bourse investir
OK

Forex: Les taux d'intérêts

A la différence des actions, détenir des devises ne donne pas lieu au versement d'un dividende mais à la perception d'un taux d'intérêt. En effet, la détention d'une devise offre une rémunération à son propriétaire, la rémunération versée est directement liée au taux d'intérêt monétaire du pays ou de la zone économique d'émission de la devise.

Les taux directeurs sont fixés dans chaque zone économique par l'institut monétaire local : Réserve Fédérale (Fed) aux Etats-Unis, Banque Centrale Européenne (BCE) pour la zone euro, Banque du Japon, Banque d'Angleterre, etc.

Ces taux ne sont pas gravés dans le marbre mais évoluent à la hausse ou à la baisse en fonction de la santé économique des différents pays. Le tableau ci-dessous indique les taux directeurs de quelques devises, dont les principales :

Taux d'intérêts mondiaux en avril 2006

Pays / zone économique Devise (code abrégé) Taux directeur fixé par la banque centrale
Etats-Unis  Dollar (USD) 4,50%
Zone euro Euro (EUR) 2,50%
Royaume Uni Livre sterling (GBP) 4,50%
Japon Yen (JPY) 0,00%
Suisse Franc suisse (CHF) 1,00%
Australie Dollar australien (AUD) 5,50%
Nouvelle Zélande Dollar néo-zélandais 7,25%
Hongrie Forint (HUF) 5,75%
Mexique Peso (MXN) 7,80%
Canada Dollar canadien (CAD) 3,50%
Afrique du Sud Rand (ZAR) 7,00%

Comme nous le voyons ci-dessus la politique monétaire est loin d'être uniforme à travers la planète, avec des taux à plus de 7% d'un côté (Nouvelle-Zélande) et à 0% de l'autre côté (cas du Japon avec sa politique ultra accommodante).

Quel impact sur les transactions ?

Comme nous l'avons indiqué plus haut, le fait de détenir une devise entraîne le versement d'un intérêt à son détenteur. Ainsi, si vous détenez 10000 USD, votre courtier vous versera quotidiennement un intérêt au taux annuel de 4,50%, soit 450 $ par an.

Néanmoins quand on achète une devise on le fait à l'aide d'une autre devise (principe des paires) ce qui fait que l'on ne touche pas l'intégralité de l'intérêt mais le différentiel entre les taux d'intérêts de 2 devises. Prenons un exemple pour mieux comprendre.

Exemple :
L'hypothèse est que vous passez " long " (acheteur) de 10 000 USD/CHF. Si on décompose la transaction, vous achetez 10 000 $ en vendant des francs suisses (ce qui revient à les emprunter).

Vous êtes " long " en USD et touchez un intérêt de 4,50% annuel sur cette position. De l'autre côté vous payez un intérêt de 1% pour la vente des francs suisses. Dans ce cas, votre position vous rapporte 4,50% - 1% soit 3,50%.

Une position longue sur l'USD/CHF vous rapporte donc 3,50% par an en théorie. En pratique c'est un peu moins car les intermédiaires prennent une petite marge sur les taux versés et vous toucherez effectivement environ 3% par an.

Notez que si vous aviez pris la position inverse (une vente d'USD/CHF) vous auriez payé un intérêt de 3% par an !

Page précédente     Page suivante

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin