OK
Accueil > Analyses > Chroniques

L’art de la fumée sans feu

Par Christophe Nicquevert;

christophe nicquevert

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Pour débuter cette nouvelle rubrique, nous allons commencer par vous présenter ce nouveau projet de rubrique et vous faire découvrir notre façon de travailler au fil des articles.

L’analyse rationnelle constitue la base de notre travail. Si la quête du graal se révèle impossible pour trouver la recette d’un trading positif grâce aux indicateurs, nous sommes convaincus que le prix constitue le moyen simple d’analyser les marchés pour établir notre vision technique. Cette dernière viendra donc en complément d’une recherche d’informations fondamentales, pour trouver et sélectionner les marchés, les secteurs, les sous-jacents digne d’intérêt.

Au travers des billets que nous publierons périodiquement, nous vous proposerons donc des éclairages destinés à vous faire douter sur la pertinence de tel ou tel outil, et nous vous amènerons à élargir votre vision du monde en remettant en cause des certitudes relayées sur le net mais dont la pertinence en trading, tient plus de la fausse croyance, que de la réalité face aux faits.

Nous allons pour ce premier billet, « papoter » sur la réunion qui a concentré toutes les attentions « DOHA » ! Moment clé de ce dimanche 17 avril, les grands pays producteurs de pétrole se sont donc retrouvés pour débattre d’un gel de production.

Les journalistes économiques, les éditorialistes, ont ainsi à disposition une source toute trouvée pour publier leur « une » ! pour preuve ... Nous avons fait de même.

Plus sérieusement, croire que l’avenir du pétrole tient au résultat d’une réunion, c’est oublier que les tractations se réduisent à peu de choses alors qu’en réalité nous pouvons comparer ces évènements à la partie visible de l’iceberg ! nous ne voyons qu’une faible partie émergée ... La plupart des grandes négociations sont réalisées par des ballets incessants entre les différentes parties, qu’elles soient présentes physiquement ... ou pas !

Faire fi de la technologie de la visio-conférence, oublier qu’un intervenant peut aussi défendre votre opinion .... Bref, l’éclairage simpliste que l’on nous montre est un raccourci dénué de bon sens. Méfions-nous du discours « binaire », les tractations sont comme un jeu d’échecs, la stratégie est complexe et difficile à identifier, c’est pour cela qu’il faut anticiper et prévoir les multiples hypothèses possibles et plausibles. En trading nous ne sommes pas dans la divination, nous sommes dans le travail du mouvement du prix.

Revenons à l’ambiance « DOHA » ! Fin de semaine les cours ont reperdu une partie de la hausse engrangée, les commentateurs économiques usant comme les journalistes sportifs, de phrases chocs, pour attirer la curiosité du public. La peur du lendemain fait plus monter « l’audimat » que la réalité des affaires de ce monde. La plupart du temps, nous sommes plus dans « le chien aboie, la caravane passe » que dans le film « la tour infernale ». La quête de l’audimat n’est donc pas synonyme de la qualité de l’analyse des informations.

Nombre de voix pessimistes voir catastrophées ont monopolisées les médias, des enchères négatives sur le prix du baril fusent ... Nous allons bientôt recevoir des dollars à chaque passage à la pompe !

Début de journée, première cotation ... Les anxieux, inquiets, ont lancé les ordres ... le marché les avale ... juste le temps de retrouver le bon sens ... et le bon prix ! Puis la journée avançant, les cotations, que ce soit sur le cours du brut ou sur celui des titres du secteur pétrolier reprennent le rythme des dernières semaines. DOHA n’est qu’une péripétie parmi d’autres et ne sera pas la pierre angulaire d’un changement de sens du marché.

Que devons-nous retenir de ces dernières journées, polluées par les commentaires des professionnels de la peur ? En paraphrasant Goethe, « l’intelligence ne se situe pas dans les foules », éloignons-nous donc du comportement moutonnier et élaborons nos propres analyses pour investir et trader dans la sérénité.

Avec cet exemple de manipulation, n’oublions pas que le propre d’un marché boursier se situe justement dans la participation mutuelle des intervenants à un jeu de bluff. Dire que les marchés « changent » est une évidence, c’est dans l’adn du marché que de s’adapter constamment aux mutations de notre monde.

Lors de ce premier article nous avons enfoncé ... des portes grandes ouvertes. Nos interventions varieront entre « actualités » comme aujourd’hui, et des articles plus poussés sur l’analyse rationnelle. La variété des propos se veut le gage d’une analyse pertinente. Ayez l’écoute la plus large possible, absorbez l’information pour vous en rendre indépendant... tout en ajoutant un atout maître dans votre jeu : vous savez maintenant ce que pense la foule et ce que son opinion contrainte et dirigée lui indique comme conduite à tenir.

A propos de Christophe NICQUEVERT : Trader pour compte propre depuis 1979, les analyses technique et fondamentale sont les piliers de son travail. Précurseur des sites boursiers sur la bourse dès la fin des années 90, il a repris depuis plusieurs années son bâton de pèlerin afin de montrer que le trading des prix est la voie à explorer pour obtenir le succès. Sa maîtrise des prix et des autres subtilités techniques sert d'appui pédagogique à la démonstration de la simplicité et de la pérennité nécessaire à un trading serein et positif. Vous pouvez le suivre sur boursicoton.com ainsi que boursomag.com sans oublier son site spécialisé ichimoku.fr


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur

Investir en Bourse avec Internet