OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Glyphosate ... enfoncez vous bien ça dans la tête

Cours temps réel: 5 783,41  -2,28%



Pictou Pictou
30/05/2018 23:33:47
0
salut Waine.......je t'ai mis un j'aime, mais je lève un pouce de plus, et mème les 2 pour ton 3ème §
  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
30/05/2018 23:33:09
1
En attendant, grand merci à vous de prendre le temps de nous
l’expliquer si concrètement . Ça, on ne le lit pas dans les journaux!!!

  
Répondre
Waine 70 Waine 70
30/05/2018 22:51:08
2
Salut pictou,


pour ce qui est du glypho, même si je m'en sers encore, doucement, je tourne la page ...


pour ce qui est du bio, si j'en fait, c'est que pour le moment c'est rentable, mais effet de mode ...


pour ce qui est d'expliquer " aux gens de la ville" ce qu'est l'agriculture moderne et ses contraintes ; bon courage !!!




...
  
Répondre
Pictou Pictou
30/05/2018 16:15:56
3

Un jardinier amateur fait ce qu'il veut, s'il a raté ses légumes, il peut toujours aller au marché, un agriculteur ne peut pas se permettre de supporter les aléas du temps plus des ravageurs et des maladies dévastatrices, ni utiliser du purin d'ortie à grande échelle, plus se plier à des règles souvent absurdes de la Pac...

Exemple, cet automne je n'ai pas pu retourner une luzerne (1.7 ha) et l'ensemencer assez tôt à cause de la sécheresse, cause règles Pac contraignantes sur la durée d'une luzerne... c'est en zone montagne, hiver assez rigoureux, avec des sangliers qui font des dégâts, j'ai finalement opté pour un tournesol ce printemps, semé dans de bonnes conditions... un orage est passé par là, 35 mm en 1/4heure et 3 camions de boue sur le goudron au bas de la parcelle, je ne sais pas encore ce qui va rester, de toutes façons inenvisageable de resemer, car trop tard et terrain détrempé, et pluies encore pour 10 jours...
J'ai des pois chiches sous contrat semence, avec ce temps pourri j'ai été pris de vitesse par la pluie pour avoir voulu retarder et éviter de faire 2 traitements fongicides successifs en encadrement de la floraison...(comme quoi on ne traite pas systématiquement pour le plaisir).... je n'ai finalement traité que la moitié de la parcelle, la pluie a du en lessiver aussitôt une partie, alors que je vois apparaitre les premiers foyers de maladie, et très peu de temps à venir sans pluie. l'Antracnose sur cette culture, ça peut être zéro récolte... on risque aussi des chenilles défoliatrices qui font tout aussi bien...mais là, si c'est necessaire, on ne remplacera pas les phytos par des poules.

Sinon on reprend les méthodes ancestrales avec les vieilles variétés et 20 qx de céréales à l'hectare, et là, on est assuré de ne pas payer les frais de seulement les cotisations sociales, les impôts fonciers, labour, préparation du sol, semis et semences, batteuse, etc... sachant qu'on ne peut pas vivre pas actuellement sans la PAC !

Comme quoi je ne pense pas qu'on puisse transposer beaucoup de méthodes de jardinage... L'agriculture a ses contraintes, et on pourra difficilement retourner en 1955, quand il y avait 6.5 millions d'agriculteurs. Elle a beaucoup évolué, elle continuera, mais c'est comme le coche et la mouche, de La Fontaine. Certains croient qu'ils vont tout révolutionner ...

On a plus de 3 millions de chômeurs, je ne pense pas non plus qu'ils seront partants pour revenir gagner leur vie comme agriculteurs, c'est bien préférable pour le pays, d'ailleurs, tant qu'il restera assez de fous pour continuer à produire pour pas cher.

http://www.informaction.info/cqfs-en-1955-il-y-avait-63-millions-dagriculteurs-en-france-ils-ne-sont-plus-que-500000-aujourdhui

Message complété le 30/05/2018 16:24:06 par son auteur.

un plan d'eau pour attirer les oiseaux... Je les aime bien
encore faut-il avoir de l'eau... et ne pas en avoir pour piller les semis, voire les récoltes de tournesol, gare à celui qui, pour raisons diverses, n'a pas récolté assez vite son tournesol, si la météo s'en mêle, il est arrivé à certains de passer directement le broyeur

