Avantages et risques du carry trading sur le Forex
OK
Accueil > Apprendre  > Forex et changes

Forex - Le carry trading, partie 2

Quels avantages majeurs pour une telle stratégie ?

1) Des gains réguliers. L'intérêt étant perçu au jour le jour, vous récoltez aussitôt les fruits de votre stratégie.

2) Un rendement potentiellement important. En sélectionnant bien ses paires de devises et en modulant l'effet de levier, le rendement de la stratégie peut être très important.

3) Une stratégie sécurisante. Le fait d'être « payé » pour rester en position est intellectuellement satisfaisant. De même le recours à l'effet de levier ne sera pas agressif dans une telle stratégie, d'où un risque bien moindre.

4) Un temps réduit pour le suivi. La vision étant à moyen terme en « carry trading », vous ne restez pas collé à l'écran toute la journée. On peut même envisager un suivi hebdomadaire.

5) Des frais de transactions faibles. Les frais de transaction sont déjà initialement faibles sur le Forex, mais comme en plus nous ne ferons pas beaucoup de mouvements, ils deviendront insignifiants.

Quels sont les risques ?

Il n'existe aucun véhicule d'investissement qui ne présente pas un risque. Généralement, le risque est intimement lié au rendement attendu sur un placement. Plus le risque est faible et plus le rendement sera faible, à l'inverse un placement qui offre un rendement élevé comportera toujours un risque important. Ce couple risque/rentabilité est immuable.

1) le premier des risques est une modification de la politique monétaire pour les devises des pays concernés. Ainsi, pour reprendre notre exemple précédent, si la Nouvelle-Zélande se met à baisser fortement ses taux et le Japon à monter les siens, le rendement de la position sera moins rémunérateur. À l'extrême, il peut même s'inverser et entraîner un rendement négatif.

Une telle situation a été vécue cette année sur la paire euro/dollar. En début d'année 2005, la zone euro avait des taux supérieurs à ceux des États-Unis. Les taux américains étaient au plus bas à 1 % alors que la banque centrale européenne maintenait les siens à 2 %. Comme on peut le voir sur le graphique de l'euro/dollar, l'euro était au plus haut et valait à ce moment-là plus de 1,36 $ pour un euro.

forex eur/usd

Progressivement, la réserve fédérale américaine a commencé un redressement massif de ses taux d'intérêt, inversant alors le rendement de la paire euro/dollar. L'euro n'étant plus rémunérateur, les investisseurs ont commencé à le vendre, accentuant leurs ventes avec la hausse des taux d'intérêts américains. Le dollar redevenait de son côté attractif avec des taux d'intérêt qui progressait régulièrement.

La conséquence de cette évolution est une baisse continue de l'euro face au billet vert. La devise européenne reculant ainsi de plus de 13 % face au dollar en l'espace d'un an.

L'exemple que nous venons de prendre est significatif de la vision à moyen terme qu'il faut avoir lors de la mise en œuvre d'une stratégie de carry trading. En effet, il faut toujours avoir l'œil sur les décisions des banques centrales et essayer d'anticiper la politique monétaire qui sera suivie au cours des prochains mois.

taux forex

Les graphiques ci-dessus présentent l'évolution des taux d'intérêt au cours des dernières années dans les principales zones économiques : FED (Etats-Unis), BCE (Europe), BOJ (Japon) et GBP (Angleterre).

2) le deuxième risque important est la perte en capital. Si la règle de base veut qu'une devise à fort taux d'intérêt attire les capitaux et soit mécaniquement tirée à la hausse, certains événements de marché peuvent cependant faire reculer fortement une monnaie.

C'est notamment le cas des devises dites exotiques comme par exemple le peso mexicain ou le Real brésilien. Ces pays offrent des taux d'intérêt particulièrement élevés (près de 20 % pour le Brésil) mais présentent par contre de grandes faiblesses dans leurs économies avec des risques importants de dévaluation des monnaies. Ainsi, il suffit qu'un État laisse glisser sa monnaie dans une dévaluation compétitive pour que cela remette complètement en question votre stratégie. Les intérêts qui sont alors perçus quotidiennement ne suffiront pas à compenser la perte en capital si la monnaie s'affaiblit rapidement.

Il ne faut pas non plus occulter le risque sur les devises majeures, il suffit pour cela d'étudier certains événements ayant eu des répercussions larges. Dans l'histoire récente nous pouvons citer les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Dès qu'une situation de crise apparaît ou que le risque augmente, les investisseurs ont tendance à se couvrir. Deux actifs bénéficient généralement d'arbitrages favorables en situation de crise, c'est le cas du franc suisse et de l'or.

Regardons ci-dessous le graphe du franc suisse face au dollar pour mieux comprendre :

devises

Alors que le monde découvre l'horreur du 11 septembre sur ses écrans de télé, les investisseurs vendent massivement leurs dollars pour acheter du franc suisse, résultat le franc suisse progresse de 13% sur la semaine, une variation énorme !

La situation est simple, si vous êtes en levier 10 sur l'USD/CHF, votre compte est liquidé, vous êtes ruiné ! Le dollar se reprendra un peu plus tard, mais trop tard, le mal est fait.

Le danger réside donc dans des mouvements volatils, très violents et à court terme. Sur le moyen et le long terme, étant donné que vous encaissez des intérêts quotidiennement, ces derniers « épongent » la perte ou une partie de celle là.

Page précédente     Page suivante

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin