OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Climat: le PDG de Total juge le débat "trop manichéen" - Page 2

Cours temps réel: 6 165,11  -2,09%



Luncyan Luncyan
06/10/2020 17:09:24
0

C'est bon ? Tu as exposé ton point de vue de boomer ?

Message complété le 06/10/2020 17:10:08 par son auteur.

Dénigrer les activités des autres générations et des autres pays c'est tellement condescendant.

Message complété le 06/10/2020 17:12:49 par son auteur.

Vivement un scénario à la Grecque. Là bas la retraite des militaires de l'armée de l'air qui avaient 2000€ est tombé à 700€.

Ça va tous vous faire redescendre de votre piédestal et vous apprendre à vous ouvrir aux autres plutôt que de les mépriser.

  
Répondre
Ribo Ribo
06/10/2020 11:37:11
8

C'est pas moi qui le décrète... Les jeunes japonais sont plus occupés à atteindre le prochain niveau de leur jeu (au point de les faire enfermer comme des drogués) que de l'avenir de leur pays. Et çà ne date pas d'hier. Je crains que cette tendance soit bien engagée aussi chez nous. Et je ne parle même pas des récentes études neurologiques démontrant que la multiplication des activités sur écrans tant à nous rendre de plus en plus idiots.

Je rappelle aux jeunes parents qu'il ne faut en aucun cas laisser des enfants de moins de 3 ans devant des écrans (TV, smartphone, tablettes) sous peine de nuire à leur développement cérébral. Sous 3 ans, le bébé a besoin d'interactions réelles !

Message complété le 06/10/2020 11:52:30 par son auteur.

* tend à nous rendre

  
Répondre
Ribo Ribo
06/10/2020 09:27:38
0

En parlant de déflation : quid de la relance par l'offre ? On cause de celle par la demande par une prime de Noël pour les oubliés de la Covid...

  
Répondre
Ribo Ribo
05/10/2020 18:18:00
1

En parlant d'Exxon :

Exxon Mobil a annoncé lundi un plan de réduction de ses effectifs de 1.600 personnes en Europe d'ici fin 2021.
[...]
En France, le groupe exploite sous la marque Esso une raffinerie à Fos-sur-Mer ainsi qu'une plateforme à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime), qui comprend une raffinerie, une usine de lubrifiants ainsi que plusieurs unités pétrochimiques.

[...]

  
Répondre
Luncyan Luncyan
05/10/2020 17:05:16
0

Le Japon n'imprime pas. Le QE est déflationniste. Donc normal qu'elle n'a pas d'inflation.

Enfin c'est évident :)

  
Répondre
Ribo Ribo
05/10/2020 16:54:48
1

Le modèle économique basé sur la croissance perpétuelle est caduque pour toutes les raisons que tu sais.

En moyenne bien sûr, car il y aura toujours des secteurs de 'pointe' vs des secteurs en liquéfaction.

Le pénible essai de maintien de ce modèle, qui n'empêche pas son recul d'ailleurs, a déjà obéré sa possibilité de 'rebond' par l'entame des gains futurs (accroissement des dettes). La montée des politiques sociales, constatée lors de cette épidémie et sans aucune mesure avec ce qui a été fait antérieurement, montre une société vieillissante en replis sur elle-même et dont la jeunesse attend plus d'en recevoir que de lui en donner.

Le Japon est l'exemple parfait de la voie que nous prenons.


  
Répondre
Ribo Ribo
05/10/2020 15:47:17
0

"Je ne mettrai pas un Shekel sur l'inflation à venir grâce à la japanification."

A moins que les français investissent massivement dans la dette d'état, ce qui est le cas au Japon.

Déjà si ils mettaient leurs bas de laine en Bourse on aurait la banane !

  
Répondre
Ribo Ribo
30/09/2020 18:30:10
0

"Ce sera à terme de l'inflation je pense"

si c'est le cas Mme Lagarde te fera sa 'spéciale' !

  
Répondre
michel1993 michel1993
30/09/2020 18:27:49
0

"Après Covid il y aura un méga rebond comme il y a un méga plongeon après un excès... c'est de l’entropie économique."


