OK
Accueil > Communauté > Forum Orange

ORANGE - News - Reco

Cours temps réel: 9,591  -0,59%



JD1976 JD1976
16/01/2023 08:45:59
0

👀

A surveiller : Orange, dégradé par Jefferies, d’acheter à conserver, en amont de la présentation stratégique de l’opérateur. Le broker craint une allocation du capital moins favorable qu’attendue.

  
Répondre
JD1976 JD1976
09/01/2023 12:13:44
0

Orange cède OCS, son service de télé payante, à Canal+

Publié le 09 Janvier 2023

Canal+, filiale de Vivendi, récupère aussi dans son escarcelle près de 1.800 oeuvres audiovisuelles et cinématographiques du catalogue d'Orange Studio.

C'est officiel. Principal distributeur et actionnaire à plus de 33% d'OCS, Canal+ va acquérir le bouquet de chaînes payantes de l'opérateur de télécommunications Orange. Les deux acteurs français ont annoncé, ce lundi, avoir signé un "protocole d'accord". Le groupe Canal+, filiale de Vivendi, "deviendra à l'issue de cette transaction l'actionnaire unique" d'OCS, et ses trois millions d'abonnés, ainsi que d'Orange Studio, filiale de coproduction de films et séries d'Orange, ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Le montant de la transaction entre les deux parties n'a pas été confirmé mais selon "Les Échos", "une fois n'est pas coutume, c'est le vendeur, c'est-à-dire Orange, qui verse de l'argent à l'acheteur Canal+". En effet, OCS, lancé en 2008, serait "endetté et en pertes" à hauteur de 400 à 500 millions d'euros. La somme retenue pour la transaction "serait de moins de 100 millions d'euros et surtout ne prendrait pas la forme d'un chèque sec à Canal+", affirme encore le quotidien économique.

Depuis le 1er janvier, OCS a perdu l'un de ses contenus majeurs, les séries emblématiques de la chaîne américaine HBO comme "Game of Thrones" ou "Les Soprano". HBO a décidé de ne pas renouveler le contrat de distribution de ces séries, afin de réserver ses programmes à sa propre plateforme de streaming, qui n'est pas encore disponible en France.

Les objectifs d'Orange avec cette transaction étaient de "pérenniser le développement" d'OCS et Orange Studio, "tout en préservant les emplois et le préfinancement de la création", c'est-à-dire les obligations de financement du cinéma, selon le communiqué. D'après Les Échos, "Canal+ se serait engagé à reprendre la totalité de la centaine de salariés d'OCS".

Orange Studio compte plus de 200 co-productions

"Premier studio de cinéma et de télévision en Europe, StudioCanal (la filiale de production audiovisuelle de Canal+, ndlr) possède de nombreux atouts pour faire rayonner le catalogue d'Orange Studio", soulignent les deux groupes dans leur communiqué. Orange Studio "compte plus de 200 coproductions à son actif ainsi qu'un catalogue de près de 1.800 oeuvres audiovisuelles et cinématographiques dont des films oscarisés et emblématiques comme The Artist ou The Father", ont-ils précisé. Avec cette cession, Orange abandonne la création de contenus et redevient un simple distributeur via ses offres télé.


  
Répondre
JD1976 JD1976
15/11/2022 09:52:22
1

Le groupe français souhaite se renforcer dans ce secteur, afin de devenir le «leader européen».


Orange Cyberdefense, filiale dédiée à la cybersécurité de l'opérateur français des télécoms, a annoncé lundi l'acquisition de deux sociétés suisses spécialistes de la sécurité informatique, SCRT et Telsys. À l’issue de l'acquisition réalisée le 8 novembre, dont le montant n'a pas été dévoilé, Orange Cyberdefense indique détenir la totalité du capital des sociétés SCRT et Telsys, dont le siège social commun est à Morges, près de Lausanne, en Suisse Romande.

Ces «deux sociétés soeurs» -- Telsys étant dans le giron de SCRT depuis 2020 -- comptent au total environ 100 employés «experts en cybersécurité et services associés, répartis également sur les bureaux de Genève et Berne», détaille Orange dans un communiqué. Cette opération illustre la volonté du groupe Orange de développer sa filiale de cybersécurité, présente dans neuf pays, pour en faire le «leader européen» du secteur.

Celle-ci «accroit encore davantage» son expertise «en matière de connaissance de la menace cyber ainsi que la singularité de sa force de frappe en matière d'ethical hacking (piratage éthique, dont le but n'est pas malveillant, NDLR)», est-il souligné. Dans un marché de la cybersécurité «en croissance de plus de 10% par an», Orange Cyberdefense, qui revendique 8.500 clients, se fixe comme objectif d'atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2023.



  
Répondre
JD1976 JD1976
26/10/2022 15:51:28
1

Orange Cyberdefense, leader dans les services de cybersécurité en Europe, et CS Group, acteur majeur de la conception, de l'intégration et de l'exploitation de systèmes critiques, ont annoncé le gain d’un marché de quatre ans pour assurer la sécurisation des systèmes d’information et de communication pour le ministère des Armées.

Montant de ce marché, attribué par la Dirsi (Direction Interarmées des Réseaux d'Infrastructure et des Systèmes d'Information de la Défense), en qualité d'opérateur des SIC pour l'ensemble du ministère des Armées : entre 30 et 40 millions d'euros.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
25/10/2022 09:51:39
2

Résultats du 3ème trimestre 2022
Communiqué de presse
Paris, le 25 octobre 2022

** Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2022 en hausse de 1,0%1 sur un an, tiré par :
- L’Europe qui affiche une solide performance (+3,2%) avec le retour à la croissance de l’Espagne
- L’Afrique & Moyen Orient qui est en croissance de 4,2% et reste en ligne avec l’objectif d’environ 6% de croissance sur l’année
- Les services IT & d’intégration d’Entreprises (+6,8%) qui accélèrent et compensent le déclin des activités historiques conduisant à un chiffre d’affaires stable
- Les services de détail en France (+2,6% hors RTC) dont le chiffre d'affaires total est en recul de 1% sur un an mais s’améliore par rapport au T2 en l’absence de contre-effet significatif lié aux cofinancements
- Totem (+14,2%) dont les clients tiers représentent désormais 18% des revenus des services d'hébergement (contre 15% au T3 2021)

L’accélération séquentielle du chiffre d’affaires (+1,0% après +0,7% au T1 et -0,4% au T2) est notamment liée à la hausse des ventes d’équipements et à l’effet moindre de la baisse des tarifs de terminaisons d’appels qui sont des activités peu ou pas margées.

** EBITDAaL en hausse de 0,2% sur un an au 3ème trimestre 2022.

Conformément à nos objectifs de fin d’année, la progression de l’EBITDAaL s’accélérera au 4ème trimestre grâce au retournement d’effets de base (plan d’actionnariat salariés, Orange Money).

eCAPEX en hausse de 5,2% au 3ème trimestre 2022. Sur les neuf premiers mois de l’année, ils atteignent 5 143 millions d'euros, en baisse de 4,4%.

Malgré un environnement macro-économique et géopolitique très difficile, le Groupe confirme ainsi ses objectifs financiers pour 2022, point d’étape vers l’atteinte de ses engagements 2023.

Orange confirme par ailleurs le versement d’un acompte sur le dividende 2022 de 0,30 euro par action en numéraire qui interviendra le 7 décembre 2022. Au titre de l’exercice 2022, le versement d’un dividende de 0,70 euro par action sera proposé à l’Assemblée générale des actionnaires de 2023.


Commentant la publication de ces résultats, Christel Heydemann, Directrice générale du groupe Orange a déclaré :
« Dans un contexte macroéconomique dominé par l’inflation, Orange démontre une nouvelle fois la résilience de ses résultats et la complémentarité de ses différents marchés. Le chiffre d’affaires du Groupe au troisième trimestre est en hausse de +1% principalement grâce aux pays Européens et à la zone Afrique. L’EBITDAaL est lui aussi en légère progression de +0,2%, soutenu notamment par notre programme d’économies nettes de coûts indirects Scale Up qui suit son plan de marche.

Ce trimestre a été marqué par une excellente performance commerciale en France, ainsi qu’un niveau de satisfaction clients qui poursuit son amélioration. La croissance du chiffre d’affaires dans l’ensemble de l’Europe s’accélère à +3,2%, portée par les services de détail en hausse de +1,9% sur un an. Cette solide dynamique se vérifie dans tous nos pays de la zone, y compris l’Espagne où les actions de simplification, la stabilisation de la base clients ainsi que le lancement de services enrichis pour le haut de marché ont permis d’inverser la tendance négative des dernières années et le retour à la croissance pour la première fois depuis le 1er trimestre 2019.

La dynamique de la zone Afrique démontre une fois de plus sa résistance et sa solidité en poursuivant sa croissance à +4,2% alors que le contexte géopolitique pèse en Afrique de l’Ouest.

Sur le segment Entreprises, la pression sur nos marges reste forte et nous concentrons nos efforts sur la transformation de nos modèles d’affaires.

Nous sommes confiants sur l’accélération de l’EBITDAaL au 4ème trimestre grâce au retournement d’effets de base et à une performance commerciale qui devrait rester solide pendant la période des fêtes de fin d’année.

Je suis pleinement mobilisée avec l’ensemble des équipes pour atteindre nos objectifs 2022 et préparer la prochaine feuille de route stratégique du groupe. Nous faisons face à un contexte économique exceptionnel et nous devrons faire les bons choix dans les prochains mois. Nous vous présenterons notre plan stratégique à horizon 2030 le 16 février 2023 à la suite de nos résultats 2022.
»

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
12/10/2022 18:47:58
0

Toutes les options sur la table pour Orange Bank, dit Orange
12/10/2022 | 17:11

(Reuters) - Orange étudie "toutes les opportunités" pour sa banque en ligne, a déclaré mercredi un porte-parole du groupe en réaction à un article des Echos selon lequel le géant des télécommunications envisage de vendre Orange Bank.
"Dans un environnement concurrentiel très fort sur le marché bancaire, Orange envisage toutes les opportunités afin de développer les activités d'Orange Bank et soutenir sa croissance", a déclaré ce porte-parole à Reuters.

Des articles de presse ont déjà évoqué l'an dernier la volonté du groupe de télécommunications de se séparer de sa filiale aux 2,6 millions de clients, qui a fait perdre à Orange 880 millions d'euros en cinq ans selon Les Echos. BNP Paribas était alors considéré comme le favori des candidats potentiels au rachat.

Toujours selon Les Echos, Orange a mandaté la banque Lazard pour lancer un nouveau scénario de cession ou d'alliance afin d'assurer l'avenir de sa filiale déficitaire.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
29/07/2022 17:55:59
1

Orange résultats financiers #S1_2022
28 juillet 2022


Présentation complète (29 pages) :

https://docs.publicnow.com/viewDoc?hash_primary=CE8EBE699F4A591A24CCD39280158060FC31D0EC

  
Répondre
JD1976 JD1976
28/07/2022 08:42:57
1

Orange a publié un excédent brut d'exploitation ajusté retraité, son principal indicateur, de 5,93 milliards, en hausse de 0,7% sur une base comparable. L'opérateur prévoit une accélération au second semestre et confirme une hausse entre 2,5% et 3% sur l'ensemble de l'exercice.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
23/07/2022 14:31:07
1

Orange et MasMovil finalisent la fusion de leurs activités en Espagne
23/07/2022 | 13:56

MADRID (awp/afp) - Le géant français des télécoms Orange et son concurrent espagnol MasMovil ont annoncé samedi avoir finalisé l'accord de fusion de leurs activités en Espagne, donnant naissance à une coentreprise à "50-50", d'une valeur totale "de 18,6 milliards d'euros".
Cet "accord ferme" devrait être "finalisé au cours du second semestre 2023 au plus tard", sous réserve de "l'approbation des autorités de concurrence et des autorités administratives compétentes", indiquent les deux groupes dans un communiqué.
L'opération, qui fait suite à des pourparlers entamés début mars, donnera naissance à une "coentreprise" contrôlée à "50-50" par Orange et MasMovil, qui "auront des droits de gouvernance égaux" dans la nouvelle entité, précisent-t-il.

Selon le communiqué, l'accord de fusion fixe la valeur d'Orange Espagne à environ 7,8 milliards d'euros et celle de MasMovil à quelque 10,9 milliards, soit une valeur d'entreprise totale de près de 18,6 milliards d'euros.
Ce montant est inférieur à ce qui avait été annoncé lors du lancement des négociations (19,6 milliards d'euros). Il permettra néanmoins à la nouvelle entité de rivaliser avec le numéro un des télécoms sur le marché espagnol, Telefonica.

"La création de cette nouvelle entreprise est d'une importance fondamentale pour le groupe", qui sera "plus fort" sur le "marché espagnol", a souligné la directrice générale d'Orange, Christel Heydemann, citée dans le communiqué.
Elle permettra de donner naissance à "un opérateur solide", ayant "la capacité d'investir dans des infrastructures", a ajouté le directeur général de Masmovil, Meinrad Spenger.

Un marché très concurrentiel
L'accord finalisé samedi autorise chacune des deux parties à déclencher une introduction en Bourse sous certaines conditions. Dans un tel scénario, il prévoit "une option d'achat" permettant à Orange de "prendre le contrôle" de la nouvelle entité.
Il s'accompagne, selon les deux opérateurs, d'une levée de dette de 6,6 milliards d'euros, "principalement composée de dette bancaire".

Orange et MasMovil avaient annoncé le 8 mars avoir engagé des négociations exclusives afin de créer des synergies d'un montant annuel estimé "supérieur à 450 millions d'euros" à partir de la quatrième année suivant la réalisation de la transaction.
Leur objectif était de se renforcer en Espagne, un marché très concurrentiel, où les principaux opérateurs, dont l'espagnol Telefonica et le britannique Vodafone, se livrent depuis plusieurs années à une guerre des prix pesant sur leurs revenus.

"Cette coentreprise entre deux acteurs complémentaires conduira à des gains d'efficacité significatifs qui permettront au nouvel ensemble d'accélérer les investissements dans la fibre optique et la 5G", insistent les deux partenaires dans leur communiqué.

L'opération s'inscrit dans un contexte où plusieurs responsables d'opérateurs européens ont appelé à la consolidation du marché sur le continent pour réduire la concurrence et accroître leur rentabilité, à l'heure où ils investissent lourdement dans ces nouvelles technologies.

L'Espagne est l'un des principaux marchés d'Orange, présent dans sept pays en Europe. Le géant français est néanmoins en difficulté dans ce pays, où son chiffre chiffre d'affaires a reculé de 4,6% sur un an au premier trimestre.

  
Répondre
JD1976 JD1976
15/06/2022 11:55:09
0

Partenaire majeur de la Fédération Française de Football et des Equipes de France depuis 2018, Orange a renouvelé son partenariat pour quatre années supplémentaires lors du match France – Croatie du 13 juin 2022 au Stade de France.


Orange soutient depuis plus de 20 ans le football professionnel et amateur. Depuis 2019 via un module d’éducation au numérique créé en partenariat avec la FFF et l’ONG play International*, Orange sensibilise les jeunes joueurs sur leurs droits et devoirs dans le monde réel et virtuel, devenant ainsi un acteur majeur de l’éducation numérique par le sport. Ce module, intégré au programme éducatif fédéral de la FFF, sensibilise les jeunes joueurs aux thématiques environnementales et sociétales ainsi qu’à la lutte contre le cyberharcèlement. Par ailleurs, d’ici fin 2022, 250 clubs amateurs auront bénéficié d’un soutien direct sous forme de dotations et de matériel.



Orange est également partenaire de l’élite du football Français, des équipes de France Masculine et Féminine mais aussi de trois clubs majeurs de la Ligue 1, le Paris Saint Germain, l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille. Orange soutient l’Equipe de France Féminine de Football depuis mai 2018 et a à cœur de favoriser la visibilité médiatique des Bleues lors des grandes compétitions.



  
Répondre
JD1976 JD1976
27/05/2022 15:41:39
0

Orange ferme une partie de ses boutiques dont celle des Champs-Elysées

Un client sur trois ne se déplace plus en magasin


Atlantico Redaction


Depuis quelques jours, les passants ne peuvent plus acheter ni téléphone ni accessoire dans la boutique Orange des Champs-Elysées, à Paris. Le point de vente est définitivement fermé indique Le Monde.

Il était présenté comme le magasin nouvelle génération du groupe lors de son ouverture en septembre 2015. Il n’a pas résisté à la baisse de fréquentation provoquée par la crise liée au Covid-19.

Un méticuleux tour de France a déjà conduit à 38 fermetures de magasins en 2021, soit environ 10 % du parc, réduit à 323 « agences de distribution ».

A Grasse (Alpes-Maritimes), où la boutique Orange a baissé le rideau le 21 mai, comme dans les dizaines d’autres communes concernées, la fermeture a créé une forme d’émoi. « Les Grassois doivent désormais faire une heure de voiture aller-retour pour se rendre dans la boutique la plus proche, à Cannes. », déplore Rémi Demouveaux, secrétaire général de la CGT FAPT du département.

En ajoutant les 220 boutiquesGénérale de téléphone (GDT), filiale à 100 % d’Orange, Orange dispose d’environ 550 magasins moins que les près de 600 boutiques de SFR. Ceci alors que Free est loin derrière, avec 170 magasins.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
12/05/2022 20:24:32
0

Ah c'est beau le privé !

--------------

L'opérateur Orange, en conflit avec Scopelec depuis la perte d'un contrat qui fait planer la menace de 800 licenciements économiques chez ce sous-traitant, a fait une nouvelle proposition sous l'égide de l'État pour trouver un accord, a-t-on appris jeudi de sources proches.

Orange a accepté d'améliorer son offre initiale en proposant d'accorder à son sous-traitant un volume d'affaires supplémentaires de 45 millions d'euros pour les 18 prochains mois.

L'opérateur historique a également accepté une transaction de 20 millions d'euros sous la forme "d'un abandon de créances" qui doit notamment permettre à Scopelec de "minimiser" l'impact d'un plan de sauvegarde de l'emploi, portant sur la suppression de 450 postes au lieu des 800 initialement évoqués.

Intervention de l'Etat
"Du côté de l'Etat, on a fortement poussé pour essayer de favoriser le plan de sauvegarde de l'emploi", glisse-t-on au ministère de l'Industrie où Agnès Pannier-Runacher "est intervenue pour essayer de débloquer la situation".
La prudence reste de mise, puisque la direction de Scopelec doit encore accepter les propositions qui lui ont été faites, mais on espère "un accord de principe" avant juin, indique-t-on à Bercy.

Scopelec assurait pour Orange la pose de la fibre optique et l'entretien du réseau cuivre, dans le cadre d'un contrat arrivé à son terme fin mars et qui représentait 40% de son chiffre d'affaires estimé à 475 millions d'euros en 2021.

L'entreprise, informée mi-novembre de la perte de ce contrat, estime n'avoir eu aucun signe avant-coureur de la part d'Orange sur la perte de ce volume d'affaires et ne pas avoir eu le temps de s'y préparer.

-----------------

Donc on se félicite du côté de l'état avec sa ministre au Panier-Runachier..

mais du côté des concernés... c'est silence radio sinon t'es viré avec le 1er groupe ? o_O

le temps est compté.. le réseau cuivre est amené à disparaitre de toute façon.

  
Répondre
damirov damirov
12/05/2022 12:43:37
0

Par contre leur livret à 0.2% pas terrible..

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
12/05/2022 12:35:22
0

Mieux qu'un vulgaire Livret A (pour l'instant)...

et il y a du monde au guichet !

-------------------


Publié le 12/05/2022 à 9h43

(AOF) - Orange a lancé avec succès ce jour une émission d’obligations durables d’un montant de 500 millions d’euros destinée à financer des projets qui reflètent pleinement les ambitions du groupe, tant dans le domaine de l’environnement que dans le domaine social. A ce jour et suite à l’émission inaugurale de 500 millions d'euros réalisée en 2020, Orange a levé un total de 1 milliard d'euros d’obligations durables.

Pour cette émission, Orange entend consacrer environ 50% des fonds levés à des projets d'inclusion numérique et sociale et environ 50% des fonds à des projets relatifs à l'efficacité énergétique et à l'économie circulaire.

