OK
Accueil > Communauté > Forum Valneva

Valneva 2021 - Page 7

Cours temps réel: 12,00  0,00%



meuhnon meuhnon
18/06/2021 13:53:49
0

Le petit doigt est en avance sur la suite.

On re surveillera le dépassement des 11.90. Le signal sera probablement fort pour prendre de la hauteur pour de bon.....

Message complété le 18/06/2021 13:54:40 par son auteur.

cours à 11.20

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
28/05/2021 16:18:19
0

Alors meuhnon

Que se passe t'il ?

On est passé muet et absent depuis le petit doigt !

  
Répondre
meuhnon meuhnon
12/05/2021 10:03:40
0

l'intro US a cassé quelque peu l'ambiance mais.........

Cours à 11.95


  
Répondre
tirelire19 tirelire19
11/05/2021 15:55:26
0

Où est il passé le petit doigt ? Reviendra avec les résultats !

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
11/05/2021 11:30:22
0

Alors pas de réponse du spécialiste de la file !

Quelque chose me dit que ce n' est pas le moment de vendre ce n' est pas moi qui a écris cela .

Constat : point culminant résistance actuelle 12.70 un certain fibo , les résultats approchent çà va aller mieux !

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
07/05/2021 16:36:16
1

Partage bourso : Un vaccin COVID-19 de la société française Valneva n'a pas encore terminé ses essais cliniques. Mais il a attiré l'attention des gouvernements du Royaume-Uni, d'Europe et d'Australie.

L'un des principaux arguments de vente du vaccin est sa capacité apparente à développer une réponse immunitaire plus générale contre le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, plutôt que de compter sur la protéine de pointe pour ce faire.

Cela signifie que le vaccin est plus susceptible d'être efficace contre le type de variantes de virus que nous avons déjà vu émerger et pourrait émerger à l'avenir. Certains rapports le décrivent comme une « preuve de variante ».

L'espoir est que les vaccins utilisant cette technologie seraient en mesure de fournir une protection plus longtemps, plutôt que de continuer à être reformulés pour devancer ces nouvelles variantes.

Comment ça marche?

Le vaccin de Valneva, appelé VLA2001, est basé sur une technologie vaccinale éprouvée. C'est la technologie utilisée dans le vaccin contre le poliovirus et dans certains types de vaccins contre la grippe . Et la société dispose déjà d'un vaccin contre l' encéphalite japonaise disponible dans le commerce basé sur la même technologie.

VLA2001 utilise une version inactivée du virus entier , qui ne peut pas se répliquer ou provoquer une maladie.

Le virus est inactivé à l'aide d'un produit chimique appelé bêta-propiolactone ou BPL . Ceci est largement utilisé pour inactiver d'autres virus pour les vaccins. Il a même été utilisé pour fabriquer des versions expérimentales de vaccins contre le SRAS-CoV, le virus responsable du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère).

On s'attend à ce que ce type d'inactivation préserve la structure des protéines virales, comme elles se produiraient dans la nature. Cela signifie que le système immunitaire se verra présenter quelque chose de similaire à ce qui se produit naturellement et développera une forte réponse immunitaire.

Après avoir été inactivé, le vaccin serait hautement purifié. Ensuite, un adjuvant (un stimulant immunitaire) est ajouté pour induire une forte réponse immunitaire.

VLA2001 n'est pas le premier vaccin inactivé contre le COVID-19. Les principaux vaccins inactivés COVID-19, tels que ceux développés par Sinopharm et Bharat Biotech, ont été approuvés pour une utilisation en Chine et ont reçu une approbation d'urgence dans d'autres pays, dont l'Inde.

Cependant, le VLA2001 est le seul candidat vaccin COVID-19 utilisant un virus entier inactivé dans des essais cliniques au Royaume-Uni et en Europe continentale.

Quels sont les avantages que nous connaissons jusqu'à présent?

Cette approche du développement de vaccins présente au système immunitaire tous les composants structurels du virus SRAS-CoV-2, pas seulement la protéine de pointe, comme le font de nombreux autres vaccins COVID-19.

On pense donc que le vaccin de Valneva produit une réponse immunitaire plus largement protectrice. Autrement dit, les anticorps et les cellules du système immunitaire sont capables de reconnaître et de neutraliser plus de fragments de virus que la protéine de pointe.

En conséquence, le vaccin de Valneva pourrait être plus efficace pour lutter contre les variantes émergentes du virus COVID-19 et, s'il est approuvé, jouer un rôle utile en tant que vaccin de rappel.

Le vaccin de Valneva peut être conservé dans des conditions standard de la chaîne du froid (2-8 ?) et devrait être administré en deux injections.

Qu'en est-il des résultats des essais cliniques?

Selon la société , aucun problème de sécurité ou événement indésirable grave n'a été associé à VLA2001 dans les essais cliniques de stade précoce.

VLA2001 a été administré à une dose faible, moyenne ou élevée dans ces essais avec tous les participants du groupe à dose élevée générant des anticorps contre la protéine de pointe du virus.

Une mesure de la réponse immunitaire dans le groupe à dose élevée après avoir terminé les deux doses a indiqué que les niveaux d'anticorps étaient, après deux semaines, au moins aussi élevés que ceux observés chez les patients naturellement infectés par le SRAS-CoV-2.

Fait intéressant, le VLA2001 a induit des réponses immunitaires contre un certain nombre de protéines virales (y compris la protéine de pointe) chez tous les participants, un signe encourageant que le vaccin puisse fournir une large protection contre le COVID-19.

Le vaccin est depuis passé à des essais cliniques de phase trois au Royaume-Uni. L'essai, qui a débuté en avril 2021, comparera sa sécurité et son efficacité avec le vaccin AstraZeneca .

L'essai de phase trois devrait être achevé d'ici l'automne de l'hémisphère nord cette année. Et en cas de succès, serait soumis à l'approbation réglementaire après cela.

Qui est intéressé?

Malgré le début des essais cliniques de phase 3, le gouvernement britannique a précommandé plus de 100 millions de doses du vaccin à Valneva, avec la possibilité d'en acheter davantage. Si les essais réussissent et passent l'approbation réglementaire, cela signifie que le vaccin pourrait être utilisé comme rappel à temps pour l'hiver de l'hémisphère nord de cette année.

L'Australie a confirmé qu'elle était également en pourparlers avec Valeneva sur l'importation du vaccin. Certains pays d'Europe seraient également désireux de conclure un accord.

Alors que les nouveaux cas de COVID-19 augmentent dans le monde, nous continuerons de voir émerger de nouvelles variantes virales qui menacent d'échapper à la protection offerte par les vaccins existants.

Déjà, nous voyons des vaccins de sociétés telles que Moderna et Novavax commencer à reformuler leurs vaccins à base de protéines de pointe pour devancer les variantes émergentes.

Ainsi, le vaccin de Valneva, avec le potentiel de provoquer une réponse immunitaire plus largement protectrice, peut s'avérer être un outil utile pour lutter contre la montée du virus et ses mutations. Cependant, il reste à voir si le vaccin est vraiment «à l'épreuve des variantes» ou simplement moins affecté par les variantes émergentes.La conversation

Adam Taylor , responsable de la recherche en début de carrière, Groupe sur les virus émergents, l'inflammation et la thérapeutique, Menzies Health Institute Queensland, Université Griffith

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
06/05/2021 16:37:08
3

Je ne comprends pas ce genre de commentaire précédent .

Merci par avance pour les éclaircissements !

  
Répondre
meuhnon meuhnon
03/05/2021 08:20:18
2

Mon petit doigt me dit que c'est pas le moment de vendre........ A bon entendeur !


Cours à 14 attendu en N E T progression.........

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
02/05/2021 19:09:46
0
meuhnon meuhnon
30/04/2021 16:07:01
0

On va aller peter les 14.50.......


Cours à 14.

  
Répondre
meuhnon meuhnon
30/04/2021 12:04:32
1

Attaque des 14........


Cours à 13.50

  
Répondre
meuhnon meuhnon
30/04/2021 11:26:14
2

Misant sur l'extirpation de la zone des 13-13.50 .......... A bons entendeurs

Message complété le 30/04/2021 11:26:14 par son auteur.

Cours à 13.05

  
Répondre
meuhnon meuhnon
21/04/2021 13:27:38
3

Grosse erreur d'interprétation ce matin pour.... (on ne vous dira pas qui) qui a vendu en bloc pensant qu'avec l'unnion les accords étaient terminés.

En fait ce n'est pas tout a fait ça et c'est probablement mieux maintenant.


Dommage pour ceux qui avaient des stops et qui se sont fait avaler.



