OK
Accueil > Marchés > Cotation EDF > Actus EDF

EDF, dans le rouge, annonce un plan d'économies et de cessions


Actualité publiée le 30/07/20 09:32

EDF, qui a plongé dans le rouge au premier semestre avec une perte nette de 700 millions d'euros, a annoncé jeudi un plan d'économies et de cessions pour compenser les effets de la crise sanitaire sur son activité (AFP/Archives/ALAIN JOCARD)

EDF, qui a plongé dans le rouge au premier semestre avec une perte nette de 700 millions d'euros, a annoncé jeudi un plan d'économies et de cessions pour compenser les effets de la crise sanitaire sur son activité.

L'électricien veut réduire ses charges opérationnelles de 500 millions d'euros entre 2019 et 2022 et engager pour environ 3 milliards de nouvelles cessions d'ici à 2022, a-t-il indiqué dans un communiqué.

"Ces économies sont recherchées, elles sont en train d'être préparées dans l'ensemble des secteurs de l'entreprise", a déclaré à des journalistes le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence téléphonique.

Mais elle ne devront pas mettre en cause la stratégie de l'entreprise (satisfaction client, numérisation, grands projets nucléaires et renouvelables, développement à l'international), selon lui.

"Cette stratégie ne peut pas être cohérente avec des plan sociaux massifs et ce n'est pas ce que nous avons l'intention de faire", a ajouté M. Lévy.

"Nous allons réguler les effectifs du groupe en ne procédant pas au remplacement de tous les départs et en facilitant la mobilité des salariés vers les activités à plus fort potentiel pour ceux qui seraient dans des activités à plus faible potentiel", a-t-il expliqué.

La perte nette de 700 millions d'euros, qui se compare à un bénéfice net de 2,5 milliards au premier semestre de 2019, s'explique en grande partie par un résultat financier en chute en raison de l’évolution de la valeur comptable de certains actifs.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) recule pour sa part modestement de 2% à 8,2 milliards d'euros sur la période malgré un impact négatif de 1 milliard lié à la crise sanitaire.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

5 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

Yellowsubmarine


30/07/20 10:24

A ce rythme là nous serons débarrassés de nos doutes et de nos dilemnes avant la fin du siècle, peut-être même avant le milieu du siècle. Notre pays sera un rêve d'énarque, produisant des lois, des règlements et ne produisant rien d'autre. Nous achèterons tout à nos voisins, notre alimentation, notre énergie, nos véhicules de transports en commun ou d'autorités. Des médecins étrangers sous contrôle d'hôpitaux étrangers nous soignerons. L'immense majorité de nos concitoyens sera dans les métiers des services à la personne (au service principalement des touristes de tous les coins du monde) de garçon de café à guide touristique, de gardien de musée à poinçonneur des Lilas. Vous voyez qu'on aura restauré des métiers disparus, pour parfaire la touche typique de nos grandes villes. Mais le reste du monde commencera à ralentir ses flux vers notre beau pays. Nos enfants les plus aventureux seront partis à l'étranger, changeant de nationalité et évitant de rentrer trop souvent au pays, pour éviter la contagion d'une maladie récurente: mélancolie profonde entrecoupée de passes violentes avec défilés de protestation et de casse. Bref nous allons redécouvrir le Canada, l'Afrique, l'Australie puis les USA et les pays d'Asie du sud.

syjo


30/07/20 11:05

Le periscope prend l'eau de toute part sous l'effet de la pression la salle des machines est envahie,on sent qu'il n'y a plus la lumière dans toutes les pièces.

Omega9


30/07/20 12:57

Si la pluie ne tombe pas rapidement ; les ventes d'électricité d'Edf pourraient connaître un fort recule.


zozio


31/07/20 13:50

mmmmmm, repasse clairement sous 9€, à 8.74€

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
je3FgwCQJQ619qeRTXbdxBtn7STdC5cZQEv4aVJFFoGN-eO8zQG50FkJSC-DyZOz0