bourse investir
OK

Analyse technique - Leçon 16 - L'indicateur Ease of Movement

L'indicateur Ease of Movement (EMV) est assez original. En effet, alors que les principaux outils de l'analyse technique se focalisent les uns sur les données de cours, les autres sur les données de volume, l'EMV utilise les deux données.

Il a été développé et présenté par Richard W. Arms, Jr., pour cette raison on le trouve parfois sous le nom "Arms Ease of Movement"

L'auteur est assez prolifique en analyse technique puisqu'il a développé un indicateur assez célèbre, "l'Arms Index" ainsi qu'une méthode originale de représentation des cours, "l'Equivolume".

L'objectif principal de l'indicateur est de montrer la relation entre le volume et la variation des cours, ainsi il essaie de démontrer l'impact des volumes dans ces variations.

Interprétation

Une valeur élevée de l'Ease of Movement est la conséquence d'une hausse des cours dans de petits volumes. A l'inverse cette valeur sera faible dans le cas d'une baisse des cours avec des volumes modérés.

Si les cours ne varient pas ou si les variations de cours se font avec des volumes importants alors l'indicateur aura une valeur proche de zéro.

L'indicateur Ease of Movement évolue de façon hachée, aussi nous ne l'utiliserons pas de façon brute. Nous appliquerons une moyenne mobile de 14 jours (période de référence) sur l'indicateur. C'est le croisement de cette moyenne mobile avec le niveau 0 qui donnera des signaux d'achat et de vente.

Ainsi, nous aurons un signal d'achat quand la moyenne mobile passera au-dessus de la ligne du zéro, indiquant alors que les cours progressent plus facilement, avec moins de freins. Le signal de vente sera donné lors du passage sous zéro, indiquant une facilité des cours à décroître.

Exemple

Cet exemple montre sur la partie supérieure les cours d'une action représentée sous forme de courbe continue et sur 9 mois. La partie inférieure quant à elle représente le tracé de l'indicateur Ease of movement lissé sur une période de 14 jours, les flèches d'achat/vente sont placées sur le graphique en tenant compte de la règle de base (passage du zéro).

Ainsi, une flèche verte indique un achat et une flèche rouge une vente.

ease movement

Le premier constat que nous pouvons faire sur cet exemple est que l'indicateur se révèle assez pertinent dans la délivrance de signaux. Plus particulièrement, d'ailleurs, lorsque l'action évolue en tendance.

Test de performance

Pour visualiser la performance de l'indicateur en tant que système de trading nous avons procédé à un petit test de "backtesting". Ce terme désigne le fait de tester la validité d'un scénario d'analyse sur les cours du passé pour voir ce qu'aurait donné l'ease of movement en situation.

Nous avons réalisé le test sur 10 valeurs du marché français, représentatives des secteurs principaux. La période de temps retenue a été de 5 ans sur des données quotidiennes. Le scénario de trading était le suivant : achat lorsque la moyenne mobile 14 jours de l'indicateur passait en hausse le niveau 0 et vente de la position lorsqu'elle repassait sous 0. Seul l'achat a été considéré dans ce test, aucune vente à découvert n'a été réalisée.

Gain total Nombre de transactions gagnantes Nombre de transactions perdantes Gain moyen par transaction gagnante Perte moyenne par transactions perdante Gain avec une stratégie de "buy & hold" Perte maximale en position
Moyenne 42,1% 11 12 16,3% -9,8% 138,9% -30%
Maximum 101,6% -89%
Minimum -27% -13,4%

Le premier constat à la lecture de ce tableau est que finalement le système brut n'est pas si mauvais, le gain moyen est de 42,1% sur 5 ans. Par ailleurs il a produit des placements positifs pour 9 valeurs sur 10, le plus gros gain sur les 5 ans atteignait 101,6% et la seule stratégie perdante -27%.

Néanmoins nous constatons également que le système de trading sommaire que nous avons testé a fait moins bien que la stratégie "buy and hold". Cette stratégie signifiant qu'on achète l'action et qu'on la garde en portefeuille pendant toute la durée du test. Dans ces test il aurait mieux valu acheter les actions et les garder 5 ans, faisant fi des trous d'air passagers, au final le gain atteignait en moyenne 139%.

Par ailleurs, le système produit en moyenne autant de faux signaux que de bons signaux (11 transactions gagnantes contre 12 perdantes). En y regardant de plus près on constate que ces faux signaux sont surtout générés en période de "trading range" quand l'action évolue sans tendance. Ce travers est néanmoins compensé par le fait que le gain moyen est supérieur à la perte moyenne.

Enfin, dernier point négatif, le système a atteint en moyenne des pertes latentes de 30% lors d'une prise de position (-89% au maximum).

Conclusion

L'Ease of Movement a pour lui sa simplicité d'application. Néanmoins, il ne doit pas être utilisé seul mais en combinaison avec d'autres indicateurs. Il se révélera très utile lorsque les actions suivent des tendances fermes par contre il est à proscrire dans des périodes de trading range pour lesquelles il lance beaucoup de faux signaux.

En optimisant la stratégie avec stops de protection par exemple, il doit toutefois être possible d'en tirer bien mieux.

Calcul

EMV = [((H + B)/2) - ((Hp + Bp)/2)] / (V/( H - B)) * 10 000

H = Plus haut de la période courante (semaine, séance)
B = Plus bas de la période courante
Hp = Plus haut de la période précédente
Bp = Plus bas de la période précédente
V = Volume de la période courante
EMV(t) = moyenne mobile sur les 14 dernières séances

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin