bourse investir
OK

Forex - Le carry trading, partie 1

Présentation

Au cours de la première fiche consacrée au marché des changes vous avez cerné un des aspects majeur du trading sur devises, les taux d'intérêts. Une technique d'investissement consiste justement à tirer profit de ces différentiels de taux d'intérêts dans sa stratégie de trading, les anglo-saxons la nomment le « carry trading ».

Cette stratégie est l'une des plus utilisées sur le marché des changes par les investisseurs, qu'ils soient particuliers ou que ce soit de très gros « hedge funds » (fonds d'investissement spéculatifs).

Le principe de base est simple : se positionner sur des paires de devises qui présentent un fort différentiel de taux d'intérêt pour encaisser ce dernier. Plus le différentiel entre les taux est fort, plus vous encaissez d'intérêts. Cela revient à emprunter dans une devise à faible taux d'intérêt pour acheter une autre devise à fort taux d'intérêt.

Exemple concret : le cas de « l'investisseur suisse »

Imaginez que vous êtes suisse et que vous avez une somme d'argent à placer sans risque sur un livret d'épargne. Le taux suisse à court terme étant actuellement de 1%, c'est ce que vous rapportera votre placement dans les banques du pays.

En regardant un peu ce que font vos voisins européens, vous vous apercevez qu'un livret d'épargne rapporte 4,50% en Grande Bretagne. La tentation est alors grande de changer vos francs suisses en livres sterling pour placer votre épargne en Angleterre. La dématérialisation des flux financiers permet facilement ce genre de délocalisation de votre épargne pour toucher des intérêts 4 fois et demi supérieurs à ceux proposés dans votre pays.

Si à la fin de l'année la livre sterling est restée stable par rapport au franc suisse, votre stratégie a parfaitement fonctionné. Si de surcroit la livre sterling s'est appréciée par rapport au franc suisse, votre opération est encore plus intéressante. Néanmoins si la livre a baissé, vous pourrez être perdant et notamment si elle a reculé de plus de 3,5%, soit la différence entre les taux d'intérêt des deux pays.

Cet exemple concret nous montre de manière claire ce qu'est le carry trading, c'est une stratégie qui consiste à placer son argent sur des devises à taux d'intérêt élevé.

Certes vous allez dire que gagner 4,5% au lieu de 1% n'est pas une affaire extraordinaire, c'est alors là qu'intervient un des plus puissants outils de l'investissement sur le marché des changes : l'effet de levier.

Comme nous l'avons vu plus tôt, le Forex permet un effet de levier jusqu'à 400 fois le montant de ses avoirs. En restant raisonnable et en limitant l'effet de levier à 10 fois, notre investisseur Suisse aurait gagné 45% sur l'année, un rendement qui commence à faire rêver !

Deuxième effet : l'orientation des flux monétaires

Pour reprendre l'exemple de notre ami suisse, imaginons que celui-ci passe le mot à son voisin, à ses amis, etc. et que cela fasse un effet boule de neige, que se passera t'il ?

On constatera soudain une forte demande pour la livre sterling au dépend du franc suisse, délaissé. Dans ce cas, la règle de l'offre et la demande va naturellement faire monter le cours de la livre sterling face au franc suisse.

C'est exactement ce qu'il se passe sur le marché des changes où les investisseurs sont toujours en train de réaliser des arbitrages entre les monnaies à fort taux d'intérêt et les monnaies à faible taux d'intérêt. Si un pays veut faire rentrer des capitaux, il peut utiliser cette arme monétaire pour attirer les investisseurs.

Intérêt encaissé/payé sur quelques paires
(basé sur les taux d'intérêt en avril 2006)

Positions qui versent un intérêt à l'investisseur

Paire de devises Intérêt annuel en % Position
NZD/JPY 7,00% Longue
AUD/JPY 5,50% Longue
GBP/JPY 4,50% Longue
GBP/CHF 3,50% Longue
USD/MXN 3,30% Courte
EUR/AUD 3,25% Courte
USD/CHF 3,50% Longue
EUR/USD 2,25% Courte
EUR/JPY 2,25% Longue
EUR/CHF 1,25% Longue

Positions pour lesquelles un investisseur paie des intérêts

Paire de devises Intérêt annuel en % Position
USD/JPY -4,50% Courte
EUR/USD -2,25% Longue
EUR/JPY -2,25% Courte
CHF/JPY -1,00% Courte

Exemple sur le Forex avec la paire NZD/JPY

La paire la plus rémunératrice actuellement sur le marché est d'être acheteur du NZD/JPY. Le japon à des taux nuls sur le yen et la Nouvelle-Zélande propose un taux monétaire très élevé de 7,25%. Compte-tenu des marges du courtier une telle position vous rapporte un peu moins que le différentiel théorique, soit environ 6,30% par an, c'est déjà un beau rendement mais l'effet de levier peut en faire un investissement fabuleux.

Ainsi, simplement en levier 10 (100 000 $ investis avec un dépôt d'espèces de 10 000 $) vous toucherez 63% par an sur vos actifs de 10 000 $ ! Je vous laisse le soin de faire le calcul en levier 100 ...

nzd jpy


Si en plus on rajoute que le NZD s'est apprécié de 8% face au yen durant l'année 2005, voici le petit détail de nos gains à la fin de l'année 2005 en ayant acheté 100 000 NZD/JPY en janvier 2005 (toujours avec notre compte de 10 000 $ en levier 10)

Gains en intérêts : 6 300 $ (6,3% de 100 000)
Gains en capital : 8 000 $ (8% de 100 000)
Total des gains : 14 300 $

Bilan de l'opération : un gain de 14 300 $ avec un capital immobilisé de 10 000 $ pendant un an. Cela donne un rendement annuel faramineux de 143% !

Bien évidemment dans la pratique, nous ne pourrons pas nous permettre de nous positionner sur une seule paire de devises avec un fort effet de levier car cela nous fera prendre un risque considérable. La célèbre devise « il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier » est à suivre au pied de la lettre sur le marché des changes, comme pour tous les autres investissements.

Si l'exemple semble séduisant et laisse augurer des gains importants avec une telle stratégie, cette dernière devra être particulièrement bien pensée et suivre des règles strictes pour limiter les risques au maximum. Il y aura toujours un arbitrage à faire entre le risque et la rentabilité, le tout étant de trouver le couple optimum.

suivant

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin