OK
Accueil > Communauté > Forum Europcar Mobility

Europcar: un avertissement sur résultats qui fait mal

Cours temps réel: 0,579€  -7,66%

EUCAR


CRI74
24/10/2019 18:16:45
0

Si vous vous rappelez , j'avais émis pas mal de réserves voilà quelques mois .Ils ont un problème sur l'opérationnel qui le oblige à jouer sur les prix , donc les marges .

La politique tarifaire vis à vis du service offert apparaît décalée . Bref , ils ne sont pas les mieux perçus par les clients et ne modifient pas leurs défauts pour l'instant . C'est bien dommage car on aimerait bien les voir en meilleure place sur le marché , en bourse aussi bien entendu .

A priori , les analystes sont assez unanimes envers les résultats produits . Une sérieuse remise en cause apparaît urgente et indispensable .

Non actionnaire .

  
Répondre
avis1
24/10/2019 18:06:39
0

c'est pas l amazone de la location alors ?

  
Répondre
gars d'ain
24/10/2019 16:33:59
0
Méthode de gestion à l'américaine, où l'on pense que cela qui sera le plus gros raflera la mise...

C'est donc une course effrénée à la taille, quelque soit le prix à payeret pour l'instant, ce sont surtout les actionnaires qui trinquent.

C'est pas nouveau et pour l'instant, c'est catastrophique.
Les objectifs sont pas atteints, la rentabilité est dégradée, et y'a plein de dettes qui grossient depuis l'introduction.

au prix de référence de 12,25 euros, actuellement à 3,23, ça nous fait du -73,63% de baisse depuis l'introduction.

Il devient nécessaire d'envisager de sérieux remaniement dans l'équipe de direction. L'entreprise qui veut peser 3 millards d'euros de CA n'est même capable d'assurer une rentablité minimale

  
Répondre
gars d'ain
24/10/2019 16:33:59
0
bourse Europcar Mobility

(CercleFinance.com) - Les temps sont durs pour les actionnaires du loueur de véhicules Europcar. Introduit en Bourse au début de l'été 2015 par Eurazeo au prix de référence de 12,25 euros, le titre chute encore aujourd'hui, après un sévère avertissement sur résultats, de plus de 30%. Il vient ainsi de marquer son plus bas niveau historique, à 3,2 euros.

Que s'est-il passé ? Le groupe a d'abord annoncé un CA d'un milliard d'euros au 3e trimestre, soit une hausse de 2,1% en données publiées, mais une baisse symbolique (- 0,1%) en données organiques hors Mobilité.

Toujours hors mobilité, la marge brute d'exploitation ajustée a baissé de 2,4 points de pourcentage sur ce trimestre-clé, à 22,7%. Soit 12,1% sur neuf mois contre 13,3% un an plus tôt. La patronne d'Europcar, Caroline Parot, évoque 'une dégradation de l'environnement en Europe, en particulier la situation autour du Brexit et un ralentissement économique mondial'. De ce fait, les volumes de la saison estivale sont jugés décevants, 'entraînant de forts vents contraires en terme de pricing' (de fixation des prix, ndlr), ajoute-t-elle.

Alors que la situation se dégrade, le groupe annonce des économies (au moins 60 millions d'euros, brut, d'ici fin 2020). Mais surtout, Europcar n'est plus en état de maintenir ses projections. En conséquence, le CA de 2019, qui auparavant était attendu à plus de 3 milliards d'euros, devrait se situer vers 2,95 milliards. Pire : l'anticipation 'corporate EBITDA ajusté' hors Mobilité revient de plus de 375 millions à une fourchette allant de 305 à 315 millions. Soit un abaissement de proche de 20%.

Seule prévision confirmée : celle d'un taux de distribution des profits sous forme de dividende de plus de 30%. Mais ces éléments jettent également un doute sur le programme stratégique à moyen terme 'Shift 2023'.

Qu'en pensent les analystes ? Chez Oddo BHF, on jette l'éponge. Le conseil d'achat sur l'action Europcar est abandonné au profit d'une position neutre et l'objectif de cours associé est sabré de plus de 50%, en chutant de 10,2 à 5,5 euros. 'Alors que le groupe indiquait enregistrer un bon début de saison fin juillet, le retournement de conjoncture en août/septembre est incontestablement une mauvaise nouvelle', commente une note, d'autant que cette tendance devrait se prolonger.

Certes, la capitalisation d'Europcar tombe sous 550 millions d'euros, et le ratio de valeur d'entreprise / EBITDA à 5,3 fois, contre 6,4 fois pour Avis. Mais Oddo BHF retient surtout 'l'absence d'une visibilité suffisante sur le rebond des résultats en raison d'une conjoncture incertaine', et renonce donc à une position offensive.

Chez Morgan Stanley, le conseil d'achat ('surpondérer') reste de mise. Certes, la demande a faibli à la belle saison et la flotte d'Europcar s'est trouvé surdimensionnée, d'où des baisses de prix qui ont pesé sur la rentabilité. Les analystes retiennent cependant les économies, sur lequel la direction a insisté durant la conférence téléphonique, rapportent-ils. Même s'ils reconnaissent que les effets de ces mesures risquent de se faire attendre un peu.

En attendant, termine Morgan Stanley, même si sa crédibilité financière a été écornée, Europcar est 'un actif très bon marché', indique une note. Cela étant, l'objectif de cours de 11 euros est placé sous revue avant une révision des estimations. Ce qui signifie qu'il sera très probablement réduit.

EG

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion Europcar Mobility

201910241816 719857
Ma liste