bourse investir
OK

Analyse technique - Leçon 3 - La MACD

Nous avons appris que les moyennes mobiles permettent de détecter de visu les changements en cours, souvent plus finement que les puissantes lignes de tendance. Mais on peut rester circonspects sur cette histoire d'angle entre des MM différentes. Il faut donc un outil qui aide à visualiser ce croisement et même qui essaie de détecter plus tôt encore un changement.

Cet outil s'appelle MACD, abréviation de Moving Average Convergence Divergence dû à Gerald Appel, publicateur de "Systems and Forecasts". Revenons encore au titre IBM dont vous connaissez les astuces de détection par les lignes de tendance et par les moyennes mobiles. Abordons le maintenant sous l'angle "MACD".

Calcul

La MACD est simplement la différence entre deux Moyennes Mobiles Exponentielles de périodes différentes. On emploie couramment les périodes de 12 et 26 jours pour ces MME (E pour Exponentielle).

Sur la figure, la MACD est placée sous le graphique, elle est tracée en bleu et reflète donc la différence d'une Moyenne Mobile Exponentielle sur 12 jours avec une autre sur 26 jours.

On observe également une deuxième courbe (en rouge), il s'agit du signal de la MACD qui est simplement une moyenne mobile exponentielle à 9 périodes de la MACD et que nous utiliserons pour se servir de cet indicateur.

Sous l'indicateur MACD, on a ajouté un histogramme de MACD pour avoir une autre vision. Cet histogramme qui affiche la différence entre la MACD et sa courbe de signal permet deux choses. D'une part il matérialise l'amplitude de l'écart entre les deux courbes et d'autre part il matérialise clairement les croisements. Quand l'histogramme est bleu, la MACD est au-dessus de son signal et quand il est rouge, c'est l'inverse.

Pourquoi Les Moyennes Mobiles employées sont exponentielles? Pour donner plus d'importance aux cours récents dans la courbe, donc lui donner un dynamisme plus sensible aux changements.

macd

Comment se sert-on de la MACD ?

Le moyen défini par son inventeur est de visualiser les points où la MACD coupe sa ligne de signal, la MME9.

Lorsque la MACD traverse à la hausse la ligne de signal, on a un signal d'achat. Dans l'exemple, le point 1 vous montre ce croisement de la ligne bleue (MACD) avec la rouge (MME9). Si l'on n'utilise la MACD que dans son utilisation traditionnelle, il faut acheter la valeur à ce moment-là.

Vous avez compris le croisement inverse: il montre donc un point de vente. Le point 2 montre le percement de la MME9 par la MACD, qui indique de vendre la valeur. Dans ce cas, IBM a tendance à baisser dans une phase dite de consolidation.

Voici ce qui fait le succès de la MACD: le signal arrive encore plus tôt que la détection par croisement des MMA20 et MMA50 de la dernière leçon. Mais cela en fait aussi le danger, car retenez bien que plus un indicateur signale tôt, plus il a tendance à se tromper. Il faut donc travailler la MACD avec d'autres artifices pour confirmer sa validité.

On constate également que plus la MACD s'éloigne de sa ligne de signal, plus la tendance en cours est forte. Ce qui signifie que si vous êtes placés à la hausse sur la valeur depuis le croisement au point 1, vous pouvez laisser courir, même si une hésitation se forme momentanément dans les cours. En effet, ces hésitations ne sont que les imitations de celles que l'on voit plus à gauche courant août.

L'inverse est ce qui va nous servir à détecter un changement de tendance, c'est-à-dire que lorsque la MACD va se rapprocher de sa ligne de signal, c'est qu'il y a un basculement qui se prépare. Le 6 et le 20 novembre, le rapprochement de la MACD avec sa ligne de signal prévient qu'il pourrait y avoir un prochain changement de tendance. Ces creux sont typiques de l'alerte qu'envoie la MACD. Dans notre cas, la charnière se situe exactement début décembre, au point 2. La MACD a changé de sens plus nettement, se rapproche de sa ligne de signal pendant plusieurs séances et coupe franchement sa ligne de signal. Mieux vaut sortir rapidement que brûler tout-à-coup le bénéfice acquis.

Une règle de validation vient s'ajouter à cette règle de base. Lors du croisement de la MACD avec sa ligne de signal, on ne rentrera que si la MACD et le signal ont été du même côté pendant un minimum de 14 séances que l'on compte à l'envers en comptant le jour du croisement. Ce minimum permet de s'assurer que l'on était dans une situation suffisamment stable pour que le croisement de la MACD avec sa ligne de signal ait du sens.

Notre cas précis ne compte que 8 barres en remontant depuis le point 1 vers la gauche. Il n'est en principe pas valide! Cependant, le rallye haussier a été quand même spectaculaire. Cela signifie que la MACD doit être confirmée par d'autres indicateurs. Si on se réfère à la leçon 1 sur les tendances, la rupture de la résistance signalée sur la figure est un bon indicateur, mais tardif au point de constituer à lui seul un indicateur signifiant la poursuite de la hausse. Le croisement des moyennes mobiles (leçon 2) arrive plus tôt et confirme la probabilité de hausse.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin