réelle avancée, que ce soit au niveau des énergies utilisées ou de l’ouverture à la concurrence.

Alors que le projet Hercule vise à restructurer EDF en trois entités, avec notamment EDF Bleu, dédié aux activités nucléaires et au réseau de transport, EDF Vert, consacré à la distribution d’énergies renouvelables et EDF Azur, chargé de l’hydraulique, l’Union européenne ne verrait comme solution que la dissolution d’EDF en trois entités se faisant concurrence et abandonnant le nucléaire.

Pour EDF, cette solution ne serait toutefois pas pertinente, une telle décision n’étant d’après le groupe favorable ni pour les consommateurs, ni pour l’emploi et encore moins pour les objectifs fixés en termes d’émission de CO2.

Entre EDF et l’autorité européenne, l’un des principaux points de désaccord tourne autour de la question du nucléaire. La Commission européenne ne juge en effet pas pertinente la stratégie nucléaire envisagée, le nucléaire n’étant d’après elle pas en phase avec ce dont a actuellement besoin la planète.

Sur ce point, les représentants d’EDF ne sont toutefois pas en accord, le nucléaire offrant l’avantage de limiter la production de CO2. Il s’agit d’ailleurs d’une alternative primordiale pour différentes nations à travers l’Europe, pour lesquelles le nucléaire pourrait être un moyen de développement.

Par ailleurs, alors que la libéralisation du marché de l’électricité a été instaurée en 2007, les consommateurs ne semblent pas être en mesure d’en bénéficier pleinement. Certes, comme le rappelle MaPetiteEnergie, les contrats d’électricité pas cher sont de plus en plus nombreux. Pour ce qui est de l’avantage financier à en tirer pour les usagers, il faut néanmoins prendre le temps de bien consulter les offres.

Dans les faits, le principal impact de la libéralisation du marché de l’électricité se constate principalement dans l'inconfort que subissent les consommateurs. Le démarchage dont ils font l’objet s’est en effet développé dans les grandes largeurs, avec des approches décriées de manière appuyée.

En décembre dernier, le concurrent d’EDF, Engie, était ainsi condamné à une amende de 230 000 euros pour un total de 23 infractions. Une sanction qu’il faut toutefois remettre en perspective, EDF ayant mis en avant plus de 10 000 situations de pratique déloyale, avec notamment des faits de démarchage abusif.

Au-delà du démarchage non réglementé généralisé à tous les acteurs du secteur, la libéralisation du marché a rencontré d’autres limites. C’est également au niveau des tarifications peu lisibles voire trompeuses que les consommateurs sont confrontés à des difficultés. Il est donc nécessaire de déchiffrer les grilles tarifaires pour s’assurer de l’attractivité des tarifs proposés, notamment pour ce qui est des plages heures pleines et heures creuses dont l’intérêt n’est réel que pour certains foyers.

C’est donc en partie en se basant sur ces divers constats que les représentants du groupe EDF martèlent que la dissolution de l’activité en trois pôles concurrents ne sera pas nécessairement bénéfique aux usagers, ni au secteur de l’énergie dans sa globalité.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
cqPvap8Z4Heik2qQd9Onqh1USMpYgpCLGm5ACda0uPo9tVDjiARqRjKUjdY8t1F0
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.