bourse investir
OK
Accueil > Apprendre  > Figures classiques

Les figures classiques - Les gaps ou fossés


Ce genre de figure est l'une des plus courante de l'analyse technique et l'une des moins expliquée, car elle est trop banale. Ce cours va reprendre en détails tous les cas de figure impliquant les gaps.

gapTout d'abord un gap ne peut être observé qu'avec des bart charts ou des bougies japonaises. Il est inutile ou illusoire de croire que ce genre de configuration s'observe sur d'autres types de graphiques car ce n'est pas le cas.

Classiquement un gap est un espace de temps dans lequel aucun échange n'a lieu sur un titre.

Le graphe ci-contre représente un gap, il est illustré ici par les deux flèches.

Il existe quatre types de gaps, le premier est le plus classique est :

 

1/ les gaps commun

gap action

Ce genre de figure se produit lors des événements mineurs qui affectent la vie de tous les titres, il est sans réelle conséquence à long terme car il est en général comblé assez rapidement.

On dit qu'un gap est comblé, lorsque la valeur est retombée au même niveau que le point d'ouverture du gap (flèche rouge en baisse sur le graphe). Ce gap est le plus courant, en particulier sur les marchés les moins liquides.

 

2/ les gaps de continuation ou "Runaway gap"

analyse technique

Ce genre de gap intervient lorsque le marché est déjà dans une tendance, si elle est haussière le gap est haussier, si elle est baissière le gap est baissier.

Cette figure intervient en général en milieu de tendance, ce qui permet de calculer le potentiel de la valeur. Des forts volumes accompagnent le mouvement la plupart du temps, si les volumes sont faibles la configuration n'est pas remise en cause.

Ce genre de gap constitue un support ou une résistance assez forte pour la valeur et du coup très difficile à franchir.

 

3/ Les gaps de rupture ou "Breakaway gap"

gap bourse

Ces gaps marquent un changement de tendance, une sortie de canal ou la rupture d'une figure graphique. Ils sont souvent accompagnés par de forts volumes et doivent être le plus large possible, ils sont de plus, souvent suivi par une autre figure, dans notre exemple il s'agit de gaps.

Comme le runaway gap ce genre de figure est très difficile à franchir, que soit un support ou une résistance.

 

4/ Les gap terminaux ou "Exhaustion gap"

gap

Ce genre de configuration apparaît en fin de mouvement, il clôt la tendance en cours. Ces gaps sont souvent comblés rapidement, et contrairement au deux précédents ils ne font pas office de support ou de résistance.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin