OK
Accueil > Communauté > Forum Orange

Orange: croissance de 6% du résultat net en 2018

Cours temps réel: 9,02€  -2,17%

ORA


LBWB
21/09/2020 18:35:59
0

MAJ


les lignes vertes en dessous correspondent aux possibles supports sur UT Hebdo et Mensuelle

  
Répondre
LBWB
15/08/2020 00:00:34
1

MAJ


possible vague complete baissière en abc (d)x abc

extension possible en abc x abcde

  
Répondre
fpeucham
06/08/2020 15:28:36
0

Grossière approximation du journaliste, il y a dix ans, l'action cotait 18 euros... donc, grâce au cumul des coupons perçu (acomptes et soldes), l'investisseur n'a pas remboursé sa mise de départ...

  
Répondre
LBWB
30/07/2020 19:02:05
0

MAJ


Test du gap


long vers 9.40 ou double 4 ?

  
Répondre
LBWB
23/06/2020 21:23:52
0

Ne pas enfoncer 10.12

  
Répondre
LBWB
10/06/2020 08:13:04
0

MAJ

  
Répondre
LBWB
15/05/2020 13:33:32
0

Test du Gap

  
Répondre
LBWB
08/05/2020 20:39:40
0

MAJ



  
Répondre
LBWB
02/05/2020 10:10:30
1

Bonjour JD1976


Je reste baissier < 12.50

Je pense à un test de l'ancien gap voire du dernier plus bas avant un rebond

  
Répondre
JD1976
02/05/2020 09:23:27
0

@ LBWB,

Qu'en penses-tu ?

Message complété le 02/05/2020 11:11:05 par son auteur.

Merci à toi !

  
Répondre
JD1976
30/04/2020 11:18:30
0

Oddo reste neutre, T1 'mitigé commercialement ‘

Opinion positive de Goldman Sachs = objectif 14 €

Message complété le 30/04/2020 16:42:01 par son auteur.

UBS toujours positif

  
Répondre
JD1976
30/04/2020 09:27:40
0

Orange a réalisé au premier trimestre 2020 un Ebitda en hausse de 0,7% à 2,602 milliards d'euros. Sur une base comparable, la progression atteint 1%. Le chiffre d'affaires est ressorti à 10,394 milliards, en hausse de 2,1%, dont 1% à base comparable.

Les ventes ont été tirées par une solide croissance de l'Afrique et Moyen Orient et une progression du segment Entreprises, de la France et de l'Europe.

Pour l'opérateur, ces bons résultats sont le fruit de sa stratégie axée sur la connectivité augmentée et sur les nouveaux territoires de croissance.

  
Répondre
JD1976
27/04/2020 09:04:11
0

Le Gouvernement français a confié à Inria le pilotage opérationnel du projet de recherche et développement baptisé « StopCovid » qui réunit l'expertise d'acteurs nationaux, publics comme privés, au sein de cette équipe-projet StopCovid. L'ensemble de ces acteurs contribue aux travaux déjà engagés pour mettre à disposition de tous les Français un outil permettant de mieux les protéger contre le Covid19.

Partageant les orientations fixées par le Gouvernement, le projet repose sur cinq fondements :

> L'inscription de l'application StopCovid dans la stratégie globale de gestion de la crise sanitaire et de suivi épidémiologique. StopCovid est une brique complémentaire qui fournit aux acteurs de la santé publique un outil d'aide à la décision pour la phase de déconfinement.

> Le strict respect du cadre de protection des données et de la vie privée au niveau national et européen, tel que défini notamment par la loi française et le RGPD ainsi que la boîte à outils récemment définie par la commission européenne sur les applications de suivi de proximité.

> La transparence, qui passe notamment par la diffusion, sous une licence open source, des travaux spécifiques menés dans le cadre du projet. Ceci afin d'apporter toutes les garanties en matière de contrôles par la société : transparence des algorithmes, code ouvert, interopérabilité, auditabilité, sécurité et réversibilité des solutions. Ainsi, cette solution pourrait proposer des briques de base exploitables par tous les pays qui le souhaiteraient.

> Le respect des principes de souveraineté numérique du système de santé publique : maîtrise des choix de santé par la société française et européenne, protection et structuration du patrimoine des données de santé pour guider la réponse à l'épidémie et accélérer la recherche médicale.

> Le caractère temporaire du projet, dont la durée de vie correspondra, s'il est déployé, à la durée de gestion de l'épidémie de Covid-19.

Le projet est mené sous la supervision de l'Etat et donne lieu à des interactions régulières avec les autorités de contrôle indépendantes, notamment la CNIL. Il associe également la DINUM.

Le projet, dans sa phase de construction d'un prototype, implique des organisations publiques et privées agissant à titre gracieux, au sein de l'équipe-projet StopCovid.

Au niveau européen, le projet est également mené en liens étroits avec les équipes nationales développant des applications comparables en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Italie, en Espagne ou encore en Norvège, sur la base d'approches comparables et garantissant l'interopérabilité.


A suivre... 🧐

  
Répondre
JD1976
24/04/2020 09:04:36
0

Un peu d'infos complémentaires...


Orange : au-delà du dividende…

Publié le 23/04/2020 à 17h45 - (Mieux vivre votre argent)


Alors que la crise sanitaire révèle le caractère stratégique de l’accès à Internet et de la téléphonie dans nos sociétés, cet acteur des télécoms confirme sa feuille de route, tout en réduisant son dividende pour répondre aux injonctions du gouvernement. La valorisation reste largement dépréciée, ce qui crée une opportunité.

Au sein du CAC40, Orange ne fait pas précisément partie des valeurs qui offrent les plus belles perspectives de croissance. Mais cela n’empêche pas le titre d’avoir toute sa place dans un portefeuille bon père de famille. La principale raison de ce statut défensif est à chercher du côté du dividende. En dix ans, le groupe de Stéphane Richard a distribué près de 9 euros par action à ses porteurs de parts. Dit autrement, le cumul des coupons perçu (acomptes et soldes) sur une décennie a permis à un actionnaire entré en 2010 de quasiment rembourser son investissement initial. L’autre atout maître du dossier Orange tient à sa faible volatilité. Celle-ci est très largement atténuée par rapport aux autres valeurs de l’indice parisien, y compris par temps orageux. Qu’en est-il lors de cette crise sanitaire ? Avec un recul d’une douzaine de pourcents depuis le premier janvier, Orange s’en tire avec les honneurs. Il est vrai aussi que l’action avait aussi connu un coup de mou en fin d’année dernière, les investisseurs ayant été déçus par le plan stratégique dévoilé lors de la journée Investisseurs. En cause, la prudence des dirigeants sur la politique de dividende et… e formulation maladroite. Orange s’était en effet engagé à verser, sur la période 2021-2023, « un dividende annuel de 0,70 euro à minima, sans exclure une hausse éventuelle en lien avec l’accélération de sa trajectoire de cash-flow organique « . Les investisseurs ont vu le verre à moitié vide : ils en ont déduit que le coupon devrait rester stable ou ne progresser que modestement, ce qui n’était pas l’état d’esprit du management d’Orange.

Des profits attendus en hausse en 2020 malgré l’épidémie

En raison de l’épidémie de coronavirus survenue entre-temps, ces considérations sont désormais caduques. Orange a en effet décidé de réduire son dividende au titre de 2019 à 0,50 euro au lieu de 0,70 euro prévu initialement. En pratique, cela revient à couper de moitié le solde à verser le 4 juin prochain (de 40 à 20 centimes). Un moindre mal pour les actionnaires dans la mesure où l’Etat français, premier actionnaire de l’opérateur (à hauteur de 22,95% du capital en tenant compte de la participation de Bpifrance), a fait pression sur les grandes entreprises pour qu’elles réduisent ou coupent ces largesses, en particulier pour celles évoluant dans le giron public. La décision d’Orange sur sa distribution est donc avant tout politique et non pas motivée par le besoin de préserver la trésorerie. Le choc sanitaire a en effet mis en relief le caractère stratégique d’Internet et de la téléphonie dans un monde confiné. Seules certaines activités comme les services informatiques logées dans le groupe Orange sont susceptibles de souffrir des conséquences de l’épidémie. Pour l’heure, le groupe ne voit pas de raison de modifier sa feuille de route. Toutes les prévisions sont confirmées, dont celui de dégager un Cash-Flow Organique des activités télécoms 2020 supérieur à 2,3 milliards d’euros, en amélioration par rapport à l’objectif annoncé à la journée Investisseurs de décembre. Le caractère insubmersible d’Orange est ainsi conforté, d’autant que l’opérateur tricolore dispose d’un bilan solide. A fin 2019, l’endettement net faisait ressortir un levier financier inférieur à 2 fois l’Ebitda (hors activités bancaires). Capitalisé 115 fois le bénéfice net estimé en 2020 (escompté par les analystes en légère hausse) le dossier Orange nous semble très attractif. Suffisamment pour mettre le titre en portefeuille.


Notre conseil : achetez Orange à 11 euros pour viser un retour à 14 euros d’ici 18 mois. Code Isin : FR0000133308.



  
Répondre
LBWB
23/04/2020 17:54:54
1

Bonsoir JD1976


Une petite Mise à jour du graphe


Nous avons un gap qui semble faire résistance (zone 12 / 11.50)


Un retour en b pour passer long me semble jouable

  
Répondre
JD1976
23/04/2020 17:10:16
0

ORANGE : l'association des actionnaires salariés soutient la politique de distribution de dividende

23/04/2020 | 15:39

L'AASGO, association des actionnaires salariés d'Orange, indique, dans un communiqué, qu'elle soutient la direction dans l'adaptation de sa politique de distribution de dividende annoncée vendredi 17 avril. Afin de tenir compte des effets de la crise majeure que l'économie mondiale traverse et va devoir gérer sur les mois à venir, la direction d'Orange a souhaité que soit mis au vote lors de la prochaine assemblée générale du 19 mai prochain, la proposition d'un dividende ramené à 0,5 euro/action, versus une proposition initiale de 0,7 euro/action.

Les actionnaires, qui ont déjà perçu un acompte de 0,3 euro/action en décembre, recevront donc 0,2 euro/action de soldes si l'assemblée générale, le 19 mai prochain vote cette résolution.

" La direction d'Orange tient depuis le début de la crise du coronavirus, une politique d'employeur exemplaire, en ne recourant à aucune mesure de chômage partiel pour aucun métier de l'entreprise. Cette stratégie rend compte de la forte contribution et de la reconnaissance due à l'ensemble des collaborateurs, qui œuvrent au maintien d'actifs essentiels pour toute la nation, les infrastructures réseau, la connectivité... Des ressources opérationnelles sans lesquelles la France qui télétravaille, les élèves et étudiants qui étudient, ne pourraient traverser la crise du Convid-19 dans les mêmes conditions de continuité d'activités " a déclaré Marc Maouche, le président de l'AASGO




  
Répondre
JD1976
17/04/2020 09:06:01
0

L'opérateur télécoms fait preuve d'une confiance mesurée pour son exercice 2020 tout en indiquant réduire le dividende versé aux actionnaire, qui passe de 0,70 à 0,50 euro, par "prudence".

Message complété le 20/04/2020 15:04:28 par son auteur.

20/04/2020 | 13:48
Déjà positif sur le dossier, la recherche de chez Credit Suisse et son analyste Jakob Bluestone considèrent toujours le titre comme une opportunité d'achat. L'objectif de cours est inchangé à 14 EUR.

© Zonebourse avec dpa-AFX Analyser 2020

Message complété le 20/04/2020 15:06:21 par son auteur.

20/04/2020 | 13:57
Borrachero de chez Kepler Chevreux conserve son opinion positive sur le titre avec une recommandation d'achat. L'objectif de cours est révisé à la baisse à 15 EUR contre 17 EUR auparavant.

© Zonebourse avec dpa-AFX Analyser 2020

  
Répondre
LBWB
12/03/2020 21:09:41
0

J'avais bien fait de remettre l'objectif du triangle


Cible touchée

4 + éventuel mais avec de grosse réserves un retracement 100 % est possible

  
Répondre
LBWB
29/02/2020 13:11:39
0

MAJ


Point 4 touché


1er objectif baissier fait


J'ai remis la figure avec son objectif au cas ou


Nous pouvons faire un excès baissier vers 11.50 avant rebond sans invalider le décompte noir avec cible R5 à 16.98

  
Répondre
christof71
28/02/2020 13:56:33
0

^vu les coûts de la 5G et de la fibre optique ...j' évite #orange

  
Répondre

Forum de discussion Orange

202009211835 679051
Ma liste