OK
Accueil > Communauté > Forum Navya

NAVYA: Start up française - Page 7

Cours temps réel: 1,767  2,91%



Invectus Invectus
07/05/2021 16:20:24
1

La demande des régions est là....


  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 17:04:31
0

En attendant regardons un peu les news:

Service industriel pour la mobilité électrique 6 mai 2021 - 02:27 pm

Keolis va déployer des bendy-bus électriques à Göteborg

https://www.electrive.com/2021/05/06/keolis-to-deploy-electric-bendy-buses-in-gothenburg/

Keolis a remporté un contrat de dix ans d'une valeur de 150 millions d'euros pour exploiter des bus électriques à Göteborg, en Suède.
Le contrat conclu avec l'association de transport Västraffik doit prendre effet en juin 2022 et prévoit le remplacement des bus au biogaz et au biodiesel de la ville.

Pour les remplacer, Göteborg envisage la livraison de bus électriques articulés. Keolis n'a pas encore indiqué le nom du fournisseur et le nombre d'autobus. La société, qui exploite des flottes en Europe et aux États-Unis, a été vue en train de travailler avec différents fabricants de bus tels que Yutong, BYD ou Solaris. À en juger par la photo, les e-bus de Västraffik seront construits par MAN.

Göteborg est la deuxième plus grande ville de Suède et Keolis s'attend à ce que les nouveaux bus électriques parcourent près de trois millions de kilomètres par an. Västraffik électrifiera deux lignes dans le nord-est de la ville et affirme que son réseau transporte 17 millions de passagers par an.

Ce contrat s'inscrit dans le cadre de la stratégie de Västraffik visant à convertir sa flotte de bus urbains en bus électriques d'ici 2030.

Keolis a également accepté d'adapter trois dépôts pour la maintenance et la recharge des e-bus.

Keolis Sverige est présent en Suède depuis 2003 et affirme exploiter 1 600 bus non fossiles dans quatre régions suédoises, couvrant 100 millions de kilomètres chaque année. La société a prolongé un contrat avec la capitale Stockholm en juillet dernier, comme indiqué. L'entreprise mène également un essai avec des véhicules électriques autonomes à Stockholm en utilisant la technologie 5G. Keolis compte plus de 4 500 employés en Suède.

Le partenariat avec Västraffik s'appuie également sur une coopération existante. Keolis exploite trois autres réseaux de bus pour les sociétés de transport, tous fonctionnant aux énergies alternatives et, d'ici la fin de l'année, exploitera un quatrième réseau reliant Göteborg à Borås. Depuis janvier 2021, Keolis teste également un service de navette électrique autonome construit par Navya dans le parc industriel et scientifique Lindholmen de Göteborg.

Le groupe affirme exploiter un total d'environ 4 000 véhicules à énergie alternative dans le monde, soit environ 20 % de sa flotte de bus. Il convient de noter que Keolis considère également le biogaz comme une énergie alternative, de sorte que les 4 000 véhicules ne seront pas tous électriques.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 16:49:45
1

Y'a un fond qui accomplit sa mission avec maestria!!

On va faire semblant de ne rien voir, et de ne pas comprendre....

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 16:31:13
1

C'est ce que l'on appelle un cours sous controle.

L'objectif est de maintenir le cours en attendant....

On sera fixé prochainement....

  
Répondre
cool13 cool13
06/05/2021 16:24:08
1

Qui a vendu son sac de navya à 15h55, et pas qu’un peut ?

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 15:28:44
1

Webinar #navya le 11 Mai à 16h « How to successfully deploy an Autonomous Shuttle in a german town ? »

Traduction du thème: "Comment réussir le déploiement d'une navette autonome dans une ville allemande ?"

(le webinaire se tiendra en allemand)

https://www.linkedin.com/posts/navya_group_webinar-registration-how-to-successfully-activity-6796059389955592193-uzdA

  
Répondre
St@rix St@rix
06/05/2021 13:53:05
2

Cours temps réel: 2,796 7,79% non client.

  
Répondre
cool13 cool13
06/05/2021 13:21:00
1

Pour ceux qui aiment le trampoline, qui a mis des boulets, pour faire des ricochets ?

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 13:12:26
2

Un cas d'usage (entres autres) réalisable par Navya c'est le transport de marchandise.

L'accord avec Charlatte 2è fabricant mondial de chariots transport de bagages aéroportuaire) est exemplaire de ce point de vue.

Le 1er chariot autonome au monde:

Rappel :Première mondiale : Un véhicule à bagages autonome expérimenté en conditions réelles (courte)

https://www.youtube.com/watch?v=zmAQi1Bt4W0

Avec le déconfinement, cela devrait revenir à l'ordre du jour.

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 13:01:21
1

Bonjour Ricoco01,

Oui bien possible.

Vacciné par la spéculation et la Vade, je ne commente pas les évolutions du cours au quotidien.

  
Répondre
ricoco01 ricoco01
06/05/2021 12:49:23
1

Bonjour Invectus .J'ai l'impression qu'elle est posée sur un ressort!!!:).

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 12:20:29
0

@Ribo

"Pour Navya le risque est décuplé puisqu'il combine tous les risques, électrique, autonome et concept de l'emballage"

Navya a "dérisqué" son business depuis 07/2020, elle est devenu fournisseur d'IA level 4 (driven by Navya), ainsi la plupart des risques sont "externalisés". De fabricants de Navettes , est passée à fournisseur de logiciels, data.....

D’où la série d'accords récents:

Pour les véhicules (on parle plus de navettes mais de cas d'usage) cela peut être Boloré, Apam, ou REE.

Pour l’énergie il n'y a aucun "prérequis" elle peut être de n'importe quel type (électrique, hydrogène, fossile...)

-------------------------


Message complété le 06/05/2021 12:23:13 par son auteur.

Je suis ok sur le news flow, ce ne sont pas les annonces sur les expérimentations qui feront le CA de NAVYA....Patience

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 11:59:52
0

@Ribo,

Non je n'avais pas lu cet article.

Je ne vois pas de lien avec Navya, pour les bus électrique, l'accord passé est avec Bolloré.


  
Répondre
Ribo Ribo
06/05/2021 11:57:35
0

@Invectus,

tu as lu ça dans Les Echos du jour ?

"Alstom fait une croix sur son activité de bus électriques Alstom, qui avait racheté l’alsacien Lohr au bord de la faillite en 2012, puis filialisé ses bus 100 % électriques Aptis, fabriqués en France, va cesser cette activité fin 2021. A moins de trouver un repreneur."

Message complété le 06/05/2021 12:07:28 par son auteur.

L'intérêt de l'article c'est qu'il y a eû quelques soucis avec le train, ce qui n'a rien à voir avec la technologie électrique ou la batterie. Pourtant le projet est abandonné... avec une boîte comme Alstom derrière, comme quoi il n'y a pas que le côté 'new tech' qui peut faire capoter une nouveauté...

Pour Navya le risque est décuplé puisqu'il combine tous les risques, électrique, autonome et concept de l'emballage... sans parler de la solidité financière sans commune mesure avec une boîte comme Alstom !

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 11:53:48
0

La drome en redemande!

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/experimentation-prolongee-pour-la-navette-sans-chauffeur-du-val-de-drome-le-bilan-est-tres-positif-1620223063

France Bleu Jeudi 6 mai 2021 à 10:25 - Par Guillaume Farriol, France Bleu Drôme Ardèche

:
Expérimentation prolongée pour la navette sans chauffeur du Val de Drôme : "Le bilan est très positif"


  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 11:52:29
1

Analyse graphique pour les "court-termiste"

https://www.youtube.com/watch?v=CjpIVv_RlyA

  
Répondre
cool13 cool13
06/05/2021 11:41:03
1


Avec les réserves habituel.

New rapport de l'ambassade de France au japon
qui parle du partenariat stratégique de #Navya et SoftBank qui va même plus loin car "dans la continuité d'un partenariat institutionnel à haut niveau entre les 2 pays" 10 nouvelles navettes sont prévues à Sakai + d'autres villes

https://twitter.com/BoutaudQuentin/status/1384819786144796673?s=%2019

Un SPAC dédié à la mobilité prêt à lancer son offensive en Europe
https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/un-spac-dedie-a-la-mobilite-pret-a-lancer-son-offensive-en-europe-1301794

Petit mais vorace, Goggo Network veut croquer une licorne des mobilités

https://www.journaldunet.com/economie/transport/1500679-les-ambitions-europeennes-de-goggo-network-la-coquille-vide-boursiere-de-softbank/

De futur opérateur de véhicules autonomes à opérateur de véhicules financiers, tel est l'étrange itinéraire de Goggo Network. Cette start-up basée aux Iles Caïman, mais qui évolue entre la France, l'Espagne et l'Allemagne, a été fondée en 2018 dans le but de devenir un opérateur de services de véhicules autonomes. Avant d'en arriver-là, elle a commencé des actions de lobbying dans plusieurs pays européens, dont la France, afin de promouvoir un modèle qui verrait des pays ou des régions accorder un petit nombre de licences d'opérateur de véhicules autonomes valables sur tout leur territoire, à la manière des télécoms.

Figaro économie, Publié le 03/05/2021 à 19:08, Mis à jour le 03/05/2021 à 19:08
Levere, un Spac américain dédié à la mobilité du futur en Europe
Son ambition est de bâtir un écosystème associant les pouvoirs publics aux plateformes et aux constructeurs.

https://www.lefigaro.fr/societes/levere-un-spac-americain-dedie-a-la-mobilite-du-futur-en-europe-20210503

  
Répondre
Invectus Invectus
06/05/2021 11:37:10
1

Interresting Engineering By Susan Fourtané Jun 07, 2020

https://interestingengineering.com/self-driving-vehicles-for-urban-mobility-deployed-in-european-smart-cities

Déploiement de véhicules autopilotés pour la mobilité urbaine dans les villes intelligentes européennes

Le projet FABULOS de l'UE met des bus autonomes dans les rues des villes intelligentes. À partir de ce printemps, trois prototypes de véhicules autonomes seront évalués en conditions réelles dans cinq villes européennes.

La révolution du bus autonome est arrivée.
La mobilité urbaine est en train de changer la vie des navetteurs et le visage des rues de cinq villes intelligentes européennes. Un service de transport public autonome a déjà commencé ses essais et terminera les tests en conditions réelles dans cinq pays européens dans le cadre d'une initiative de l'Union européenne, qui fait partie du programme de recherche et d'innovation de l'UE Horizon 2020, entre avril et octobre 2020.

Les véhicules autonomes seront testés dans des conditions de circulation réelles avec toutes les solutions de navettes offrant un service tout compris de transport autonome du dernier kilomètre.

Le projet FABULOS (Future Automated Bus Urban Level Operation Systems), financé par l'UE, effectuera les essais pilotes à Gjesdal (Norvège), Helsinki (Finlande) et Tallinn (Estonie) au printemps et à l'automne. Des essais pilotes seront également lancés à Lamia (Grèce) et à Helmond (Pays-Bas) à l'automne de cette année. Les bus autonomes rejoindront les systèmes de transport public existants.

La fonctionnalité, l'interopérabilité et la sécurité des flottes autonomes seront évaluées dans chaque ville. Selon un communiqué de presse du projet FABULOS, tous les pilotes se dérouleront en milieu urbain, mais chaque site pilote présente des défis particuliers. À Gjesdal, il y a une pente de 12 % en raison du terrain montagneux, tandis qu'à Lamia, il faut réussir à gérer les températures élevées.

Aux Pays-Bas, il faut tenir compte du grand nombre de cyclistes, et à Helsinki, l'itinéraire passe par la deuxième gare la plus fréquentée du pays. À Tallinn, la liaison avec l'aéroport sera améliorée, ce qui entraînera des difficultés liées à des facteurs tels que le trafic de bus existant.

Dans tous les sites pilotes, les services de navette seront testés pour garantir la fonctionnalité de l'exploitation à distance depuis la salle de contrôle. Selon FABULOS, les bus doivent être capables de dépasser de manière autonome des obstacles tels que des voitures en stationnement. En outre, les navettes doivent être sans conducteur, et une personne chargée de la sécurité ne sera autorisée à bord que si la réglementation locale l'exige.

L'un des partenaires du projet, SAGA, a développé une plateforme de transport en tant que service (TaaS) clé en main. Cette plateforme combine à la fois des véhicules autonomes et des véhicules à propulsion humaine. Selon SAGA, sa plateforme TaaS comprend tous les aspects du lancement d'un service de véhicules autonomes accessible au public, notamment la conception du service, la gestion des véhicules autonomes et le routage de la flotte.

Grâce à la plateforme TaaS, plusieurs véhicules automatisés et à conduite humaine peuvent être intégrés dans un système de transport public plus vaste, le tout via une interface de programmation d'applications (API) ouverte. SAGA exploitera jusqu'à trois véhicules en Norvège et aux Pays-Bas en utilisant des véhicules autonomes et à conduite humaine.
L'histoire d'un bus autonome dans cinq villes

Le pilotage des navettes autonomes a déjà commencé à Helsinki, en Finlande. Les pilotes de Gjesdal (Norvège) et de Tallinn (Estonie) devraient commencer à la mi-juin 2020. Toutefois, il pourrait y avoir quelques retards en raison des restrictions COVID-19.

Plus tard, au cours de l'automne 2020, les autres pilotes seront lancés à Lamia (Grèce), Helmond (Pays-Bas) et à nouveau à Gjesdal. Chacun des fournisseurs pilotera ses solutions de bus autonomes dans deux villes.

Afin de mener à bien la troisième phase, le consortium a reçu jusqu'à 740 000 euros (821 000 dollars) - hors taxes locales - pour valider leurs prototypes, préparer les pilotes et mettre en œuvre les systèmes opérationnels.

La troisième phase du projet PCP (achats publics avant commercialisation) vise à vérifier et à comparer les prototypes de solutions dans des conditions réelles. Elle s'appuiera sur une évaluation du comité d'évaluation technique et du panel d'évaluation externe.

Trois consortiums ont été invités à participer à cette phase finale :

Le Consortium Sensible 4-Shotl : Incluant deux partenaires :
Sensible 4 de Finlande et Shotl d'Espagne. Le consortium utilise le bus automatisé Gacha de Sensible 4 et MUJI.
Le Consortium Mobile Civitatem : Comprend quatre partenaires estoniens : Modern Mobility, l'Université de technologie de Tallinn, AuVeTech et Fleet Complete. Ce consortium construit et teste son propre véhicule autonome - ISEAUTO.
Le consortium Saga : Comprend quatre partenaires :
Halogen, Forus PRT et Ramboll Management Consulting de Norvège, ainsi que Spare Labs du Canada.

Le consortium travaillera avec Navya, l'un des fabricants européens de navettes bien établis.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  
Répondre
Invectus Invectus
05/05/2021 17:21:21
3

Quentin BOUTAUD nous informe sur twitter:

https://twitter.com/BoutaudQuentin/status/1389956110153617416

Nouveau déploiement Navya à Bad Soden-Salmünster ,sur voie publique au cœur de la circulation, une première pour le projet Easy.

https://www.fuldainfo.de/autonomes-easy-shuttle-in-bad-soden-salmuenster-unterwegs/


  
Répondre
cool13 cool13
05/05/2021 14:55:54
0

Question ;
A quel date, le premier projet de véhicule autonome, en France et quel marque a réalisée la démonstration ?

j’attends la réponse. elle arrive dans cinq minute

le gagnant aura les félicitation de la communauté.


Message complété le 05/05/2021 15:03:54 par son auteur.

4 mars 2021
VOITURE AUTONOME : LE GRAND MENSONGE

https://www.youtube.com/watch?v=agnkvRha9uA

Pourquoi il n’y a toujours pas de voiture 100% autonome et quand est-ce que l’on pourra en acheter ?
Question ;
A quel date, le premier projet de véhicule autonome, en France et quel marque a réalisée la démonstration ?

Réponse à 1 minute 30 dans la vidéo.

  
Répondre

Forum de discussion Navya

202105071620 808440
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.