  
Répondre
ricoco01 ricoco01
13/04/2021 07:27:46
3

La société est actuellement cotée sur Euronext à Paris sous le nom de VLA mais veut passer aux marchés américains les plus lucratifs, et arrive à un moment où, après des années de négligence, la recherche sur les vaccins fait fureur, et avec un actif COVID en main, Valneva le plus intéressant pour les investisseurs.

Valneva dispose déjà d’un portefeuille de vaccins homologués comprend Ixiaro, commercialisé sous le nom de Jespect en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour la prévention de l’encéphalite japonaise, ainsi que Dukoral pour prévenir le choléra.

Une partie de son attrait est le travail de la biotech sous le radar covid vaccin: L’été dernier, il a écrit un pacte avec le gouvernement du Royaume-Uni pour fournir des millions de doses de son candidat vaccin, qui sera produit en Ecosse.

Vaccin anti-virus entier inactivé, le candidat utilise la même plate-forme qu’Ixiaro, une approche plus traditionnelle que celle utilisée par des gens comme Moderna et Pfizer/BioNTech, qui exploitent la technologie de l’ARNm. Pas plus tard quela semaine dernière, il a eu quelques premières données cliniques pour le vaccin, connu sous le nom VLA2001, qui, bien que très haut de gamme, a été suffisamment encourageant pour qu’il démarre une phase pivot 3 à la fin du mois.

Valneva estime que le calendrier de livraison d’une tranche de 60 millions de doses de vaccin au gouvernement du Royaume-Uni « s’étendra jusqu’au premier trimestre de 2022 », selon sa dernière mise à jour. Il espère une autorisation du Royaume-Uni plus tard cette année, et a un accord pour 100 millions de vaccins, avec 90 millions supplémentaires également sur la table, d’une valeur de près de 1,7 milliard de dollars avec la Grande-Bretagne au cours des prochaines années.

La société a également une phase 2 candidat vaccin contre la maladie de Lyme appelé VLA15, qui fait partie d’un accord de R & D de 308 millions de dollars écrit avec Pfizer l’an dernier.

CONNEXES: COVID-19 l’accent, mais Pfizer n’ignore pas d’autres vaccins R & D que ses stylos nouvelle affaire

VLA15 est actuellement le seul candidat vaccin dans le développement de la maladie infectieuse et couvrirait six sérotypes qui sont communs en Amérique du Nord et en Europe. On estime qu’un demi-million de personnes dans les deux régions sont infectées par la bactérie Borrelia, qui cause la maladie de Lyme et se propage par des tiques infectées.

Valneva a fait un chiffre d’affaires de 131 millions de dollars en 2020. La société a déposé confidentiellement pour l’introduction en bourse le 15 janvier, cherchant à s’inscrire sur le Nasdaq sous le ticker VALN.

https://www.fiercebiotech.com/biotech/covid-player-and-pfizer-partnered-valneva-eyes-100m-nasdaq-ipo?mkt_tok=Mjk0LU1RRi0wNTYAAAF8ZgJvmNcRa8lvWFSkC_rIxmvDE0EhvSDJfyfaGvyK1OHLLtIDwcoVAfFYN2XMFBrmuccLljubQ08NptEPDw-bwRJJOeixem50xmfZwONBeL6ffqcHyMg&mrkid=152182333

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
12/04/2021 18:31:44
0

Grimaud l'avait dit Valneva change de dimension!!!!

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
12/04/2021 18:30:20
0

RDB.

C'est ainsi que le groupe a finalisé le recrutement de l'étude pivot de phase 3, VLA1553-301, de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya. VALNEVA qui recevra la première autorisation de mise sur le marché aux USA, explique que son candidat-vaccin sera éligible à l'obtention d'un bon d'évaluation prioritaire cessible (Priority Review Voucher) de la FDA. 4131 adultes âgés de 18 ou plus ont été recrutés aux Etats-Unis! Selon les résultats de cette étude, VALNEVA serait en capacité de soutenir une demande d'autorisation de mise sur le marché de VLA1553. Le critère principal de l'étude à double aveugle contrôlée par placebo est de prouver l'innocuité et l'immunogénicité du produit 28 jours après la seule injection de VLA1553 : un sous-groupe d'évaluation de l'immunogénicité dont la séro-protection, sera testé en utilisant un marqueur immunologique défini avec la Food and Drug Administration

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
12/04/2021 18:02:01
0

12 avril, 2021

Valneva SE ("Valneva" ou "le Groupe"), société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui avoir finalisé le recrutement pour l'étude pivot de Phase 3, VLA1553-301, de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. La société dont le vaccin contre le chikungunya recevra la première autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis sera éligible à l'obtention d'un bon d'évaluation prioritaire cessible (Priority Review Voucher) de la FDA[1].

