bourse investir
OK

Analyse technique - Leçon 5 - Le stochastique (1/2)

Le Stochastique est utilisé dans le domaine scientifique où il représente la répartition du hasard, lequel est bien peu prisé des traders!

Le Stochastique boursier rendu populaire par Georges Lane n'a rien à voir. Il compare le niveau de cours de la clôture par rapport à l'écart de cours sur une période donnée.

Le Stochastique montre ainsi la position relative du cours situé dans un écart historique. Etudions-le, toujours avec le titre IBM pour vous permettre une comparaison avec les indicateurs des cours précédents.

Outre les cours en vert, on voit essentiellement une courbe bleue très dansante. C'est le Stochastique chiffré ainsi car il utilise une période de comparaison de 14 jours. De plus, il est lissé sur 3 jours pour éviter un grand nombre de pointes instantanées qui gêneraient la lisibilité. On appelle cette courbe du Stochastique, le %K.

Deux traits horizontaux rouges ont aussi été tracés. L'un repère le niveau 80 du stochastique, l'autre représente le niveau 20. Leur utilité constitue la première règle d'utilisation: Lorsque le Stochastique passe en dessous de la ligne 20, on dit qu'il est survendu. Cela signifie simplement que le cours est trop bas par rapport à son historique pris en compte sur 14 jours. La conséquence immédiate serait l'achat car le stochastique montre alors qu'il s'agit là d'un titre bon marché.

En fait, ce n'est pas tout à fait vrai, car si le titre est bas par rapport à son historique récent, rien ne prouve qu'il ne puisse pas baisser encore. On pourrait même dire qu'on achète alors une valeur en état de baisse. Il faut donc attendre patiemment que la valeur se stabilise un peu et envisage de changer de sens. Il est donc bien meilleur d'acheter au moment où le Stochastique vient couper dans l'autre sens sa ligne 20.

stochastique

Ainsi, les flèches noires numérotées 5 et 6 montrent ces points d'intervention.

La situation inverse est également valable. Regardez cette insistance du stochastique au point B à droite: Le stochastique ne cesse de sortir de l'historique de 14 jours en se maintenant largement au-dessus des 80: il convient donc de conserver la position achetée. Ensuite, le stochastique s'écroule et coupe la ligne 80 prévenant ainsi qu'il est temps de prendre son bénéfice, conséquent dans ce cas.

Pour pouvoir édicter la deuxième règle d'utilisation du Stochastique, nous ajoutons une ligne de signal en pointillés rouges appelée %D. Elle est calculée ici par une moyenne sur 14 jours du Stochastique %K. Il existe d'autres calculs pour ce %D, n'hésitez pas à en faire part sur la liste AT-France.

De même que pour la MACD, %D constitue une ligne de signal: il s'agit ni plus ni moins d'une moyenne mobile arithmétique du Stochastique, calculé ici sur 14 jours. Nous achèterons lorsque le Stochastique %K coupe à la hausse sa ligne de signal %D. C'est le cas aux points 1, 2 et aussi au point 3. Ce dernier signal nous permet d'attraper notre fameuse hausse finale déjà explorée dans les leçons précédentes. Par contre, cette nouvelle sensibilité demandera souvent confirmation par un autre indicateur (macd, bollingers) ou une analyse sur un plan différent (tendance, etc.). Si l'on ne se fie qu'au stochastique, il est alors bon de cumuler au minimum les règles 1 et 2, c'est à dire l'état de sortie du suracheté et la coupure de la ligne de signal.

Notez au passage une remarque de Martin Pring dans son ouvrage "Le momentum" : Si le croisement se fait dans le même sens, c'est à dire que %D coupe %K en le rattrapant, le signal possède plus de fiabilité. C'est précisément le cas du point 1.

Page suivante

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin