Eramet: affiche une perte de -83 ME au 1er semestre 2015.
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Eramet

Eramet: affiche une perte de -83 ME au 1er semestre 2015.

Cours temps réel: 46,49€  1,35%

ERA


CRI74
11/09/2019 09:06:27
0

Projet de recyclage des batteries Li Ion soutenu par l'UE

https://www.eramet.com/fr/quest-ce-que-le-projet-relieve-recycling-li-ion-batteries-electric-vehicule

  
Répondre
algobourso
21/08/2019 07:05:40
0

bonjour,

Pour ceux qui sont intéressés par eramet, je publie tous les soirs une analyse technique du titre sur mon site Analysebourse.fr


Cordialement

  
Répondre
CRI74
20/08/2019 22:55:42
0

Lettre d'info de la SLN (le Nickel , Nouvelle Calédonie NC )

https://www.sln.nc/sln-newsletter-ndeg44-juillet-2019#/-1/

Deux des trois mesures permettant de sauvegarder la société SLN sont activées alors que la troisième , le coût électrique , est en cours de négociation au niveau local .

Message complété le 20/08/2019 23:03:05 par son auteur.

Dépêche concernant les irrégularités chez la filiale Aubert Duval déjà annoncées en début d'année

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/irregularites-chez-eramet-pas-de-consequence-identifiee-dans-le-nucleaire-190820

  
Répondre
CRI74
06/08/2019 15:12:59
1

Exane BNP Paribas a confirmé le 5 août son opinion 'neutre' sur Eramet avec un objectif de 63 euros

  
Répondre
CRI74
24/07/2019 20:14:30
2

Oui , à court terme ,sur le S1 , ce n'est pas brillant mais je crois qu'il faille élargir la vision

_ Perspectives plutôt intéressantes au niveau stratégique

_ Direction sérieuse qui prend les problèmes à bras le corps et les résout un à un . De ce fait , le rétablissement des opérations au niveau optimal permettrait de revenir dans des ratios positifs (SLN , Aubert Duval ) Sandouville est déjà annoncée .

Demeure la sensibilité aux cours majeurs , manganèse et nickel sur lesquels il n'est guère possible de jouer pour une minière

Cependant , la situation peut évoluer très rapidement partant de niveaux moins favorables actuellement .

  
Répondre
docteurdam
24/07/2019 19:48:58
2

Moi j'interprète tout ça comme plutôt neutre, la direction est bien aux commandes, et ça va s'améliorer au S2

et surtout LA VALORISATION RESTE MERDIQUE par rapport au cash de l'entreprise, son PER, ses cours historiques et à ses perspectives !!!

  
Répondre
Antoine
24/07/2019 19:33:11
1

Fort possible

  
Répondre
gars d'ain
24/07/2019 19:21:10
1

à -37 Md'e de résultat net pour le S1/2019....


On devrait nettemment aller en direction de ce que j'ai formulé dans mon dernier graphe en précédent....


Direction 41 euros...

: (

  
Répondre
CRI74
24/07/2019 19:14:33
1

Chiffre d'affaires premier semestre 2019

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/05973f2b-2261-4651-ae73-8db0a0802df2

_ Le cours des métaux plombent la croissance

_ Les charges d'impôts pèsent sur les revenus nets

_ Accroissement de l'endettement

_ La restructuration des unités à problème se poursuit ou s'achève (SLN , Sandouville , Aubert Duval)

_ Les projections de développement dans le manganèse et le Lithium sont confirmées et seraient mise en oeuvre avec les financements nécessaires à moyen terme

Message complété le 24/07/2019 19:25:08 par son auteur.

Les cours ...

  
Répondre
gars d'ain
18/07/2019 09:16:01
0

Risque important de sortie baissière du cartouche de latéralisation en direction de 41 euros et moins durant le prochain semestre 2019


Les cours vont d'échec en échec pour se redresser : le MACD et les DM ne réafissent plus aux sollicitations du RSI. Les difficultés sur l'ensemble des minerais persistent à cause des tensions commerciales Américano-Chinoises.


Le ralentissement de la chine (croissance trimestrielle au plus bas) entraine une baisse des commandes industrilles lourdes nécessitant l'emploi de ce type de métaux.

On constate que graphique on échoue par 2 fois à revenir sur l'oblique résistance en pointillés rouge. On va problablement tenter une petite troisième prochaine avant d'aller tâter le bas du cartouche de consolidation.


Des obliques de support et résistance convergent vers un point à droite sur environ 41 euros. On devrait donc s'effeorcer prochainement de rester tant bien que mal sur la dent basse de fourchette d'andrew (Fourchette 2 MT) avec un risque de survente et donc d'enfoncement baissier par lâché de stopless...


On surveillera tout sortie de la Kellner basse car c'est un signal qui montera que la baisse devrait empirer. Les 4 MM sont parfaitement empilés en orientation baissière et coiffées par la MM 200 verte.

.

  
Répondre
CRI74
09/07/2019 11:14:29
0
Non Coco

C'est normal qu'Airbus ne bouge guère , le programme A 380 étant un programme en voie d'extinction .Par contre , les équipementiers susceptibles (aux yeux des marchés ) d'être impliqués baissent en coeur .

Il se trouve que les longerons sont mis en cause alors qu'Eramet n'y est pas impliqué .

Côté automobile , ça baisse aussi .

La funeste gestion par secteur ... !!

  
Répondre
Coco85
09/07/2019 11:06:24
0

Salut CRI ;

Je ne suis pas du tout convaincu qu’il y ait une relation de cause à effet entre la nouvelle que tu cites et le décrochage de ERAMET (-7 %).

Le premier intéressé (AIRBUS) aurait dû baisser beaucoup plus si cette nouvelle était jugée importante, or, il ne baisse que de 0,1 % alors que le CAC perd 0,7 %.

Il va falloir trouver autre chose pour expliquer la chute du cours de ERAMET !

  
Répondre
CRI74
09/07/2019 10:23:31
0

décrochage d'Eramet .

Une fois de plus , le marché fait des assimilations entre nouvelles et supposées conséquences sur les sociétés .

_ La nouvelle

L'agence de certification européenne demande aux compagnies détenant les plus vieux A 380 de contrôler les ailes concernant la détection possible de microfissures .

_ Eramet

La filiale d'Eramet Aubert Duval travaille effectivement sur l'A 380 pour une faible part de son CA et livre des pièces de mâts réacteurs et l'emplanture (fixation aile fuselage )

S'agissant de microfissures aux ailes , on ne voit pas le rapport entre la demande de l'agence et les conséquences réelles sur Eramet sauf à penser que le programme puisse être ralenti .... il est même officiellement stoppé à partir de 2021 faute de commandes suffisantes !

  
Répondre
gars d'ain
03/07/2019 12:24:40
0

Eramet : publication des principaux indicateurs contributifs par territoire en 2018

03/07/2019 | 08:31 | Paris, le 3 juillet 2019, 8h30

COMMUNIQUE DE PRESSE

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/5eeee7b0-e691-437c-985d-d2a70bcd5939

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eramet, groupe minier et métallurgique mondial, actif dans plus de 20 pays a l’ambition de contribuer au monde dans lequel il intervient. Le modèle économique du Groupe repose sur une vision long terme, responsable et citoyenne, notamment à travers le développement de l’emploi local, la préservation de l’environnement, le respect des communautés locales et la contribution à l’économie des pays ou des territoires.

La transparence est une des valeurs fondamentales du Groupe qui vient de publier son rapport sur ses principaux indicateurs de contribution à l’économie des territoires en 2018 (« Rapport 2019 sur la transparence financière du Groupe »). Ces chiffres ont été élaborés sur la base des travaux de l’ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) qui a établi les principes de bonnes pratiques pour le secteur, initiative qu’Eramet soutient, en tant que sponsor, depuis 2011.


De manière plus générale, Eramet contribue à l’économie des pays et territoires où le Groupe est implanté, principalement au travers des taxes et redevances versées aux Etats et Territoires, de la masse salariale et des dividendes versés auprès des actionnaires publics présents au capital de sa société mère et de ses filiales.


En 2018, la contribution du groupe Eramet s’élève à :

• 131 M€ en Nouvelle-Calédonie

• 351 M€ au Gabon

• 26 M€ au Sénégal

• 121 M€ en Norvège

• 356 M€ en France métropolitaine

A ces chiffres, doivent s’ajouter les dépenses engagées pour le développement local, dans le domaine de la santé, de l’éducation et des infrastructures locales ainsi que les achats locaux et les emplois indirects.


Calendrier 2019

• 24.07.2019 : Publication des résultats semestriels 2019

• 25.07.2019 : Webcast & présentation des résultats semestriels 2019

• 23.10.2019 : Publication du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019


À PROPOS D’ERAMET

Eramet, groupe minier et métallurgique mondial, est un acteur clé de l’extraction et de la valorisation de métaux (manganèse, nickel, sables minéralisés) et de l’élaboration et la transformation d’alliages à forte valeur ajoutée (aciers rapides, aciers à hautes performances, superalliages, alliages d’aluminium ou de titane).

Le Groupe accompagne la transition énergétique en développant des activités à fort potentiel de croissance, telles que l’extraction et le raffinage du lithium, et le recyclage.

Eramet se positionne comme le partenaire privilégié de ses clients des secteurs de la sidérurgie, l’aciérie inox, l’aéronautique, l’industrie des pigments, l’énergie, et les nouvelles générations de batteries.

En s’appuyant sur l’excellence opérationnelle, la qualité de ses investissements et le savoir-faire de ses collaborateurs, le Groupe déploie un modèle industriel, managérial et sociétal vertueux et créateur de valeur. Entreprise citoyenne et contributive, Eramet œuvre pour une industrie durable et responsable.

Eramet compte près de 13 000 collaborateurs dans une vingtaine de pays et a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires d’environ 4 milliards d’euros.

Pour plus d’information, rendez-vous sur www.eramet.com

  
Répondre
CRI74
08/03/2019 17:03:49
0

Encore du renfort sur la ligne à 51.1 , profitant du pessimisme envers l'économie , temporaire j'espère

La stratégie tant entrepreneuriale que son aspect structurel (métaux ) paieront à terme

  
Répondre
Antoine
21/02/2019 14:20:37
1

renforcé a 54.1

support 53.6

  
Répondre
MONVIER
21/02/2019 14:06:44
0

Attendre que le support à 48.8 saute avant de descendre plus bas, mais je n'y crois pas.

  
Répondre
CRI74
21/02/2019 12:27:53
1

Oui Gars d'Ain , les résultats ne sont pas merveilleux , loin de là .

Cependant , je donne un peu de crédit à cette direction qui semble prendre le taureau par les cornes concernant les points durs :

- SLN qui pèse constamment sur les comptes . La prise en main et les nouvelles mesures à court terme seraient susceptible de redresser au moins partiellement cette situation dégradée

- Sandouville , là encore , la direction s'attaque de manière détreminée à cette entité non rentable

Par ailleurs , la stratégie me convainc , tant sur le manganèse par le doublement de taille de la principale entité , que dans les autres métaux , notamment le Lithium qui , lui , ne portera ses effets qu'en 2020/21

_ Par ailleurs , Eramet avait souffert du trou d'air passager dans la production aéronautique lié aux manques de réacteurs , phénomène transitoire qui ne devrait pas se reproduire

Le groupe a les moyens de ses ambitions de redressement profond des comptes après une mauvaise année 2018 .

Titre renforcé sur les 54 pour le LT

  
Répondre
gars d'ain
21/02/2019 11:52:19
1

Lourde chute sur publication : -13,00% et direction 44,50 euros et moins encore si affinités...


En cause comme le laissait présager l'énigmatique communiqué de presse de décembre 2018, une provision non courante de 65 M€ pour le traitement de la revue des processus qualité. Mais d'autre part, les comptes se sont nettement dégradés au seconde semestre. La publication des semestriel 2018 avait déjà entrainé une chute de -18%... Là, graphiquement c'est la casa... On quite définitivement la dent de fourchette basse N°2 en noire et bleue.

En cause, une mauvaise publication malgré une hausse de CA annuel, 3 éléments importants financiers négatifs :

• Un quasi doublement de la dette à +91%

• Une chute du dividende fixé à 0,60 € par action contre 2,30 euros versé en 2018, soit -73,91%

• Une chute du BNPA à 1,99 euros alors que des sites comme Zone Bourse annoncaient 11,60 euros pour 2018


Conséquence le PER est très élevé et donc on chute car c'était pas trop prévu.


Graphique, ça fait trois que l'on tente de revenir sur la dent basse de fourchette N°2, et là, le Glas baissier est tombé. Direction le support en pointillés rouge au dessous vers 44,50 euros.

La MM 200 reste largement en domination baissière.

.

  
Répondre
gars d'ain
21/02/2019 11:21:40
1

Eramet : Chiffres d'affaire annuel 2018 en hausse de +5% à 3 825 Md'e.

