OK
Accueil > Communauté > Forum TotalEnergies

TotalEnergies: le mouvement social reconduit dans certains sites

Cours temps réel: 56,29  -0,92%



Anjou49 Anjou49
10/10/2022 11:18:16
0

@JMPBW

Oui et en plus avec une voiture offerte.

C’est bien vrai ça.

  
Répondre
JMPBW JMPBW
10/10/2022 11:04:22
0

@Anjou49

Par rapport aux salariés d'EDF et d'Engie qui avec le tarif "agent" paient environ 10% de la facture les employés de Total devraient demander les mêmes conditions lorsqu'ils vont faire le plein......

  
Répondre
papygaga papygaga
10/10/2022 09:18:13
1

Ils devraient réfléchir 30 secondes au moins....

Total est déficitaire sur les raffineries et sur les activités en France.

On veut une part du gâteau sur les bénéfices réalisés à l'étranger.

Conclusion logique : Total pourrait liquider toute activité en France...

Ca s'appelle scier sur la branche sur laquelle on est assis.

Mais il et vrai que seul l'instant présent compte...

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
10/10/2022 08:39:26
0

Info France Inter ce matin 10 octobre 2022 :

L’économiste Dominique Seux annonce pour les salariés en 3 x 8 des raffineries du groupe TotalEnergie un salaire moyen de 60 000€ primes incluses mais HORS intéressement. Intéressement qui cette année devrait être conséquent.

Bienheureux salariés mais pensent-ils aux couillons qui font la queue pendant des heures pour remplir leur réservoir et aller travailler pour des salaires très très souvent moins élevés ? Non dirait la CGT “rien à foutre”.

C’est ça l’état d’esprit France qui gagne…

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
04/10/2022 14:39:31
1

Les fouteurs de bazar prennent la main et s'imaginent qu'il suffit de dire "je veux" :

Augmentation des salaires

Semaine de 4 jours et 32 h 00 hebdo

Baisse des impôts

Blocage des prix de l'énergie

Aide de l'Etat en tout genre

Rêvez rêvez ....

Ils oublient juste que nous ne maîtrisons rien, mais alors là vraiment rien de rien.

En France on n'a pas de pétrole mais on a une grande g...

  
Répondre
Bob1000 Bob1000
03/10/2022 19:01:12
0
TotalEnergies: le mouvement social reconduit dans certains sites. Mr Macron avec ses truands "politiques" ici dans les dernières affaires MSC : Alexis KohlerÉric et autres Dupond-Moretti tous deux pris dans la nasse = des exemples à donner pour sa petite france qu'il détruit depuis 5 ans?
  
Répondre
Bob1000 Bob1000
03/10/2022 19:00:57
0
La grève pour les salaires initiée dans plusieurs sites pétroliers du groupe TotalEnergies se poursuit
La grève pour les salaires initiée dans plusieurs sites pétroliers du groupe TotalEnergies se poursuit (AFP/Archives/Christophe ARCHAMBAULT)

La grève pour les salaires initiée mardi dernier dans plusieurs sites pétroliers du groupe TotalEnergies se poursuivait lundi, marquée par une mobilisation inégale par certains endroits, a-t-on appris auprès de la CGT.

La grève continuait lundi à la raffinerie de Normandie, près du Havre, représentant 22% des capacités de raffinage sur le territoire, et qui est "à l'arrêt" selon la CGT. Il s'agit du plus important des huit sites français qui fabriquent du carburant, dont six raffineries et deux "bio-raffineries", selon l'Ufip, le Syndicat professionnel des pétroliers.

"Malgré le mouvement social à la plateforme de Normandie (...) il n'y a pas de manque de carburants car TotalEnergies a constitué des stocks et procède actuellement à des imports réguliers", a déclaré un porte-parole du TotalEnergies à l'AFP, indiquant qu'elle est la seule des trois raffineries du groupe "en grève".

Mais selon un point de situation communiqué lundi matin par la CGT, la grève touchait également la raffinerie de Feyzin (Rhône) où "aucune goutte de produits pétroliers ne sort, mettant à mal l'alimentation des stations services déjà très perturbée", d'après Pedro Afonso, élu CGT à Feyzin.

Le groupe TotalEnergies a toutefois réfuté le terme de "grève" en cours sur le site rhodanien, en raison selon lui d'un faible nombre de grévistes.

Le mouvement touche également la plateforme de stockage et de "bio-raffinerie" de TotalEnergies à La Mède (Bouches-du-Rhône), où "plus aucun produit n’entre ni ne sort", selon Fabien Cros secrétaire CGT du CSE à TotalEnergies à La Mède.

Le mouvement a, en revanche, été suspendu depuis ce week-end à la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) et à la bio-raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne). Si la CGT n'y voit "pas un signe d'essouflement" de la mobilisation, elle admet "un manque de coordination" selon les sites.

"L'état d'esprit n'est pas le même partout", a reconnu Thierry Defresne, à la CGT.

La CGT réclame notamment un "rattrapage salarial" à hauteur de 10% pour l'année 2022, pour compenser l'inflation.

De son côté, la direction rappelle avoir octroyé une augmentation moyenne de 3,5% en début d'année et renvoie à l'ouverture de négociations, initialement prévues en janvier 2023, et avancée à mi-novembre dans le contexte actuel d'inflation.

Par ailleurs, la grève se poursuivait sur les sites des deux raffineries d'Esso-Exxon Mobil de Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), selon la CGT.

© 2022 AFP

  
Répondre

Forum de discussion TotalEnergies

202210101118 952492

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste