OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

Soutenu par Jean-Bernard Lafonta (HLD), Coyote diversifie ses produits et renforce sa présence en Europe


Actualité publiée le 03/10/22 17:28

Jeudi 15 septembre, Coyote a ouvert une nouvelle boutique à Lyon. Preuve de la bonne forme actuelle du spécialiste français d’aide à la conduite, malgré la concurrence frontale de Waze. Soutenu par le fonds d’investissement HLD de Jean-Bernard Lafonta, Coyote renforce depuis quelques années sa présence en Europe et diversifie ses produits.

Le 15 septembre dernier, le leader français de l’information routière communautaire Coyote a ouvert une nouvelle boutique à Lyon. Il en compte désormais 13 dans l’Hexagone, et une trentaine en Europe. Fondé en 2005, Coyote a réussi à se faire une place sur le marché de l’aide à la conduite, et affiche un chiffre d’affaires (CA) de 135 millions d’euros pour un résultat opérationnel de 50 millions d’euros. Sa valorisation a même été multipliée par trois en l’espace de dix ans, pour atteindre 500 millions d’euros. Son activité historique, soit le service d’aide à la conduite fourni via boîtiers (vendus entre 159 et 349 euros), représente actuellement 80% de son CA.

Coyote poursuit donc son bonhomme de chemin, malgré l’omniprésence sur ce marché du géant Google et de sa filiale Waze. « Google fait gagner du temps aux conducteurs, nous leur faisons gagner de l'argent », estime Benoît Lambert, le directeur général de Coyote depuis 2015. Cet ancien haut cadre chez Sony France a souhaité faire sortir le groupe de son positionnement à risque. La stratégie ? Un produit, un service, un pays, une technologie.

Pour mettre au point son plan ambitieux, Benoît Lambert peut notamment compter sur le soutien du fonds d’investissement européen HLD, propriétaire de 20% du capital du groupe depuis sept ans. Dirigé par Jean-Bernard Lafonta, HLD a fait de Coyote l’une des pépites de son portefeuille avec l’objectif d’étendre ses services au-delà du simple contrôle de radars, via la diversification de ses produits. HLD travaille également à poursuivre le développement de la société en France et en Belgique, et à renforcer son européanisation en Italie, Espagne et Allemagne.

L’accompagnement du fonds de Jean-Bernard Lafonta porte ses fruits puisque la société s’étend désormais en Belgique, en Italie, en Espagne et au Portugal. 370 salariés répartis dans ces pays répondent aux besoins d’une communauté de plus de 5 millions d’utilisateurs. De plus, Coyote déploie partout ses diversifications. « Nous étions axés vers le grand public, nous sommes désormais une plateforme de services », indique le DG.

En effet, la croissance de Coyote s’appuie sur trois nouveaux métiers. Fin 2017, le groupe a fait l’acquisition du spécialiste de la géolocalisation Traqueur. Une opération qui lui permet de se positionner comme l’expert européen de la récupération de véhicules volés. 150 000 boîtiers antivols sont installés chaque année. « Nous attaquons aussi le marché des deux-roues et l'activité devrait peser 35% de notre chiffre d'affaires d'ici trois ans », précise Benoît Lambert.

De par la technologie Traqueur, Coyote affirme récupérer 91% des véhicules volés en moins de 24 heures. Et dans 93% des cas, les véhicules sont en bon état. La société se rémunère sur l’installation des boitiers (entre 100 et 200 euros) et sur les abonnements.

Ce service de géolocalisation est bien assorti avec une autre diversification du groupe : la gestion des flottes d’entreprise. Ainsi, Coyote se positionne sur le marché professionnel et se crée une autre source de revenu régulier.

Pour continuer de grandir, l’entreprise souhaite maintenant exploiter la masse de données de navigation collectées grâce aux millions d’utilisateurs de son service. « Une bonne partie de notre savoir-faire réside dans le traitement en temps réel des informations transmises par nos clients », souligne le patron de Coyote. Ces données anonymisées, qui valent aujourd’hui de l’or, intéressent bien évidemment des sociétés comme Vinci, Michelin ou encore Here, le spécialiste européen des cartographies en ligne, et concurrent de Google.

Si Coyote veut faire le poids face aux grands agrégateurs de données, il doit toutefois continuer de s’étendre en Europe. La Pologne, l’Allemagne et les Pays-Bas sont les prochains pays visés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email
qnltPUIBzrKW-jD-R2pLjULOijC3MTw45gKXOsPN3tB7-YIuSifQr26Uxt7Hk8xB
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.