• EBITDA stable à -3%

• Résultat opérationnel courant 2018 élevé, à 581 M€, porté par un environnement de prix favorable

• Résultat net part du Groupe : 53 Md'e (en baisse de -74 % dont provision non courante de 65 M€ pour le traitement de la revue des processus qualité)


Paris, le 20 février 2019, 17h45 | COMMUNIQUE DE PRESSE [PDF]

http://www.eramet.com/system/files/cp/eramet_cp_fy18_20_02_2019_-_fr_vf.pdf

___________________________________________________________________________


Chiffre d’affaires en progression de 5 % sur l’année 2018 à 3 825 M€1 dans un contexte de prix des métaux en hausse, et de marchés porteurs pour les sables minéralisés.

 Nouveaux records opérationnels pour la division Mines et Métaux2, confirmant les ambitions du Groupe :

• 4,3 millions de tonnes de minerai de manganèse produites,

• 1,2 million de tonnes de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie exportées en 2018

• 7743 milliers de tonnes de concentrés de sables minéralisés produits.

 EBITDA à 843 M€1, en ligne avec la guidance communiquée. Deuxième année de forte création de valeur, avec un ROCE à 22%.

 Résultat opérationnel courant élevé, à 581 M€1, avec des performances contrastées selon les activités, notamment des difficultés de production de l’activité Nickel et un environnement de marché défavorable dans les principaux secteurs de la division Alliages Haute Performance4.

 Résultat net part du Groupe à 53 M€1, incluant une provision non courante de 65 M€, afin de prendre en compte le coût du traitement de la revue des processus qualité au sein de la division Alliages Haute Performance.

 Endettement net de 717 M€1 soit un gearing5 de 38 %, reflétant l’acquisition de Tizir.

 Versement de dividendes aux actionnaires au titre de 2018 : un montant de 0,60 € par action, correspondant au maintien d’un taux de distribution de 30 %, sera proposé lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 23 mai 2019.

 Etape clé en 2019 pour les projets majeurs de croissance du Groupe :

• Croissance organique du minerai de manganèse avec un objectif de production de 4,5 Mt dès 2019 et prise de décision attendue pour l’augmentation fin 2023 à 7 Mt,

• Prise de décision attendue pour le projet Lithium en Argentine, marquant l’accélération de la stratégie de diversification dans les métaux pour la transition énergétique

 Croissance intrinsèque et gains de productivité attendus en 2019, permettant de compenser la dégradation actuelle des conditions de marché, et conduisant ainsi à un EBITDA prévisionnel proche de celui de 2018 (6).

Christel BORIES, Président-Directeur Général du Groupe : "En 2018, Eramet a réalisé pour la deuxième année consécutive des résultats élevés, avec un EBITDA de 843 M€ et un résultat opérationnel courant de 581 M€, notamment grâce à un environnement de prix favorable. Nous avons atteint de nouveaux records de production dans nos activités minières, pris le contrôle à 100 % de TiZir, réduit le nombre d’accidents du travail et avons lancé de nombreuses initiatives afin d’améliorer notre performance opérationnelle et notre engagement d’entreprise responsable.

Ces succès ne se sont néanmoins pas traduits par des résultats à la hauteur de nos ambitions. En effet, certaines de nos activités ont affiché des performances en-dessous de nos attentes : c’est notamment le cas de la SLN en Nouvelle Calédonie, de l’usine de Sandouville et de notre division Alliages Haute Performance. Nous mettons tout en œuvre pour que dans les prochains mois se concrétisent le plan de sauvetage de la SLN, la mise à niveau de Sandouville, ainsi que les bases d’une meilleure performance de la division Alliages Haute Performance.

2018 aura surtout été l’année de la mise en mouvement avec le déploiement de notre plan stratégique et de notre profonde transformation managériale. Nous avons bâti notre vision pour le futur : être les meilleurs dans les activités que nous avons choisies et être une entreprise reconnue pour son modèle stratégique, managérial et sociétal. Un nouvel Eramet se dessine, incarné par l’élan et l’engagement de nos 13 000 collaborateurs et de nos partenaires.

2019 sera aussi l’année de l’accélération de notre transformation et de la prise de décision pour nos deux grands projets stratégiques : accroissement de 50 % des volumes de minerai de manganèse au Gabon, et production de lithium en Argentine. Ces projets sont majeurs dans la stratégie d’Eramet afin de rendre notre modèle pérenne, plus robuste, rentable et porteur de croissance. (2) "

Le Conseil d’administration d’Eramet, réuni le 20 février 2019 sous la présidence de Christel BORIES, a arrêté les comptes de l’exercice 20187 qui seront soumis à l’Assemblée Générale du 23 mai 2019.

Sécurité

Le taux de fréquence des accidents du travail (TF28) a baissé de 23%, passant de 10,3 à 7,9 en 2018, notamment grâce à la poursuite du plan d’action prioritaire déployé par le Groupe avec des opérations de prévention et de sensibilisation à la sécurité permettant de renforcer la vigilance des collaborateurs.

Chiffres clés du groupe Eramet

Le chiffre d’affaires du Groupe affiche une progression de 5 % par rapport à 2017 à 3 825 M€. A périmètre9,10 et change constants10, la variation du chiffre d’affaires du Groupe serait d’environ 8 %. Le résultat opérationnel courant du Groupe s’él ve à 581 M€, en baisse de 4 %. La bonne performance opérationnelle des activités de minerai de manganèse (Comilog) et de sables minéralisés (TiZir), ainsi que la progression d’Erasteel ont été effacés par l’effet ciseaux négatif sur les marges des alliages de manganèse, une sous performance à la SLN compte tenu de difficultés sociétales en Nouvelle- Calédonie, et les pertes réalisées par l’usine de Sandouville et Aubert & Duval.

Le résultat net part du Groupe (« RNPG ») s’élève à 53 M€, par rapport à 203 M€ en 2017. Une charge exceptionnelle de 265 M€ a été comptabilisée pour Aubert & Duval (dépréciation d’actifs de 200 M€ annoncée au S1 2018 et provision non courante de 65 M€ pour le traitement de la revue des processus qualité). Celle-ci a été partiellement compensée par un résultat net positif de 147 M€ au titre des autres produits et charges non courantes, lié notamment à la cession de Guilin, la levée des conditions nécessaires à la mise en œuvre de l’accord de partenariat Weda Bay Nickel et la reprise d’impairment sur TiZir.

Le free cash-flow, hors acquisition de TiZir, s’établit à + 162 M€ en 2018. Il s’él ve à - 211 M€ apr s prise en compte de l’intégration à 100 % de TiZir, suite au succ s de l’OPA en juillet pour un total de 373 M€, incluant le r glement du coût d’acquisition (220 M€) et la consolidation de la dette de TiZir. Les investissements industriels sont restés modérés à 281 M€ en 2018. Par ailleurs, le versement en 2018 de dividendes au titre des résultats 2017 aux actionnaires d’Eramet (61 M€) et aux minoritaires de Comilog (59 M€) s’est élevé à 120 M€.

L’endettement net s’établit ainsi à 717 M€ au 31 décembre 2018, soit un gearing de 38 %, contre 376 M€ fin 2017. Hors acquisition de TiZir, l’endettement net est en réduction de 32 M€ par rapport à 2017.

 Stratégie financière

En février 2018, le RCF a été étendu pour un montant de 981 M€ et une maturité de cinq ans, avec une nouvelle échéance à 2023. En février 2019, la maturité a été prolongée à 2024. Aucun montant n’est tiré sur le RCF à ce jour. Afin de soutenir ses dépenses de R&D, de modernisation et transformation numérique, Eramet a conclu en octobre avec la Banque Européenne d’Investissement un financement de 120 M€ dont la maturité est de 10 ans.

Au 31 décembre 2018, la liquidité financière d’Eramet reste importante, à 2,5 Md€. Compte tenu de la volatilité et de la cyclicité des marchés d’Eramet, le Groupe vise à :

• disposer en permanence d’un montant minimal de cash disponible de 500 M€ pour se prémunir contre un risque de bas de cycle,

• maintenir le ratio de dette nette sur capitaux propres (« gearing ») en-dessous de 100%. A fin 2018, le Groupe respecte tr s largement ces seuils avec un cash disponible de 1,4 Md€ et un gearing de 38 %.

De plus, sous réserve de la prise de décision de ces investissements au printemps 2019, Comilog a donné mandat à la Banque Mondiale pour la syndication du financement de sa croissance organique et concernant le projet Lithium, l’objectif est d’obtenir un nouveau financement spécifique.


Suite données de production par activité : voir PDF original (lien en ête de post)

  
Répondre

Forum de discussion Eramet

201909110906 491379
Ma liste