OK
Accueil > Marchés > Cotation Sodexo > Actus Sodexo

Sodexo conclut un accord pour vendre le cabaret Le Lido au groupe hôtelier Accor


Actualité publiée le 03/12/21 17:39

Des danseurs en représentation sur la scène du cabaret deu Lido à Paris, le 10 septembre 2019 (AFP/Archives/Christophe ARCHAMBAULT)

Le célèbre cabaret parisien Le Lido va changer de mains : le groupe de restauration collective Sodexo, qui le détenait depuis 2006, a annoncé avoir conclu un accord avec le géant hôtelier Accor, qui deviendra son nouveau propriétaire.

Un porte-parole de Sodexo annonce que le groupe "a conclu un accord avec Accor sur un projet de cession du Lido de Paris", au terme de plusieurs semaines de négociations, confirmant une information du quotidien Les Échos, et précise qu'une communication sera faite aux "instances représentatives du personnel en début de semaine prochaine".

"Activité à part dans le portefeuille de Sodexo Live!, le Lido de Paris ne s'inscrit plus dans sa stratégie de croissance", cette filiale du groupe Sodexo "ayant choisi de recentrer ses investissements sur le développement de la restauration et des services, et des marques Lenôtre, Bateaux Parisiens, Batobus et Yachts de Paris", a détaillé le porte-parole.

Interrogé, le groupe hôtelier Accor n'a de son côté pas souhaité faire de commentaires.

Une source proche du dossier a toutefois confirmé qu'une annonce officielle devrait être faite lundi à la clôture de la Bourse de Paris.

Avec cette transaction dont le montant ne devrait pas être divulgué, le Lido qui fête cette année son 75e anniversaire, entame une nouvelle phase de son histoire.

Créé en 1946 par la famille Clérico, ce mythique lieu des nuits parisiennes a été, comme tout le secteur des cabarets et music-halls, très affecté par les longues périodes de fermetures imposées par la gestion de la crise sanitaire l'an dernier : le chiffre d'affaires de ces établissements s'est effondré de 80% en 2020, pour tomber à 45 millions d'euros.


Des danseurs en représentation sur la scène du Lido à Paris, le 10 septembre 2019 (AFP/Archives/Christophe ARCHAMBAULT)

En 2015, le célèbre cabaret des Champs-Élysées avait entamé sa métamorphose en modernisant sa revue sous la houlette du metteur en scène belge Franco Dragone, qui avait travaillé pour le Cirque du Soleil et organisé des shows spectaculaires, dont celui de Céline Dion à Las Vegas.

En attendant le retour des touristes étrangers, Le Lido, habituellement ouvert 365 jours par an, n'avait rouvert ses portes que du jeudi au samedi.

Selon un audit de la Cour des comptes, les cabarets parisiens ont été les premiers bénéficiaires des aides publiques au secteur du spectacle pendant la crise sanitaire : un million d'euros chacun pour le Crazy Horse, le Paradis latin et le Moulin rouge, près de 700.000 euros pour le Lido.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_r-aKWGCn8U0Mj1wzSh9otABRX7MHtf8jEqGK1jpnZD5fdpZU-WfBWQngqoBYjXq
ebook immo