OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Soitec Silicon  > Actus Soitec Silicon

Soitec: l'arrêt des négociations avec ConcenSolar passe mal.


Actualité publiée le 06/08/15 11:08
(CercleFinance.com) - Séance houleuse pour Soitec, dont le titre, coutumier il est vrai des variations prononcées, abandonne 4,2% à environ 0,7 euro au lendemain de l'annonce de l'arrêt de négociations avec ConcenSolar, partenaire commercial de Suncore Photovoltaic Technology Co.

Celles-ci portaient sur la cession de plusieurs actifs solaires et compromet la stratégie de recentrage du groupe sur son coeur de métier électronique.

Soitec a exprimé ses regrets après l'échec des discussions, d'autant plus déroutant qu'un accord avait été conclu fin mai entre les 2 parties, et devant 'la perte d'une opportunité de plus-value attendue de la cession'.

Compte tenu des valeurs comptables dépréciées sur ces actifs à la fin de l'exercice fiscal clos le 31 mars 2015, le groupe a en outre indiqué qu'il n'enregistrera pas de nouvelles dépréciations sur ces mêmes actifs dans ses comptes.

Soitec, qui espérait générer du cash, tombe de haut et va devoir supporter des coûts fixes et de restructuration sur une période plus longue que prévu, a souligné Bryan Garnier dans une note.

Toujours neutre sur la valeur, l'analyste a réduit son objectif de cours de 75 à 70 cents. Il anticipe désormais une charge totale de 40 millions d'euros sur l'exercice 2015/2016, dont 10 millions de coûts de restructuration, 9 millions au premier trimestre, 9 autres millions au deuxième, 8 millions au troisième et 4 millions au quatrième.

Bryan Garnier continue par ailleurs de penser que Soitec procèdera à une nouvelle augmentation de capital, alors que la dette brute de la société s'élève à 227 millions d'euros.


Copyright © 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.