bourse investir
OK
Accueil > Apprendre  > Analyse technique

Analyse technique - Leçon 14 - L'épaule-tête-épaule (1/2)

Nous avons constaté la puissance des triangles, il suffit de savoir les tracer, bien les interpréter et les utiliser correctement pour disposer là d'un outil d'Analyse Technique très puissant.

Bien que ces triangles soient les plus utilisés des figures, l'E.T.E., abréviation d'Epaule-Tête-Epaule est une figure génératrice de profits intéressants, pour peu qu'on sache bien l'identifier et l'utiliser correctement.

Observons le titre ci-dessous qui a dessiné une E.T.E. typique:

Facile à reconnaître, cette formation placée entre les deux lignes rouges montre un premier sommet peu prononcé suivi d'un retour des cours sur la ligne de base, puis un deuxième sommet bien plus haut (hauteur 1) suivi d'un nouveau retour sur la ligne de base et enfin un troisième sommet avant une chute prononcée.

Ces trois sommets successifs forment une première épaule, une tête bien logiquement plus haute et une deuxième épaule. La ligne sur laquelle se repose cette figure se nomme couramment la ligne de cou.

epaule tete epaule

L'utilité de cette analogie anatomique est de prévoir ce qui la suivra: une chute des cours. L'avantage est que l'ampleur de la chute en question est quantifiable. Nous avons repéré la "hauteur 1" qui est celle de la tête formée. La baisse des cours sera d'une hauteur en principe équivalente, portée sur le graphique en tant que "hauteur 2".

Mais attention, cette figure ne fonctionne globalement que si elle suit quelques règles :

La courbe doit bien redescendre sur la ligne de cou entre la tête et les épaules. N'inventez pas une ETE (épaule-tête-épaule) pour le plaisir, une mauvaise figure générerait un mauvais placement. En effet, les ETE non valides partent le plus souvent dans l'autre sens après une courte consolidation sur la tête de cou supposée.

- Elle doit autant que possible être précédée d'un haut qui doit se trouver plus bas que la ligne de cou. Ce haut prédécesseur est notifié sur le dessin. Il est simplement le signe du dynamisme de la hausse de construction de l'E.T.E.

- La figure doit avoir une certaine régularité dans le temps. Une épaule ou un sommet vraiment étroit signifie un caprice des cours alors que trop large déforme la figure qui perd son sens. Même si je ne peux exactement quantifier les proportions minimales, une déformation excessive est plus simple à repérer qu'il n'y paraît. N'hésitez pas à prendre un certain recul, à tracer quelques traits de repère.

- Dernier point stratégique: les volumes dont le comportement doit être conforme. Les règles sont simplement celles du cours sur les volumes. Pour l'E.T.E., on peut dire:

o chaque phase de hausse doit être marquée par une pointe volumique,
o chaque phase de baisse doit subir une baisse des volumes,
o le plus fort volume se situe lors de la première épaule ou éventuellement de la tête.

Ainsi, l'E.T.E. est sain et conforme.

Si nous nous plaçons du côté des acheteurs et vendeurs, ces remarques ne correspondent ni plus ni moins à ce qui se passe dans la tête des échangeurs de titres: une nouvelle confiance forte dans l'action, renouvelée puissamment lors de la tête. Puis soudain une divergence des cours hésitante du fait du retour sur la ligne de cou par la première vague de prise de bénéfices.

L'arrêt de hausse lors de la deuxième épaule cristallise les craintes provoquant par là une revente massive souvent excessive parce que s'auto-alimentant dans l'évolution rapide des cours.

precedent

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin