bourse investir
OK
Accueil > Apprendre  > Figures classiques

Les figures classiques - Les Fans lines, les Speedlines et les Retracements


Les droites de tendances sont très utiles pour l'analyse technique. Elles souffrent cependant d'un défaut majeur, il est difficile à partir de ces figures de donner un objectif de hausse ou de baisse au mouvement en cours.

Les techniques que nous allons évoquer ci-dessous vont nous permettre de déterminer des objectifs de manière assez précise dans certains cas.

 

1/ Les fans lines

fan lines

Il est courant de voir après une sortie de tendance une valeur tester son ancien support devenu alors résistance, ce genre de figure est appelé "pull back". Une nouvelle tendance va naître du précédent mouvement qui à son tour, après un pull back, peut engendrer une nouvelle tendance...

En général, les fans lines sont composées de trois lignes de tendance, si l'action passe les trois lignes en hausse ou en baisse, un plus haut ou un plus bas devrait être atteint.

Pour illustrer ces fans lines nous allons utiliser l'action Air Liquide. Sa phase de hausse montre bien les divers "pull back" (1 et 2) ainsi que les fans lines (en bleu). Ces droites sont aussi applicables en cas de scénario baissier, leur principal avantage est la facilité à les trouver et à les tracer.

 

2/ Les speedlines ou les droites de vitesse.

speedline

Contrairement au fans lines, les speedlines (droites de vitesse) sont plus précises, elles présentent plusieurs avantages dont la possibilité de déterminer la durée du mouvement. Plus les droites de vitesse sont inclinées plus le mouvement sera rapide. Si elles sont presque à l'horizontal le mouvement sera plus long.

L'autre avantage est que les speedlines sont très faciles à tracer. Dans notre exemple nous traçons une droite verticale entre le point le plus haut et le point le plus bas pour ensuite tracer les droites de vitesse à 1/3, 1/2 et 2/3. Il est ensuite possible de prévoir les zones de rebond de l'action et le potentiel minimum ou maximum de la valeur.

Il faut noter que si l'action passe en hausse la speedline des 1/3 il y a de fortes chances pour qu'un plus haut soit atteint ou un plus bas pour le passage en baisse de celle à 2/3.

Certains analystes préfèrent utiliser les séries de nombres de Fibonacci pour tracer les speedlines avec des pourcentages de 33, 50 et 66 %.

Il faut noter que l'application de ces nombres de Fibonacci à cette théorie n'est pas exacte, car des travaux sur ces nombres ont donné naissance aux Fanions de Fibonacci qui utilisent la même technique que les speedlines, mais avec des données différentes. Ici les les droites sont tracées à 38.2%, 50% et 61.8% ce qui donne un résultat légèrement différent.

3/ les retracements

retracement

Ils sont utilisés pour permettre de déterminer le potentiel de chute d'une valeur après une hausse, car toute hausse est théoriquement  consolidée un jour ou l'autre. Cette méthode donne différentes zones d'interventions possibles pour une valeur en repli. En général les points de retracements les plus utilisés sont ceux à 33, 50 et 66 % de l'amplitude de la phase de hausse précédente.

Il existe toutefois une autre possibilité en utilisant les nombres de Fibonacci c'est à dire 23.5 %, 38.2 %, 50% 61.8 % et 100 %. Ces zones sont sûrement plus adéquates que la théorie de base.

Dans notre exemple l'action monte à 100 euros, elle consolide sur son retracement à 33% (66euros) avant de repartir à la hausse.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin