OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Le 10 ans US en passe de refranchir les 1.60 - Page 2

Cours temps réel: 6 727,52  0,63%



BOJOLAID BOJOLAID
17/06/2021 08:15:46
0

100 pips dans la nuit toujours sous 1.60...A suivre si la hausse est maitrisée,les marchés vont décider ces prochains jours.

Message complété le 18/06/2021 11:40:20 par son auteur.

1.48 les banques reploufent...LOL

  
Répondre
angeloysse angeloysse
16/06/2021 20:53:47
0

Et si l'inflation est en hausse les petits épargnants pourraient voir le taux du livret A remonter

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
16/06/2021 16:44:33
0

Sous 1.50 avant la fed ce soir...CAC a 6650

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
10/06/2021 12:15:39
0

Les bancaires et Sanofi assurent la remontées...en espérant la remontée des tx...

Message complété le 10/06/2021 12:15:29 par son auteur.

la remontée...
Pas sanofi pour la remontée des tx, lol !!!

Message complété le 10/06/2021 14:37:55 par son auteur.

Et voilà les bancaires up...

Message complété le 10/06/2021 14:38:32 par son auteur.

Pour aujourd'hui car le 10 ans est toujours sous 1.5

Message complété le 10/06/2021 14:44:02 par son auteur.

Les stats US au dessus de l'attente, le nasdaq va charger...
Je ne sais plus qui disait qu'il allait y avoir un gros pet sur les marchés mais ça peut arriver à tous moments avec cette décorrélation

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
08/06/2021 08:30:35
0

1.55 Problème (ce n'en est pas un d'ailleurs) des taux évacué le CAC à 6543 ...


A Suivre

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
03/06/2021 14:25:10
1

Des montagnes de liquidités (trop disent les banques...)

Source Bourso ; JIVAI (excellent tradeur)

jivai

30 mai 2021o23:30

Sur les bords des marchés financiers, les professionnels du marché prêtent attention aux signes d'un énorme afflux de liquidités dans le système financier. Au cours de la semaine écoulée, les institutions ont placé des montants d'argent sans précédent auprès de la Fed, près d'un demi-billion de dollars jeudi.

"Il y a beaucoup trop de liquidités dans le système, et cela est dû au QE en cours de la Fed, mais aussi aux décaissements de la relance budgétaire", a déclaré Goncalves.

Il a déclaré que les fonds provenant de milliers de milliards de dollars de relance, y compris pour les gouvernements des États et locaux, n'ont pas encore été dépensés mais ont trouvé leur chemin dans le système bancaire. Dans le même temps, les institutions et les particuliers continuent de transférer des fonds vers des fonds du marché monétaire, qui détiennent actuellement environ 4 600 milliards de dollars.

Ces fonds ont également mis la pression sur le système, puisqu'ils ont placé des fonds dans des bons du Trésor. Gonçalves s'attend à ce que la Fed relève ses taux sur les réserves excédentaires si la situation s'aggrave.

"Il n'y a aucun précédent pour cela parce que c'est totalement dû au fait qu'il y a tout simplement trop d'argent dans le système", a-t-il déclaré.

« Les institutions redéposent des liquidités à la Fed parce qu'elles n'ont pas assez de factures ou de papier commercial à court terme. Il n'y a pas assez d'actifs à revenu fixe pour tout le monde », a déclaré Gonçalves. Il a déclaré que les banques ne souhaitent pas non plus conserver les liquidités excédentaires car elles sont décomptées de leur ratio de levier financier et qu'elles préféreraient trouver d'autres investissements à rendement plus élevé.

Ce qu'il a fait a suscité des spéculations selon lesquelles la Fed ralentirait son programme d'assouplissement quantitatif plus tôt que prévu, a-t-il déclaré.

Message complété le 03/06/2021 14:25:15 par son auteur.

1.601

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
03/06/2021 14:25:10
0

Des montagnes de liquidités (trop disent les banques...)

Source Bourso ; JIVAI (excellent tradeur)

jivai

30 mai 2021o23:30

Sur les bords des marchés financiers, les professionnels du marché prêtent attention aux signes d'un énorme afflux de liquidités dans le système financier. Au cours de la semaine écoulée, les institutions ont placé des montants d'argent sans précédent auprès de la Fed, près d'un demi-billion de dollars jeudi.

"Il y a beaucoup trop de liquidités dans le système, et cela est dû au QE en cours de la Fed, mais aussi aux décaissements de la relance budgétaire", a déclaré Goncalves.

Il a déclaré que les fonds provenant de milliers de milliards de dollars de relance, y compris pour les gouvernements des États et locaux, n'ont pas encore été dépensés mais ont trouvé leur chemin dans le système bancaire. Dans le même temps, les institutions et les particuliers continuent de transférer des fonds vers des fonds du marché monétaire, qui détiennent actuellement environ 4 600 milliards de dollars.

Ces fonds ont également mis la pression sur le système, puisqu'ils ont placé des fonds dans des bons du Trésor. Gonçalves s'attend à ce que la Fed relève ses taux sur les réserves excédentaires si la situation s'aggrave.

"Il n'y a aucun précédent pour cela parce que c'est totalement dû au fait qu'il y a tout simplement trop d'argent dans le système", a-t-il déclaré.

« Les institutions redéposent des liquidités à la Fed parce qu'elles n'ont pas assez de factures ou de papier commercial à court terme. Il n'y a pas assez d'actifs à revenu fixe pour tout le monde », a déclaré Gonçalves. Il a déclaré que les banques ne souhaitent pas non plus conserver les liquidités excédentaires car elles sont décomptées de leur ratio de levier financier et qu'elles préféreraient trouver d'autres investissements à rendement plus élevé.

Ce qu'il a fait a suscité des spéculations selon lesquelles la Fed ralentirait son programme d'assouplissement quantitatif plus tôt que prévu, a-t-il déclaré.

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
02/06/2021 16:42:05
0

1.599

PMI + Chiffres emplois US + Cout main d'oeuvre demain


JEUDI 3 JUIN 2021 Heure Période Consensus Dernier Importance

Indice PMI services 02:30 Mai - - Faible

Indice PMI services 09:45 Mai - - Faible

Indice PMI services 09:50 Mai - - Moyenne

Indice PMI services 09:55 Mai - - Moyenne

Indice PMI services 10:00 Mai - - Moyenne

Indice PMI services 10:30 Mai - - Moyenne

Indice emploi ADP 14:15 Mai 545 000 742 000 Moyenne

Coût de la main d'oeuvre 14:30 1er trimestre -0,40 -0,30 Faible

Inscription au chômage 14:30 Semaine - 406 000 Moyenne

Productivité 14:30 1er trimestre 5,50 5,40 Faible

Indice PMI services 15:45 Mai 62,90 62,70 Moyenne

Stocks pétroliers 17:00 Semaine - -1 660 000,00 Faible

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
01/06/2021 14:56:55
0

1.63 CAC 6512 MP en haut, à suivre...

PS : toujours liquide

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
31/05/2021 17:03:06
0

Inflation allemagne : plus de 10 ans...

ça va finir par une ouverture en gap baissier à -1.5 /-2 % SOUS PEU cette affaire

Message complété le 31/05/2021 17:30:09 par son auteur.

plus haut de 10 ans...

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
28/05/2021 14:54:18
0

Tout va bien on vous dit...


Etats-Unis : l'indice PCE a augmenté de 0,6% en avril sur un mois

28/05/2021 | 14:45

share with twitter

share with LinkedIn

share with facebook

PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'indice PCE mesurant les prix liés aux dépenses de consommation des ménages américains, l'indicateur préféré de la Réserve fédérale (Fed) pour l'inflation, a augmenté de 0,6% en avril par rapport au mois précédent, a indiqué vendredi le département américain du Commerce. Sur un an, l'indice est ressorti en hausse de 3,6%.


Hors alimentation et énergie, l'indice PCE de base a crû de 0,7% sur un mois et de 3,1% sur un an.

Les économistes interrogés par le Wall Street Journal anticipaient une hausse de 0,6% sur un mois et de 2,9% sur un an de l'indice PCE de base.

Le département du Commerce a en outre annoncé une progression de 0,5% des dépenses des ménages en avril sur un mois. Leurs revenus ont fléchi de 13,1% par rapport à mars.

Les économistes interrogés par le Wall Street Journal tablaient pour avril sur une hausse de 0,5% des dépenses et sur un repli de 14% des revenus.

En données révisées, les dépenses des ménages ont augmenté de 4,7% en mars, en données révisées, contre une hausse initialement estimée à 4,2%, tandis que leurs revenus ont crû de 20,9%, contre une augmentation initialement été estimée à 21,1%.

-Maylis Jouaret, Agefi-Dow Jones; mjouaret@agefi.fr ed: VLV

Site Internet: http://www.bea.gov/newsreleases/rels.htm

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

May 28, 2021 08:44 ET (12:44 GMT)

Message complété le 28/05/2021 14:55:34 par son auteur.

volume : 1mds à 15H...6486

  
Répondre
Luncyan Luncyan
28/05/2021 10:46:13
0

Go 6500

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
28/05/2021 09:48:17
0

Le point d'inflexion risque se faire ce jour vendredi 28/05 avec le PCE US ...

Ils peuvent aller chercher les 6500 avant histoire de dézinguer les derniers produits dérivés...

Message complété le 28/05/2021 11:57:00 par son auteur.

Oui Lucyan qu'on en finisse avec les 6500...
Ca peut se faire sur une mêche haute, ce serait plus marrant !!!

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
27/05/2021 16:59:14
0

6450, mettez-vous aux abris...

Message complété le 27/05/2021 16:59:41 par son auteur.

Aucune position y compris BX4...

Message complété le 27/05/2021 17:03:28 par son auteur.

Inflation et mauvaises stats...

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
27/05/2021 15:07:07
1

Pour dubaisan


La croissance aux USA confirmée à 6,4% au T1, l'inflation revue à la hausse

27/05/2021 | 14:53

share with twitter

share with LinkedIn

share with facebook

(Actualisation: révision à la hausse de l'indice PCE)

WASHINGTON (Agefi-Dow Jones)--Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a crû de 6,4% en termes annualisés au premier trimestre, a annoncé jeudi le département du Commerce, confirmant ainsi sa première estimation.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à une révision à la hausse de la croissance américaine, à 6,6% sur la période.

Le PIB des Etats-Unis avait progressé de 4,3% en termes annualisés au quatrième trimestre de 2020.

Alors que les chiffres de l'inflation sont étroitement surveillés par les investisseurs ces derniers temps, le département du Commerce a revu à la hausse son estimation de l'indice PCE, qui mesure les dépenses liées à la consommation des ménages et est la jauge d'inflation la plus suivie par la Réserve fédérale (Fed), pour le premier trimestre.

Selon les données révisées, l'indice global a progressé de 3,7% sur un an au premier trimestre, contre une estimation initiale de 3,5%. La progression de l'indice de base, qui exclut les prix volatils de l'alimentation et de l'énergie, a été révisée à 2,5%, contre 2,3% initialement.

-Valérie Venck, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 48 25; vvenck@agefi.fr ed: ECH

Site internet: https://bea.gov/newsreleases/national/gdp/gdpnewsrelease.htm

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

May 27, 2021 08:52 ET (12:52 GMT)

Message complété le 27/05/2021 15:07:34 par son auteur.

Je suis liquide 100 %

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
27/05/2021 15:05:43
0

Amundi : Le marché des SPAC aux États-Unis paie pour ses excès, selon Amundi

27/05/2021 | 11:35

share with twitter

share with LinkedIn

share with facebook

LE MARCHÉ DES SPAC AUX ÉTATS-UNIS PAIE POUR SES EXCÈS, SELON AMUNDI

PARIS (Reuters) - La correction observée sur les SPAC aux Etats-Unis sanctionne les excès entourant ces sociétés qui entrent en Bourse pour lever des fonds afin de réaliser ultérieurement des acquisitions, dit-on chez Amundi.

Porté par une liquidité abondante et par le retour de l'appétit pour le risque, ce marché a explosé ces deux dernières années mais redescend sur terre, dit à Reuters Vincent Mortier, directeur adjoint des gestions chez Amundi.

Après une année record en 2020, près de 300 introductions en Bourse (IPO) de SPAC ont été enregistrées au premier trimestre 2021 aux Etats-Unis, permettant de lever près de 100 milliards de dollars, soit plus que le montant total de l'an dernier, selon des données fournies par le numéro un européen de la gestion d'actifs.

