bourse investir
OK

Analyse technique - Leçon 11 - Le Parabolique S.A.R (1/2)

Nous avons vu les principaux indicateurs, essentiellement basés sur le momentum, ainsi que l'utilisation prépondérante impliquant les volumes bien souvent ignorés. Il existe beaucoup d'autres indicateurs. Cependant, nous ne jugeons pas utile d'aborder dans ce cours de base certains d'eux jugés quelque peu redondants par rapport à ceux déjà étudiés et d'utilisation moins directe.

Restant dans la facilité applicative, nous vous proposons plutôt d'étudier maintenant les indicateurs spécifiques assez communs mais dont l'analyste ignore généralement la capacité prédictive sous l'angle de l'Analyse Technique.

En premier lieu, nous étudierons le S.A.R.(Stop And Reverse) autrement appelé Système Parabolique, encore une trouvaille étonnante de J. Welles Wilder, un génie en la matière. Le SAR montre clairement l'arrêt et le renversement de tendance d'un titre sur le plan graphique.

Voyez plutôt cette courbe sur notre titre modèle "IBM". Le fond quadrillé vous aidera ici encore car cette partie du cours requiert un examen assez précis:

sar parabolique

Le trait noir représente les cours de clôture au quotidien. Le SAR est lui représenté par les points rouges et verts qui alternent de chaque côté de la courbe des cours. On constate tout d'abord que ces points encadrent les hausses et les baisses des cours d'une manière fiable.

Lorsqu'un point représentant le SAR rencontre la courbe des cours, il s'inverse avec une rupture rendant ainsi la courbe du SAR discontinue, format ainsi comme des supports et des résistances.

Par exemple, si le SAR croît, dès qu'il touche la courbe des cours, il repart alors en descendant et réciproquement. On pourrait alors en déduire aussi simplement: "il n'y a qu'à se placer au début du trait de hausse et vendre au début du trait de baisse". C'est partiellement exact, mais hélas, pas aussi facile!

Page suivante

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin