OK
Accueil > Communauté > Forum Atos

ATOS en chute brutale !!! - Page 5

Cours temps réel: 2,412  4,06%



chabl chabl
11/01/2024 18:06:05
1

Goldman Sachs joue avec Atos ?

(CercleFinance.com) - The Goldman Sachs Group a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 4 janvier 2024, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société Atos et détenir, indirectement par l'intermédiaire des sociétés qu'elle contrôle, 6,77% du capital et des droits de vote de cette société.

Ce franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions Atos hors marché et d'une augmentation du nombre d'actions Atos détenues par assimilation.

https://www.abcbourse.com/marches/atos-the-goldman-sachs-group-franchit-les-5_617657

(CercleFinance.com) - La société de droit de l'état du Delaware The Goldman Sachs Group a déclaré avoir franchi en baisse, le 8 janvier 2024, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société Atos SE et détenir, indirectement par l'intermédiaire des sociétés qu'elle contrôle, 2 188 329 actions Atos SE représentant autant de droits de vote, soit 1,96% du capital et des droits de vote de cette société.

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Atos SE hors marché et d'une diminution du nombre d'actions Atos SE détenues par assimilation.

https://www.abcbourse.com/marches/atos-goldman-sachs-detient-moins-de-5-du-capital_617907

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une acquisition et une cession en 4 jours et hors marché d'un bloc de titres juste au dessous des 5% (4,83%) dont l'acquéreur n'est pas obligé de déclarer la possession à l'AMF ?

Une mise à disposition de transactions hors marché pour les principaux fonds à découvert ?

On peut tout imaginer. Mais l'important semble bien ailleurs.

https://www.abcbourse.com/marches/atos-plus-aucune-marge-de-securite-support-5-75e-menace_617910

A la clôture aujourd'hui les 5,70 euros et une nouvelle baisse de 5,63 % semble difficile à endiguer. Les volumes sont dans la moyenne avec 1,22% du capital échangé.

Et maintenant en plus on aurait selon des rumeurs qui se veulent basées sur des déclarations internes à Atos une nouvelle dégradation de la dette d'un milliard d'euros pour le seul deuxième semestre 2023 qui va faire de nouveau exploser les compteurs dans les discussions en cours avec Kretinsky, Airbus et d'autres. Cela pourrait sérieusement redévaloriser le titre lors de la publication annuelle.

Mais les vendeurs à découvert globalement ne rachètent pas leurs positions.

En date du 11/01/2024 il y a 8 fonds d'investissements en vente à découvert sur Atos. Cela représente 11 648 465 actions pour 66,40 millions d'euros, soit 10,46% du capital du groupe.

  
Répondre
chabl chabl
08/01/2024 18:57:46
0

(CercleFinance.com) - Atos chute encore, de -7% vers 5,90E et efface tous ses gains depuis le 8 décembre: l'enjeu consiste maintenant à ne pas enfoncer le plancher des 5,75E de la période du 21/11 au 7/12, sous peine de poursuivre cette glissade en direction de 5,20E (ex seuil pivot du 6/10 puis 25/10/2023).

https://www.abcbourse.com/marches/atos--7-vers-5-90e-surveiller-5-75e_617447

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Finalement Atos clôture à 6,05 euros en baisse de 3,97% avec des échanges plus modestes sur 1,07% du capital.

On a toujours 10,26% du capital vendu à découvert ce qui fait d'Atos et de loin le titre le plus fortement vendu à découvert.

Atos suivrait bien le chemin d'Orpea et de Casino quand le PDG les avertit clairement, que quelque soit le futur, les actionnaires seront dilués et servis les derniers parce que l'essentiel reste de sauver un maximum d'emplois.

  
Répondre
chabl chabl
06/01/2024 10:01:14
0

Dans un extrait d'interview du nouveau PDG Jean-Pierre Mustier, le risque de démantèlement pur et simple d'Atos dont je parlais hier soir semble bien faire partie des hypothèses de travail. Et on voit en plus clairement que les actionnaires comme c'est l'usage sont les derniers remboursés en cas de liquidation ou de démantèlement. Donc pas de quoi enthousiasmer un "Investisseur" !!!

Dans ce jeu là seuls les fonds vendant à découvert et les Traders Chevronnés peuvent essayer de profiter des rebondissements nombreux possibles tout au long de la période d'incertitude qui va régner.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Interview du nouveau PDG

Pour sa première interview depuis son arrivée aux manettes, le président d’Atos veut que tous les acteurs prennent leurs responsabilités pour éviter la déroute du groupe.

Ceux qui le connaissent usent la même formule : Jean-Pierre Mustier est « en mission » chez Atos. Propulsé le 16 octobre dernier à la tête du conseil d’administration après la démission de Bertrand Meunier, le sauveur de la banque italienne UniCredit joue, à 62 ans, une nouvelle partition délicate dans sa riche carrière. Une véritable partie de poker mêlant investisseurs, actionnaires, politiques et grands groupes, dont l’enjeu n’est rien moins que la survie du fleuron français aux 10 milliards d’euros de revenus et aux 100.000 employés. « Nous travaillons pour ajuster la stratégie du groupe, explique au Figaro cet X-Mines, pour sa première interview depuis son arrivée aux manettes d’Atos. Notre priorité, c’est la poursuite de l’intérêt social d’Atos, au bénéfice de ses employés, de ses clients, de ses créanciers et de ses actionnaires, dans cet ordre-là. »


  
Répondre
chabl chabl
05/01/2024 22:58:38
0

Encore moins de transactions qu'hier avec 1% du capital échangé et des variations peu significatives avec une clôture à 6,30 euros en baisse de 0,85%. Pourtant une information qui a filtré dans l'après-midi sur l'intérêt manifesté par un concurrent sérieux pour Onepoint afin de réaliser l'acquisition des activités digitales d'Atos. Ce concurrent n'est pas un inconnu en France car CGI (groupe Canadien) emploie en France environ 15 000 personnes. Il a 84 000 salariés dans le monde soit une surface globale comparable à celle d'Atos.

Ceci rebattrait un peu les cartes s'il y a compétition entre Onepoint et CGI pour obtenir ces activités digitales. Mais alors avec Airbus qui veut la Cybersécurité et d'autres activités de la division BDS, avec Daniel Kretinsky qui reprendrait l'Infogérance dans Tech Foundation on s'acheminerait vers un démantèlement complet d'Atos et au remboursement des dettes grâce à lui.

Ce scénario n'avait pas encore été envisagé mais s'il s'avère nécessaire pour éviter une procédure de sauvegarde la direction d'Atos pourrait le retenir.

En date du 05/01/2024 il y a 8 fonds d'investissements en vente à découvert sur Atos. Cela représente 11 147 336 actions pour 70,23 millions d'euros, soit 10,01% du capital du groupe soit une nouvelle progression depuis les 9,58% évoqués hier.


  
Répondre
chabl chabl
04/01/2024 18:22:22
1

Aujourd'hui la fièvre est retombée et le titre a finalement perdu 3,55% de plus à 6,3540 euros à la clôture avec des échanges plus normaux mais encore fournis sur 1,56% du capital. On a atteint un point bas sur 6,1860 euros.

En date du 04/01/2024 il y a 8 fonds d'investissements en vente à découvert sur Atos. Cela représente 10 668 480 actions pour 67,79 millions d'euros, soit 9,58% du capital du groupe.

Et comme on pouvait le supposer, hier, deux fonds ont augmenté leurs positions au total de 0,42% du capital.

L'objectif d'Oddo BHF reste fixé sur 4,70 euros. Les spécialistes de l'analyse graphique attendaient un dépassement des 8 euros pour attaquer une séquence haussière franche pouvant ramener le titre en direction des 12 euros, mais la douche froide reçue à travers le communiqué d'Atos hier semble avoir totalement inversé cette attente. Jusqu'à l'arrivée d'autres nouvelles on ne pourra pas trop savoir comment va évoluer le titre.

  
Répondre
chabl chabl
03/01/2024 19:37:48
0

Journée folle pour le titre

Atos a connu une journée de transactions folles puisque 3 646 151 titres ont été échangés ce qui représente 3,27% du capital.

Mais il y a eu aussi une forte hausse durant les 5 premières minutes sur l'annonce de l'intérêt d'Airbus pour la partie BDS d'Atos estimée à 1,5 milliards d'euros voire jusqu'à 1,8 milliards, mais ça c'est pour faire rêver les actionnaires. On a atteint un plus haut à 7,83 euros sur une hausse de plus de 10%, avant de rapidement rechuter car dans le communiqué d'Atos il figurait aussi un paragraphe de nature à inquiéter.

En parallèle, discussions avec les établissements bancaires pour le maintien des financements et l’octroi de refinancements.

Facteur de risques : en cas de besoin, si l’issue de ces discussions s’avérait incertaine, Atos n’exclut pas de recourir aux mécanismes de protection juridiques à sa disposition pour les encadrer.

On n'aime pas beaucoup ce genre de protections qui débouche assez souvent sur des liquidations judiciaires, et qui de toute façon font plonger l'action.

Ce soir à la clôture en tout cas on se retrouve à 6,58 euros en baisse de 5,75% après avoir eu un plus bas à 6,49 euros.

Qui peut dire où l'on va aller maintenant ? Je pense que l'on va découvrir bientôt que le capital vendu à découvert a de nouveau augmenté même si ce matin ce sont des fonds qui ont actionné la montée brutale en se rachetant partiellement.

https://www.abcbourse.com/marches/atos-chute-du-titre-negociations-sur-les-activites-bds_617176

Message complété le 03/01/2024 19:49:19 par son auteur.

Nota :
BDS, l’entité qui regroupe toutes les activités souveraines (supercalculateurs, simulation nucléaire, cybersécurité) héritées de l’ancien Bull.

  
Répondre
chabl chabl
03/01/2024 09:34:02
0

@Ptitchat72

Merci d'avoir placé le communiqué d'Atos alors que j'allais le faire.

Evidemment ceci a réveillé les transactions sur le titre ce matin qui a permis d'échanger 1% du capital en moins d'une demi-heure.

Mais après une hausse brutale dans les 5 premières minutes jusqu'à 7,83 euros le titre est vite redescendu avec un plus bas à 6,97 euros et il se stabilise pour le moment autour des 7,10 euros.

Moralité : Les traders, les Vendeurs à découvert et les investisseurs de plus long terme sont tous dans le brouillard !!!

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
03/01/2024 08:47:14
0

Atos négocie avec le couteau sous la gorge
Le 03 janvier 2024 à 08:30


Les choses bougent chez Atos, qui a fait ce matin un état des lieux de rentrée avec en point d'orgue l'annonce de l'entrée en négociations exclusives avec Airbus, qui propose de racheter la totalité de la division BDS pour une valeur de 1,5 à 1,8 milliard d'euros, en valeur d'entreprise (c’est-à-dire dette comprise). Les discussions avec EPEI continuent, mais la pression monte, tandis que quatre administrateurs sont partis.

A retenir :
- Airbus négocie le rachat de BDS
- La cession de Tech Foundation à EPEI est tendue
- Atos n'écarte pas le recours à une protection juridique
- Quatre administrateurs démissionnent

Atos a dévoilé, au matin du 3 janvier 2024, une série de mesures visant à répondre à ses contraintes financières tout en préservant un "mix d'activités attractif". Ces mesures incluent la poursuite de négociations exclusives pour la vente de sa division Tech Foundations, l'ouverture d'une phase de due diligence avec Airbus pour une vente potentielle de son activité Big Data & Security (BDS), et des discussions avec les banques pour maintenir et obtenir des refinancements.

La direction d'Atos et son Conseil d'administration se concentrent sur le remboursement et le refinancement des dettes financières de l'entreprise, qui comprennent un prêt à terme A de 1,5 milliard d'euros, des obligations de 500 millions d'euros et de 750 millions d'euros arrivant à échéance respectivement en novembre 2024 et mai 2025, ainsi qu'une facilité de crédit renouvelable de 900 millions d'euros et des obligations de 350 millions d'euros et de 800 millions d'euros arrivant à échéance en novembre 2028 et 2029.

Pour y parvenir, le groupe doit signer de nouveaux financements bancaires, lever de la dette et/ou augmenter son capital, céder de actifs et réduire son besoin en fonds de roulement.

Cession potentielle de Tech Foundations
Les discussions avec EPEI sur la vente de Tech Foundations se poursuivent sans garantie de conclusion. Atos envisage une réduction de la taille de l'augmentation de capital prévue pour Eviden, sa filiale dédiée à la cybersécurité, en raison des conditions de marché actuelles et des réactions des investisseurs. EPEI et Atos sont en train en parallèle d'examiner la façon dont EPEI pourrait être libéré partiellement ou totalement de son engagement de participer à la levée de fonds.

Cession de BDS
Face à l'incertitude entourant la vente de Tech Foundations et la réduction de l'augmentation de capital prévue pour Eviden, Atos envisage de céder d'autres actifs. La vente de l'activité BDS est considérée comme un élément clé de ce programme. Atos a reçu deux marques d'intérêt pour BDS, y compris une offre indicative d'Airbus pour l'ensemble du périmètre de BDS, évaluée entre 1,5 et 1,8 milliard d'euros. L’autre offre est partielle. D'autres actifs pourraient être vendus en cas d'échec de l'opération avec EPEI.

Une procédure de protection n'est pas exclue
Atos est conscient des risques significatifs liés à ces opérations et "n’exclut pas de recourir aux mécanismes de protection juridique à sa disposition pour encadrer les discussions avec ses créanciers", si les discussions avec les banques ne permettaient pas d'assurer la stabilité financière de l'entreprise. Une évaluation des options disponibles sera effectuée au cours du premier trimestre 2024. Le groupe ne cite pas de protection spécifique, mais on peut imaginer qu'une procédure de sauvegarde est envisageable, avant toute mesure plus radicale.

Du (gros) changement au sein du conseil d'administration
Quatre membres du conseil d'administration ont démissionné (Valérie Bernis, Aminata Niane, Vernon Sankey et René Proglio). Françoise Mercadal-Delasalles et Jean-Jacques Morin font leur entrée au conseil, ce dernier prenant la présidence du comité d'audit. Mandy Metten a été nommée censeur du conseil d'administration. Atos continue le dialogue Onepoint concernant ses demandes de gouvernance. Onepoint qui est qualifié d'actionnaire "de référence" dans le communiqué.

  
Répondre
chabl chabl
29/12/2023 10:32:52
0

Une fin d'année en roue libre et sans vraiment beaucoup d'intérêt pour le titre Atos. On attendra les nouvelles concernant la renégociation en cours avec Daniel Kretinsky pour TechFoundation et celles supposées concernant Eviden avec Airbus, Onepoint et peut-être d'autres intervenants pour réévaluer la situation.

Le cours reste cantonné entre 7,10 et 7,30 euros depuis quelques jours et les transactions sont totalement réduites.

(CercleFinance.com) - Atos plafonne depuis une semaine sous 7,30E et consolide jusque sous 7,12E: le titre garde ses chances de rejoindre les 8E tant que le récent plancher des 6,95E sera préservé.

Les ventes à découvert ne bougent pratiquement plus.

En date du 29/12/2023 il y a 8 fonds d'investissements en vente à découvert sur Atos. Cela représente 10 200 759 actions pour 73,14 millions d'euros, soit 9,16% du capital du groupe.

  
Répondre
chabl chabl
22/12/2023 17:55:49
1

Toujours la routine avec une variation du titre assez limitée dans des volumes bien plus faibles de 604 649 titres échangés.

Clôture à 7,10 euros en baisse de 0,73%.

Sinon on constate cette semaine des rachats de fonds vadeurs plus forts que leurs nouvelles ventes, ce qui ramène le capital vadé à 9,16%

En date du 22/12/2023 il y a 8 fonds d'investissements en vente à découvert sur Atos. Cela représente 10 200 759 actions pour 72,43 millions d'euros, soit 9,16% du capital du groupe.


  
Répondre
chabl chabl
21/12/2023 10:27:09
0

Depuis deux jours et sans nouvelles marquantes le titre évolue dans des volumes plus normaux entre 7 et 7,40 euros.

Les Vendeurs à découvert se rachètent partiellement ou augmentent un peu leurs positions à tour de rôle. Au total le capital vadé varie peu et se retrouve à 9,60%. La montée au capital de Onepoint qui est annoncée par certains médias doit se faire petitement.


En somme c'est le statu quo ......

  
Répondre
chabl chabl
19/12/2023 18:42:31
0

Finalement une journée pour constater l'égalité des forces en présence avec une belle montée vers midi et une redescente après 14 heures. Un sommet à 7,374 euros et clôture à 6,966 euros dans un volume finalement bien fourni de 2 135 779 titres dépassant 1,9% du capital. Sinon une légère reprise du capital vendu à découvert qui remonte de 9,26% à 9,50%.

Pas d'autres nouvelles susceptibles de modifier la tendance incertaine pour le moment .....

