OK
Accueil > Communauté > Forum Wall Street 30

Marché: 4ème krach en 33 ans à WStreet, aversion au risque

Cours temps réel: 34 649,46  -0,93%



fpeucham fpeucham
13/03/2020 08:15:00
0
Le chaos...comme en 2008 et les US en sont ressortis beaucoup plus forts en termes d'indices boursiers...
  
Répondre
MABANGU MBO MABANGU MBO
13/03/2020 07:56:28
0
C'est le chaos partout!!!
  
Répondre
MABANGU MBO MABANGU MBO
13/03/2020 07:56:28
0
bourse Wall Street 30

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones plonge de -10% et les commentateurs sont stupéfaits de la vitesse de propagation des vagues de liquidation qui se succèdent sans jamais laisser se développer un commencement de rebond technique.

Il y a même pire performance que les poids lourds de la coté: le Russel-2000 dévisse de -11,2% à 1.122Pts, faute d'annonce en matière de mesure de soutien aux PME 'domestiques' américaines.

Les opérateurs évoquent un cauchemar absolu: aucune 'bonne nouvelle' en provenance de la sphère du réel et ce qui devrait constituer un stimulus dans la sphère financière se termine en fiasco comme on l'a vu avec la FED mardi dernier, puis la BoE hier, puis la BCE aujourd'hui.

Le Dow Jones et le S&P500 s'effondrent de -20% en une semaine (en prenant en compte les 'futures' en baisse de -2,5% à 22H30, avec un 'Dow' à 20.700Pts): il s'agirait de la plus forte baisse hebdomadaire depuis la mi-septembre 2001.

La référence au krach du 19 octobre 1987 revient en boucle et l'aspect anxiogène ne s'arrête pas à un cumul de valeur boursière détruite en un temps record: la FED disposait à l'époque de grandes marges de manoeuvres pour baissier ses taux... et il n'y avait pas d'anticipation de risque d'une récession, voir d'une possible dépression liée à un trou d'air d'une durée indéterminée de l'activité économique, avec des faillites en cascade de pans entiers de l'économie (exploitation pétrolière, compagnies aériennes, croisières, casinos, loisirs/spectacles/concerts...).

Car derrière beaucoup d'entreprises cotées, il y a des montagnes de dettes, beaucoup correspondant à des émissions obligataires notées 'A' ou 'BBB' (de l'endettement destiné pour certaines à des rachats de titres pour soutenir les cours).

Et comme tout semble se conjuguer, et même conspirer à faire chuter Wall Street, moins d'une demi-heure après la clôture, le maire de New York annonçait qu'il décrétait l'état d'urgence (300 cas recensés dans cet Etat), ce qui signifie que la ville va être partiellement fermée, les déplacements fortement restreints et les salariés appelés à rester autant que possible chez eux.

Les écoles, collèges universités seront fermés: l'activité économique va se trouver mécaniquement réduite par le fait que beaucoup de parents n'auront pas d'autre choix que de cesser leur activité.

La Californie de son côté interdit les rassemblement de plus de 250 personnes: collèges, lycées, universités devraient fermer.

Disney (Californie) ferme son Parc, tous les événements sportifs sont annulés à travers le pays (Basket, Base-ball, football, hockey, catch...

Joe Biden de son côté a violemment critiqué Donald Trump pour n'avoir pris aucune mesure efficace pour faire face à la propagation de la pandémie: il a au contraire passé plusieurs semaines à accuser certains médias de répandre des 'Fake News' concernant l'épidémie et les élus Démocrates de chercher à faire peur aux marchés.

Et les marchés effectivement ont peur... surtout depuis que Donald Trump lui-même a tétanisé les marchés en mettant l'Europe en quarantaine (les pays de l'espace Shengen), le Royaume uni étant en sursis.

Pour bien mesure le niveau d'aversion au risque, il n'est qu'à mentionner l'explosion de +40% du 'VIX' (l'indice de la peur) qui atteint un score de 75, jamais vu depuis les 20 et 27 octobre 2008.

Avec la perspective d'une récession imminente, le pétrole a rechuté de -6% et navigue entre 30,5 et 31$: le secteur énergie a enregistré un nouvel effondrement de -15% jeudi soir avec -27% sur marathon Oil, -19% sur Valero, -18% sur Halliburton, -17% sur Schlumberger, -16% sur Noble.

Nouvel effondrement de croisiériste avec -36% sur Norvegian Cruise, -31% sur Carnival et Royal Carribean (qui suspend toutes les réservations pour 3 mois.
Effondrement des exploitants de casinos et salles de jeu avec -25% en moyenne... et les compagnies aériennes chutent de -15 à -25% (United Airlines) et même -35% (Sprit Airlines).

Copyright © 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion Wall Street 30

202003130815 751631
ebook immo