OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

La privatisation de la FdJ lancée le 7 novembre annonce Le Maire

Cours temps réel: 5 492,15  -0,07%

PX1


gars d'ain
07/11/2019 09:25:54
0

https://www.abcbourse.com/marches/fdj-entre-16-50-et-19-90-euros-pour-tenter-sa-chance-en-bourse_486896

Petite analyse :

• "L’État, qui va mettre sur le marché près de 100 millions de titres, tirerait ainsi entre 1,64 et 2 milliards d'euros de cette privatisation, qui valoriserait l'entreprise entre 3,15 et 3,8 milliards, selon des calculs de l'AFP."

16,50 à 19,90 euros l'action: c'est le prix qu'il faudra débourser pour participer à la privatisation de la Française des Jeux, a annoncé mercredi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, à la veille de l'ouverture de la période de souscription.


Ce qui nou donne un équivalent titres sur la marché à :

• 99 393 399 TITRES pour 16,50

• 100 050 512 TITRES pour 19,90

______________________________________

Compte tenu que l'état en détient 72% actuellement, ça fait 144 000 titres.

Dividende par titre en 2016 : 620,00 euros


• Il compte en mettre 50% sur le marché, soit 100 000 titres, comme vu précédemment on parle d'un milliard de rentrée, ça veut donc dire qu'on espère retirer ENTRE 16 400 et 19 900 euros, soit beaucoup plus que les 10 000 euros par titre de la fourchette haute de 2013 (tentative d'introduction "hollande".

à ce prix, on obtient un rendement de dividende 2016 entre 3,78 et % et 3,11 %


• La médiane de fourchette de prix est à 18,20. C'est un prix autour duquel on a de grandes chances de se situer.


• Ce qui valoriserait le TITRE détenu par l'Etat à 18 200 euros, avec un rendement de dividende 2016 à 3,40 %. On voit donc que l'on s'aligne en gros et à louche juste au dessus des OAT émises par l'Etat. Voilà, c'est donc loin d'être le gros kado attractif que certains nous présentait...


à ce prix, vu le niveau de rendement, ça ne laisse plus beaucoup de place à une hausse possible du titre, le rendement n'étant pas des plus attractifs, mais s'il reste acceptable.



Compte tenu du faible nombre d'actions, il va falloir spliter le titre. Avec les éliment de fourchette, on constate que l'on a de grandes chances d'être sur une basse de 100 000 000 titres mis sur le marché.

• ça ferait donc un split autour de 694 titres, avec 18,20 on obtient un dividende 2016 de 0,89 euros. C'est correct, mais c'est pas l'affaire du siècle. Songez par exemple que la Société Générale offre 2,20 euros ou que Total offre 2,64...


Dans mon analyse en précédent, j'avais tablé sur la chose suivante et je n'étais pas loin du tout:

• "Avec un split par 750, on obtient un titre à 18,60 euros qui rapporte environ 5%, soit 0,83 euros de DVD. la bonne cible selon moi.." ( et non, 0,93 euros comme je l'avais indiqué par erreur de saisie...)


+++++++++++++++++++++

Concernant les actifs nets :


Concernant le nombre de titre, part donc une hypothèse de split par 694, ce qui fera un capital divisé en plus de 190 000 000 titres. Compte tenu des éléments d'actifs nets donnés en posts précédents, ça nous un niveau de valeur très cher et largement au dessus de 6.

En effet, on obtient un total d'actifs nets 2016 de 462 Md'e, ce qui donne une valeur de 2,43 euros, soit 7,48 fois les actifs nets sur une base de 18,20 euros

Ce critère d'appréciation est nettement trop élevé : très peu d'entreprises sont valorisés sur ces bases actuellement, des Start-up, Des entreprises en croissance faiblement bénécifaire, des entreprises en recovery, GTT et Solutions 30...


  
Répondre
moicmoi
05/11/2019 10:32:40
1

La Française des Jeux peut-elle redonner le goût de la Bourse au grand public ?

A question idiote, réponse idiote : oui ! 30 million de Français vont se jeter sur ce titre.

A noter que dans cet article, on nous cite les épisodes cata de la bourse, et généralement, pour leurs économies, les gens ont tendance à ne retenir que les côtés négatifs .
Ce n’est pas avec une action mise sur le marché, fût-ce la FDJ, que les Français vont revenir en bourse.

D’autant plus que, pour cette dernière, on nous balance des belles pubs, avec de belles filles, avec des chiffres à donner le tournis , mais on ne sait toujours rien sur le cours d’introduction. On noie le poisson, ce qui n’inspire aucunement confiance.

De nos jours, la bourse est perçue comme magouille et truandage , les Français n’ont qu’une culture économique à minima , à commencer par une bonne part des journaleux pisse-copie. Discutez avec les épargnants du Livret A : la plupart affirment qu’on ne peut pas perdre d’argent avec les taux actuels.


Les banques gagnent bien plus à « refourguer » leurs produits-maison que de transmettre des ordres de bourse.
Les syndicats hurlent aux loups , disant que les boursiers sucent le sang des travailleurs, et donc, leur piquent une partie de leur salaire (oubliant de dire au passage que sans capitaux, il n’y a pas de sociétés) . Sur ce dernier point, je ne comprend pas pourquoi les salariés ne se joignent pas à la meute pour participer au festin, pour piquer du pognon aux sociétés et augmenter ainsi leur paye ? Atrophie du cerveau ?

Les politicons ne montrent pas l'exemple : ils sont à 99,9 % en immobilier.

Pour réconcilier les Français avec la bourse, il faut faire comme pour le travail manuel : réformer la cervelle des Français, changer les mentalités.
Et rendre la bourse attractive avec des mesures fiscales moins contraignante et moins complexes.


  
Répondre
christof71
18/10/2019 09:42:45
0

Personnellement je boycotterai la privatisation en n' achetant pas d' actions mais surtout en ne jouant plus ni au loto ni à aucun grattage ! marre de se faire BAISER Message complété le 18/10/2019 09:41:31 par son auteur. aucun intérèt

  
Répondre
pareira
18/10/2019 09:27:31
1

pour les éléments à décharge : entreprise en monopole, sans concurrence et business récurrent, insensible aux cycles économiques. On peut pas en dire autant de 99% des titres cotés en bourse...

  
Répondre
gars d'ain
18/10/2019 08:49:44
1

Sonnez casseroles, résonnez piècettes tintinnabulantes....

On annonce ce matin le lancement de la privatisation de FDJ. Vous trouverez à partir de bases chiffrées ce que l'on peut en attendre... Voir mes posts en précédents.

C'est bien cher contenu de la faiblesse des actifs nets à prévoir par action et au final, nettement ponctionné par l'Etat en matières de taxe et en redistribution pour les joueurs, il ne reste pas grand chose en résultat net. Le comble, la FDJ a même été assez récemment en déficit comptable annuel...

En cette période de chasse, on agite bien fort le miroir aux alouettes pour espérer un coup de fusil...


Française des Jeux : le compte à rebours est lancé pour la privatisation

https://www.abcbourse.com/marches/francaise-des-jeux-le-compte-a-rebours-est-lance-pour-la-privatisation_484979

  
Répondre
syjo
16/10/2019 17:17:41
0

Voici l'entreprise nationale de mendicité,qui récolte les mises et redistribue les miettes,qui va se faire coter en bourse,ah!ah! et pourquoi faire ?? Pour lever des capitaux ??

  
Répondre
gars d'ain
16/10/2019 15:24:28
1

Calcul des actifs par Action en base 2016...


• Total des actifs de 2 012 Md'e

• Total des dettes de 1 550 Md'e


Ceux qui vont découvrir la valeur des actifs nets seront lourdement déçus...


En effet, on obtient un total d'actifs nets 2016 de 462 Md'e pour 200 000 titres.

Soit 2310 euros d'actifs nets par action avec un dividende d'environ 615 euros. Jusque là, tout va très bien, mais après que que ça va plus trop...


Sur la base du calcul présenté ce matin, on obtient avec un split à 750 pour une ancienne : 2310 € / 750 = 3,08 € d'actifs nets par titre.

Si on retient l'hypothèse de vente de 18,60 euros, on obtient un titre vendu très cher à 6,039 fois les actifs nets.

C'est le genre de ratio de l'on retrouve actuellement très rarement en bourse. y'a que GTT a peu près dans le cas, si GTT a des marges de progession avec le renouvellement des navires vers des motorisations moins polluantes et courve un activité mondiale où il est leader ...

On ne peut pas dire autant de FDJ et sur cette base de réflexion, on peut même y voir que titre a de bonnes raison de casser la gueule.

.

  
Répondre
gars d'ain
16/10/2019 14:10:35
0

Je serait curieux de savoir qui qu'on récompenser avec les 25% de FDJ à refourguer aux institutionnels :

les banques qui achètent la dette de l'Etat ???


C'est une bonne question, non ? Si vous avez des éléments , hésitez pas ????

  
Répondre
DonQuich
16/10/2019 14:06:49
0

"l'auteur oublie le Krach techno + les subprimes + la crise financière + la taxation de + en + dissuasive de l'investissement en actions. C'est ça qui a chassé les actionnaires, ce ne sont pas les privatisations."

les différents Krachs boursiers, combien depuis 1990 ?

ce qui m' a fait passer, au fil du temps , du côté "obscur de la force" c' est " surtout la taxation de plus en plus dissuasive de l' investissement en actions; celle sur le compte titres ordinaire en est le parfait exemple...

maintenant on viendrait nous chercher parce qu' il y a intérêt à placer FDJ, faudrait pas nous prendre pour des cons (mince je l' ai dit) j' espère pour ma part que ce sera un flop !

ce qui m' étonnerait car les "Zinzins" seront là coûte que coûte ...

Message complété le 16/10/2019 14:15:49 par son auteur.

"Donc pour avoir la gratuite les gens vont conserver, ce qui va engendrer pléthores de comptes titres et de PEA nouveaux pour les banques qui vont se frotter les mains. On peux compter sur les RDZ clientèle pour vous appeler afin de vous en fourguer une pince à sucre."
👍

  
Répondre
gars d'ain
16/10/2019 13:54:48
0

Vous notera encore que sur le tableau en précédent des comptes 2012 à 2016, que FDJ a distribué en DVD :

• L'intégralité du bénéfice 2012, la quasi intégralité pour 2015

• un dividende supérieur aux bénéfices pour 2013 et 2014 .

  
Répondre
gars d'ain
16/10/2019 11:12:57
1

MA feuille de calcul de la privatisation !


Bon, ça faisait un moment que je cherchais le Capital social de la FDJ en actions. C'est compliqué? mais comme très souvent, je finis par trouver


Je vous joins un Rapport annuel 2016 de la FDJ. Il semble qu'on rendu plutôt indisponibles les chiffres de la FDJ notamment sur internet et en particulier les explications des chiffres tel que le nombre d'actions qui est actuellement ridicule : 200 000 titres

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/observatoire-des-jeux/FDJ_rapport_dactivite_2016.pdf


---------------------------------------------------------------------------------

Compte tenu que l'état en détient 72% actuellement, ça fait 144 000 titres.

Dividende par titre en 2016 : 620,00 euros


• Il compte en mettre 50% sur le marché, soit 100 000 titres, comme vu précédemment on parle d'un milliard de rentrée, ça veut donc dire qu'on espère retirer au moins 10 000 euros par titre soit la fourchette haute de 2013.

à ce prix, on obtient un rendement de dividende de 6,20%


• Si on monte à 15 000 euros le titre, on aura +1,5 Milliard de rentrée

à ce prix, on obtient un rendement de dividende de 4,13%. qui ne laisse plus beaucoup de place à une hausse possible du titre . le rendement n'étant pas des plus attractifs, mais s'il reste acceptable.

• Je penche pour une hypthèse de rentement à 5%, soit un titre vendu à 12 400 euros et une rentrée fiscale de +1,24 Millard d'euros.


Compte tenu du faible nombre d'actions, il va falloir spliter le titre.

• Avec un split par 1000, on obtient un titre à 12,4 euros qui rapporte environ 5%, soit 0,62 euros de DVD. C'est pas terrible comme image...

• Avec un split par 500, on obtient un titre à 24,80 euros qui rapporte environ 5%, soit 1,24 euros de DVD. Un peu cher et pas assez d'actions...

• Avec un split par 750, on obtient un titre à 18,60 euros qui rapporte environ 5%, soit 0,93 euros de DVD. la bonne cible selon moi..


Concernant le nombre de titre, part donc une hypothèse de split par 750, ce qui fera un capital divisé en 150 000 000 titres.


Répartition des titres à vendre

Sur cette base on obtient une cession de 50 % de 100 000 titres existant splités par 750, soit 75 000 000 de titres. L'état gardera 20% et se servira des 2% en distribution gratuite.

Il est prévu

• 20% pour le public, soit 33 750 000 titres

• 5% pour les salariés, soit 3 750 000 titres

• 25 % pour les institutionnels, soit 37 500 000 titres


Taux de distribution :

• si 1 français sur 10 en achète, on obtient un niveau de distribution de 5,11 titres, et donc pas de gratuite possible.

• je penche sur une distribution autour de 20 titres, soit une soucription de 1 650 000 ordres de bourse.


Voilà, j'espère vous avoir pas trop embêté. mais je pense que je suis pas loin... Et c'est surtout pas aussi intéressant qu'on le laisse à croire...

: (

.

Message complété le 07/11/2019 09:04:03 par son auteur.


CORRECTION : lire " Avec un split par 750, on obtient un titre à 18,60 euros qui rapporte environ 5%, soit 0,83 euros de DVD. la bonne cible selon moi..

  
Répondre
mika57
16/10/2019 10:23:30
0

Soit 2.666 milliards d'euros perçus en 2017

On pourrait y ajouter les DVD de la SNCF, Peugeot, Airbus, etc


Pour ADP + FDJ, c'est cool de vouloir se priver 221,58 millions d'euros (base 2017, hors taxes)

Et rajouter ENGIE en voie de privatisation partielle, ça donne... des hausses d’impôts


Si cette privatisation est annoncée comme un succès, pourquoi le gouvernement se priverait de continuer sa politique à la con, puisque les gens sont contre, dans les faits, mais participent à ça aussi ?

C'est pour ça que je trouve assez consternant la vitesse lentissime à laquelle les gens votent pour ADP

  
Répondre
mika57
16/10/2019 09:23:43
0

J'ai vu une vidéo où Philippe Béchade racontait que l'action FDJ pourrait + être considéré comme une obligation que comme une action (8% de rendement à cause de l'action gratuite au bout de 18 mois)


C'est rare, mais je ne suis absolument pas d'accord avec lui

Si l'action se vautre dans les semaines suivant l'intro, c'est l'hécatombe assurée


Il est aussi dit que c'est une bonne affaire pour l'Etat, bla bla bla



Ah bon ? Se priver de 90 millions d'euros annuels en dividendes, c'est une bonne affaire ?

Et si ensuite les taxes sur les jeux sont diminuées ?


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Avec Macron / Le Maire / Darmanin ... aux commandes (mais pas qu'eux), l'Etat fait tout ce qu'il faut pas faire :

- Un fonds pour l'innovation avec l'argent de la privatisation (10 milliards) ==> Si ces 10 milliards sont financés par de la dette à 10 ans, ça rapporte 0.20% par an, soit 20 millions gratuits chaque année !


- Vouloir rembourser la dette quand les taux sont bas (la dette élevée sous Sarkozy, c'est UNIQUEMENT le plan de sauvetage des banques, vous savez, le fameux proverbe "Privatiser les profits et socialiser les pertes)

https://www.youtube.com/watch?v=Nku6KgBhx_0 (vidéo datée du 27 septembre dernier)


- Privatiser la FDJ pile poil (c'est dingue, non), à la veille de l'Euro de foot 2020


- Privatiser aussi les ADP pile poil à la veille des JO 2024 de Paris (là aussi c'est dingue, non ?)

Message complété le 16/10/2019 09:25:48 par son auteur.

Quand on te vend un produit qualifié de "bonne affaire à surtout pas rater", bah moi je préfère la rater
Ça sent le coup fourré à 15 000 km

  
Répondre
moicmoi
15/10/2019 20:11:34
0

Houlala ! Merci gars d'ain,

Je ne connaissais pas ce document.

BLM n’a encore rien raconté, donc, ce document n’est pour l‘instant que suppositions, supputations (c’est pas un gros mot, tu me connais, je n’oserais jamais)

A le lire on peut craindre que la réalité serait de moitié de ce que je supputais. (même chose pareil que ci-dessus).
Donc, beaucoup moins de titres offerts à notre convoitise. Ce qui fait que les PP seront servis 5 ou 6 titres chacun.

Reprenons les calculs en incluant les frais …..et je me dis que les couilles en or, ce ne sera pas pour les PP.

J’étais plutôt enthousiaste, chaud presque bouillant, mais là, ma température corporelle baisse sérieusement.
On verra ce que nous raconte BLM, un politicon très ancré dans ses convictions, comme chacun le sait.

  
Répondre
christof71
15/10/2019 16:48:19
2

Personnellement je boycotterai la privatisation en n' achetant pas d' actions mais surtout en ne jouant plus ni au loto ni à aucun grattage ! marre de se faire BAISER

Message complété le 18/10/2019 09:41:31 par son auteur.

aucun intérèt

  
Répondre
starox
15/10/2019 00:38:02
0

@ gars d'ain

tu crois pas que c'est du foutage de gu***e ? tu demandes 5 000 Natixis et t'en obtient 19

tu les payes au prix fort ( serte, elle a eu un point haut ) mais ceux qui l'on gardé ( sur les conseils de l'époque s'une valeur de rendement pour père de famille )

ah, oui, et elle vaut combien "heute" ? quatre fois moins ! cool !


et pour toutes ce fut pareil

qui est ce le dindon qui se fait plumer ?

et ils te font de la pub pour cette "m***e"


les petits porteurs ont vraiment la mémoire courte ( ou bien, ils sont mazo )

  
Répondre
gars d'ain
15/10/2019 00:03:28
1

Je crois que c'est un peu tout en fait et les privatisations font partie du lot.

Certes, y'a eu beaucoup d'évènements négatifs en 20 ans, mais on peut pas dire que certaines entreprises aient beaucoup aidé à conserver des actionnaires au regard de leur progression en bourse.


Je fais partie des rescapés des privatisations. J'avais acheté les Pechiney et finallement on l'a eu dans l'os, au moment ou ça commençait à être intéréssant, on a été viré. J'ai revendu à quasi perte des Air France, Vivendi, j'ai fait 3 sous avant l'avarie Jean Marie 6M. J'avais eu 19 Natixis, encore une réussite.


Et même si ce ne sont pas tout à fait des privatisations :

Comment oublier les floués d'Eurotunnel et d'Euro-disney ? Rien que ces 2 dossier là ont fait énormément de tort en bourse... Heureusement que j'ai cherché à comprendre, par contre pour un actionnaire gagné, combien ont finallement déserté. 2 flops retentissant du partenariat public privé avec des pertes abyssales...


Concernant les frais de garde, y'en encore pleins de gens à la campagne et même en ville qui n'ont recours à des banques en lignes, les frais sont bien une réalité.... Et l'occasion d'ouvrir un PEA, sera aussi l'occasion de refiler en placement des FCP et autres lignes sur lesquelles l'investisseur petit porteur au final n'a que très peu de maitrise du dossier et où il y a des frais d'entrée, et même parfois des RDZ de conseils facturés...


Personnellement, j'habitait encore dans l'ain au moment des privatisations, et ça y a été à gogo pour en refourger à tout le monde. je n'en souviens très bien de cette époque. On nous disait, vous verrez à ce prix, c'est une affaire et vous nous remercirez. Je ne pense pas que les actionnaires Eurotunnel aient eu envie de remercier, ceux de Natixis non plus.


J'avais aussi démontré et publié dans le forum que la souscription EDF à 32 euros revenait à avoir prêté de l'argent au taux de -3% par an (dividende compris).

.


  
Répondre
starox
14/10/2019 23:42:49
2

perso, je me suis fait aussi bananer avec edf, bci, Renault, + quelques autres et eurotunnel, donc je n'y souscrirai pas

chaque fois j'en demandais cinq miles, j'en ai eu de une à 19, c'est de l'anarnaque

  
Répondre
Webmaster ABC
14/10/2019 23:15:23
4

je ne suis pas du tout d'accord avec l'article sur plusieurs points et notamment quand on cite "Du point de vue de l’intérêt général, les vagues de privatisations des années 1990-2000 furent finalement un échec puisque le nombre d'actionnaires particuliers en France a d'abord cru puis fortement régressé"

l'auteur oublie le Krach techno + les subprimes + la crise financière + la taxation de + en + dissuasive de l'investissement en actions. C'est ça qui a chassé les actionnaires, ce ne sont pas les privatisations.

Message complété le 14/10/2019 23:16:08 par son auteur.

ps : les "droits de garde" ça n'existe plus (dans les bonnes crèmeries)

  
Répondre
gars d'ain
14/10/2019 22:18:55
0

En lisant l'article qui suit, je continue de penser que pédagogiquement parlant, même si le risque est pas gros, c'est pas forcement intéressant...

Vous pourrez lire ici que les privatisations ont fait beaucoup de mal en terme d'image et si l'on part du principe que l'on va en retirer un maximum, ce sera vendu avec un PER élevé qu'il sera difficile de tenir dans le temps et ça conduira donc à des déceptions ...

Même si la FDJ n'aura pas un destin à la Thomson coté jusqu'à 300 euros et descendue sous 1 euro actuellement

Le bilan d'un compte PEA privatisation qui est donné ici n'est glorieux, même avec les dividendes et problablement sans compter encore je pense les frais annuels de garde. Il devrait y avoir une franchise de frais de garde sur 3 ans pour ce genre de proposition si on ouvre un compte en "novice", là ça serait une invitation sympa.

Dans la situation présente comme soulevée, l'investisseur a en gros toutes les chances de se faire avoir : c'est un peu comme sur la foire aux chevaux où un maquignon refile un cheval maginfiement brossé, mais édenté et avec de l'arthrite au quidam qui passe en lui parlant d'un cheval de course qui peut gagner (je caricature à dessein)...


Privatisations : quel bilan pour les épargnants français, 20 ans après ?

Par Benoît LETY Publié le lundi 8 avril 2019


https://www.cbanque.com/bourse/actualites/73399/privatisations-quel-bilan-pour-les-epargnants-francais-20-ans-apres


====================================


Je note encore toutefois que les Sociétés privatisées représentent aujourd'hui 27,5% du CAC 40.

• Saint-Gobain, TF1, Société Générale, Suez,

• Total, Renault, Rhône-Poulenc (devenu Sanofi en partie), France Télécom (=Orange),

• EADS (= Airbus Group)

• EDF, GDF (=Engie)


  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201911070925 718021
Ma liste