  
Répondre
chabl chabl
19/12/2023 10:06:06
0

Retour aux réalités ce matin avec une nouvelle séance d'indécision en perspective comme d'ailleurs pour le marché dans l'ensemble.

Point bas à 6,83 euros - Point haut à 7,0460 euros et volume de 270 180 titres échangés en un peu plus d'une heure. Donc la routine .....

  
Répondre
chabl chabl
19/12/2023 10:06:05
0

Retour aux réalités ce matin avec une nouvelle séance d'indécision en perspective comme d'ailleurs pour le marché dans l'ensemble.

Point bas à 6,83 euros - Point haut à 7,0460 euros et volume de 270 180 titres échangés en un peu plus d'une heure. Donc la routine .....

  
Répondre
chabl chabl
19/12/2023 10:06:05
0

Retour aux réalités ce matin avec une nouvelle séance d'indécision en perspective comme d'ailleurs pour le marché dans l'ensemble.

Point bas à 6,83 euros - Point haut à 7,0460 euros et volume de 270 180 titres échangés en un peu plus d'une heure. Donc la routine .....

  
Répondre
FEREZE FEREZE
18/12/2023 16:17:37
0

Moi, j'achète du ratos, même si je suis un tout petit peu naïf.

Atos ou gratos ?

  
Répondre
chabl chabl
18/12/2023 15:38:47
0

Même si on peut les comparer à des charognards comme les Vautours ils ont la faculté d'aider à débarrasser les marchés de sociétés très mal en point. Maintenant c'est évident que le jeu entre les divers fonds n'est pas très bon pour les petits porteurs.

La baisse d'aujourd'hui avec déjà près de 2,3% du capital échangé est orchestrée par des avis d'analystes comme Oddo BHF.

Je reste pour ma part sur la touche en observateur.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

(CercleFinance.com) - Oddo BHF maintient sa note de 'sous-performance' sur le titre Atos, avec un objectif de cours inchangé de 4,7 euros.

D'après plusieurs sources, des discussions seraient en cours entre Airbus et Atos autour d'une éventuelle cession de BDS (une structure qui réalise 1,5 MdE de CA et qui regroupe les activités de cyber-securité, de sécurité intérieure, de ventes de supercalculateurs et de serveurs haute performance d'Atos), rapporte Oddo BHF.

Dans ce contexte, le titre s'était d'ailleurs arrogé quelque 21% vendredi dernier. La tendance est bien différence aujourd'hui, avec un titre qui lâche 12%, soit le plus fort recul de SBF120.

Le broker appelle d'ailleurs à la prudence quant à la rumeur Airbus: malgré les récents changements au sein du board et l'entrée de onepoint au capital, 'il est resté clair que le scénario largement privilégié [est] celui d'une cession de TFCo et d'une augmentation de capital permettant de préserver largement l'intégrité du périmètre du groupe'.

Selon Oddo BHF, 'le risk/reward sur le titre semble toujours très défavorable suite à la forte hausse du titre de vendredi'.

https://www.abcbourse.com/marches/atos-oddo-bhf-reste-a-sous-performance-sur-la-valeur_616113

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(CercleFinance.com) - Atos corrige vers 7,17E après qu'un bel objectif a été testé à 8E (le titre a retracé ses meilleurs niveaux intraday et de clôture des 1er et 4 septembre dernier) et pourrait revenir s'appuyer sur la zone pivot des 16,6E du 16 au 24 juin dernier et ex-zénith du 9/11.

Avis pour les analystes graphiques

  
Répondre
LARVEDMOR LARVEDMOR
18/12/2023 13:34:11
0

Les prédateurs ( fonds d'investissements, fonds de pension et meme les agences de notations ) ont la bave aux lèvres . Que toutes ces racailles sont minables . Pour moi ces gens là ne sont pas des exemples, bien au contraire.

  
Répondre
chabl chabl
18/12/2023 12:22:47
0

Je ne suis pas sur le marché mais je vois que la baisse a repris aujourd'hui.-Dangereux.

  
Répondre
LARVEDMOR LARVEDMOR
15/12/2023 15:13:32
1

Au moins là je suis content. Car placer de l'argent en bourse pour faire chuter une société c'est moche. Derrière il y a des ouvriers et une économie.

  
Répondre

Forum de discussion Atos

202401111806 830001

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste