OK
Accueil > Communauté > Forum Sanofi

Sanofi: légère hausse des résultats à changes constants.

Cours temps réel: 88,44€  0,47%

SAN


gars d'ain
29/05/2020 13:58:45
0

Belle configuration haussière en voie d'achèvement : direction 100 Euros, puis 120 euros..


Comme on le voit sur le graphe, on vient de faire un ETE inversé haussier avec une très longue tête basse sur 70,00 euros.

Le report de la tête nous pointe sur 120 EUROS : on verra si ça suit...


Et donc au passage, ce serait un retour gagnant d'un gros moteur du CAC 40 à un moment ou affiche plutôt en panne.

.

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2020 10:10:02
0

Sanofi va faire du cash pour faire des emplettes structurantes, c'est ce qui a été plus ou moins dit...


Sanofi se désengage de Regeneron, escompte près de 12 milliards dollars


27/05/2020 | 09:59

Paris (awp/afp) - Sanofi espère tirer un produit brut allant jusqu'à 11,7 milliards de dollars de la cession, annoncée lundi, de la quasi-totalité de ses parts dans son partenaire américain Regeneron, a indiqué mercredi le groupe pharmaceutique français.

Regeneron doit lui-même racheter pour 5 milliards de dollars de ses propres actions actuellement détenues par Sanofi.

Ce dernier va vendre le reste sur le marché, à un prix fixé à 515 dollars par action, a-t-il précisé mercredi dans un communiqué.

L'offre publique "sera lancée simultanément aux États-Unis et à l'international", et portera sur 11,8 millions d'actions ordinaires de Regeneron. Les banques coordinatrices disposeront en outre d'une option de 30 jours pour acheter jusqu'à 1,2 millions d'actions supplémentaires.

"Si cette option est pleinement exercée, l'offre publique et le rachat d'actions (par Regeneron) entraîneront ensemble un produit brut pour Sanofi de 11,7 milliards de dollars et se solderont par la vente de la totalité des actions de Regeneron que possède Sanofi, exclusion faite de 400'000 actions de Regeneron que Sanofi va conserver", détaille le groupe français dans son communiqué.


Regeneron est le partenaire américain de Sanofi, avec lequel il a élaboré de multiples traitements ces dernières années, comme par exemple le Dupixent, utilisé entre autres dans le traitement de l'asthme, ou l'anticholestérol Praluent. Cette collaboration doit se poursuivre, avait assuré lundi Sanofi.

Mais leur alliance passait aussi par une présence du français au capital de l'américain. Présent très minoritairement depuis 2004 au capital de l'américain, Sanofi y avait pris son poids actuel (environ 20%) quelques années plus tard.

Dans l'intervalle, le cours de Regeneron s'est envolé en Bourse, ce qui va permettre au groupe français, qui cherche à récupérer des liquidités, de dégager une belle plus-value.

Le géant pharmaceutique français prévoit "d'utiliser le produit net de l'offre et du rachat pour poursuivre sa stratégie visant à stimuler l'innovation et la croissance", a-t-il commenté mercredi.

  
Répondre
gars d'ain
29/04/2020 18:17:33
0

Eh, ben... Ce sont des bonnes nouvelles !


Sanofi: l'AG rejette la rémunération de l'ancien DG, valide le dividende de 3,15 euros

Le 28/04/20 à 18:59

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé mardi le rejet par son assemblée générale des actionnaires de la résolution portant sur la rémunération pour 2019 de l'ancien directeur général Olivier Brandicourt en 2019.

Le groupe pharmaceutique français a déclaré que les conditions financières définitives du départ de l'ex-dirigeant seraient communiquées ultérieurement.

La société a déclaré que les actionnaires avaient approuvé toutes les autres résolutions, en particulier la distribution d'un dividende en espèces de 3,15 euros par action, qui sera mis en paiement le 6 mai.


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Communiqué de Sanofi concernant le point sur la rémunération d'Oliver Brandicourt


https://www.globenewswire.com/news-release/2020/04/28/2023563/0/fr/Sanofi-INFORMATION-SUR-LES-CONDITIONS-DEFINITIVES-DE-DEPART-D-OLIVIER-BRANDICOURT-ANCIEN-DIRECTEUR-GENERAL.html


April 28, 2020 12:26 ET | Source: Sanofi


COMMUNIQUE


INFORMATION SUR LES CONDITIONS DEFINITIVES DE DEPAR D’OLIVIER BRANDICOURT, ANCIEN DIRECTEUR GENERAL


Paris, le 28 avril 2020


Compte-tenu du vote exprimé par les actionnaires sur la rémunération d’Olivier Brandicourt pour l’exercice 2019 lors de l’Assemblée générale tenue ce jour, et suite au Conseil d’administration qui s’est tenu à l’issue de la réunion, Sanofi communique les conditions définitives de départ d’Olivier Brandicourt, ancien Directeur Général en fonction jusqu’au 31 août 2019.


Rémunération fixe


La rémunération fixe d’Olivier Brandicourt au titre de l’exercice 2019 s’est élevée à 800 000 euros. Elle a été calculée prorata temporis du 1er janvier 2019 au 31 août 2019, date de cessation de son mandat de Directeur Général.


Rémunération variable

Compte-tenu du rejet de la 19ème résolution et conformément aux dispositions du 2ème alinéa de l’article L. 225-100 III du Code de commerce, la rémunération variable d’Olivier Brandicourt pour la période du 1er janvier 2019 au 31 août 2019, fixée à 1 161 000 euros (montant calculé prorata temporis) après revue par le Conseil d’administration du 4 mars 2020 du niveau d’atteinte des conditions de performance, ne sera pas versée.


Complément de retraite au titre du régime de retraite supplémentaire

Pour rappel, l’acquisition de droits conditionnels dans le cadre du régime de retraite supplémentaire à prestations définies dont bénéficiait Olivier Brandicourt à la date de son départ en retraite était soumise à une condition de performance liée au taux d’atteinte de la part variable de la rémunération du Directeur Général.

Compte-tenu du rejet de la 19ème résolution, les prestations qu’Olivier Brandicourt recevra au titre du régime de retraite supplémentaire intégreront les droits acquis jusqu’au 31 décembre 2018. Le montant définitif du complément de retraite s’élève ainsi à 501 241 euros par an, soit 20,6150 % de la rémunération de référence (limitée à 60 PASS1, soit 2 431 440 euros en 2019).

Il est rappelé que, conformément à la politique de rémunération du Directeur Général, le versement de ce complément de retraite est exclusif de toute autre indemnité de départ ou versement au titre d’un engagement de non-concurrence.


Plans de rémunération en actions en cours

Conformément à la politique de rémunération du Directeur Général qui prévoit un maintien des droits en cas de départ à la retraite, le Conseil d’administration avait confirmé le maintien des droits d’Olivier Brandicourt au titre des plans d’options de souscription d’actions et d’actions de performance non encore définitivement acquis.

Pour rappel, les options et les actions de performance initialement attribuées restent soumises aux autres conditions des plans, notamment les conditions de performance et de non-concurrence.

  
Répondre
gars d'ain
10/03/2020 23:50:37
0

Regeneron Pharmaceuticals : Sanofi et Regeneron veulent tester l'un de leurs traitements contre le coronavirus, rapporte le Wall Street Journal


10/03/2020 | 22:43

SANOFI ET REGENERON VEULENT TESTER L'UN DE LEURS TRAITEMENTS CONTRE LE CORONAVIRUS

Sanofi et Regeneron veulent tester l'un de leurs médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde comme traitement potentiel du coronavirus apparu en décembre en Chine et qui s'est depuis répandu dans la plupart des régions du monde, rapporte mardi le Wall Street Journal.

Le laboratoire français et son partenaire américain comptent lancer rapidement des essais cliniques pour déterminer si ce traitement, le Kevzara, permet de traiter les symptômes d'infection à ce coronavirus, écrit le journal.


"L'objectif serait dans les deux prochaines semaines de disposer d'un essai opérationnel et, quelques semaines ou mois après cela, de disposer des données", a dit au Wall Street Journal le directeur scientifique de Regeneron, George Yancopoulos.

  
Répondre
gars d'ain
24/02/2020 17:28:51
1

Sanofi : veut créer un spécialiste des principes actifs pharmaceutiques


24/02/2020 | 16:28

SANOFI VEUT CRÉER UN SPÉCIALISTE DES PRINCIPES ACTIFS PHARMACEUTIQUES

Sanofi ambitionne de créer un "leader européen" des principes actifs pharmaceutiques (API), annonce lundi un communiqué du groupe pharmaceutique français.

"Ce projet consisterait à rassembler les activités commerciales et de développement d?API de Sanofi avec six de ses sites de fabrication d?API au sein d?une nouvelle entreprise autonome: Brindisi (Italie), Francfort Chimie (Allemagne), Haverhill (Royaume-Uni), St-Aubin-lès-Elbeuf (France), Újpest (Hongrie) et Vertolaye (France)", dit Sanofi.


Sanofi étudiera l'opportunité d'introduire cette société en bourse sur Euronext Paris d'ici 2022, en fonction des conditions de marché, précise-t-il.

  
Répondre
gars d'ain
23/01/2020 15:34:27
0

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx, Inc.


Communiqué de Presse [PDF] • 23 janvier 2020

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/2dde6186-e4bb-43f0-a674-dadc77288ce8

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


*Synthorx, Inc. est désormais une filiale détenue à 100% par Sanofi


PARIS (FRANCE) – Le 23 janvier 2020 – Sanofi annonce aujourd'hui la finalisation de l'acquisition de Synthorx, Inc. (ci-après « Synthorx ») pour 68 dollars en numéraire par action.

« L’acquisition de Synthorx cadre parfaitement avec notre stratégie de R&D et renforce notre positionnement de leader émergent dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « Elle nous donne en particulier accès à des chercheurs et des atouts scientifiques de haut niveau comme THOR-707, un IL-2 "non alpha" modifié pour le traitement des tumeurs solides qui induit de puissantes réponses immunologiques in vivo, plusieurs autres actifs précliniques prometteurs et une plateforme très performante qui complète notre outil de recherche actuel en oncologie et immunologie. »


L'offre publique d'achat de la totalité des actions ordinaires en circulation de Synthorx a expiré comme prévu une minute après 23h59, heure de New York, le mercredi 22 janvier 2020. La condition de seuil et toutes les autres conditions ayant été satisfaites le 23 janvier 2020, Sanofi et sa filiale intégralement détenue, Thunder Acquisition Corp. (ci-après l'« Acquéreur »), ont accepté toutes les actions valablement apportées à l'offre et dont les ordres de cession n’ont pas été retirés. Le paiement de ces actions sera effectué rapidement.

Après avoir accepté les actions apportées, Sanofi a finalisé l'acquisition de Synthorx en procédant à la fusion de l'Acquéreur avec et dans Synthorx, conformément à l'alinéa h) de l'article 251 de la General Corporation Law de l'État du Delaware. Synthorx subsiste et devient une filiale indirecte intégralement détenue par Sanofi.

Suite à la fusion, toutes les actions ordinaires de Synthorx qui n'ont pas été apportées à l'offre ont été converties en un droit à recevoir 68 dollars en numéraire par action, sans intérêt et net de toute retenue fiscale obligatoire, soit la même somme que celle qui aurait été reçue si elles avaient été valablement apportées à l'offre. Les actions ordinaires de Synthorx cesseront d'être négociées sur le marché boursier NASDAQ (Global Select Market).


Le conseiller financier exclusif de Sanofi est Morgan Stanley & Co. et son conseil juridique Weil, Gotshal & Manges LLP. Synthorx a retenu Centerview Partners LLC pour agir à titre de conseillers financiers et Cooley LLP comme conseil juridique

Message complété le 23/01/2020 15:35:16 par son auteur.

ANALYSE GRAPHIQUE : VOIR mes 3 POSTS PRECEDENTS DU JOUR.

  
Répondre
gars d'ain
23/01/2020 15:01:00
0

Repli en cours en direction du gap haussier vers 83,57 avant reprise haussière vers 100.


Pour compléter les 2 vues graphiques publiées en précédents posts ce jour, voici donc le graphe totalement actualisé.

Nul doute qu'il est évident dans cette baisse, ceux qui l'ont loupé chercheront à se repositionner.


Il est prévu dans les fondamentaux en projection (Voir Onglet ZB à ce sujet) :

• une hausse de + 14% du CA annuel sur la période 2018 / 2021

• une hausse du résultat net de 50,85% sur la période 2018 / 2021

• une progression éventuelle du dividende

• une baisse nette de l'endettement de -36,88%

• une profession de l'actif net de + 8,68%


Sans oublier que la prévision de résultat 2021 à +6 496 Md'e donnera des possibilité de faire de belles emplettes sur le marché si les opportunités se présentent.


On devrait aussi profiter des synergies de réorganisation et de la venue du nouveau PDG qui devrait continuer de donner de visibilité au groupe.


Coté graphique, on vient de tester le sommet graphique de 2017 sous 93 euros et on replie sous cette résistance. Vu la belle hausse et les incertitudes concernant le probation du virus en Chine, on replie dans le sillage des bourses et aussi parce que sommet a été vendu.

On pourrait donc continuer de consolider à la baisse en direction gap haussier ouvert en décembre vers 83 euros. Ne comptez pas trop que l'on aille plus bas et il n'est même certain que l'on boucher ce Gap dans l'immédiat. on devrait ensuite avec les chiffres annuels et la perspective du dividende se reprendre pour progresser vers les 100 euros.


On aurait alors une configuration en Triple top sur et sous 93 euros que l'on passerait d'une façon ou d'une autre avec un petit repli ou un de l'élan boursier....


Bref, on est dans une bel conjoncture économique qui devrait doper son statut défensif : point important en période d'incertitude boursière et de croissance.

On devrait donc encore se servir de Sanofi comme moteur de soutien du CAC en 2020, lui permettent de retrouver un statut de vedette....

.



  
Répondre
0PHENIX0
23/01/2020 13:29:31
1

Si à 50 ans on n'a pas de Sanofi en portefeuille, c'est qu'on a raté sa vie. 🤭

  
Répondre
gars d'ain
23/01/2020 11:53:17
0

Point de 2017 touché en résistance et donc repli ....

.

  
Répondre
gars d'ain
23/01/2020 11:35:06
0

Very good Trip ! On the road again !...

: )

  
Répondre
gars d'ain
23/01/2020 10:50:25
1

Pharmacie : Liberum plébiscite Novartis et AstraZeneca en 2020


22/01/2020 | 15:39

Dans un secteur de la santé qui s'est très bien comporté en 2019 – sa décote sur la consommation de base est à son niveau le plus bas des sept dernières années – il faut être très sélectif pour trouver des opportunités intéressantes. C'est la position de Liberum, qui estime de surcroît qu'en année électorale pour la présidence américaine, les candidats pourraient être tentés de faire des effets de manche sur le prix des médicaments, histoire de flatter l'électorat.

Le bureau d'études a examiné sept dossiers européens pour en conclure qu'AstraZeneca et Novartis sont les deux meilleurs supports 2020, suivis de Bayer (achat), GlaxoSmithKline (conserver), Novo Nordisk (conserver), Roche (conserver) et Sanofi, dont la recommandation passe d'achat à conserver malgré un objectif relevé de 90 à 99 EUR.


Les trajectoires de ventes jusqu'en 2024 (Source Liberum)

Le choix d'AstraZeneca (objectif 8810 GBp) repose sur ses lancements des six dernières années (huit lancements majeurs), qui devraient apporter 13 Mds$ de revenus additionnels entre 2019 et 2024, avec un beau levier sur les marges qui devrait offrir la trajectoire de résultats la plus favorable du secteur.

Novartis (objectif 100 CHF) a prévu de lancer 5 potentiels blockbusters dans un avenir proche, ce qui alimentera la croissance à long terme. L'analyste apprécie en outre le pipeline de phase II, bien équilibré et prometteur.


L'abaissement de la recommandation sur Sanofi est principalement la conséquence du rattrapage dont a bénéficié l'action dernièrement.

  
Répondre
gars d'ain
20/01/2020 13:42:56
0

Sanofi : Sanofi annonce l'expiration de la période d'attente prévue par la loi Hart-Scott-Rodino pour l'acquisition de Synthorx


Communiqué de presse | 20/01/2020 | 07:00

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/64298ad4-65cb-4b73-8273-a71793247011

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sanofi annonce l’expiration de la période d’attente prévue par la loi Hart-Scott-Rodino pour l’acquisition de Synthorx

Paris – Le 20 janvier 2020 - Sanofi annonce aujourd’hui la fin de la période d’attente prévue par la loi antitrust Hart-Scott-Rodino (Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act) de 1976, telle que modifiée (ci-après la « loi HSR »), applicable au projet d’acquisition de Synthorx, Inc. (ci-après « Synthorx », NASDAQ : THOR).


Le 23 décembre 2019, Sanofi a lancé une offre publique d’achat (ci-après « l’Offre ») en vue de l’acquisition de la totalité des actions ordinaires (ci-après « les actions ») en circulation de Synthorx au prix de 68 dollars l’action en numéraire, sans intérêt et net de toute retenue fiscale obligatoire. La période d’attente prévue par la loi HSR ayant expiré, cette condition de l’offre est désormais remplie.

La réalisation de l’offre reste soumise à diverses conditions, y compris à l’apport d’au moins la majorité des actions ordinaires en circulation immédiatement avant l’expiration de l’offre et à d’autres conditions usuelles décrites dans l’offre d’achat que Sanofi a déposée auprès de la Securities and Exchange Commission (ci-après la « SEC ») le 23 décembre 2019.

L’offre expirera une minute après 23 h 59, heure de New York, le mercredi 22 janvier 2020, sauf si elle est prolongée conformément aux dispositions de l’accord de fusion (Merger Agreement) et aux règles et règlements applicables de la SEC. L’offre publique d’achat, la lettre de transmission correspondante et certains autres documents relatifs à l’offre, de même que le document de sollicitation / recommandation (Solicitation/ Recommendation Statement) présenté par Synthorx par la voie du formulaire 14D-9 (Schedule 14D-9), sont mis gratuitement à la disposition des actionnaires de Synthorx. Ces documents peuvent également être obtenus gratuitement sur le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Il est également possible de se les procurer, sans frais, en contactant Sanofi à ir@sanofi.com ou sur le site Internet de Sanofi à l’adresse www.sanofi.com/investors.


  
Répondre
JD1976
29/11/2019 15:39:02
0

Sanofi se doterait d'une nouvelle équipe stratégique Credits Sanofi Corporate

Muzammil Mansuri, vice-président exécutif, Stratégie & Business Development du géant pharmaceutique français [FR:FR0000120578:0]Sanofi[:FR], serait sur le départ selon l'agence Reuters, qui croit savoir que le dirigeant quitterait le laboratoire d'ici à la fin du mois.

👀L'agence évoque à ce sujet une note qu'elle a pu consulter. Le dirigeant, citoyen américain et britannique, avait été nommé à sa fonction actuelle en février 2016. Il était auparavant senior vice president, Stratégie R&D et Développement au sein du laboratoire pharmaceutique américain Gilead Sciences. Le départ serait, indique Reuters, la première décision managériale importante prise par Paul Hudson, devenu directeur général le 1er septembre dernier.

Le management actuel serait ainsi en train de repenser la stratégie de Sanofi, qui devrait être détaillée le 10 décembre lors d'une présentation aux investisseurs, à Cambridge, Massachusetts.

Parallèlement au départ de Muzammil Mansuri, l'agence Reuters croit savoir que deux cadres, Alban de la Sablière et Laurent Van Lerberghe, seraient promus en interne et placés sous la responsabilité directe de Paul Hudson.

👀

  
Répondre
JD1976
29/11/2019 15:10:30
1

La rumeur, la rumeur, la rumeur...🗣

Une cession, une co-entreprise avec un autre laboratoire ou une introduction en Bourse.

https://www.lerevenu.com/bourse/valeurs-en-vue/sanofi-la-vie-sans-doliprane

a suivre...👀

  
Répondre
gars d'ain
30/09/2019 18:56:18
1

Sanofi : Le New England Journal of Medicine publie des données montrant que Jevtana® (cabazitaxel) améliore la survie comparativement à un agent ciblant le récepteur des androgènes de deuxième ligne dans le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration.


Communiqué de Presse [PDF] • 30/09/2019 | 16:31

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/fbee100d-cb6a-4cba-a81b-483236d2d0d8

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le New England Journal of Medicine publie des données montrant que Jevtana® (cabazitaxel) améliore la survie comparativement à un agent ciblant le récepteur des androgènes de deuxième ligne dans le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration


CARD est un essai clinique séquentiel cherchant à évaluer l’efficacité et la sécurité de Jevtana comparativement à l’abiratérone ou à l’enzalutamide après progression de la maladie après un traitement initial par un agent ciblant les récepteurs aux androgènes et le docétaxel.

• Jevtana a plus que doublé la survie sans progression mesurée par radiographie (critère d’évaluation principal) et significativement réduit de 36 % le risque de décès (principal critère d’évaluation secondaire)

• Les résultats de l’étude ont été présentés au Presidential Symposium du congrès 2019 de la Société européenne d’oncologie médicale

PARIS – Le 30 septembre 2019 – Les données publiées aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine montrent que chez les patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration traités antérieurement par docétaxel, dont la maladie a progressé dans les 12 mois suivant le début d’un traitement par un agent ciblant le récepteur des androgènes (abiratérone ou enzalutamide), la durée de la survie sans progression mesurée par radiographie a été significativement prolongée en cas de traitement par Jevtana® (cabazitaxel) et prednisone, comparativement à un traitement par abiratérone et prednisone ou enzalutamide. La survie globale des patients traités par Jevtana a également été significativement plus longue. Les résultats de l’étude CARD ont été présentés aujourd’hui au Presidential Symposium du congrès 2019 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO, European Society of Medical Oncology) qui se tient à Barcelone, en Espagne.


« Dans le cadre de cette étude, le traitement par Jevtana a significativement amélioré la survie sans progression mesurée par radiographie et la survie globale, comparativement au traitement par enzalutamide ou abiratérone », a indiqué le professeur Ronald de Wit du Centre hospitalier universitaire Érasme de Rotterdam (Pays-Bas), investigateur principal de l’étude CARD. « Ces résultats sont enthousiasmants car ils ont le potentiel de modifier les recommandations thérapeutiques applicables au cancer de la prostate métastatique, de même que la pratique clinique actuelle. »


CARD est essai clinique séquentiel, randomisé, en ouvert, qui se déroule dans 62 sites de 13 pays européens et a recruté 255 patients (âge médian 70 ans, dont 31 % de plus de 75 ans) atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration traités antérieurement par docétaxel et dont la maladie a progressé dans les 12 mois suivant le début d’un traitement par un agent ciblant le récepteur des androgènes, indépendamment de l’ordre d’administration de ces traitements. Ces patients ont été randomisés selon un rapport de 1:1 soit dans le groupe Jevtana (25 mg/m2 par perfusion intraveineuse toutes les trois semaines, en association avec de la prednisone tous les jours et un facteur de de stimulation des colonies de granulocytes), soit dans le groupe abiratérone (1000 mg plus prednisone, tous les jours) ou enzalutamide (160 mg par jour ; les patients ont été traités par abiratérone s’ils avaient été précédemment traités par enzalutamide, ou par enzalutamide s’ils avaient été précédemment traités par abiratérone).


L’étude CARD a atteint ses critères d’évaluation principal et secondaires


Le critère d’évaluation principal de l’étude était la survie sans progression mesurée par radiographie, qui a plus que doublé chez les patients traités par Jevtana (N=129), comparativement au traitement par abiratérone ou enzalutamide (N=126 ; médiane 8,0 contre 3,7 mois ; HR=0,54 ; IC à 95 %, 0,40–0,73 ; p<0,0001). Chez les patients traités par Jevtana, la survie sans progression mesurée par radiographie s’est améliorée dans tous les sous-groupes préspécifiés, indépendamment du moment auquel le traitement antérieur par un agent ciblant le récepteur des androgènes avait été administré, c’est-à-dire avant ou après le traitement par docétaxel. Comparativement à l’abiratérone ou à l’enzalutamide, Jevtana a également significativement amélioré la survie globale, qui constituait le principal critère d’évaluation secondaire (médiane 13,6 contre 11,0 mois ; HR=0,64 ; IC à 95 %, 0,46–0,89 ; p=0,0078), et réduit de 36 % le risque de décès toutes causes confondues. Les autres principaux critères d’évaluation secondaires ont tous été favorables à Jevtana : survie sans progression (médiane 4,4 contre 2,7 mois ; p<0,0001) et nombre de patient ayant obtenu une réponse du taux d’antigène prostatique spécifique (PSA) (35,7 % contre 13,5 % ; p=0,0002) et une réponse tumorale (36,5 % contre 11,5 % ; p=0,004). Le traitement par Jevtana a aussi significativement amélioré la réponse à la douleur (45,0 % contre 19,3 % ; p<0,0001) et le délai jusqu’à la survenue d’événements squelettiques symptomatiques (non atteint chez les patients traités par Jevtana contre 16,7 mois ; p=0,0499).


L’incidence des événements indésirables de grade ≥3 s’est établie à 56,3 % dans le groupe traité par Jevtana, contre 52,4 % dans le groupe traité par un agent ciblant le récepteur des androgènes. Les principaux événements indésirables de grade ≥3 liés au traitement par Jevtana, comparativement aux agents ciblant le récepteur des androgènes, ont été les troubles rénaux (3,2 % contre 8,1 %), les infections (7,9 % contre 7,3 %), les douleurs ou effets musculo-squelettiques (1,6 % contre 5,6 %), les troubles cardiaques (0,8 % contre 4,8 %), les troubles asthéniques (4,0 % contre 2,4 %), les diarrhées (3,2 % contre 0), les neuropathies périphériques (3,2 % contre 0) et la neutropénie fébrile (3,2 % contre 0). Les événements indésirables graves, tous grades confondus, ont été similaires dans les groupes Jevtana (38,9 %) et agents ciblant le récepteur des androgènes (38,7 %). Les événements indésirables ont causé le décès de 7 patients traités par Jevtana contre 14 patients traités par un agent ciblant le récepteur des androgènes (5,6 % contre 11,3 %). Aucun nouveau signal de sécurité n’a été observé.

À propos du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une maladie très hétérogène et l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme1. Il est la deuxième cause de décès par cancer aux Etats-Unis2 et la troisième en Europe3.

Le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration est un cancer de la prostate qui s’est disséminé en dehors de la glande prostatique et qui a progressé en dépit d’un traitement anti-androgénique.


À propos de Jevtana (cabazitaxel)

Agent cytotoxique, Jevtana est une taxane semi-synthétique et un inhibiteur des microtubules qui se lie à la tubuline, ce qui conduit à la stabilisation des microtubules et entraîne l’inhibition de la mitose et l’interphase des fonctions cellulaires.

Jevtana en association à la prednisone est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration précédemment traités par un traitement à base de docétaxel.


À propos de Sanofi

La vocation de Sanofi est d’accompagner celles et ceux confrontés à des difficultés de santé. Entreprise biopharmaceutique mondiale spécialisée dans la santé humaine, nous prévenons les maladies avec nos vaccins et proposons des traitements innovants. Nous accompagnons tant ceux qui sont atteints de maladies rares, que les millions de personnes souffrant d’une maladie chronique.

Sanofi et ses plus de 100 000 collaborateurs dans 100 pays transforment l’innovation scientifique en solutions de santé partout dans le monde.


Sanofi, Empowering Life, donner toute sa force à la vie.


Relations Médias

Ashleigh Koss

Tél.: +1 908-981-8745

Ashleigh.Koss@sanofi.com


Relations investisseurs

George Grofik

Tél.: +33 (0)1 53 77 45 45

ir@sanofi.com

  
Répondre
0PHENIX0
23/09/2019 08:23:20
1

Objectif 90 (79) 👍

  
Répondre
gars d'ain
23/09/2019 08:17:35
2

SANOFI - MORGAN STANLEY RELÈVE SA RECOMMANDATION À SURPONDÉRER CONTRE PONDÉRATION EN LIGNE


23/09/2019 | 07:20

SANOFI - MORGAN STANLEY RELÈVE SA RECOMMANDATION À SURPONDÉRER CONTRE PONDÉRATION EN LIGNE

  
Répondre
gars d'ain
07/06/2019 14:42:06
1

Vers un probable triple top sur ouverture de gap, ce jour....


La configuration actuelle montre que le titre se cherche une vraie direction assez absente depuis l'ère "Brandicourt" qui a consisté à vendre de vraies activités stratégiques au profit de "bobologie" et d'échanges de cash pour donner le change aux comptes en terme de rentabilité afin d'éponger le passage aux génériques.

Ironie du sort, ce jour, le recrutement du remplaçant de Brandicourt est clairement salué par la bourse à +5,40% : preuve qu'on est loin d'un satifaicit de celui qui s'en va... En revanche, effectivement, on espère que le prochain apportera un peu de clairvoyance à l'entreprise. C'est tout ce que l'on souhaite...

Graphiquement, on note depuis presque un an, une lente oscillation stromboscopique entre la borne 80 et la borne 72 (cartouche de latéralisation en violet). Pour ceux qui ont la mémoire courte, il était prévu avec Chris Barrer, un cours d'action à plus de 110 euros et elle est monté à 101,10 euros : satisfecit du travail fourni, n'en déplaise au conseil d'administration.

Son successeur ne pourra pas se targuer d'une grande réussite boursière, signifiant par là une présidence d'intérim sans vision de groupe à moyen et long terme, en plus d'achats couteux au lieu de s'appuyer sur les services de recherche du groupe...

Dernièrement depuis avril et la sortie en "M" baissier (second top en cercle rouge), on évolue dans un véritable émmental de gap successifs alimentant le fait aussi que Sanofi est utilisé comme valeur d'ajustement des cours du CAC 40 par les sbires du magix BCE circus de Mario Badmoney.


On notera le déploiement d'un râteau baissier en bleu dont les dents sont parfaitement en place sur les gaps. On devrait donc sous l'effet de l'annonce du jour et de la publication des journaux boursiers aller terminer le triple top baissier avant de replonger en direction des 76 et moins si affinités.


Les aller retour se sont doute pas fini durant l'été qui s'annonce ou le thermomètre boursier pourra encvore subir des gros coup de froid d'ici septembre.

Coté indicateur, on vole vivement vers le surachat : soufflé qui devrait retomber car comme l'on dit aux dames "Souffler n'est jouer..."

.

  
Répondre
gars d'ain
28/01/2019 16:58:40
0

Agenda Sanofi 2019


07 FÉVRIER 2019 : Résultats du 4ème trimestre et de l'année 2018 (Téléconférence)

26 AVRIL 2019 : Résultats du 1er trimestre 2019 (Téléconférence)

30 AVRIL 2019 : Assemblée Générale Palais des Congrès, Paris, France

29 JUILLET 2019 Résultats du 2ème trimestre 2019 (Téléconférence)

31 OCTOBRE 2019 : Résultats du 3ème trimestre 2019 (Téléconférence)

28 AVRIL 2020 Assemblée Générale Palais des Congrès, Paris, France


https://www.sanofi.com/fr/investisseurs/resultats-et-evenements/calendrier-financier

  
Répondre
vlfr006
02/08/2018 08:21:53
0
Un p'tit bonjour pour mon premier jour de vacances
Toujours sur SAN, air France et aca le tout en pv
Bon trade à tous
Je pense faire un tour à la plage voir de nouveaux maillots ......c'est mode il parait ...
  
Répondre

Forum de discussion Sanofi

202005291358 486260
Ma liste