  
Répondre
ray71 ray71
30/05/2018 14:22:07
0
Il y a beaucoup d'autres solutions comme faire un plan d'eau pour attirer les oiseaux qui eux mangeront les insectes et les chenilles traiter avec des produits sains tels le purin d'orties ou le savon noir mélange à du bicarbonate en faible dose apprendre à planter ses tomates espacées de façon qu'elles ne puissent pas se contaminer entre elles choisir des variétés plus résistantes aux maladies faire des rotations moi par exemple j'ai 5 poules en automne je leur laisse le jardin elles creusent et mangent un tas de parasites alterner fumier (de cheval de préférence) et chaux vive en hiver. Il y a des tas de choses pour améliorer les cultures bien sûr c'est plus facile à petite échelle j'en suis bien conscient mais c'est vers ces solution naturelles que l'agriculture doit se tourner.
  
Répondre
Pictou Pictou
29/05/2018 23:43:39
3

Avant 1900 c'était vraiment bio, on n'avait pas d'engrais... chez moi, au début du siècle, un gars faisait des allers-retours tous les jours sur la montagne avec un mulet à 2000m d'altitude pour ramener du fumier qui se trouvait sur l'estive des moutons... (maintenant on prendrait peut être un hélicoptère... car ce ne serait pas rentable... mais est ce qu'on pourrait vraiment parler de bio?)
De plus ils pâturaient les montagnes qui se trouvaient quasiment sans arbres, avec un ravinement très important, mais cela leur permettait de produire plus de fumier à mettre dans leurs jardins.

Ne devrait-on pas commencer par réduire très sérieusement le trafic aérien dont on se passait très bien il y a moins de 50 ans, je passe évidemment pas mal de choses tout aussi polluantes et destructrices ... mais un bon Français ne veut pas changer ses bonnes habitudes, seulement celles des autres, alors parler du glyphosate lui permet de ne pas parler de ce qui le fâcherait, et de se donner bonne conscience.

il faut bien admettre qu'en supprimant tous les phytos, on aura des rendements moindres avec beaucoup plus de travail et de matériel, carburant, etc. voire parfois quasiment rien. Pourquoi y avait-il des famines autrefois? Et depuis on a plus que doublé la population...

Je ''laboure" mon petit jardin avec le gros matériel, parfois avec ma mini pelle, puis je passe un coup de herse rotative... le reste c'est à la pioche, ça n'aurait pas d'intérêt autrement, mais quand j'ai fait cela pour moi j'en ai déjà plein le dos, alors les autres, ils risquent d'attendre leurs légumes dans quelques années...! pour moi, le tarif ce sera retraite, et débrouillez vous. J'avais mis en place quelques godets de salade, et du tue limaces ... mais les vers gris en ont détruit plus de la moité... et pour les quelques pommiers, bios par manque de temps pour s'en occuper, les pommes tombent véreuses...c'est aussi cela le bio

  
Répondre
ray71 ray71
29/05/2018 18:47:16
2
Aujourd'hui on appelle Bio ce qui est normal ce qui était moral avant plutôt. Alors si Bio égale normal tout le reste c'est quoi ?

Message complété le 29/05/2018 18:49:41 par son auteur.

Je cultivé un petit jardin et je ne traite rien avec des produits chimiques est ce que je fait du Bio ? Pour moi non je fait de la culture normale c'est tout.

  
Répondre
CRI74 CRI74
29/05/2018 17:49:04
0
les analyses scientifiques manipulent un peu moins l'info mais l'aspect rentabilité impose qu'on les mettent sous le tapis .
Le Glyphosate est loin de constituer le seul problème en terme d'alimentation assainie .
C'est quand même bizarre cette ruée sur le bio alors que les produits agricoles ne poseraient pas le moindre soucis .... ?
  
Répondre
Pictou Pictou
29/05/2018 17:41:01
0
je pense que vous avez compris...enfoncez vous..., c'est bien pour parler des médias qui manipulent les infos avec de belles images très souvent sans rapport avec la réalité, pour frapper l'imagination
  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
29/05/2018 14:15:14
3
Bonsoir Pictou,


Il est absolument hors de question de m'enfoncer le glyphosate bien dans la tete. Et si on veut m'y obliger, je sors ma sulfateuse!!!
  
