OK
Accueil > Analyses > Chroniques

MF Global fait faillite et alors ?

Par Samuel Rondot, le 03/11/2011

samuel rondot

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

La semaine a débuté avec un gros titre de plus, MF Global un courtier américain fait faillite.

Ce n'est ni le premier, ni le dernier me direz-vous. C'est probablement vrai. Pourtant, il y a un certain nombre de détails écrits entre les lignes qui devraient nous faire bien plus peur qu'Halloween.

Commençons par la raison de la faillite : le big boss (au passage un ex-élu et employé de Goldman Sachs, rien de moins) spécule avec l'argent de la société. Jusque-là rien de bien étonnant, les banques font toutes pareil. Sauf qu'il prend des positions assez monumentales et plus encore sur un ou plusieurs actifs assez risqués, les dettes européennes, au premier rang d'entre elles, la dette italienne.

Évidemment, vu les taux d'intérêt qui s'envolent, ça permet de toucher de gras dividendes très vite, c'est les actionnaires qui vont être contents.

Il a juste oublié un détail dans son calcul, lorsqu'on fait un tel trade avec du levier (on achète pour plus que ce que l'on a sur son compte) et que ça ne se passe pas vraiment comme on l'avait prévu, il faut faire face aux appels de marges.

La semaine dernière, notre cher trader a subi de plein fouet le sommet de la zone euro et surtout l'impact sur les taux italiens qui se sont fortement détendus.

Bilan des centaines de millions de perte en capital pour la société et plus rien dans les caisses. Il n'y a pas d'autre issue que la faillite.

Bien fait, un gros méchant de la finance qui en prend plein sa face, tant mieux !!!!

Oui mais ….

MF Global c'est la 8eme plus grosse faillite de l'histoire US avec à la clé 2900 employés. Je suis pas sûr qu'ils sont tous coupables des décisions de leurs boss.

Beaucoup plus préoccupant, depuis l'annonce de la faillite, les autorités de tutelle demandent en masse des compléments d'informations que la société ne s'empresse pas du tout (bien au contraire) de leur donner. Y'aurait-il des cadavres dans le placard (vous me direz c'est la saison).

Bien pire encore, il se pourrait que dans les derniers jours, pour payer leur marge, la société ait utilisé des fonds clients. Ces fonds sont censés être « ségrégés », c'est à dire séparés de l'argent de la société.

Sans compter tous leurs clients qui vont devoir tenter de récupérer leurs fonds et qui pendant ce temps là ne peuvent pas trader. Vous vous dites certainement, comme c'est une société américaine ça ne concerne que des gens qu'on ne connait pas, pas grave. Sauf qu'à l'heure de la finance mondialisée n'importe qui peut avoir choisi MF Global comme dépositaire, ou au contraire pas n'importe qui du tout, puisqu'un des acteurs de premier plan qui propose ses services depuis le Luxembourg en France pour les traders particuliers est dans ce cas. Ils ont dû annoncer hier matin à tous leurs clients qu'ils ne pouvaient plus passer d'ordre sur leurs comptes. Quant à leurs comptes …. Il va falloir être patient dans le meilleur des cas.

Je ne sais pas ce qui est pire ?

- Que le « big boss » d'une boîte puisse faire ce qu'il veut du capital au point de faire fumer sa boîte. Comment les actionnaires ont pu le laisser en arriver là ?

- Qu'un courtier puisse prendre de tels risques au point de mettre l'existence de sa raison d'être en question.

- Que le big boss en question soit un ancien élu et employé des maîtres du monde moderne Goldman Sachs. Il y a des vilains canards partout mais ça commence à faire beaucoup.

- Que les autorités de tutelle n'aient rien vu ou n'aient rien pu voir.

- Que le boss en question ait pu taper dans la caisse et utiliser des comptes clients (si l'info devait se confirmer).

La tête me tourne.

Je fais ce métier depuis plus de 15 ans. Depuis 10 ans je dis à qui veut l'entendre que la grosse finance marche sur la tête. Chaque déjeuner, prise de contact avec des vieux potes à droite ou à gauche, j'entends des histoires à dormir debout. Certains se font mousser, d'autre concourent pour celui qui a la plus grosse mais derrière ça, les Kerviel et autres traders d'UBS, je peux vous assurer que c'est l'arbre qui cache la forêt de toutes ces histoires sous le tapis.

Le problème le plus évident c'est la concentration du secteur mais cette remarque peut être élargie a bien d'autres secteurs.

Le second problème c'est le manque de moyens financiers et humains des autorités de tutelle voire même des départements de contrôle interne. Je me suis exprimé à ce sujet des milliers de fois. Prenez les plus compétents et proposez leur des centaines de milliers d'euros chez les plus gros ou bien un quasi salaire de fonctionnaire pour contrôler tout ça, ils vont choisir quoi ?

Et pourtant la solution serait simplissime. La finance n'existe pas sans contrôle. Créons un impôts, une taxe ou comme vous voulez l'appeler pour financer sur chaque deal qui sort avec un profit, les organismes de contrôle, interne et au niveau règlementaire.

La finance est devenue tellement complexe, tellement élitiste que seul celui qui fait est censé comprendre son sujet (et encore j'aimerais en être certain). Ces chefs, ces contrôleurs s'assurent eux que les résultats soient bons, les moyens c'est pas qu'ils s'en foutent c'est qu'ils comprennent plus.

Quand j'ai commencé, notre métier c'était de passer du temps au téléphone pour discuter avec les différents acteurs, profiter de l'expérience des uns, des infos des autres.

Aujourd'hui vous êtes face à un écran de news soi-disant centralisé avec un clavier et plus de 50% des jobs sont fait par des machines, comment en est-on arrivé là ?

Le taux de corrélation sur action est supérieur à 80% (écrit autrement ça veut dire que tout bouge en même temps), les performances des acteurs de la finance sont ultra corrélées, tout le monde fait pareil, tout le monde fait les indices. La finance intelligente est morte.

Je suis presque certain que la faillite de MF Global fera les gros titres quelques heures et pas une de plus. Pourtant c'est le reflet d'un monde malade.

En disant ça, je scie à moitié la branche sur laquelle je suis assis. Vu de l'extérieur pour les non-initiés, tout ceux qui sont de près ou de loin dans la finance sont à mettre dans le même sac.

C'est un peu comme si vous aviez autant de doute sur l'intégrité du maire de votre petite commune que sur celle des ministres et autres énarques dont la France a perdu toute sa confiance. Il reste des exceptions mais vous savez bien que ce n'est pas eux qui en retirent grand-chose et qui au contraire donnent toute leur énergie et parfois bien plus.

A chaque fois le problème est le même : l'absence totale de contre-pouvoir avec des compétences et des moyens pour vérifier, sanctionner.

Ça vous paraît logique que pas un seul individu n'ait fini en taule lors de la crise des subprimes aux US ? Ils ont collectivement mis la croissance mondiale à genoux, quasiment fait sauter le système de l'intérieur et pas un seul n'a payé ?

On parie combien qu'il y aura autant de coupables de la crise des dettes souveraines en Europe ?

Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.