OK
Accueil > Communauté > Forum TotalEnergies

Eolien en mer: BP et TotalEnergies vainqueurs de méga-enchères en Alle

Cours temps réel: 66,31  -1,65%



Jean Jacques Ph Jean Jacques Ph
27/10/2023 13:55:39
0

Le mot d'ordre a été donné par Paris et Bruxelles : Il faut absolument démonter EDF qui dérange avec son CE et ses syndicats. Pourtant l'électricité EDF était abordable et pas très chère, la moins chère d'Europe, si ce n'est un rajout phénoménal de Taxes en tous genres.

En nov 2005 N.Sarkoy met EDF au Cac40, puis en nov 2007, le titre étant à son plus haut à 87,75 euros, il se sert royalement, l'Etat étant l'actionnaire principal à hauteur de 80%, c'est l'Etat qui commande, le Pdg EDF n'est là qu'en tant que figurine, l'Etat outrepasse ses avis pourtant bien ciblés.

Il se créé ensuite avec la loi NOME, la célèbre ARENH qui oblique EDF à revendre à des Revendeurs Alternatif (Cdiscount, etc..) le 1/4 de sa production annuelle d'électricité à un tarif de base pas très cher, ce qui fait qu'EDF a un manque à gagner pour l'entretien de son parc nucléaire de 58 réacteurs en ce temps là... Il reste encore 56 réacteurs puisque la centrale nucléaire de Fessenheim de 2X900MW a été fermée sur un deal de François Hollande avec EELV pour récupérer des voix électorale pour avoir été élu président. Cette centrale de Fessenheim avait pourtant reçu l'aval de l'ASN comme étant l'une des centrales les plus sûres de France. Ce fut encore une boulette de trop, faite par l'Exécutif.

Après avoir été au Cac40, le titre EDF se retrouva au SBF120, Klepierre prenant sa place au Cac40, puis EDF terminera malheureusement à moins de 5 euros avec une manœuvre acrobatique de BLM (Le Maire). Le Groupe EDF attaqué de toutes parts, n'avait plus qu'une seule sortie, celle de se retrouver à nouveau renationalisé par l'Etat avec une sortie complète de la bourse, l'espoir de renflouer cette belle entreprise sera fait par les con.tribuables, l'Exécutif n'ayant fait que des boulettes sur boulettes depuis 2005.

EDF est encore rattachée jusqu'en 2025 aux 40 Revendeurs Alternatifs, que je pourrais appeler le clan "Ali baba" d'après le contrat officiel de ces années là... Ce qui est URGENT pour la France, c'est de mettre en construction 6 réacteurs nucléaires de type EPR² de 1650 MW chacun, ce ne sont pas les éoliennes de 5MW chacune et d'autres panneaux solaires qui sauverons la mise, surtout que la mobilité électrique arrive en force, il va falloir à la France beaucoup d'électricité pilotable 24h/24 et 7J/7 avec des réacteurs nucléaires, les moulins à vent (éoliennes) et panneaux solaires sont des ersatz qui ne servent qu'à pomper l'argent des con.tribuables et à faire grossir des sociétés qui n'auront pignon sur rue que quelques années, ensuite ce sera la fuite avec les capitaux, ce sera à nous de démonter leurs moulins à vent (éoliennes) que plus personne ne veut en France et qui demandent quand-même 650m3 de béton armé pour tenir debout, sur une durée approximative de 20 ans, la durée de vie d'un réacteur EPR² est de 60 ans.

Produire de l'électricité ! C'est très sérieux, l'Etat s'en est tellement bien occupé avec Bruxelles, que nos factures d'électricité coûtent un bras, et met sur le tapis bon nombre d'artisans. l'Exécutif ne doit pas se gausser dans son fauteuil cuir, tout en acquiesçant les directives de Bruxelles à la lettre, on ne calcul pas le prix de l'électricité sur celui du Gaz, encore une boulette de trop.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
27/10/2023 11:20:43
1

le shéma montre bien le pillage des citoyens au travers d'un machinerie mafieuse qui pompe le sang du peuple

  
Répondre
Prelle Prelle
27/10/2023 09:56:39
1

Et je rajouterai au commentaire très juste de fipuaa le schéma ci-dessous qui vaut tous les discours...

On marche sur la tête, c'est le monde des Shadocks.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
26/10/2023 16:23:57
0

un secteur mort né

  
Répondre
fipuaa fipuaa
16/08/2023 12:08:20
2

faut arrêter d'essayer de trouver une logique "humaine" aux actions de la classe pourrie dirigeante, la vie est courte et on a tellement de choses intéressantes à faire

leur folie suit un autre chemin que je ne peux expliquer ici bien sûr

tous les politiques sont "nommés", ton vote ne sert qu'à leur confirmer ta soumission en validant les monstres qu'ils te proposent

“La plus grande ruse du diable, c’est de nous faire croire qu’il n’existe pas, disait Baudelaire.”


  
Répondre
moicmoi moicmoi
15/08/2023 18:27:46
0

salanca

""J'ai pas bien compris qui paye, MCM""

Devine .

Un indice ?" On" , c'est un con. Et "nous" est de la même famille.

  
Répondre
salanca salanca
15/08/2023 18:16:23
1

J'ai pas bien compris qui paye, MCM 🤔🤔🤔

  
Répondre
moicmoi moicmoi
15/08/2023 18:13:52
3

fipuaa
« « ici on en dresse ailleurs on en enterre.....//.. l'éolien est au bord du gouffre, un secteur qui ne fonctionne qu'en perfusion d'argent public. »
»

Et on nous dit que le vent et le soleil, ça coûte zéro !

Sauf que, on oublie de dire que EDF est obligé de racheter TOUTE la production « verte » au prix du marché (très cher). On nage dans l’illégalité et dans le despotisme. Et nous, pôvres cons, on paye !

Sauf que, on oublie de dire que EDF est obligé de brader 30 % de sa production nucléaire ou autre, (en dessous de son prix de production). Et nous, pôvres cons, on paye !

Sauf que, on oublie de dire que EDF est obligé d’injecter en priorité TOUTE la production « verte ». Donc de réduire sa propre production. Le code des marchés en prend un coup derrière la casquette. Et nous, pôvres cons, on paye !

Sauf que, on oublie de dire que EDF (énerdis) est obligé de construire les nombreuses lignes sites verts vers le réseaux de distribution, à sa charge. Et nous, pôvres cons, on paye !

Sauf que, on est plutôt discret sur l’alternance et le côté aléatoire.
Ce qui fait qu’on est obligé de doubler les moyens de production pour palier aux manques. Mais on n’impute pas ce coût supplémentaire sur le prix de vente des énergies vertes. Et nous, pôvres cons, on paye !

Sauf que, on oublie de dire qu’une partie des profits des concessions vertes est payée (assurée) par l’état (une clause des contrats de concession). Et nous, pôvres cons, on paye !

On est très discret sur le montant des subventions versées (estimées à 160 milliards depuis 10 ans. Et autant de prévu pour les années à venir). Et comme cette dépense ne nous regarde pas, pas plus nous que le parlement, ce pognon était inscrit « hors budget ». Mais on n’impute pas ce coût supplémentaire sur le prix de vente des énergies vertes. Et nous, pôvres cons, on paye !

On oublie de die que 70 à 90% de notre pognon est versé au profit de l’étranger !

Alors, ces truands en bande organisée nous font payer cuir et poils l’électricité et entretiennent l’inflation pour piquer un max de pognon.
Et nous, pôvres cons, on paye !
Et personne ne gueule.

Message complété le 15/08/2023 18:25:04 par son auteur.

Ils sont où les partis de l’opposition, les syndicats, les associations de défense des consommateurs ?

Vous les entendez ?

Et nous, pôvres cons, on paye !

Et on va aller voter pour les reconduire à leurs postes bien confortables. Et une fois réélus, ils continueront à nous trahir, à se foutre de notre gueule.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
15/08/2023 16:20:34
1

ici on en dresse ailleurs on en enterre...

l'éolien est au bord du gouffre, un secteur qui ne fonctionne qu'en perfusion d'argent public. Les éoliennes brûlent également créant des pollutions effrayantes dues aux composants mis en œuvre. Elles sont fragiles et vieillissent très mal et exigent un entretien très lourd. Le démantèlement d'une seule éolienne coûte actuellement 150000 euros !

investissement à fuir en MT/LT AMHA

  
Répondre
aliqujus aliqujus
13/07/2023 08:38:53
0
Désireux de passer à une énergie propre j'ai répondu aux "offres" le résultat le plus visible a résulté en des coups de téléphone qui , curieusement ont été suivi d'un débordement de publicités mais RIEN DE PRECIS sur le fond du problème.
  
Répondre
aliqujus aliqujus
13/07/2023 08:38:52
0
Les géants britannique BP et français TotalEnergies sont sortis vainqueurs d'un processus d'enchères inédit en Allemagne pour la construction de parcs éoliens en mer, acceptant de débourser 12,6 milliards d'euros
Les géants britannique BP et français TotalEnergies sont sortis vainqueurs d'un processus d'enchères inédit en Allemagne pour la construction de parcs éoliens en mer, acceptant de débourser 12,6 milliards d'euros (AFP/Andy Buchanan)

Les géants britannique BP et français TotalEnergies sont sortis vainqueurs d'un processus d'enchères inédit en Allemagne pour la construction de parcs éoliens en mer, acceptant de débourser 12,6 milliards d'euros, a annoncé mercredi le régulateur allemand.

Cela confirme "l'attractivité des investissements dans l'éolien en mer en Allemagne", dont il s'agissait des plus grandes enchères de ce type, s'est réjoui le président de l'agence fédérale des réseaux, Klaus Müller, dans un communiqué.

L'appel d'offre concerne trois sites en mer du Nord et un autre en mer Baltique, pour une mise en service prévue en 2030, et une capacité totale de 7 gigawatts (GW) au moment où l'Allemagne, engagée dans un ambitieux plan de développement des énergies renouvelables, vise une capacité d'éolienne offshore de 30 GW à l'horizon 2030.

La première économie européenne a pour l'instant 8 GW d'éolien installé en mer.

Ces concessions représentent à cet égard "une étape importante vers la réalisation de l'objectif", selon le régulateur allemand.

BP et TotalEnergies, qui vont débourser 12,6 milliards d'euros, se sont imposés parmi huit enchérisseurs.

"La concurrence pour l'énergie éolienne offshore est plus forte que jamais", estime encore Klaus Müller.

Illustration de cette attractivité : plusieurs "offres à zéro centime" avaient été reçues pour les quatre sites, signifiant que des candidats à l'exploitation étaient prêts à prendre le risque de construire les installations sans garantie de l'Etat sur un prix de vente de leur production, et donc même s'ils ne peuvent tirer que zéro centime de l'électricité produite par le parc éolien.

- 3 millions de foyers -

Pour les départager, un second tour d'enchères a été organisé, "non plafonnées et attribuées sur la base du prix uniquement", selon l'association WindEurope, qui a critiqué cette procédure.

Les sommes déboursées "signifient que les coûts devront être répercutés sur les consommateurs et sur la chaîne d'approvisionnement en énergie éolienne, qui est déjà en difficulté", a regretté l'association qui représente l'industrie éolienne à Bruxelles.

Au contraire, l'agence allemande des réseaux s'est félicitée de cette manne, indiquant que 90% des recettes seront utilisées pour réduire les coûts de l'électricité, le reste étant consacré à la conservation marine et à des mesures de pêche durable.

TotalEnergies, désigné attributaire de deux concessions maritimes, une en mer du Nord, l'autre en mer Baltique, a précisé dans un communiqué diffusé à Paris que "ces concessions auront une durée de 25 ans extensible à 35 ans".

"Ces deux parcs éoliens fourniront un volume d'électricité équivalent à la consommation de plus de 3 millions de foyers", assure le groupe français qui "payera à l'Etat fédéral allemand 582 millions d'euros alloués à la conservation du milieu marin et à la promotion d'une pêche respectueuse de l'environnement".

"Une contribution annuelle destinée aux gestionnaires des réseaux de transport d'électricité en charge de la connexion des projets sera versée pendant 20 ans à partir de la mise en service des sites", ajoute-t-il, soulignant que "la production générée par ces sites sera commercialisée par TotalEnergies".

Le gouvernement allemand du chancelier Olaf Scholz s'est engagé à produire 80% d'électricité à partir de sources d'énergies renouvelables d'ici à 2030, tout en sortant progressivement du charbon après avoir renoncé au nucléaire, impliquant un calendrier ambitieux pour développer l'éolien et le solaire.

© 2023 AFP

  
Répondre

Forum de discussion TotalEnergies

202310271355 990092
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.
Ma liste