Un total de 4131 adultes âgés de 18 ou plus a été recruté sur 44 sites aux Etats-Unis pour l'étude pivot de Phase 3, VLA1553-301, lancée en septembre 2020[2]. Si les résultats de cette étude sont positifs, ils pourraient permettre de soutenir une demande d'autorisation de mise sur le marché de VLA1553.

Le critère principal de l'étude à double aveugle contrôlée par placebo est de démontrer l'innocuité et l'immunogénicité du vaccin 28 jours après vaccination avec une seule injection de VLA1553, y compris chez un sous-groupe de participants (sous-groupe d'évaluation de l'immunogénicité) dont la séro-protection sera testée en utilisant un marqueur immunologique précédemment défini avec l'autorité de santé américaine Food and Drug Administration (FDA). Les participants à cette étude pivot seront suivis pendant six mois. Le 1er avril 2021, Valneva a également initié une nouvelle étude portant sur la persistance des anticorps, VLA1553-303, qui surveillera l'immunogénicité de ce sous-groupe de participants durant une période de cinq ans.

Juan Carlos Jaramillo, M.D., Directeur Médical de Valneva, a indiqué« Nous sommes extrêmement ravis d'être parvenus à atteindre cette étape importante malgré la pandémie actuelle de COVID-19 qui affecte de nombreuses personnes dans le monde et complique également les recrutements pour les essais cliniques. Le virus du chikungunya est une menace importante et grandissante pour la santé publique et nous avons hâte d'obtenir de premiers résultats en mai 2021. Nous aimerions remercier toutes les personnes ayant contribué à cette avancée, nous n'aurions pas pu atteindre cette étape importante sans leur travail et leur détermination. »

A propos de chikungunya

Le virus chikungunya (CHIKV) est un alphavirus de la famille des Togaviridae transmis par les moustiques Aedes Le virus chikungunya provoque une maladie clinique chez 72 à 92% des personnes dans les 4 à 7 jours qui suivent la piqûre d'un moustique infecté. Si la mortalité due au virus est faible, la morbidité est élevée. Les symptômes cliniques incluent fièvres aigües, douleurs invalidantes aux niveaux des articulations et des muscles ainsi que des maux de tête, nausées et rougeurs. Le virus du chikungunya provoque souvent des épidémies soudaines avec des taux d'attaque élevés, touchant un tiers à trois quart de la population dans les zones où le virus circule. Les zones d'infection les plus à risque pour les voyageurs sont celles où les moustiques porteurs du virus du chikungunya sont endémiques, notamment en Amérique, dans certaines parties de l'Afrique et de l'Asie du Sud-Est. Au mois de septembre 2020, plus d'un million de cas avaient été recensés sur le continent américain[3] et l'impact économique de la maladie est considéré comme extrêmement important. Cet impact devrait continuer à s'alourdir alors que les principaux vecteurs du virus (les moustiques Aedes albopictus et Aedes aegypti) ne cessent d'étendre leur territoire. Il n'existe actuellement aucun vaccin préventif, ni traitement efficace contre chikungunya qui est, de ce fait, considéré comme une menace majeure pour la santé publique.

A propos de VLA1553

VLA1553 est un candidat vaccin monovalent vivant atténué contre le chikungunya, un virus qui s'est étendu à une centaine de pays. Il a été conçu en supprimant une partie du génome du virus chikungunya. VLA1553 est, à la connaissance de Valneva, le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en essais cliniques de Phase 3 et le Groupe pense qu'il se différencie des autres candidats vaccins contre le chikungunya puisque VLA1553 est le seul à cibler une protection durable avec une seule injection du vaccin.

Au cours de l'étude clinique de Phase 1 de VLA1553, Valneva a observé le développement d'anticorps neutralisants contre le virus chikungunya résultant en un taux de séroconversion de 100% chez 120 participants sains. Ce taux a été maintenu jusqu'à 12 mois. Sur la base de ces résultats et des discussions de Valneva avec les autorités réglementaires, VLA1553 est entré en développement clinique de Phase 3. Le Groupe a également reçu la confirmation qu'il pouvait déposer une demande de mise sur le marché dans le cadre d'une procédure accélérée octroyée par la FDA. Valneva prévoit dans le cadre de cette procédure de demander une autorisation de mise sur le marché sur la base de données obtenues avec un marqueur immunologique défini avec la FDA qui devrait permettre de prédire raisonnablement le niveau de protection contre une infection au chikungunya.

Le programme a reçu le statut Fast Track de l'agence de Santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en Décembre 2018 et le statut PRIME de l'Agence Européenne des Médicaments (EMA) en Octobre 2020.

VLA1553 permettrait d'élargir le portefeuille actuel de vaccins du voyage de Valneva et, à ce titre, Valneva a l'intention, si le vaccin est approuvé, de le commercialiser en s'appuyant sur ses infrastructures industrielles et commerciales existantes. Le marché mondial des vaccins contre le chikungunya est estimé à plus de 500 millions de dollars par an d'ici 2032[4].

Afin de rendre VLA1553 accessible dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, Valneva et l'Institut brésilien Butantan ont signé des contrats pour le développement, la production et la commercialisation de VLA1553 . La collaboration s'inscrit dans le cadre du contrat de financement de $23,4 millions que Valneva a conclu avec la Coalition pour les Innovations en Préparation aux Epidémies (CEPI) en juillet 2019

Á propos de l'étude VLA1553-301

L'étude VLA1553-301 a été initiée en septembre 2020 et Valneva a désormais finaliser le recrutement pour cette étude. Valneva prévoit de publier les premiers résultats de cette étude mi-2021. VLA1553-301 est une étude pivot en double aveugle, contrôlée par placebo, menée sur différents sites aux Etats-Unis chez 4131 adultes âgés de 18 à 45 ans. Une dose lyophilisée de VLA1553 ou du placebo a été administrée par voie intramusculaire. Le critère principal de l'étude est de démontrer l'immunogénicité et l'innocuité du vaccin vingt-huit jours après vaccination avec une seule dose de VLA1553. Les données d'innocuité et d'immunogénicité seront évaluées jusqu'au sixième mois. Une surveillance sur une période plus longue est également prévue. Des informations complémentaires, dont une description détaillée du design de l'étude, des critères d'éligibilité et des sites sur lesquels sont effectués les essais sont disponibles sur le site internet ClinicalTrials.gov (Identifiant: NCT04546724).

Á propos de l'étude de Phase 3 trial VLA1553-303

VLA1553-303 est une étude de Phase 3 prospective visant à évaluer la persistance des anticorps et menée sur différents sites aux Etats-Unis. Jusqu'à 375 participants vaccinés avec VLA1553 seront recrutés dans cette étude complémentaire. Le critère principal de l'étude est d'évaluer la persistance des anticorps chaque année pendant cinq ans après injection d'une seule dose du vaccin.

Des informations complémentaires, dont une description détaillée du design de l'étude, des critères d'éligibilité et des sites sur lesquels sont effectués les essais seront disponibles sur le site internet ClinicalTrials.gov

  
Répondre
meuhnon meuhnon
12/04/2021 16:36:38
0

C'est l'heure ou les gros blocs vont arriver. Toujours ce petit doigt qui me dit des trucs ! il est infernal en ce moment......


Message complété le 12/04/2021 16:37:12 par son auteur.

Cours a 12.65 en P R O G R E S S I O N

Message complété le 12/04/2021 16:39:10 par son auteur.

ou demain matin ?....... à suivre.....

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
12/04/2021 15:22:00
0

Un nouveau vaccin COVID-19 pourrait protéger les gens « très fortement » contre les variantes du virus, explique le professeur Luke O’Neill.

L’immunologiste trinity dit que les essais du vaccin Valneva ont montré des résultats « incroyables ».

La semaine dernière, la Français a publié les résultats des essais cliniques en phase initiale de son candidat vaccin VLA2001.

Il a montré que 90 % de tous les participants à l’étude ont développé des niveaux significatifs d’anticorps, alors qu’aucun problème d’innocuité n’a été identifié.

Des essais à plus grande échelle auront maintenant lieu.

Contrairement aux autres vaccins déjà utilisés, le jab Valneva contient une version « inactivée » de COVID-19.

Sur The Pat Kenny Show, le professeur O’Neill a expliqué ce que cela signifie.

Luke O’Neill: Nouveau Vaccin Valneva « Pourrait Être Un Grand » Dans La Protection Contre Covid-19 Variantes

00:00:00 / 00:21:19

Il a dit: « C’est l’ensemble du virus inactivé - contrairement à la protéine spike dans l’AstraZeneca, par exemple. Il contient des charges de morceaux du virus pour le système immunitaire d’obtenir ses dents dans.

« Ce vaccin Valneva s’améliore de plus en plus. Nous savions d’après les études sur les animaux et un petit nombre de personnes que ça allait être bon... mais maintenant cet essai de première phase a obtenu une réponse massive d’anticorps.

« C’est un vaccin très puissant et puissant. Ils ont été étonnés de voir à quel point il est fort.

« La bonne nouvelle, c’est qu’il va travailler contre les variantes très fortement parce qu’il a tant de parties différentes en elle. Si les variantes actuelles esquivant les anticorps de la pointe [protéine], cela a beaucoup plus que le pic.

Il a noté que les fabricants se préparent déjà à faire des centaines de millions de doses du vaccin, en attendant la fin des essais et l’approbation subséquente par les organismes de réglementation.

Il a dit: « Ils font des charges de celui-ci maintenant ... cela pourrait être important dans les prochains mois.

Valneva eux-mêmes dis-le espère que leur vaccin sera en mesure d’être utilisé comme un « booster » tir si nécessaire, y compris la lutte contre de nouvelles variantes.

Mise à jour du vaccin AstraZeneca

L’histoire majeure du vaccin de ces dernières semaines a été les très rares problèmes de coagulation du sang potentiellement liés au vaccin AstraZeneca.

Les fonctionnaires ont dit qu’il ya un lien possible, mais ont souligné les événements inhabituels coagulation sont très rares.

Le professeur O’Neill affirme que des progrès ont été réalisés pour savoir ce qui pourrait se passer.

Il a déclaré: « Le consensus est maintenant que ce vaccin AstraZeneca donne le coup d’envoi d’une grande réaction immunitaire ... puis dans un très petit nombre de personnes, vous obtenez des anticorps faits à vos propres plaquettes, et les provoque à s’agglutiner.

« Ils savent exactement ce qui se passe - c’est ce qu’on appelle le facteur plaquette-4, qui est une protéine bien connue qui les rend agglutinées.

« L’autre bonne nouvelle, c’est que vous pouvez la traiter. Vous pouvez donner aux gens ce qu’on appelle l’IVIG [immunoglobuline intraveineuse], qui peut éponger tous ces anticorps et l’empêcher.

Cependant, il a dit qu’il n’est pas encore clair s’il ya un facteur commun parmi les patients qui ont été touchés par la question de la coagulation.

Il a déclaré: « L’EMA est partout, et ils financent maintenant une campagne de recherche massive ... Rotterdam et Utrecht [universties] la mènent.

« Leur soupçon est qu’il pourrait être génétique. La grande question est de savoir ce qu’il y a dans le vaccin qui le cause. Ils essaient des doses plus faibles maintenant pour voir si c’est une chose dépendante de la dose ... il pourrait être un ingrédient dans le vaccin.

« Ils pensaient que les femmes étaient particulièrement sensibles... ce n’est pas le cas maintenant, ce sont des hommes et des femmes. La raison pour laquelle les femmes ont surgi était qu’il y avait plus de jeunes femmes vaccinées... il y avait plus de travailleuses de la santé, et c’est pourquoi elles ont vu plus de femmes. Ils ont exclu le genre comme facteur.

L’immunologiste de premier plan a déclaré qu’il est essentiel de souligner que le vaccin est toujours sans danger, car les événements de coagulation sont si rares.

Il a dit: « Si vous montez dans une voiture et aller faire un tour, vous êtes plus à risque de s’écraser que vous êtes d’obtenir une réaction à ce vaccin. Ils estiment que les chances sont d’un sur 150-160.000.

« Parce qu’il est évident que nous nous concentrons massivement sur ce vaccin, nous sommes tous très préoccupés... mais dans l’ensemble, c’est un événement extrêmement rare.

  
Répondre
stef4671 stef4671
12/04/2021 14:10:38
0

Chiche !!!!

  
Répondre

Forum de discussion Valneva

202106181353 827454

Investir en Bourse avec Internet