OK
Accueil > Marchés > Cotation Airbus > Actus Airbus

Berger (CFDT) demande à Airbus de "ne pas se précipiter à supprimer des emplois"


Actualité publiée le 16/09/20 09:31

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a exhorté mercredi Airbus à négocier un accord d'activité partielle de longue durée (APLD) et à ne pas se "précipiter à supprimer des emplois" (AFP/Archives/GEORGES GOBET)

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a exhorté mercredi Airbus à négocier un accord d'activité partielle de longue durée (APLD) et à ne pas se "précipiter à supprimer des emplois".

Dans une lettre aux salariés dévoilée lundi par La Tribune et que l'AFP s'est procurée, le directeur exécutif de l'avionneur Guillaume Faury a jugé "peu probable que les départs volontaires suffiront" pour atteindre 15.000 suppressions de postes, dont 5.000 en France, afin d'adapter Airbus à la crise du secteur aéronautique.

Avec ces propos, "Airbus précipite les choses", a réagi Laurent Berger, interrogé mercredi par RTL. "Il n'y a pas besoin pour l'instant chez Airbus de licenciements", a affirmé le leader syndical.

"Airbus a 7.600 avions en commande et à peu près dix ans de plan de charge, on ne va pas se précipiter à supprimer des emplois et des compétences dans cette entreprise", a-t-il insisté, en appelant Airbus à "d'abord s'inscrire dans les dispositifs créés pour cette période de crise", comme l'APLD.

"Il faut qu'Airbus négocie vraiment un accord d'APLD avant d'annoncer des licenciements secs", a estimé M. Berger, jugeant que "les entreprises ne peuvent pas passer au guichet des aides (...) et en même temps ne pas pratiquer une responsabilité dans la préservation de l'emploi".

L'avionneur a réduit ses cadences de production d'avions commerciaux de près de 40% pour faire face à la situation issue de la crise du transport aérien provoquée par la pandémie de Covid-19.

Airbus compte sur des départs en retraite anticipés, des départs volontaires mais aussi sur la conclusion avec les syndicats d'accords de modération salariale pour limiter les licenciements.

Sur les 5.000 postes à supprimer en France, Guillaume Faury a dit espérer préserver "jusqu'à 1.000 emplois" grâce au dispositif d'APLD et 500 autres grâce aux aides pour "développer des projets de R&D".

Depuis l'annonce du plan de restructuration fin juin, la direction a toujours indiqué qu'elle n'excluait pas des départs contraints tout en disant "tout faire pour les empêcher".

La ligne rouge syndicale en France comme en Allemagne, principaux pays d'implantation de l'avionneur, est le "zéro licenciement sec".

Un dernier round de discussions entre direction et syndicats doit se tenir les 22 et 23 septembre.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

4 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

JEBOOST


16/09/20 09:45

Est-il certain, le pauvre bougre, que le trafic aérien va repartir comme avant ????
Pour l'instant, c'est pas tendance....

roblav


16/09/20 11:17

Mr. Berger est contre les versements de Dividentes aux Actionnaires qui permet à une entreprise d'avancer
Je pense que Mr. Berger a prévu de participer financierement aux possibles défficies d'Airbus

HYBRID3


16/09/20 11:30

A ben ça alors, moi qui croyais que c'était l'investissement qui faisait avancer les entreprises !

Vous me direz, qui paye ses dettes s'enrichi, alors.

As du pif


16/09/20 23:57

Mince alors, on fabrique des avions sans ouvriers ?

Décidément on n' arrête pas le progrès dans nos filières industrielles...

Faut dire qu ' avec un PER ESTIMÉ 2020 à 28 fois les bénéfices les actionnaires

vont être heureux de prendre le leur (bénéfice) avant que ne soit découvert la supercherie !


Comme disait l' As du pif ( "" Too big to fall ? "" ) : la réponse est dans la question.

Message complété le 18/09/2020 18:07:30 par son auteur.

"Vous n'avez pas raison parce que d'autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et que votre raisonnement est juste."

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
LJ5dElfcWNTvU8PKQbFCQKWPI-rgR_oiaVMjNGg1hHb03-bssqJ7Zx0layT8qZj50