OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Comment se contruit l'indicateur Philadelphia survey Fed

Par Sacha Pouget, le 07/09/2010

sacha pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

L’enquête menée par la Réserve Fédérale de Philadelphie, publiée chaque troisième jeudi du mois, questionne environ 250 manufacturiers issus de trois régions (Pennsylvanie, New Jersey et Delaware) sur les conditions générales qu’ils rencontrent dans leur industrie. Créée en 1968, l’enquête "Philly Fed" est un rapport apprécié pour sa rapidité, l'étendue de sa couverture et sa tendance à être corrélée à l’ISM manufacturier (Institute for Supply Management) et à la production industrielle (Industrial Production Index). On appelle aussi le Philly Fed le « Business Outlook Survey ».

Concrètement, il permet de mesurer les variations de la croissance des entreprises. L'indice est calculé à partir d'un sondage effectué auprès des participants qui ont volontairement répondu aux questions concernant une direction ou un changement observé dans leurs activités. Lorsque l'indice est supérieur à 0, il indique une croissance du secteur manufacturier, et lorsqu’ il est en dessous de 0, il indique une contraction. L'enquête donne aux investisseurs un aperçu détaillé de l’état général du secteur manufacturier, et peut avoir un effet significatif sur les marchés. L’industrie étant un secteur majeur de l'économie américaine, une augmentation de l'indice peut indiquer une tendance à la hausse de l'économie.

Des chiffres plus élevés de l'enquête de la Fed de Philadelphie indiquent une attitude positive des fabricants sur l’état en cours de leur industrie, ce qui suggère une production accrue. L’augmentation de la production contribue à la croissance économique, ce qui est généralement haussier pour le dollar. Les résultats sont calculés comme la différence entre le pourcentage de notes positives et négatives, zéro étant le point neutre. Il n’y a pas de donnée révisée pour cet indicateur.

Les investisseurs utilisent les données de l'Enquête sur la Fed de Philadelphie pour avoir davantage de visibilité sur les marchés, puisque les cours sont affectés par la hausse des bénéfices des sociétés. D'autre part, si l'économie évolue de manière favorable, l'inflation devrait augmenter, et les marchés obligataires devraient être impactés de manière négative. Pour résumer, la bourse aime avoir une croissance économique saine, car cela se traduit par une hausse des bénéfices des sociétés. Le marché obligataire, lui, préfère une croissance plus modérée de sorte que ça ne conduise pas à de l'inflation.

Cette enquête, largement suivie, est corrélée au NY Fed Index, à l'indice ISM manufacturier et à l'indice de la Production Industrielle (Index of Industrial Production) qui sont publiés à des dates rapprochées.

Sacha Pouget

Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
ebook immo