OK
Accueil > Communauté > Forum Unibail Rodamco Wes

Unibail : " L' immobilier à la croisée des chemins "

Cours temps réel: 59,50€  -5,79%

URW


tirelire19
30/11/2020 12:02:22
1

Faisons le point pour renseigner les actionnaires d' Unibail mais aussi les joueurs du jeu abc bourse en vue graphique intra day 10 jours 10 minutes .
Le monde merveilleusement haussier dans le large canal haussier bleu mais voici que le cours marque une pause pour souffler , digérer la hausse , détendre les indicateurs techniques .
Que fait le cours ?
Lui aussi , se met en RANGE .
Les bornes sous vos yeux , vous savez lire ! en gros deux euros le Range c' est pas cher par les temps qui courent !
Soyez patients , attendez la sortie , les volumes vont diminuer là aussi dans le range avant de repartir à la hausse .
Conclusion : tendance haussière dans le canal et le range .
Après le matraquage baissier du cours , le matraquage haussier .
On s' est bien payé la croisée des chemins .

  
Répondre
tirelire19
16/11/2020 14:16:27
1

Chaque cours d' action suit le principe des ANGLES DE GANN.
Ces ANGLES se transforment en CONES D' EVOLUTION DES COURS .
Il suffit soit de prendre un point bas , soit un point haut comme origine des ANGLES .
Cela suit tout simplement cette logique graphique .
Inutile de chercher plus loin , on peut trouver toutes les projections futuristes des cours .
Pour expliquer , l' explosion des volumes c' est très simple : quand un angle est franchi à la hausse ou à la baisse , le cours prend la la direction de l' angle suivant , au franchissement les volumes explosent .
Ici pour Unibail , , l' objectif de hausse à atteindre sera 96 euros
Profitez de chaque repli important pour acheter .
Rattrapage du cours après massacre du cours .

  
Répondre
tirelire19
10/11/2020 11:10:34
1

C' est sûr, çà va remonter pour réparer l' anomalie graphie du 6 mars 2020
Conclusion : achat sur repli pour viser 98 - 100 euros et réparer l' anomalie .
C' est uniquement graphique , çà ne tient pas debout par rapport à la réalité mais c' est comme çà .
Idem pour Airbus .

  
Répondre
tirelire19
10/11/2020 10:41:50
1

Je me place dans la logique graphique avec les inclinaisons baissières et haussières qui sont présentés ici .
Pour les haussières , mêmes inclinaisons vertes
Pour les baissières , mêmes inclinaisons rouges
C' est ce que j' appelle les SPEEDLINES ou lignes de vitesse de propagation du cours
Le support Majeur à rejoindre se situe dans une zone comprise entre 98 et 100 euros .
A partir de ce constat , dont celui de la présence du chandelier isolé du 6 mars ( zone 98 - 100 euros ) qui est une anomalie graphique qui sera réparé .
Je passe HAUSSIER avec pour objectif 98 - 100 euros , je ne donne pas de durée pour rejoindre cet objectif .
On en reparlera .
Cela est totalement différent de la réalité économique du moment .

  
Répondre
tirelire19
10/11/2020 10:14:49
1

Objectif haussier 100 euros sur anomalie graphique du 6 mars 2020 : le petit chandelier isolé entouré de deux gaps , le lendemain 7.8.9 mars groupe de chandeliers isolés .
Toute anomalie graphique de ce genre est réparée cela se vérifie à 100 % , mieux que le vaccin .
Tendance : reprise haussière en correction d' anomalie graphique avec pour objectif 100 euros .
On en reparlera

  
Répondre
gars d'ain
10/11/2020 10:01:45
0

C'est loin d'être dénué de sens, Kamarad druide soviet !

: )


Je m'incline bassement pour te saluer !

  
Répondre
tirelire19
10/11/2020 09:59:30
1

Mon objectif graphique haussier 100 euros

C' est dû à une anomalie graphique d' un tout petit chandelier isolé entouré de gaps le 6 mars clôture à 98 euros

  
Répondre
manuborelli
10/11/2020 09:53:09
1

il n’y a pas d’ak. c’est justement pour ça la hausse

Message complété le 10/11/2020 09:56:00 par son auteur.

on le voyait dans les graphiques hahahahaha

  
Répondre
blind2
10/11/2020 09:51:26
0

Non mais il faudrait tout de même chercher à comprendre à quoi est due cette remontée si vive (l'action fait x2 !!), à l'aube d'une ak, de fermetures de nombreux commerces (surtout en centre commercial), et de l'offre de locaux de commerce et de bureaux de plus en plus importante.

Qui achète à ce prix ?

  
Répondre
tirelire19
10/11/2020 09:49:16
1

Au cours actuel de 57 euros .L' augmentation de capital sera plus supportable pour les actionnaires

  
Répondre
charter
10/11/2020 09:44:09
0

On y est Monsieur! Depuis son point bas elle a quasi doublé...

Pas si mal pour une bête moribonde.

  
Répondre
Luncyan
28/10/2020 13:42:05
3

Luncyan
27/05/2020 09:06:17
2

Unibail ça vaut 25€


On se revoit mi-novembre pour en rediscuter

  
Répondre
RaZ..
22/10/2020 17:23:05
1

merci pour le lien 👍
je partage son point de vue

  
Répondre
manuborelli
22/10/2020 16:14:37
1

j’ai l’impression que le dg christophe cuvillier est un rigolo.

Message complété le 22/10/2020 16:16:16 par son auteur.

https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/good-morning-business/guillaume-poitrinal-woodeum-wo2-unibail-rodamco-westfield-une-bataille-projet-contre-projet-22-10_VN-202010220057.html

Message complété le 22/10/2020 16:20:51 par son auteur.

bressler quitte unibail la société valait 12 milliards
poitrinal quitte unibail 22 milliards
aujourd’hui ça vaut 4 milliards

10 à 12 milliards de pertes avec l’acquisition de westfield

  
Répondre
RaZ..
22/10/2020 15:39:55
0

le feuilleton n' est peut-être pas terminé

"Léon Bressler et Xavier Niel ont indiqué jeudi détenir plus de 5% des titres URW"

attendons un peu avant d' avancer quoi que ce soit...

Message complété le 22/10/2020 15:45:08 par son auteur.

source ZB

Message complété le 22/10/2020 15:48:46 par son auteur.

"Et ne pas oublier le reconfinement d'ici le 1er novembre !"
peut-être mais peut-être pas
quelles sont vos sources pour l' affirmer ?

  
Répondre
Luncyan
22/10/2020 13:16:10
2

Sous peu c'est l'AG

Sous peu c'est la confirmation de l'A.K

Sous peu ça va être moche ici

Message complété le 22/10/2020 13:17:06 par son auteur.

Et ne pas oublier le reconfinement d'ici le 1er novembre !

Message complété le 22/10/2020 13:18:19 par son auteur.

Et pour 6 semaines

Message complété le 22/10/2020 13:23:55 par son auteur.

Et ne pas oublier ma filé H2O car je cible un coup dans le pif d'enfer pour tous les possesseurs de SCPI

  
Répondre
LBWB
22/10/2020 13:11:40
0

Test MM 20 Hebdo fait


Sur UT jour nous avons comblé le gap

  
Répondre
RaZ..
16/10/2020 08:55:03
1

"Unibail-Rodamco-Westfield a besoin d’argent frais "

l' argent il y en a suffisamment !

la trésorerie est pléthore !!

  
Répondre
bart083
16/10/2020 08:42:06
1

Peu avant la clôture des marchés jeudi, Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a finalement réagi. Le conseil de surveillance du spécialiste des centres commerciaux a exprimé son « profond désaccord » avec les propositions faites par le groupe d’investisseurs mené par Xavier Niel et Léon Bressler, qui « ajoutent une incertitude et un risque important dans l'environnement complexe actuel ». Le conseil de surveillance a réitéré son soutien et son engagement en faveur du plan « Reset », qui comprend notamment une augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros.

  
Répondre
JD1976
16/10/2020 08:20:31
1


INVESTIR.FR | LE 15/10/20

Unibail-Rodamco-Westfield est, ce jeudi, la seule hausse du Cac 40. Et quelle hausse ! Jusqu’à +16% alors que toutes les autres valeurs très sensibles à la crise sanitaire et à l’économie chutent.

Impossible de passer, ce jeudi, à côté de la flambée d’Unibail-Rodamco-Westfield en Bourse. Dans un Cac 40 en forte baisse de 2%, les actions de l’exploitant de centres commerciaux gagnent plus de 16%, et cela malgré l’annonce, hier, de couvre-feux à 21 heures dans les grandes métropoles de France où, comme à Paris, les galeries ferment à 20 heures 30, à l’instar des « 4 Temps » à la Défense ou de Créteil Soleil.

La surperformance d’Unibail-Rodamco-Westfield est d’autant plus remarquable que l’entreprise, dont les affaires sont très dépendantes de la bonne santé de l’économie, aurait très bien pu pâtir aujourd’hui, comme l’ensemble des valeurs cycliques, de l’échec des négociations sur un nouveau plan de relance aux Etats-Unis, première économie mondiale, où le groupe réalise presque 30% de son chiffre d’affaires.

Fronde contre l’augmentation de capital

Mais, au lieu de se retrouver lanterne rouge du Cac 40, place qui lui est souvent dévolue depuis la crise sanitaire, Unibail-Rodamco-Westfield signe la seule hausse de l’indice vedette parisien. La raison ? L’énorme augmentation de capital annoncée en septembre, très dilutive pour l’actionnaire, pourrait finalement ne pas avoir lieu.

L’homme d’affaires Xavier Niel, fondateur d’Iliad (Free), et l’ancien PDG d’Unibail, Léon Bressler, qui a dirigé le groupe de 1992 à 2006, font savoir savoir dans un communiqué qu’ils s’opposaient à la levée de fonds de 3,5 milliards d’euros (à comparer à une capitalisation de 5 milliards, en chute de plus de 70% depuis le début de l’année) ; ils détiennent ensemble plus de 4% du groupe. Le projet sera soumis à l’approbation des actionnaires dans un peu moins d’un mois, le 10 novembre.

Xavier Niel et Léon Bressler contestent la stratégie de l’actuel patron Christophe Cuvillier qui, selon eux, repose essentiellement sur l’augmentation de capital et non pas, comme ils en appellent de leur vœu dans un communiqué, sur un recentrage des activités en Europe. Ils souhaitent clairement une cession des activités américaines du groupe, héritées du rachat de Westfield il y a deux ans… Une opération que les deux hommes, qui demandent à siéger au conseil de surveillance, qualifient d’« accident industriel » et d’« aberration stratégique » dans le Figaro. Ils invitent les autres actionnaires à mettre la pression sur l’équipe dirigeante et à voter contre l’augmentation de capital.

Gros « bêta »

Le jour de l’annonce de l’opération, les actions Unibail-Rodamco-Westfield ont fini sur une chute de 10%, avant de redégringoler d’autant le lendemain. L’exploitant de centres commerciaux est devenu cette année, avec la crise, l’un des gros « bêta » de la Bourse de Paris, rivalisant de nervosité avec BNP Paribas, Société Générale et Peugeot. Sur le Cac 40, la palme de la volatilité revient toujours à Renault et ArcelorMittal.

Unibail-Rodamco-Westfield a besoin d’argent frais pour faire face à la crise (qui l’empêche de recouvrer normalement les loyers) et aussi pour se désendetter, afin de préserver une bonne note auprès des agences de crédit et ainsi garder un accès privilégié au marché de la dette. 4 milliards d'euros de cessions d'actifs sont prévus. Lundi, Unibail-Rodamco-Westfield a annoncé qu'il avait conclu un accord pour la vente d'un immeuble à Issy-Les-Moulineaux pour 620 millions d'euros.

  
Répondre

Forum de discussion Unibail Rodamco Wes

202011301202 389002
Ma liste