Disons qu'injecter quasiment 10% de masse monétaire en si peu de temps ( 750 mldrs) , effectivement on peut s'attendre à une montée des prix, mais virtuelle et lissée dans le temps. Ce sera à terme de l'inflation je pense.


  
Répondre
Ribo Ribo
30/09/2020 17:56:34
0

Si il est aussi persuasif que St Raoult...

  
Répondre
Ribo Ribo
29/09/2020 21:42:05
1

Après Covid il y aura un méga rebond comme il y a un méga plongeon après un excès... c'est de l’entropie économique.

En biologie on observe le même phénomène, avec par exemple l'hypoglycémie constatée après un excès de sucre dans le sang (le snicker hyper-sucré de milieu de matinée en guise de petit dèj' qui vous donne le 'coup de pompe de 11h'...).

  
Répondre
syjo syjo
29/09/2020 18:00:59
0

Le véritable écologiste,mange peu,ne chie pas ou peu,ne se déplace pas,ne se chauffe pas,ne s'éclaire pas,est économe de ses mouvements et enfin ne se reproduit pas.Après il est libre de faire ce que bon lui semble!

  
Répondre
Ribo Ribo
29/09/2020 16:03:55
2

L'écologie c'est comme l'honnêteté, c'est strictement individuel !

Message complété le 29/09/2020 16:07:47 par son auteur.

C'est juste l'application du respect envers tout ce qui nous entoure. Notre liberté s'arrête là où celle des autres commence dit-on. L'éveil à l'implication de chacune de nos actions et pensées sur notre entourage (inerte et vivant) est la brique élémentaire de l'écologie.

  
Répondre
Ribo Ribo
29/09/2020 09:43:28
0

On est loin de l'écologie... A quand la multiplication des réserves, rebaptisées 'Camp de rééducation écologique' ?

L'écologie veut juste qu'on lui foute la paix ! Elle n'a rien à faire avec le pognon et la politique !

  
Répondre
Invectus Invectus
24/09/2020 23:28:49
1

Est ce que total envisage de racheter Voltalia?

  
Répondre
Oso Panda Oso Panda
21/01/2020 20:19:44
1

Merci gars d’Ain.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
21/01/2020 15:42:07
2

A écouter vraiment !...


Vidéo : "Jancovici "Commission d'enquête sur le coût réel de l'électricité " - Au Sénat

1 févr. 2013 Durée : 1:32:02

https://www.youtube.com/watch?v=MULmZYhvXik


Y'a qui vont découvrir des choses !

: )

  
Répondre
moicmoi moicmoi
19/01/2020 14:04:02
2

gars d'ain
« « Et voilà, on n'est pas plus avancé qu'en 1980 ..
. » »

Tu as presque raison, à mon avis.

Sauf que dans les années 80, on (les Cies pétrolières) ne parlait ait pas encore d’épuisement des réserves pétrolières, bien au contraire. On (les mêmes) annonçait de nouveaux gisements à tour de bras. On (les mêmes) annonçait de nouveaux procédés d’extraction (maîtrise des forages dirigés, gaz de schistes, sables bitumineux…). On (les mêmes) poussait à la consommation.

Il faut lire entre les lignes.

Ajd, Total se tourne (discrètement, sans grand effets d’annonce) vers la production et vente d’électricité , vers le stockage de la dite, ...et je ne serais pas trop surpris que, à court ou moyen terme, on (les mêmes) nous annonce discrètement des participations dans le nucléaire.
Chez Total, c’est pas des « babanes ».

Du côté des z’élites : ON nous pousse à grands frais vers la voiture électrique, ON interdit (ou limite sérieusement) en ville , par des procédés dissuasifs la circulation des véhicules à moteurs thermiques, ON pousse à grands frais vers l'énergie verte, ON nous bourre le mou sur la sauvegarde de la planète alors que nous ne sommes que des minisculissimes grains de poussière incapables d'influencer quoi que ce soit dans l'Univers (ce qui occulte les réels problèmes actuels - pauvreté, santé, faim, pénurie d'eau, etc....),…..

Tout ça, ce n’est pas innocemment.

ON connaît l’état réel des réserves, et des besoins futurs (la chimie) mais ON ne veut pas dire la vérité, pour ne pas affoler la population.

ON privilégie l’homéopathie au dépend de la chirurgie. Pour un passage en douceur.

C’est mon avis, et je me le partage entièrement avec moi même.

Message complété le 19/01/2020 14:08:12 par son auteur.

Dans tout ça, l’écologie n’est que l’étiquette « vertueux », (prétexte vertueux) et le besoin de ratisser qqs bulletins de vote.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
19/01/2020 13:08:43
5

L’avenir du pétrole, entre impératif économique et urgence écologique

Publié le 28 novembre 2019 à 17:20

https://www.vie-publique.fr/eclairage/271741-lavenir-du-petrole-entre-imperatif-economique-et-urgence-ecologique


Notons que : "La pétrochimie

Le terme de pétrochimie désigne un ensemble de procédés techniques qui transforment le pétrole et le gaz naturel afin de fabriquer des produits chimiques. La pétrochimie s'organise en industrie dès années 1920 aux États-Unis puis en Europe après la Seconde Guerre mondiale. Les produits dérivés du pétrole sont variés : matières plastiques, textiles artificiels (par exemple le nylon), détergents, produits pharmaceutiques, etc. Selon le ministère chargé de l'environnement, l'industrie pétrochimique consomme 11 à 12% de l'ensemble des produits pétroliers en 2018. "


Et aussi : "Les réserves de pétrole, un risque de pénurie ?

Les "réserves prouvées" de pétrole atteignent plus de 200 milliards de tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2018 dans le monde, selon les experts de British Petroleum(nouvelle fenêtre) (qui dressent un état des lieux de la ressource depuis 1980). Ces réserves pourraient couvrir 50,2 ans de consommation annuelle au rythme de l'année 2017. Ces chiffres sont confirmés par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et par l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Ils ne comptabilisent ni les sables bitumineux du Canada, ni les réserves du Venezuela, ni les réserves considérées difficiles à capter avec les techniques actuelles. Les réserves pourraient donc être plus importantes que les estimations ne le laissent apparaître.

En 1980, les réserves prouvées étaient déjà évaluées à 50 années avec une fin prévue en 2030. L'absence d'évolution apparente s’explique principalement par les améliorations techniques et la découverte de gisements, qui ont permis de compenser la consommation par de nouvelles réserves. Encore récemment, de nouveaux gisements ont été découverts, notamment en Chine (1,5 milliard de barils), au Ghana (0,5 milliard) ou aux Émirats arabes unis (7 milliards).


Un flou subsiste toutefois sur l'état réel des réserves du fait de l’absence d’instance indépendante internationale chargée de contrôler les estimations des compagnies. Chaque producteur bénéficie en effet d’une certaine marge de liberté dans la déclaration de ses réserves. Ainsi, les réserves des pays de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui fournissent près de 80% du pétrole conventionnel mondial, sont évaluées par les États membres eux-mêmes, via leurs compagnies nationales. Par exemple, en Arabie Saoudite, c’est la société Saudi Aramco qui recense les réserves disponibles sur le territoire. Elle est seule habilitée à mener des investigations. "


Et voilà, on n'est pas plus avancé qu'en 1980 ...



  
Répondre
mika57 mika57
16/01/2020 15:08:59
3

"Quand on voit encore les fortes de climatiseurs qui poussent dans ces pays, c'est une raison de plus pour rester totalement dubitatif..."


Emirats Arabes Unis et Qatar, même combat ?

D'un coté, on a ceci :

https://www.filiere-3e.fr/2018/09/04/energies-renouvelables-le-qatar-veut-devenir-la-reference-dans-le-golfe/

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-brief-eco/le-brief-eco-le-qatar-veut-consommer-moins-de-viande-et-plus-denergies-renouvelables_2633730.html


Et de l'autre, c'est beaucoup moins reluisant...

https://www.courrierinternational.com/long-format/long-format-le-qatar-climatise-meme-lexterieur

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202010061709 732927
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.