Cet engouement excessif, qui a permis aux SPAC d'accaparer près des deux tiers de la valeur totale du marché des IPO aux Etats-Unis, a entraîné un assainissement forcé permettant de séparer le bon grain de l'ivraie, explique Vincent Mortier.

"Le risque de bulle est avéré et la bulle a déjà commencé à se dégonfler sans même que le régulateur ait vraiment eu à s'en mêler", dit-il.

"A la fin du premier trimestre, à la fois en termes de volumes et de prix des SPAC, on a eu une correction assez majeure aux Etats-Unis. Près des deux tiers des SPAC aux Etats-Unis cotent désormais sous leur prix d'introduction, avec une sanction particulièrement lourde pour les plus ésotériques et les plus fragiles."

Un SPAC (Special Purpose Acquisition Company) est une "coquille vide" qui permet de lever des capitaux par le biais d'une offre publique de vente dans le but de fusionner dans un délai allant jusqu'à deux ans avec une société non cotée, permettant à celle-ci d'entrer en Bourse plus rapidement que par les procédures classiques.

Le profil de certains sponsors et le caractère souvent vague du projet posent cependant problème, de même que la longueur du délai précédant l'acquisition visée, pendant lequel le SPAC peut être la cible de vendeurs à découverts, attirés par le parfum de bulle, selon Amundi.

Les investisseurs ne sont en outre pas toujours capables de comprendre la structure de ces opérations et d'en évaluer les coûts et les risques, estime Vincent Mortier.

DES PROJETS SOUVENT "TRÈS CREUX"

"Le régulateur doit se pencher sur les sponsors, leur qualification, leurs intentions et sur d'éventuels conflits d'intérêt, en sachant que certains se lancent sur jusqu'à huit SPAC simultanément, utilisant l'option gratuite que leur offre ce type d'opération pour multiplier les paris", estime-t-il.

"Les prospectus de SPAC sont souvent verbeux et techniques mais à l'intérieur, c'est quand même très creux. On a vu arriver sur ce marché des joueurs de basket et des influenceurs, avec même tout récemment un SPAC dont l'objectif était d'en racheter un autre."

Les banques, qui touchent des commissions à la fois sur la création du SPAC et sur la fusion à laquelle il aboutit, sont les grandes gagnantes de ces opérations, ajoute-t-il.

"Le sponsor, lui, peut gagner et, en général, ne risque pas grand-chose. Quand il y a des abus, ceux qui trinquent sont souvent des investisseurs particuliers qui étaient arrivés à la fin."

La société de gestion s'interroge en outre sur l'avantage compétitif qu'offre un SPAC pour réaliser une acquisition par rapport à une opération de capital-investissement ou émanant d'un acteur coté du secteur concerné.

"Pour nous, il est plus intéressant d'investir dans une introduction en Bourse classique ou dans une action secondaire", explique Vincent Mortier. "Là, au moins, vous savez ce que vous achetez."

Les excès des SPAC sont largement concentrés sur les Etats-Unis, le marché européen étant nettement plus petit, avec des sponsors au profil plus rassurant et une moindre présence des investisseurs particuliers, ajoute-t-il.

"Aux Etats-Unis, ceux qui ont acheté sont souvent des acteurs de la communauté présente sur des forums et des applications comme Robinhood, que l'on avait déjà vus à l'oeuvre contre des vendeurs à découvert sur des titres décotés comme GameStop et qui sont également souvent actifs sur le marché des cryptomonnaies", dit-il.

"Quand un objet n'est pas valorisé, il prête le flanc à la spéculation, dans un contexte où la liquidité est abondante et où le régulateur tarde à intervenir."

(édité par Blandine Hénault)

par Patrick Vignal

© Reuters 2021

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
27/05/2021 14:56:53
0

C'est pas grave, c'est temporaire...

  
Répondre
BOJOLAID BOJOLAID
27/05/2021 14:30:29
0

1.61 c'est reparti....

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
26/05/2021 16:49:02
0

Je pense que tu vas devoir attendre encore un peu Tirelire..

pas pour rien que Yellen est au Trésor et que Draghi à la tête du malade Italien.

reste plus qu'à trouver la bonne marionnette pour la France l'année prochaine..

et le monde occidental sera bien gardé !

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
26/05/2021 16:37:39
0

Une Bombe atomique larguée sur toutes les banques centrales , çà irait beaucoup mieux

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202106170815 856727
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.