Répondre
Pictou Pictou
29/05/2018 14:14:42
3

On n'a pas de la vigne transgénique , donc on ne pulvérise pas de glyphosate quand elle est en végétation, et seulement sous le rang.
Mes vignes sont enherbées aux 3/4 de la surface, plus les tournières, on désherbe seulement sous les souches, passage des inter rangs au broyeur, et si nécessaire on fait en plus les pieds à la débroussailleuse. Les Bio labourent mais bonjour le ravinement, car en plus, pour travailler mécaniquement, ils plantent à la descente systématiquement...

J'ai 69 ans, je sais ce que c'est que tenir un décavaillonneur et une pioche... je doute qu'on trouve, à ce jour, beaucoup de conseilleurs pour venir travailler ainsi, ne serait-ce qu'une journée. Si la viticulture se met à la machine à vendanger, c'est aussi par manque de personnel, quand ce n'est pas des bons rien... alors, pour le reste...!!!!!!!!!!!!

pour les grandes cultures, pour détruire des vivaces, chiendent etc, c'est efficace avec quelques litre/ha, sinon c'est du gros matériel, pneus et beaucoup de carburant qu'on use... efficace par temps sec, mais il faut penser que c'est parfois impossible, comme avec cette année très pluvieuse...

Ce n'est pas en quelques lignes sur un papier ou un écran qu'on peut expliquer ce qu'on a appris en toute une vie. Quand je prendre une décision, c'est sur le terrain que je décide.

Message complété le 29/05/2018 17:43:24 par son auteur.

OUPS !
...Quand je... VEUX ... prendre

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
29/05/2018 14:07:24
0
Si ce message m'est adressé, je crois que tu m'as mal lu...
  
Répondre
ray71 ray71
29/05/2018 13:03:23
1
Donc d'après toi l'agriculture ou la viticulture n'utilisent pas le glyphosate ?
Alors explique moi pour quelle raison ils sont vent debout Contre l'interdiction ?
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
29/05/2018 13:00:51
3
Je confirme comme souvent les photos agricoles sont inappropriées et contribuent à endommanger l'image du monde agricole...


Le roundup est un désherbant pré ou post culture.


Son assimilation est foliaire, il faut donc que les adventices soient au minimum levées. il est non sélectif : autrement dit tout ce qui est traité meurre sauf les sytèmes racinaires trop importants (et ligneux???) . ça veut donc dire que l'on ne l'utilise pas sur une culture en place car on l'anéantit...


Par contre, ce qui n'est pas précisé : c'est qu'il existait des pratiques culturales visant détruire les adventices mécaniquement et que pour la plupart, elles ont été abandonnées...
  
Répondre
Pictou Pictou
29/05/2018 11:54:59
6

Toujours, les mêmes méthodes pour influencer le citoyen par des gens qui ne connaissent rien aux problèmes et à notre métier. De belles photos, c'est plus parlant !!!!!!!!

Sur la photo du 1er lien, on veut nous faire croire qu'il s'agit d'un épandage de Glyphosate sur une vigne enherbée, en hiver avec un atomiseur ? HI HI HI !

......C’est peut être un épandeur d’engrais, encore que ce qu’on voit pourrait bien être de la fumée , sinon une photo montage, car je n'ai jamais vu de ma vie un épandage d'engrais faire autant de brouillard.
Sur la photo du 2ème lien, on voit un épandage par un pulvé sur un sol totalement nu, donc certainement pas avec du Glyphosate, comme pourtant bien précisé en légende, car à moins d'être bon pour l'asile, un agriculteur ne va pas dépenser son argent ainsi ! le Glypho, n'a absolument aucune efficacité de désherbage sur des adventices non encore levées.


https://www.abcbourse.com/marches/sortie-du-glyphosate-d-ici-trois-ans-ce-sera-fait-assure-griveaux_436864_PX1p


https://www.abcbourse.com/marches/glyphosate-pas-d-interdiction-dans-la-loi-mais-le-gouvernement-maintient-l-obj_436885_PX1p
  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201805302333 635053

Investir en Bourse avec Internet