bourse investir
OK

Les Règles de Gann


1 - N'entrez jamais un ordre sur le marché sans placer un stop.

Un ordre stop est un ordre de vente au marché dés que le cours fixé est atteint.

Si vous achetez à 100 et passer un ordre de vente à 95 stop cela veut dire que dés que le prix de 95 est traité sur le marché votre ordre devient un ordre de vente au marché, soit une exécution au prochain cours coté. Cela peut être au-dessus de 95, ce sera le plus souvent légèrement au-dessous. Cela peut parfois être très en dessous. Mais dans ce cas il est probable que le marché va connaître une forte baisse et vous serez parmi les premiers à sortir.

Cette règle est placée en priorité alors que Gann la mettait en deuxième position. Pourquoi cette règle est-elle essentielle ?

Parce qu'elle répond à un double souci :

1) Elle permet de limiter ses pertes ou de préserver l'essentiel de ses gains.

Une " bonne " analyse vous a conduit à une décision d'achat de telle ou telle valeur ou de telle ou telle marchandise. Dès que vous avez acheté, ou quelques jours après, le marché baisse en dessous du cours d'achat. Que faire ?

La majorité conserve en attendant de revoir le cours d'achat parce qu' " ;on ne perd pas tant qu'on n'a pas vendu ". Mais que faire quand la perte atteint 5, 10 ou même 20 ou 30% ?

On risque de perdre patience, d'avoir peur et de liquider quand la tension devient insupportable. Bien souvent on aura revendu dans un moment d'énervement collectif, au plus bas.

Une attitude saine consiste à décider à l'avance quelle perte maximum on est prêt à accepter.

Cette somme doit être toujours la même, à chaque nouvelle opération, afin d'égaliser les chances.

Une fois la décision prise, il faut la traduire dans la réalité. On donnera donc l'ordre à son courtier de vendre à tel cours stop (rigueur).

Si votre courtier n'est pas équipé pour traiter ce genre d'ordre, il faut inscrire votre ordre stop sur votre feuille d'opération et suivre le marché de très près aussitôt que le marché se rapproche de votre cours stop.

Donner l'ordre de vente au marché dès que le cours est atteint (discipline).

Surtout ne pas céder à la tentation de repousser la décision au lendemain dans l'espoir d'une amélioration quelconque. Si c'est mauvais, c'est mauvais et ça risque d'être pire demain. Au moins vous dormirez tranquille. Pour un cas où vous auriez eu raison d'attendre, il y aura 99 cas où la décision de sortir aura été la bonne.

elle oblige à réfléchir avant d'agir

Vous avez lu votre journal préféré et vous êtes séduit par tel titre. Vous êtes-vous demandé ce qui se passera si le marché fait le contraire de vos attentes ? Avez vous fait l'effort de réflexion et d'analyse qui consiste à déterminer la tendance à long terme, et surtout avez-vous étudié les supports que les cours ne doivent pas casser si le marché est vraiment haussier.

Vous verrez que, bien souvent, le simple examen d'une charte vous éclairera sur la conduite à tenir.

Vous pourrez déterminer le prix de rupture. Très souvent le cours du jour sera trop éloigné du prix de rupture, et la somme à perdre en cas d'insuccès sera trop forte; vous renoncerez alors de vous-même à votre projet.

Quand la perte en pourcentage est admissible, et c'est vous qui le déterminez une fois pour toutes

( 2% à 5% ?), selon votre style, cela vous permet de calculer l'importance de la position que vous pouvez prendre. Tout simplement en divisant la perte maximale en capital ( c'est la première règle de Gann ) que vous acceptez de risquer, par la perte unitaire théorique possible.

Alors, une fois tous ces calculs effectués, vous savez où vous aller et ce que vous risquez.

Vous pouvez dormir tranquille, parce que vous êtes désormais discipliné. Vous avez créé votre propre règle et vous vous y tenez.

PS naturellement, le même raisonnement s'applique à des ventes à découvert en inversant les termes. Dans la mesure où la discipline opératoire est appliquée, les opérations de vente à découvert présentent des risques identiques à la prise de positions longues.

2 - Ne risquez jamais plus de 10% de votre capital

Intuitivement, les opérateurs connaissent plus ou moins cette règle, alors qu'ils ne pensent pas ou ne veulent pas limiter leurs pertes. C'est la raison pour laquelle j'ai fait figurer la règle du stop en premier. On a vu que pour pouvoir calculer ses positions, il fallait connaître la règle du capital d'abord; c'est Pourquoi Gann a eu raison de la placer en premier.

Ces deux règles sont donc indissociables.

Que signifie la règle des 10 % ? Il ne s'agit pas de placer 10 % sur un marché puis 10 % sur un autre marché et ainsi de suite. On arriverait rapidement à 100 %. Non la règle doit être comprise au sens strict. On risque 10 % du capital et on reste liquide pour le reste.

L'avantage est énorme: d'abord si le pari est perdu, le stop protecteur permet de sortir du marché avec une perte - la perte en pourcentage admissible fixée une fois pour toutes ( 2 à 5% )- fixée à l'avance. Vous n'aurez donc perdu que 2 à 5 % du capital et vous êtes prêts à tenter une nouvelle chance.

Si l'opération s'avère gagnante, vous allez augmenter votre capital et partant, pouvoir augmenter votre prochaine mise. Si le capital diminue vous risquerez toujours 10% mais d'un capital réduit.

C'est seulement si l'opération en cours, même non débouclée est gagnante de toutes façons que l'on peut opérer sur un autre marché en risquant à nouveau 10 % du capital. Pourquoi ? Parce que l'opération non débouclée aura été protégée par un " trailing stop " qui aura pour effet de rendre le dénouement soit blanc soit gagnant.

Le bénéfice psychologique est immense. Comme vous risquez peu, les aléas du marché ont moins tendance à vous perturber. Vous n'êtes pas " absolument obligés de gagner ". vous êtes prêt à assumer des risques normaux, calculés à l'avance ; vous avez un plan et si ça se passe mal vous avez prévu la sortie. Vous n'êtes pas invulnérables mais vous savez où vous aller.

Observons au passage qu'il faut un plan. Un plan comporte le choix d'une entrée - avec le placement d'un stop en cas d'erreur -, la détermination d'un objectif qui suppose qu'on ait une vue à moyen/long terme et la sortie. La sortie peut se faire spontanément si l'objectif a été atteint ou être déclenchée par un stop de profit.

Olivier de Ducla
Ducla International
Président de l'AFATE

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin