OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Votre équipement de trader

Par Caroline Domanine, le 16/03/2015

Caroline Domanine

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Dans l’article précèdent, j’ai abordé le premier pilier de la réussite en trading : votre mental. Aujourd'hui, nous allons être plus concrets et parler des outils indispensables et souhaitables pour votre réussite. J'ai un peu l'impression d'être devant ma liste de courses, essayant de catégoriser les outils nécessaires tout comme si je prévoyais mes menus de la semaine. Afin de vous apporter plus de clarté, je vais donc fonctionner par « rayons ».

Dans votre arsenal général, nous distinguerons donc 4 grandes familles :

1 - Rayon aménagement d'extérieur

Avant toute chose, soyons pragmatiques, faire du trading avec une mauvaise installation pratique est un frein non négligeable. Environnement sonore, visuel, confort ; tous ces points sont importants et méritent toute notre attention, même si cela peut paraître désuet de prime abord. Pour faire simple, voyons les conditions aidantes pour être concentré sur un travail efficient.

Votre environnement de travail est-il au calme ? L’atmosphère de la pièce est-elle agréable pour vous ? Avez-vous accès au niveau de distraction nécessaire pour votre méthode de travail ? (Ceux qui font du scalping attendent un mouvement précis et doivent pouvoir attendre sans trop s'ennuyer)

Si vous êtes seul et au calme, demandez-vous si cette configuration répond à votre besoin. Certains, en effet, sont habitués à travailler dans des open space ou même dans des cafés et un environnement trop calme les stresse.
A l'opposé, certains travaillent dans des environnements de trading pro, type, arcades ou fond ; cet environnement vous permet-il d'avoir une concentration optimale ?

Dans cette question globale d'aménagement, le trader doit prendre conscience de ses besoins environnementaux pour ensuite les mettre en place de façon judicieuse.
Les besoins diffèrent d'une personne à l'autre et il n'y a pas de réponse toute faite par contre, avoir cette démarche d'optimisation est une base indispensable à la réussite.

L'environnement extérieur, c'est aussi tout le système d'influences qui vous entoure et que vous acceptez de « subir ». Il y a évidemment les recommandations claires et annoncées des « mentors » ; mais aussi tous les messages que nous faisons notre au fil de la journée et qui vont venir influencer nos humeurs et nos choix.

2 - Rayon environnement économique

Personne n'est totalement seul pour faire du trading. Si en pratique notre prise de décision est personnelle, nous faisons partie de tout un parcours économique et nos décisions partent en voyage sur les marchés.
L'environnement économique est donc primordial. Notre ordre passe par internet chez un broker, qui le garde en interne ou le renvoie en DMA ou vers un liquidity provider , qui le garde ou le renvoie vers une banque, etc. Le chemin de l'ordre reste pour beaucoup nébuleux et auréolé de mystères.

Plus votre unité de temps opérationnelle est courte, plus vous prenez d'ordres, plus le choix de votre « partenaire » broker est crucial : vitesse d’exécution, flux, spread, slippage, niveau d’exécution de l'ordre (en interne pour le market maker ; DMA pour les ECN); toutes ces informations font partie de votre environnement économique. Si l'on devait comparer, nous pourrions dire que le choix du broker est aussi fondamental que le choix d'emplacement pour un restaurant. Si vous faites de la grande gastronomie, soignée aux petits oignons, vous pouvez aller presque partout et vous réussirez si vous faites du bon travail. Mais si vous faites du volume type fast food, votre emplacement reste un des aspects les plus importants.

Vous devez donc choisir des partenaires qui répondent parfaitement à votre besoin et eviter de vous adapter aux exigences ou au fonctionnement de votre broker.
Le trading est suffisamment délicat pour ne pas s’encombrer d’un cahier des charges qui ne vous correspond pas.
Il en va de même pour votre connexion internet ou les serveurs que vous pourriez utiliser pour stoker vos outils technologiques.

3 - Rayon technologique

Ce rayon, vous allez y passer un temps certain.
La première question est « où ? » : sur quelle plateforme technologique allez-vous passer vos ordres ? Des plateformes, il en existe des dizaines :  MT4, Tradestation, Prorealtime, Ninja trader , Nano, etc . Sans compter que si vous êtes chez un gros broker, il vous propose aussi sa plateforme « maison ».

Ce choix  n'est absolument pas anodin, car c'est votre interface visuelle et pratique avec le marché, c'est la fenêtre par laquelle vous allez regarder le monde. Ici aussi, peu de vérités empiriques autres que celle-ci : la plateforme doit être « stable » et bien fournie en ticks.

Si l'on garde l'image de la fenêtre, peu en choisiront une qui donne sur un mur ; mais de là à affirmer qu'elle doit donner sur la mer, sur la montagne ou sur la tour Eiffel, à chacun son besoin.
Certaines plateformes sont très simples et d'autres plus complexes. Votre choix sera délimité par votre personnalité (goût pour la technologie) et par les besoins de votre stratégie et de votre méthode de travail.

Dans le rayon « Technologie », on trouve aussi vos indicateurs d'analyse technique, éventuellement vos outils d'aide à la décision (EA ou logiciels spécifiques) ainsi que les différents outils de validation ou d'optimisation stratégique.
A ce jour, la compétence technologique est une base fondamentale de la réussite. Dans un autre article, j’évoquais la mort du « trading à la papa » principalement basé sur une compétence économique. Aujourd’hui ; l’enjeu est essentiellement technique, que ce soit dans les outils choisis ou dans votre analyse.

4 - Rayon analyse de debriefing

Pour valider ou optimiser un paramètre de trading, vous devrez vous équiper. Un système de trading est un ensemble de paramètres combinés : philosophie et signal d'entrée, politique de gestion et d'exposition.  Le nombre de variables possibles est extrêmement vaste et vous devez être en mesure de penser, matérialiser, tester et optimiser vos idées.

Ici aussi, les outils peuvent être rudimentaires ou très sophistiqués. Cela peut aller du tableau excel basic, aux backtests effectués sur des données fiables en nombreuses. Selon ce que vous aurez acheté au rayon technologie, vous serez en mesure de travailler avec une approche quantitative ou avec votre boulier chinois. Vous pouvez tenir un journal manuscrit à la Balzac ou transférer tous vos trades vers une base de données analytique spécifique. 

Toutefois, la démarche de base reste identique : utiliser les informations et les enseignements du passé pour tenter d'améliorer votre futur, utiliser les faits pour tirer des conclusions et faire évoluer votre approche.

Concrètement, les trades passés ne peuvent jamais présager des trades futurs, l'avenir est incertain et aucun économiste, aucun analyste ne peut vous dire de quoi demain sera fait. Toutefois, certaines approches ont plus de potentiel que d'autres, c'est une évidence. Si vous n’analysez pas précisément vos actions passées, vous vous privez d’un grand potentiel de progression.

Comment faire une analyse exhaustive ?

- Vos actions préventives : Je rentre sur le marché sur tel niveau de prix, avec telle stratégie, je positionne mes ordres limites sur tels niveaux.

- Vos actions réactives : Il s’est passé ceci sur le marché, j’ai réagi de telle façon.

- Votre ressenti : Lorsqu’il s’est passé ceci, je me suis senti comme cela.

- Le résultat : L’ensemble de ces actions donne tel résultat.

Cette collecte d’informations vous donnera des informations importantes pour comprendre votre profil de trading, pour augmenter votre compétence d’analyse et pour affiner vos paramètres d’entrée et de gestion.

Comme vous pouvez le constater, avoir un bon mental est indispensable, mais pas suffisant pour dégager durablement des gains sur les marchés. Dans l’article suivant, nous aborderons le dernier pilier de la réussite de votre trading, une stratégie claire et une bonne mise en place.

A propos de l'auteur

Je m’appelle Caroline Domanine, je suis trader en fond propre depuis 2008. Issue d’un milieu plutôt littéraire, rien ne me prédestinait à la réussite : ni mes gouts, ni ma personnalité, et j’ai commencé par vivre un échec rapide et violent. Passionnée de psychologie, j’ai cherché à comprendre pourquoi le trading me rendait folle. Pourquoi, lorsque j’étais en perte, j’augmentais mes positions, pourquoi je coupais mes gains trop tôt, pourquoi je rentrais dans une spirale addictive qui me laissait clouée devant ma station des jours et des nuits entières. J’ai donc entamé un parcours d’apprentissage à différentes techniques de thérapie spécifiques en choisissant le trading comme domaine d’application. Depuis, j’ai développé un trading stable et une activité annexe de coach de trader sur l’aspect comportemental. Retrouvez-moi sur neuro-trading.fr


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur

Investir en Bourse avec Internet