OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

L'impact du caritatif sur les actions


Actualité publiée le 26/10/21 10:32

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les propriétaires des grandes entreprises créaient des fondations à but non lucratif ? Bien entendu, c'est pour aider. Mais, plus que cela encore, cela offre des avantages non négligeables, tant en matière de fiscalité, que de marketing. La Fondation Louis-Vuitton, la Chan Zuckerberg Initiative (CZI), la Fondation Bill et Melinda Gates, sont autant d'exemples qui démontrent la démocratisation de cette pratique parmi les personnes les plus riches.

Que ce soit un mécénat d'art comme pour la Fondation Louis-Vuitton ou des activités plus diverses pour les deux autres entreprises américaines, porter un message et des actions humanistes renforce toujours une entreprise. À titre d'exemple, les galas caritatifs, qu'ils soient sous forme de tournois, de vente aux enchères, ou d'un dîner, sont toujours un plus pour la société qui l'organise. L'image est primordiale, d'autant plus lorsque l'on est coté en bourse. Cela démontre la bonne santé des finances tout en offrant une vitrine méliorative pour la marque.

Regardons donc ensemble ce que l'investissement des grandes sociétés dans le caritatif peut nous apprendre pour mieux investir.

Un gain fiscal tout en pouvant investir

Si la loi française accorde une réduction de 60% sur le montant du don, ce n'est pas le cas des États-Unis qui se contente d'un tiers de la somme. Mais, quand on sait que le couple Zuckerberg a annoncé y placer la quasi-totalité de leurs actions Facebook (plus de 40 milliards de dollars), la déduction fiscale fait tout de suite sens. De plus, la fondation est un moyen pérenne de préserver le capital d'une entreprise.

En gardant le monopole des décisions et en échelonnant l'investissement dans la fondation, le contrôle sur l'entreprise est optimal. Enfin, si les fondations créées doivent impérativement « aider l'humain », les Zuckerberg ont créé une limited liability company (LLC). Dans ce cas précis, il n'est pas interdit d'investir dans des sociétés privées ou de faire des bénéfices. Pas plus qu'il n'est prohibé de faire du lobbying ou d'user des fonds pour de la politique.

Un excellent moyen d'investir dans la recherche numérique par exemple, fer de lance de l'entreprise Facebook, ou bien autre chose.

calculatrice

Légende : Facebook a bâti son empire sur le lien social, la fondation est dans une continuité logique

Et, comme si cela ne suffisait pas, en plus de ces avantages très nombreux, le caritatif offre une excellente image. Mais faire de la publicité ? Est-ce bien là leur seule recherche ? Non. L'aura d'une entreprise pouvant investir dans l'humanitaire va bien au-delà.

Une image qui donne confiance

Si, bien entendu, jouir d'une bonne réputation est une bonne chose, ce n'est pas l'objectif principal des équipes marketing qui organisent cela. Ce qui compte réellement aux yeux des entreprises cotées en bourse, c'est l'image qu'ils renvoient aux investisseurs et aux actionnaires. Ainsi, la création d'une Fondation démontre une grande solidité de l'entreprise tout en diversifiant ses marchés et donc son capital. Si, bien entendu, l'action de LVMH n'est pas directement liée à la fondation Louis-Vuitton et son musée, il s'agit bien là d'une augmentation du capital du groupe.

De par la construction de la magnifique structure d'abord, mais aussi par la possession même des œuvres d'art qu'il abrite. Les visiteurs seront enchantés, la marque Vuitton, associée au luxe et à l'art est mise en avant sans prosélytisme outrancier. Le tout, en investissant dans des secteurs profitables qui augmentent la confiance des actionnaires.

fondation Vuitton

Légende : Le groupe LVMH a fait appel à un architecte de premier plan pour sa fondation, une question de prestige

Philanthropes, mais businessman avant tout

Il y a donc un triple avantage à investir dans l'humanitaire pour les sociétés cotées en bourse. Elles peuvent diversifier leurs secteurs d'activités tout en gardant un contrôle sur le capital. L'investissement permet un gain fiscal non négligeable quand on prend en compte les sommes qui sont en jeu. Enfin, il façonne de par son existence même la publicité pour les actionnaires comme les clients de ces groupes. Ainsi, la marque renforce son aura auprès du grand public tout en montrant à ses actionnaires une base très solide.

C'est donc une situation gagnant-gagnant entre les actionnaires et les entreprises et ce n'est pas un hasard si le marché raffole de ce genre de nouvelles.

Ne voyez donc pas dans Bill Gates ou Warren Buffet seulement des philanthropes qui ne savent plus comment dépenser leur argent. Ils restent des génies qui savent parfaitement piloter leurs fortunes. La bonne santé apparente d'une entreprise cotée en bourse est la priorité si l'on veut pouvoir durer dans le temps. Ces géants l'ont tous parfaitement bien compris. Et quoi de mieux dans ce sens que de se révéler indispensable au bien-être des gens ? Pas grand-chose.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qnltPUIBzrKW-jD-R2pLjZpoZ3cnMKCTqjxlyUH4lRNhcKmmoA4toHeJd5kGlBQD
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.