OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

CAC 40 - ICHIMOKU



MITTE
27/01/2020 12:34:02
0

Cac 40 mensuel

La BB inférieure à 4797 points est pile poil sur le SOHLT qui date de 09/2011.

Donc même si on touche ce niveau des 4800 points, on serait toujours haussier en mensuel.

  
Répondre
MITTE
27/01/2020 12:06:14
1

Cac 40 Mensuel.


MITTE
21/01/2020 09:32:35

" MITTE : 08/01/2020 - 13:06:53

Un petit graphe de notre cac 40, en mensuel et accompagné de quelques mots :

- on n'a pas touché :
- la tenkan et la kijun depuis février 2019 et,
- la BB inf depuis janvier 2019.

Ce qui nous donnerait du 5600 / 5300 /4785 points.

J'arrête là sinon l'ami tirelire19 va sortir du bois et me chauffer la plante des pieds.

Ce 15 janvier : mêmes objectifs : 5600 /5300 / 4785 points "

Objectifs inchangés ce 21 janvier.

Objectifs inchangés de 27 janvier 2020.

  
Répondre
MITTE
21/01/2020 09:32:35
1

Pas de changement :

" MITTE : 08/01/2020 - 13:06:53

Un petit graphe de notre cac 40, en mensuel et accompagné de quelques mots :

- on n'a pas touché :
- la tenkan et la kijun depuis février 2019 et,
- la BB inf depuis janvier 2019.

Ce qui nous donnerait du 5600 / 5300 /4785 points.

J'arrête là sinon l'ami tirelire19 va sortir du bois et me chauffer la plante des pieds.

Ce 15 janvier : mêmes objectifs : 5600 /5300 / 4785 points "

Objectifs inchangés ce 21 janvier.

  
Répondre
MITTE
15/01/2020 13:05:45
2

MITTE : 08/01/2020 - 13:06:53

Un petit graphe de notre cac 40, en mensuel et accompagné de quelques mots :

- on n'a pas touché :

- la tenkan et la kijun depuis février 2019 et,

- la BB inf depuis janvier 2019.

Ce qui nous donnerait du 5600 / 5300 /4785 points.

J'arrête là sinon l'ami tirelire19 va sortir du bois et me chauffer la plante des pieds.


Ce 15 janvier : mêmes objectifs : 5600 /5300 / 4785 points.

  
Répondre
MITTE
08/01/2020 13:06:53
0

Un p'tit coucou du Portugal et une bonne année ( quoique ... avec l'Iran, la dette et les plus hauts boursiers elle risque bien d'être ... chahutée )

Justement ...

Un petit graphe de notre cac 40, en mensuel et accompagné de quelques mots :

- on n'a pas touché :

- la tenkan et la kijun depuis février 2019 et,

- la BB inf depuis janvier 2019.

Ce qui nous donnerait du 5600 / 5300 /4785 points.

J'arrête là sinon l'ami tirelire19 va sortir du bois et me chauffer la plate des pieds.


Message complété le 08/01/2020 13:08:37 par son auteur.

dernière phrase : lire : ... me chauffer la plante des pieds.

  
Répondre
MITTE
23/10/2019 09:19:31
0

Médiane en vue ( suite à post du 14/10/2019 ) ?

Tenkan gapée, la fourchette serre son emprise sur le cou des cours. Sa pente n'offre pas beaucoup d'alternative : sortie rapide, par le haut ou par le bas, rapide dans les deux cas.

Préférence par le bas.

La kijun fera-t-elle office de support ? Un petit gap de la kijun et hop le tour est joué !

Brexit et FED peuvent jouer dans les deux sens, les résultats accentuant le mouvement et pouvant pré-positionner les cours en " bonne position ".

  
Répondre
MITTE
22/10/2019 21:05:16
1

Si on doit taper la médiane au plus tard pour la fin octobre 2019, ça risque de plonger fort.

On devrait être rapidement fixé.

  
Répondre
MITTE
19/10/2019 18:24:15
1

Et la médiane ( post du 14/10/2019 ) devrait être tapée au plus tard pour le 31/10/2019 pour être valide, non ?

Et le 31/10/2019 c'est, tout à la fois, la FED et la dead line du Brexit ...

  
Répondre
MITTE
19/10/2019 18:09:35
0

Bonjour bierchef,

Le CCI aussi .... ( comme Félicie aussi ) juste pour la rime.

Ce qui ne serait pas bien méchant.

  
Répondre
bierchef
19/10/2019 16:46:22
1
Attention ...
  
Répondre
MITTE
16/10/2019 23:43:49
0

Tous ne sont pas apparemment convaincus ...


" Une détente en trompe-l’œil sur les marchés ?

Source : Bloomberg

Alexandre Baradez | Analyste Technique, Paris | Mercredi 16 Octobre 2019 13:55

Malgré une détente apparente des relations entre les Etats-Unis et la Chine et une intensification des discussions autour du Brexit avec quelques avancées, il reste difficile de s’enthousiasmer pour la détente du risque sur les marchés ces dernières semaines.

Tout d’abord la solidité de l’accord entre les Etats-Unis et la Chine doit être questionnée : alors que le président américain insistait sur la nécessité d’un accord global, le bilan du 13ème round de négociations commerciales a été, pour le moins, loin des attentes. Un accord « phase 1 » a été annoncé mais ne sera pas rédigé avant 3 à 5 semaines et ouvrira la voie à une phase 2 puis 3. La construction de cet accord semble donc une nouvelle fois fastidieuse et ne garantit en rien sa bonne exécution. Quelques heures seulement avant l’annonce de cette première partie d’accord, la Chine annonçait encore qu’elle avant « largement finalisé » une liste d’entreprises considérées comme « non fiables » …en ce qui concerne l’engagement à acheter plus de produits agricoles américains, c’était déjà un engagement pris lors des derniers rounds de négociation et cela n’a pas empêché les phases d’escalade récurrentes que nous avons connu cette année.

Au-delà des négociations commerciales, ce sont les questions macroéconomiques qui continue d’alimenter la méfiance sur la dernière phase de hausse des marchés. Aux Etats-Unis, les indices d’activité ISM (Manufacturier et Services) se sont repliés de concert en septembre. C’est le deuxième mois consécutif de contraction de l’ISM manufacturier qui a touché son plus bas niveau en une décennie. Au-delà de la contraction, c’est surtout le fait que l’ISM manufacturier soit tombé sous les creux de 2012 et 2016. Nous sommes dans le 3ème cycle de ralentissement de l’activité manufacturière aux Etats-Unis post crise des subprimes, mais ce ralentissement est plus fort que les deux précédents d’après la mesure de l’ISM.

Plus inquiétant, l’ISM services a nettement décroché en septembre, de près de 4 points. Certes il évolue toujours dans une zone qui marque l’expansion de l’activité (52.6 c’est-à-dire au-dessus de 50.0 qui marque la limite entre expansion et contraction), mais sa trajectoire baissière suit celle de l’ISM manufacturier. Il y a seulement un an, en septembre 2018, l’ISM services s’affichait encore à 60.8 contre 52.6 aujourd’hui. Sa vitesse de dégradation est bien réelle et à ce rythme une contraction de l’activité dans les services peut largement intervenir d’ici la fin de l’année.

Autre forte interrogation : pourquoi le marché perçoit positivement les derniers mouvements de la Fed alors que les décisions qu’elle a prise au cours des derniers mois sont des mesures habituellement déployées en période de crise…notamment les injections de liquidité en dollar qui étaient prévues pour durer quelques jours et qui finalement vont se poursuivre plusieurs mois d’affilée. Même question concernant le redémarrage des achats d’actifs : la Fed a annoncé qu’elle allait commencer à acheter 60 milliards $ de bons du Trésor par mois et que ces opérations allaient se poursuivre jusqu’en 2020. Résultats : le bilan de la Fed a grossi de près de 200 milliards de dollars en quelques semaines, sans que la Fed qualifie ces opérations de nouveau «quantitative easing » ou QE.

Donc en l’espace de quelques mois seulement, la Fed aura baissé ses taux à deux reprise, injecté des liquidités sur le marché interbancaire et annoncé un « non-QE » de 60 milliards $ par mois…alors que les indices actions US évoluent à moins de 3% de leurs sommets historiques. On peut voir le verre à moitié plein en estimant que ces mesures vont encore soutenir les marchés…ou le verre à moitié vide en jugeant « curieux » que la Fed mette en place des mesures de crise, alors que nous ne sommes pas en crise, ni en récession. La Fed a-t-elle des inquiétudes profondes pour les mois à venir ?

Dernier élément technique : les positions spéculatives sur le VIX, qui est l’indice de volatilité du SP500, se sont redressées la semaine dernière alors que des bruits plus positifs parcouraient le marché sur le Brexit ou les négociations commerciales Etats-Unis-Chine. Ce qui signifie qu’il y a eu un peu moins de positions pariant sur une poursuite de la baisse de la volatilité et, au contraire, un peu plus de positions faisant le pari d’un redressement de la volatilité, c’est-à-dire de la nervosité sur le principal indice actions américain. On note donc que ce redressement des positions spéculatives sur le VIX s’est fait dans un environnement où la volatilité baissait (le VIX a reculé sur l’ensemble de la semaine dernière). Ce qui crée donc une divergence…et peut traduire un début de méfiance.

  
Répondre
MITTE
15/10/2019 09:01:48
0

Et c'est reparti ...


"
La Chine veut de nouvelles discussions avant de signer l'accord de la phase 1

EconomieIl y a 19 heures (14/10/2019 13:04)

© Reuters. © Reuters.

Investing.com – Les négociations Chine-USA de la semaine dernière ont débouché sur un début d'accord, qui a été qualifié de “phase 1” d'un accord commercial global entre les deux pays.

Cependant, si Trump a affiché son optimisme suite aux rencontres, les analystes se montrent de leur côté critiques, estimant que la portée de l'accord reste très faible.

La Chine veut de nouvelles discussions avant de signer

Les premiers commentaires de la Chine suite aux annonce de Trump ont également de quoi inquiéter. Selon les informatiosn des sources de l'agence Bloomberg, la Chine souhaiterait envoyer une nouvelle fois une délégation menée par Liu He aux Etats-Unis, pour finaliser les discussions de la phase 1, avant une potentielle signature entre Trump et Xi lors du sommet de l'APEC le mois prochain.

Selon Bloomberg, la Chine voudrait voir les tarifs douaniers US prévus pour le 15 décembre annulés, un point qui n'a pas été évoqué par Trump, qui a simplement confirmé l'annulation de la vague de tarifs douaniers qui était prévue pour le 15 octobre.

Cela laisse donc la porte ouverte à une annulation des accords de vendredi dernier...

La presse chinoise se méfie des changements d'avis de Trump

De son côté, la presse chinoise se montre également prudente, si l'on en croit les réactions publiées dans les différents organes de presse contrôlés par le gouvernement de Pékin.

Les médias d'État chinois ont en effet averti les États-Unis au cours du week-end dernier d'" éviter de revenir en arrière " sur l'accord commercial partiel, et ont exprimé leur prudence quant à la phase initiale de l'accord que le président Donald Trump a qualifié de " très substantielle ".

"Si les négociations semblent avoir débouché sur une compréhension fondamentale des questions clés et des avantages plus larges des relations amicales, le champagne devrait probablement rester sur la glace, du moins jusqu'à ce que les deux présidents mettent la plume sur le papier ", a déclaré China Daily dimanche, dans un article d'opinion qui pointe du doigt l'imprévisibilité de l'administration Trump en matière de politique étrangère.

"Conformément à sa pratique passée, il est toujours possible que Washington décide d'annuler l'accord s'il estime que cela servira mieux ses intérêts ", a en effet déclaré China Daily.

"Les États-Unis devraient éviter de faire marche arrière, comme ils l'ont fait dans le passé, et au lieu de cela, chérir ce qui a été réalisé comme une manifestation d'une relation saine et stable entre la Chine et les États-Unis qui sert les intérêts des deux pays et du monde," peut-on lire dans le journal.

Séparément, People's Daily - propriété du Parti communiste chinois - a réitéré dans un éditorial samedi : "Il n'y a pas de gagnants dans une guerre commerciale, et les deux parties ne doivent pas tomber dans un piège perdant-perdant."

Citant le ralentissement économique mondial, le People's Daily a ajouté : "Le monde a besoin que la Chine et les Etats-Unis coopèrent entre eux pour injecter une énergie positive dans l'économie mondiale et créer des opportunités pour un avenir meilleur".


  
Répondre
MITTE
14/10/2019 11:54:04
0

Écrit il y a quelques minutes :

" Clôturera-t-on en dessous des 5613 points ce soir ? En prenant quelques risques on notera que les 23,6 % sont juste en dessous. Alors histoire de ne pas aller trop vite, les cours devraient peut-être s'arrêter un temps sur ce niveau des 23,6 % histoire de laisser respirer ..."

Et bien les 23,60 % du fibo ont été cassés ... En effet fibo à 5603 points, plus bas à 5600 points.

Diantre !

Alors j'ai tracé une FA ! ELLE FAIT PEUR, non ?

Mais n'étant pas ni le roi de la FA, ni de quoi que ce soit d'ailleurs, je me garderai bien d'en tirer de trop hâtives conclusions. Vous aurez quand même noté que la médiane sert bien de résistance à deux belles bougies. Elle serait donc bien tracée, non ?

Mais la Turquie, membre de l'OTAN, m'inquiète. TRUMP a ouvert une boîte de Pandorre ...

  
Répondre
MITTE
14/10/2019 11:38:13
0

5613 points annoncés ce matin, avant l'ouverture, 5618,72 points réalisés en séance.

Allez vous m'accorderez bien les 5613 points ?

D'autant plus que selon l'adage " cours vu, cours revu " on pourrait y revenir cet après midi, non ?

Et bien nous y sommes revenus puisque nous avons tapé les 5610,17 points comme plus bas actuel du jour.

Clôturera-t-on en dessous des 5613 points ce soir ? En prenant quelques risques on notera que les 23,6 % sont juste en dessous. Alors histoire de ne pas aller trop vite, les cours devraient peut-être s'arrêter un temps sur ce niveau des 23,6 % histoire de laisser respirer ...

Car même si l'accord chine/us est loin d'être signé, " ils avancent " et, n'en déplaise à dubaisan ( que je salue ) la Chine ralentit parce que les décisions de TRUMP lui font mal. Donc " elle " va négocier.

Et comme le cygne noir est par nature même imprévisible et que, sauf apparition de ce cygne noir, les " risques " sont bien identifiés, la kijun à 5449 points risque bien d'y rester un bon bout de temps.

  
Répondre
SG200
14/10/2019 11:31:04
0

Si d'ici 17 jours de cotation les cours ne franchissent ni 5704.93 ni 5393.49, le kijun va rester plat.

Si franchissement des 5704.93, il partira à la hausse.

Si franchissement des 5393.49, il partira à la baisse.

Après les 17 jours, tout dépendra du franchissement à la hausse ou non des 5667.40. Sans franchissement, le kijun partira à la baisse.


  
Répondre
MITTE
14/10/2019 11:27:58
0

Question : à partir de quand la Kijun va bouger et dans quel sens ?

Il n'est pas ici question de " vision ", il est ici juste question de règles techniques applicables à Ichimoku.

La réponse est claire et nette, elle est la suivante :

- plus haut du 1er octobre 2019 : 5704,93 ponts

- plus bas du 3 octobre 2019 : 5393,49 points.

soit un total de 11098,42 points / 2 = 5549,21 points.

Valeur du kijun du 4 octobre 2019 = 5549,21 points.

Bon, vous avez compris ?


-

  
Répondre
frêne commun
14/10/2019 11:26:14
1

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mitte,

Nous y sommes et bien mieux.

Félicitations t'es un très bon, nous le savions. Mais de temps en temps il faut le dire.

  
Répondre
MITTE
14/10/2019 11:14:20
0

5613 points annoncés ce matin, avant l'ouverture, 5618,72 points réalisés en séance.

Allez vous m'accorderez bien les 5613 points ?

D'autant plus que selon l'adage " cours vu, cours revu " on pourrait y revenir cet après midi, non ?

  
Répondre
tirelire19
14/10/2019 10:41:43
0

bonjour à tous

le katana à 5549.21 points, où se confondaient Kijun et tenkan , bouge puisque la tenkan est partie à la baisse se situant maintenant à 5530.44 points .

Question : à partir de quand la Kijun va bouger et dans quel sens ?

  
Répondre
MITTE
14/10/2019 09:17:10
0

Ecrit ce matin :


" MITTE
14/10/2019 08:45:30 0

UT JOUR

Théoriquement la katana devrait s'achever par une très légère sortie à la baisse de la tenkan, conformément à la structure actuelle des 9 dernières bougies.

La kijun, elle, n'est pas prête de bouger d'un iota sa position.

Un retour des cours sur les 5613 points correspondant à deux extensions de plat de tenkan semble assez probable.

A suivre "


Suivi : on y est presque ( déjà ? ) sur les 5613 points.


  
Répondre

Forum de discussion General

202001271234 638852
Ma liste