Le montant nominal total de l'émission obligataire s'élève à 500 millions d'euros, pour une maturité de 10 ans et un coupon annuel de 2,375%.

Cette émission, plus de 5 fois sursouscrite, a suscité un vif intérêt de la part des investisseurs français et internationaux à forte sensibilité ESG, permettant à Orange d'élargir sa base d'investisseurs et de continuer à gérer de manière proactive sa structure de financement.

  
Répondre
JD1976 JD1976
08/03/2022 12:00:13
0

Orange et Masmovil vont créer un géant espagnol des télécommunications de 21 milliards de dollars via une coentreprise

08/03/2022

(MT Newswires) -- Les opérateurs de télécommunications Orange (ORA.PA) et Masmovil ont dévoilé mardi des discussions exclusives pour combiner leurs activités en Espagne, une transaction qui pourrait créer une entité fusionnée d'une valeur d'entreprise d'environ 19,6 milliards d'euros (21,28 milliards de dollars).

La combinaison potentielle verra la création d'une entreprise commune détenue et contrôlée à parts égales par Orange et Masmovil. Dans le cadre des conditions initiales, les deux sociétés auront le droit de lancer une introduction en bourse de l'entité fusionnée sous certaines conditions. En cas d'introduction en bourse, Orange a le droit de prendre le contrôle de l'entreprise fusionnée, mais le groupe français ne sera pas contraint de résilier ou d'exercer les options.


Il est prévu que la coentreprise, qui bénéficiera des actifs, des capacités et des équipes d'Orange et de Masmovil en Espagne, servira au moins sept millions de clients fixes, ainsi qu'environ 20 millions de clients mobiles sous contrat et quelque 1,5 million d'abonnés à la télévision. Elle disposera également de ses propres actifs réseau, notamment d'un réseau national de fibre optique jusqu'au domicile (FTTH) et d'une infrastructure mobile de pointe permettant de desservir d'importants volumes de trafic en Espagne.


Compte tenu de ces paramètres, le chiffre d'affaires de l'entreprise combinée devrait atteindre au moins 7,5 milliards d'euros, avec un EBITDAal de plus de 2,2 milliards d'euros et la possibilité de gagner l'échelle et l'efficacité nécessaires pour étendre durablement ses réseaux FTTH et 5G, ainsi que la possibilité de contribuer à l'infrastructure de télécommunications compétitive de l'Espagne. Les synergies pertinentes, quant à elles, pourraient atteindre un rythme annuel de plus de 450 millions d'euros, à partir de la troisième année suivant la réalisation de l'opération.


Les sociétés ont pour objectif de signer un accord d'ici le deuxième trimestre 2022, la finalisation étant prévue pour le deuxième trimestre 2023, sous réserve des approbations des autorités administratives, de la concurrence et de la réglementation applicables.


Stéphane Richard, président-directeur général d'Orange, a noté que l'opération envisagée, qui s'appuie sur la collaboration existante du groupe avec Masmovil, permet la formation d'un "acteur plus fort, capable de réaliser les investissements nécessaires au développement du marché espagnol."


Lazard a agi en tant que conseiller financier d'Orange. Goldman Sachs Bank Europe a agi en tant que conseiller financier de Masmovil, avec BNP Paribas comme conseiller en matière de dette.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
24/02/2022 17:48:46
0

le 24/02/22 15:58
(CercleFinance.com) - Orange Cyberdefense a annoncé aujourd'hui étendre sa collaboration avec Microsoft afin d'offrir à ses clients une meilleure visibilité sur leur sécurité informatique. [assez comique ça je trouve ! ]

Concrètement, Orange Cyberdefense annonce son adhésion à la Microsoft Intelligent Security Association (MISA), soit un écosystème de fournisseurs de logiciels indépendants et de services de sécurité managés.
' Grâce à cette collaboration il est plus simple pour nos clients de surveiller les environnements cloud et hybrides et de stopper les menaces avant qu'elles ne causent des dommages ', assure Orange.

Les entreprises pourront notamment bénéficier de cette collaboration via les services de détection et de réponse managés d'Orange Cyberdefense basés sur Microsoft Sentinel.

  
Répondre
Ribo Ribo
22/02/2022 15:45:45
0

Oddo BHF remonte le curseur sur Orange de 11 à 13 euros ('surperformance').

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
22/02/2022 10:56:11
1

22/02/2022 | 10:14
Paris, le 22 février 2022 – Atos annonce aujourd’hui le lancement de deux projets majeurs dans la région Moyen-Orient et Afrique pour Orange, premier opérateur multinational de télécommunications. Les deux entreprises travailleront ensemble sur des projets critiques de transformation numérique, dont le Cloud, afin de faciliter le développement commercial d’Orange dans la région.

Atos vient d’obtenir le renouvellement du contrat « CISA » avec Orange, qui vise à prendre en charge et maintenir une centaine d’applications dans des domaines clés – tels que la facturation, la gestion de la relation client, la business intelligence et le big data, l’approvisionnement, la saisie et la gestion des commandes – dans 14 pays où Orange est implanté. Le contrat CISA comprend également la gestion des infrastructures de quatre filiales locales d’Orange (Burkina Faso, Sierra Leone, Cameroun, Madagascar) et prévoit d’appliquer la même approche à d’autres filiales de la région.

Dans une approche « local to local », Atos met à contribution ses centres de distribution locaux implantés dans la région Moyen-Orient et Afrique. Le renouvellement du contrat a permis d’élargir le champ d’action d’Atos, qui est passé de 7 affiliés ‘Orange MEA’ couverts en 2017 à 14 aujourd’hui, pour accroître la mutualisation des ressources et optimiser les coûts. Ce renouvellement intègre par ailleurs de nouveaux domaines innovants qui s’inscrivent dans le périmètre d’Atos, tels que l’intelligence artificielle et le machine learning, les services de surveillance du cloud et l’orchestration du cloud, la maintenance prédictive et l’automatisation intelligente.

Dans le cadre d’un autre projet, Atos travaillera également avec Orange pour déployer Orange Private Cloud dans six filiales (Burkina Faso, Botswana, Sierra Leone, Libéria, Botswana et République démocratique du Congo). Dans ces pays, Atos peut également prendre en charge l’intégration d’applications multifournisseurs dans Orange Private Cloud. Pour y parvenir, Atos s’appuie sur son expertise de bout en bout dans les services cloud, comme l’illustre son initiative innovante Atos OneCloud conçue pour aider les clients à naviguer en toute sécurité dans leur parcours cloud.

Ces deux projets permettront à Orange d’optimiser de façon significative ses charges d’exploitation dans les cinq prochaines années, de diminuer ses émissions de carbone, et d’améliorer sa résilience opérationnelle ainsi que son agilité commerciale.

« Nous sommes très heureux de travailler main dans la main avec Orange et d’appuyer ses activités dans la région Moyen-Orient et Afrique. Afin de soutenir la croissance continue des activités d’Orange dans cette région, nous lui apportons notre expertise numérique, réseau et cloud pour assurer la bonne gestion et la migration de ses applications critiques, en nous adaptant continuellement aux besoins spécifiques de notre client. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires stratégiques pour offrir à Orange des solutions innovantes tout en restant force de proposition dans les solutions de transformation numérique de nouvelle génération, » déclare Alpha Barry, Directeur Afrique d'Atos.

« Nous avons défini des projets de transformation numérique ambitieux pour nos filiales (Botswana, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, République Démocratique du Congo, Égypte, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Côte d'Ivoire, Jordanie, Libéria, Madagascar, Mali, Maroc, Sénégal, Sierra Leone et Tunisie). L’expertise d’Atos dans les services cloud et la gestion des applications critiques, sa connaissance approfondie du marché des télécommunications et sa présence locale dans plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Afrique en font un partenaire précieux pour Orange dans la région, » déclare Jocelyn Karakula, CTIO, Orange Middle East & Africa.


Atos au Mobile World Congress
Atos participe au Mobile World Congress, qui se déroulera du 28 février au 3 mars 2022. Consultez la page dédiée et venez échanger avec les experts Atos sur notre stand #2C32.
Pour en savoir plus sur les solutions d’Atos destinées au secteur des médias et des télécommunications :

https://atos.net/en/industries/telecommunications

  
Répondre
Ribo Ribo
17/02/2022 12:44:31
0

Nouvelle recommandation neutre pour JP Morgan sur le titre. L'analyste Akhil Dattani ne modifie pas son opinion.

L'objectif de cours est toujours fixé à 12 EUR.

  
Répondre
JD1976 JD1976
17/02/2022 08:35:59
2

Orange promet un rebond de son Ebitdaal en 2022 malgré des difficultés en Espagne

LE 17/02/22

PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'opérateur de télécommunications Orange a indiqué jeudi viser un rebond de son excédent brut d'exploitation ajusté retraité (Ebitdaal) en 2022, alors que cet indicateur a marqué le pas l'an passé en France et en Espagne.

En 2021, l'Ebitdaal d'Orange a diminué de 0,5% sur une base comparable, à 12,57 milliards d'euros, après avoir notamment pâti d'un faible niveau de roaming, soit les frais d'itinérance supportés par l'utilisateur lorsqu'il utilise son téléphone dans un autre pays que le sien. Ce résultat inclut également une charge de 172 millions d'euros liée à l'opération d'actionnariat salarié de 2021, qui a porté sur environ 1% du capital et a principalement concerné la France.

Sur une base comparable, l'Ebitdaal a reflué l'an passé de 2,9% en France et dans le reste de l'Europe, dont une chute de 12,7% en Espagne. Dans ce pays, l'opérateur télécoms, pénalisé par un environnement très concurrentiel, a continué à repositionner sa gamme tarifaire et à réduire ses effectifs en 2021, mais ne prévoit pas un retour à la croissance de l'Ebitdaal avant 2023.

Pour 2021, Orange tablait sur un Ebitdaal "stable négatif", tandis que les analystes prévoyaient de leur côté un Ebitdaal annuel de 12,74 milliards d'euros. En 2022, l'Ebitdaal devrait s'inscrire en hausse de 2,5% à 3% en données comparables, selon les dirigeants.

Le résultat net de l'ex-France Télécom a atteint 778 millions d'euros l'an passé, contre 5,06 milliards d'euros en 2020. Le chiffre d'affaires s'est établi à 42,52 milliards d'euros, en hausse de 0,6% en données publiées et de 0,8% en données comparables. D'après le consensus établi par FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 42,44 milliards d'euros pour 2021.

Orange vise une amélioration de ses flux de trésorerie

Les investissements ("eCapex") du dernier exercice se sont élevés à 7,66 milliards d'euros, hors licences, en progression de 7,8% par rapport à ceux réalisés en 2020 sur une base comparable. Dans le même temps, le flux de trésorerie opérationnel, correspondant à l'Ebitdaal moins les eCapex, est ressorti à 4,91 milliards d'euros, en recul de 11,6% en données publiées et de 11,3% sur une base comparable.

Le flux de trésorerie organique des activités télécoms s'est établi à 2,4 milliards d'euros l'an passé, alors qu'il était attendu supérieur à 2,2 milliards d'euros par les dirigeants et qu'il avait atteint 2,49 milliards d'euros en 2020.

Pour 2022, Orange anticipe des eCapex n'excédant pas 7,4 milliards d'euros ainsi qu'un flux de trésorerie organique des activités télécoms d'au moins 2,9 milliards d'euros.

Au 31 décembre 2021, la dette nette d'Orange ressortait à 24,3 milliards d'euros, en hausse de 0,8 milliard d'euros sur un an. L'endettement net représentait 1,91 fois l'Ebitdaal des activités télécoms au 31 décembre 2021, contre un ratio de 1,83 au 31 décembre 2020. Ce ratio est en ligne avec l'objectif annoncé d'un ratio autour de 2 à moyen terme.

Le conseil d'administration d'Orange a confirmé qu'il proposerait à l'assemblée générale des actionnaires du 19 mai prochain le versement d'un dividende ordinaire de 0,70 euro par action au titre de l'année 2021. Un acompte de 0,30 euro par action a été payé le 15 décembre.


  
Répondre

Forum de discussion Orange

202301160845 803611

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste