OK
Accueil > Communauté > Forum Air France - KLM

AFKLM journalier

Cours temps réel: 5,398  1,66%



Dubaisan Dubaisan
09/04/2021 13:21:13
0

Le groupe chinois China Eastern vient d’annoncer qu’il augmentait sa propre participation de 4 Mds EUR. Cette décision est prise en réaction à la récente décision de l’Etat français d’augmenter sa participation au capital d’Air France à hauteur d’environ 30 % (contre 14,3 % jusqu’à présent) par conversion des prêts garantis par l’Etat concédés l’an dernier par l’Etat en capitaux propres. Cette augmentation de la participation de l’Etat s’explique par le plan de soutien à Air France KLM, durement affectée par la crise pandémique (7,1 Mds EUR de pertes en 2020).
Le renforcement de la participation de China Eastern s’inscrit dans une volonté de « renforcement de la coopération stratégique » avec AF KLM, sans dilution de sa participation, jusqu’alors fixée à environ 8,8 % et qui devrait se maintenir sous la barre des 10 %. De leurs côtés, les deux autres actionnaires principaux d’Air France KLM, l'Etat néerlandais (jusqu’à présent 14 %) et Delta Airlines (8,8 %), n’ont pas annoncé de participation nouvelle suite à cette recapitalisation, et verront donc leur part être proportionnellement diluée par l’afflux de capitaux.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
08/04/2021 08:51:58
0

ça va être difficile d'éviter les 9 ?

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
07/04/2021 10:44:53
0

07/04/2021 | 09:51

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Espéré depuis des semaines, mais compliqué par les négociations avec la Commission européenne pour la rendre compatible avec les règles sur les aides d'Etat, le soutien français pour Air France-KLM se matérialise. La compagnie aérienne a lancé mardi la première étape de sa recapitalisation en dévoilant un ensemble de mesures de 4 milliards d'euros pour renforcer les capitaux propres de sa filiale Air France, incluant la montée au capital de l'Etat Français, à près de 30%.

Ce plan n'apportera pas immédiatement de l'argent frais à la compagnie mais va soulager ses ratios d'endettement. Il prévoit la conversion du prêt d'actionnaire de 3 milliards d'euros de l'Etat français à Air France en titres de dette supersubordonnés.

Air France-KLM va également lancer une augmentation de capital d'un maximum de 1 milliard d'euros sous réserve des conditions de marché et de l'approbation de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Elle se fera sans droit préférentiel de souscription mais avec un délai de priorité pour les actionnaires, à hauteur de leur participation au capital. L'Etat français s'est engagé à participer à cette augmentation de capital tout en maintenant sa participation à un niveau inférieur à 30% du capital d'Air France-KLM, contre 14,3% à l'heure actuelle. De même, la compagnie chinoise China Eastern Airlines a l'intention de participer à l'opération tout en maintenant sa participation à moins de 10% du capital, contre 8,8% actuellement.

Les Pays-Bas dilués

Delta Airlines, qui détient également 8,8% du capital d'Air France-KLM, n'y participera pas pour des raisons juridiques, les aides fédérales américaines au secteur aérien empêchant les compagnies de prendre des participations dans des groupes étrangers, a expliqué Frédéric Gagey, le directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

L'Etat néerlandais, qui possède 14% du capital d'Air France-KLM et a approuvé ces mesures, a également indiqué qu'il ne participerait pas à cet appel au marché. Dans une lettre envoyée au Parlement néerlandais, le ministre des Finances, Wopke Hoekstra, a expliqué que La Haye devrait voir sa participation réduite à 9,3% dans le cas où l'augmentation de capital atteindrait son maximum. Le ministre a estimé dans cette missive que ces modifications actionnariales n'auraient "aucune conséquence" sur la sauvegarde des intérêts de l'Etat néerlandais dans le groupe.
Cette augmentation de capital et la dilution de l'Etat néerlandais n'engendreront pas de modification dans la gouvernance du groupe, a indiqué Air France-KLM, alors que celle-ci a pu faire l'objet de tensions entre Paris et La Haye ces dernières années.

Les Pays-Bays continuent par ailleurs de discuter avec la Commission européenne sur "des mesures potentielles de renforcement du capital de KLM", a indiqué Air France-KLM.

Concessions

Pour obtenir l'aval de la Commission européenne à ces mesures de soutien, le groupe a dû accepter un ensemble de concessions. Air France s'est engagé à céder 18 créneaux quotidiens d'atterrissage et de décollage à l'aéroport d'Orly à un transporteur concurrent. Ce chiffre a fait l'objet d'intenses négociations avec Bruxelles, qui avait initialement exigé des concessions portant sur 24 créneaux, un nombre jugé "excessif" par le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire. Ce dernier s'est dit mardi sur France Inter satisfait d'avoir limité à 18 le nombre de créneaux, jugeant cette concession "raisonnable et proportionnée pour Air France". Le ministre a également prévenu que la compagnie qui reprendrait les créneaux abandonnés par Air France devrait respecter "rigoureusement les règles fiscales et sociales de l'Etat Français".

Air France et Air France-KM se sont également engagés à ne pas verser de dividende ni effectuer de rachats d'actions avant d'avoir remboursé 100% de la recapitalisation. Les deux sociétés ne pourront pas acquérir plus de 10% du capital d'une société concurrente tant que ce même remboursement n'aura pas atteint 75%.

De son côté, l'Etat français s'est engagé à présenter dans un délai de 12 mois à compter de l'octroi de l'aide une stratégie devant lui permettre de faire revenir d'ici six ans sa participation dans Air France-KLM au niveau antérieur à ces mesures de soutien, soit 14,3%.

Ces premiers éléments de recapitalisation ne constituent toutefois qu'une première étape pour restaurer le bilan d'Air France-KLM, dont les fonds propres resteront négatifs après ces mesures. "Ce premier pas" permet de "commencer à réparer l'extrême impact de la crise", a reconnu Frédéric Gagey, le directeur financier du groupe.

Le groupe a indiqué prévoir pour son premier trimestre une perte d'exploitation d'environ 1,3 milliard d'euros, ainsi qu'une perte brute d'exploitation de l'ordre de 750 millions d'euros. A fin février, la société disposait de liquidités de 8,8 milliards d'euros et elle consomme encore environ 10 millions d'euros de trésorerie chaque jour. L'équilibre au niveau de la consommation de cash n'est pas attendu avant 2023.

Air France-KLM étudie de nouvelles mesures pour consolider davantage son bilan, plusieurs d'entre elles devant être prises avant l'assemblée générale de 2022. "Ces mesures pourraient inclure l'émission de montants appropriés de nouveaux fonds propres ainsi que d'instruments de quasi-fonds propres proportionnels, sous réserve des conditions de marché", a expliqué Air France-KLM.

Compte tenu de l'augmentation de capital, "la liquidité d'Air France-KLM devrait permettre de tenir jusqu'à la fin de l'année avant d'atteindre une trésorerie minimale de 3 milliards d'euros", estiment les analystes de Morgan Stanley.

A plus long terme, les analystes d'Octo Finances se demandent comment Air France-KLM fera pour éponger les 13 milliards d'euros de dette que le groupe risque d'accumuler sur la période 2020-2023. "Nous n'excluons pas une restructuration de la dette à plus long terme", préviennent-ils.

Message complété le 07/04/2021 12:30:09 par son auteur.

le 07/04/21 11:32

La nouvelle aide apportée à Air France par l'Etat français dans le cadre d'un plan de recapitalisation ne sera peut-être pas la dernière, vu la situation du secteur aérien, a indiqué mercredi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire.

Interrogé sur la possibilité de voir cette aide être la dernière, M. Le Maire a répondu: "je ne dirai pas que c'est le cas. J'espère que cela le sera."

"Nous verrons bien quelle sera la situation du secteur aérien dans les prochains mois, mais je ne dirai pas que c'est la dernière aide que nous octroyons à Air France", a-t-il ajouté, alors que l'opération annoncée mardi a été strictement encadrée par la Commission européenne qui a exigé des contreparties.

Le trafic aérien reste à un niveau très bas en Europe, sur fond de diffusion des variants du Covid-19 et d'une campagne de vaccination qui n'a pas encore atteint son rythme de croisière. Air France-KLM a révélé mardi s'attendre à une perte d'exploitation de 1,3 milliard d'euros au premier trimestre, et a vu sa trésorerie fondre d'un milliard entre fin décembre et fin février.

L'opération de mardi ne constitue qu'une première étape dans la consolidation des comptes de l'entreprise: à horizon 2023, elle veut que sa dette nette ne dépasse pas le double de l'excédent brut d'exploitation, un niveau qui lui permettra de "revenir se financer sur les marchés financiers", selon sa direction.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
03/04/2021 18:34:46
1

Ils vont nous couper l'herbe sous le pied ces politicons.. Tsss

-----------------------

03/04/2021 | 11:18

PARIS (Reuters) - Le conseil d'administration d'Air France-KLM s'apprête à se réunir lundi pour discuter d'un plan de recapitalisation pour Air France, a-t-on appris vendredi de deux sources proches du dossier.

Le groupe a refusé de s'exprimer sur cette éventuelle réunion, dont Bloomberg a le premier fait état.

Ce plan de soutien public de plusieurs milliards d'euros, lié aux difficultés rencontrées par la compagnie aérienne française en raison de la crise du coronavirus, doit être examiné par le conseil du groupe une fois un accord conclu entre le gouvernement français et la Commission européenne.

Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie, a déclaré lundi qu'un accord entre Paris et Bruxelles était "sur le point" d'être conclu.

----------------------------

01/04/2021 | 19:49

LUFTHANSA DEMANDERA À SON AG LE FEU VERT POUR UNE ÉVENTUELLE AUGMENTATION DE CAPITAL

FRANCFORT (Reuters) - La compagnie aérienne Lufthansa a annoncé jeudi qu'elle demanderait à ses actionnaires de lui donner le feu vert pour procéder à une éventuelle augmentation de capital, qui pourrait atteindre 5,5 milliards d'euros.

Elle a précisé que si ce projet était mené à bien, les montants levés serviront à rembourser le Fonds allemand de stabilisation (WSF) qui l'a renflouée l'année dernière alors que le trafic aérien mondial était interrompu à cause de la pandémie de coronavirus.


Données estimées 2021 de ZB :

Lufthansa :

CA2021 : 18479M

Dette nette : 13750M

Capi : 6556M

Air-France :

CA2021 : 14574M
Dette nette : 13179M
Capi : 2195M

  
Répondre
FR3 FR3
05/03/2021 08:16:35
0


12 sale ( ventes à découvert)


HELIKON INVESTMENTS LIMITED 26 févr. 2021 2.62 %

CITADEL EUROPE LLP 25 févr. 2021 0.7 %

POINT72 EUROPE (LONDON) LLP 22 févr. 2021 1.4 %

MILLENNIUM CAPITAL PARTNERS LLP 22 févr. 2021 0.49 %

MARSHALL WACE LLP 22 févr. 2021 1.49 %

SANDBAR ASSET MANAGEMENT LLP 27 janv. 2021 0.43 %

SYSTEMATICA INVESTMENTS LIMITED 20 oct. 2020 0.49 %

CITADEL ADVISORS LLC 8 sept. 2020 0.45 %

AQR CAPITAL MANAGEMENT, LLC 26 août 2020 0.48 %

AHL PARTNERS LLP 9 juin 2020 0.45 %

BLACKROCK INSTITUTIONAL TRUST COMPANY NATIONAL ASSOCIATION 23 mars 2020 0.49 %

WORLDQUANT LLC 16 mars 2020 0.49 %

Total 9.98 %


  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
04/03/2021 13:14:11
0

le 04/03/21 09:49

Le premier groupe européen du transport aérien Lufthansa, sauvé de la faillite par l'Etat, a subi en 2020 une perte record de 6,7 milliards d'euros et prévoit également une année 2021 dans le rouge en raison de la pandémie de Covid-19, qui a plongé le secteur dans une crise sans précédent.

L'entreprise, qui n'a opéré en 2020 que 31% des capacités offertes, a revu à la baisse ses prévisions de demande pour 2021 en raison d'une plus lente reprise des voyages. Elle ne prévoit un retour à 90% de l'offre de 2019 que d'ici "le milieu de la décennie".

Pour Lufthansa, comme l'ensemble du secteur aérien, le court répit offert par les vacances estivales sur fond de ralentissement de la pandémie en Europe s'est évanoui devant la recrudescence de la maladie et les nouvelles restrictions de déplacement en place depuis l'automne.

Concrètement, Lufthansa compte atteindre entre 40% et 50% de l'offre sur l'ensemble de cette année, alors qu'elle espérait jusqu'à 60% précédemment. Le groupe se dit préparé à des pics à 70% maximum cet été.
"Nous calculons avec une demande plus forte à partir de cet été, quand les restrictions de voyage seront réduites avec la diffusion de tests et de vaccins", explique le patron Carsten Spohr.

Pour revenir à un flux de trésorerie positif, Lufthansa doit atteindre 50% du niveau d'avant la crise, alors que le groupe "brûle" actuellement 300 millions d'euros par mois -- même si cela reste moins que la somme d'un million par heure au plus fort de la crise sanitaire.

Jusqu'à 30.000 emplois sont menacés au sein de l'entreprise, qui a cependant conclut des accord avec les syndicats pour éviter des licenciements secs jusqu'en mars 2022 en contrepartie de plusieurs centaines de millions d'euros d'économies. Le groupe va aussi se séparer de quelque 150 avions de sa flotte, alors que 500 des 800 machines restent encore cloués au sol.

Lufthansa a bénéficié en juin d'un vaste plan de sauvetage de 9 milliards d'euros du gouvernement allemand, qui est entré à son capital à hauteur de 25%, dont elle a utilisé 3,3 milliards jusqu'à présent.

L'association internationale du transport aérien (Iata) a prévenu la semaine passé que le trafic mondial ne devrait représenter qu'entre 33% et 38% de ce qu'il était en 2019, soit une reprise plus lente qu'attendue.

  
Répondre
FREDFR91 FREDFR91
01/03/2021 17:01:25
0

Bonjour à tous "savoir tirer le manche et prendre de l'altitude.."

Oui bon pour ce qui n'y connaissent que peut, oui, mais attention à l'incidence !!!

L'incidence est la seule chose qui fait voler un avion, non ce n'est pas la vitesse comme j'entends encore trop souvent, mais seule l'incidence (google est mon ami) le fait voler.

On peut se mettre en descente avec une vitesse de fou et décrocher quand même car l'incidence n'est plus bonne.

Donc 6€6 me semble un peu hors de l'incidence du moment !

Mais en effet avoir acheté vers 3€ et revendre à un poil plus de 6€ me semble un bon "espoir" dans l'attente d'un rachat vers 4 ou 5€ et le redépart...; (quoi qu'en dise mon correcteur orthographique).

Encore une fois ayez confiance en AF.

Pas une confiance aveugle mais raisonnée, l'état laissera-t -il AF disparaitre ??

Que font AIG, LH, DL,Emirates, etc..;

Donc si une compagnie aérienne parmi d'autres, n'était pas stratégique cela se saurait non ?



Message complété le 01/03/2021 17:08:22 par son auteur.

Mais en effet "le seul et unique problème sur AF, c'est l'Etat et son envie de renflouer les caisses.

sinon il est évident que depuis longtemps on pourrait être long sur AF"...

  
Répondre
fipuaa fipuaa
01/03/2021 14:48:41
0

le graphe est en W donc si le cours cloute cette semaine au dessus de ce fibo (qui a été si difficile à franchir et finalement passé en force) il y a de très bonnes chances que le cours rejoigne les 6.6

si 6.6 passés c'est cap résistance à 7.7 en vue dernière balise terrestre avant les 8.63 du fibo le plus important : le fibo 50% au dessus des nuages

suffit de savoir tirer le manche et prendre de l'altitude

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
25/02/2021 18:12:34
1

En tous les cas.. sacré séance.

vous devez pas en voir tous les jours des bougies comme ça..

rigole pas le Dark Vader !

  
Répondre
fipuaa fipuaa
25/02/2021 17:43:37
1

"""""""""""Bref c'est Le Maire qui rend le trade kamikase""""""""

d'autant plus que ce dernier ne sait pas lui même pourquoi il est là !!


  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
25/02/2021 16:03:28
1

Oui et non

effectivement j'aime bien trouver du rationnel dans les choses.. enfin une certaine explication du moins.

si je vous ais posé ma question sur la recapitalisation à venir dès vendredi dernier c'est que je voyais bien un potentiel haussier arrivé (sortie triangle donc rachat de shorts) vu que côté US, le secteur est bien reparti. (Delta Airlines et dans une autre mesure Ryanair également)

le seul et unique problème sur AF, c'est l'Etat et son envie de renflouer les caisses.

sinon il est évident que depuis longtemps on pourrai être long sur AF sauf que le couperet peut tomber du jour au lendemain.

Bref c'est Le Maire qui rend le trade kamikase

  
Répondre
fipuaa fipuaa
25/02/2021 15:38:54
1

@miaou ; tu as un problème c'est que tu cherches une explication rationnelle au cours et ça c'est dangereux pour prendre position

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
25/02/2021 10:34:52
1

Vol kamikaze...

où chaque jour qui passe.. peut être le dernier !


On notera que la sortie triangle, suite aux news Us puis anglaises, est efficace ( technique)..

mais que c'est bien paradoxale de voir Air France décollé quand on reconfine Nice , Dunkerque et + si affinité dans le même temps.(fondamental).

enfin bon, le gros morceau n'est pas sur ce sujet.


  
Répondre
fipuaa fipuaa
25/02/2021 08:48:14
1

alors miaou tu as pris quel vol??

  
Répondre
philiberts philiberts
24/02/2021 22:44:11
0

Air France - KLM ca décolle

pourquoi ? c est le graphe qui le dit

mais pourquoi ??? mais c est comme ca un point c est tout

mais plus encore ??? bon si c est comme ca je m en vais ...

  
Répondre
fipuaa fipuaa
24/02/2021 20:31:56
0

maj

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
23/02/2021 12:45:09
0

Les passagers, (les ordres d'achat à seuil) volontaires ou pas, sont de retour..

Message complété le 23/02/2021 12:58:05 par son auteur.

La compagnie britannique à bas coûts a fait état d'une envolée des réservations dans les heures qui ont suivi l'annonce par Boris Johnson du plan de déconfinement du pays, qui pourrait rouvrir les liaisons internationales à partir du 17 mai. Une perspective confortée par les avancées des campagnes de vaccination.

Une augmentation de 337% de réservations de vols

Lundi dans la soirée, Easyjet a fait savoir que les réservations en provenance du Royaume-Uni pour l'après 17 mai s'étaient déjà envolées, avec une augmentation de 337% de réservations de vols et de 630% pour les séjours packagés par Easyjet. Les Britanniques se sont précipités sur les destinations à la plage (Malaga, Alicante et Palma en Espagne, Faro au Portugal et la Crète), en particulier pour août mais aussi juillet et septembre.

Le pionnier européen du transport aérien à bas coût a mis en place une politique de souplesse maximale, invitant les clients à effectuer leurs réservations sans arrière-pensées en sachant qu'il leur sera toujours possible de les modifier.

"Nous avons constamment discerné une demande refoulée pour les voyages et cette flambée des réservations montre que les consommateurs britanniques espéraient ce signal du gouvernement selon lequel il envisage de rouvrir les transports. Le discours du Premier ministre a apporté un indispensable regain de confiance à tant de nos clients au Royaume-Uni, avec une demande de vols déjà en augmentation de 337% et de vacances en hausse de 630%, les destinations balnéaires s'avérant les plus populaires cet été", a commenté le PDG Johan Lundgren. "Nous travaillerons 24 heures sur 24 pour nous assurer que nous serons prêts à accélérer nos vols pour permettre aux gens de renouer avec ses amis et sa famille ou les emmener pour des vacances mémorables, tant attendues", a-t-il assuré.

En Bourse, l'annonce suscitait mardi matin un bond de 7,9% du cours d'Easyjet à 962,80 pence.
Air France et Lufthansa en profitent en Bourse

Tandis que le Royaume-Uni montre l'exemple avec son plan graduel d'allégement des restrictions "les investisseurs européens entretiennent l'espoir que les programmes de vaccination vont gagner en vigueur dans le reste du continent, et y ouvrir la voie d'un retour à la normale", observe Milan Cutkovic, analyste marché pour la société de courtage Axi.

Aussi, dans le sillage d'Easyjet, International Airlines Group (qui détient notamment British Airways) prenait 6,7% peu après l'ouverture des marchés, le franco-néerlandais Air France-KLM gagnait jusqu'à 6,4% dans la matinée et l'allemand Lufthansa jusqu'à 5%.

Les autres acteurs exposés au tourisme, à l'image des hôteliers tels InterContinental Hotels (+3,3%) ou Accor (+2,9%) étaient aussi recherchés.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/02/2021 12:10:18
0

Comme dirait Ribery, " c'est la routourne qui va tourner"

https://www.youtube.com/watch?v=CGTPObvxl3U

  
Répondre
philiberts philiberts
23/02/2021 09:50:44
1

ca tourne

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
20/02/2021 19:21:42
1

Je lis je lis..

mais, sur ce sujet, vous mélangez le réel économique et la bourse dans vos commentaires.

à titre perso, cela m'est bien égal que Air France soit rentable ou non.

de toute façon, face aux low-cost, c'est peine perdue selon moi.

en clair, là, ce qui m'importe c'est : est-ce que AF gagnera plus d'argent demain qu'hier.

enfin peu importe.


Pour ce qui est de démantèlement..

ba oui on fait disparaitre des dinosaures les uns après les autres

ou alors le contraire, on monte des groupements comme pour les constructeurs autos.


Je suis bien d'accord Fip

entreprise avec du capital "France" = poison très corrosif

mais bon, en parlant de bourse / Air France, c'est le momentum et le côté cyclique que je vois. "la lumière au bout du tunnel" quoi.

je compte pas monter au capital et avoir un siège au CA hein. lol

je m'interrogeai simplement sur cette foutue recapitalisation, pas de savoir si, pour vous, c'est une bonne chose ou pas de mettre un billet sur AF.

pi bon c'est dans mes gênes, j'suis toujours attiré par les bêtes malades.

même si Gadin m'a bien refroidi avec ses chiffres de comptable !


  
Répondre

Forum de discussion Air France - KLM

202104091321 512589
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.