OK
Accueil > Communauté > Forum Général

Un krach en 2021 ?, il est bon dêtre prudent.



cool13 cool13
30/12/2021 15:15:35
3

Fermeture du marché boursier, le 31 décembre 2021 à 14h05.

  
Répondre
cool13 cool13
14/12/2021 10:18:29
0

Historique des taux du livret A
1818 ! Cette date vous dit quelque chose ? Outre l’abolition de la traite des Noirs en France, elle marque la création du livret A. Ça paraît loin n’est-ce pas ? billet de banque a décidé de se plonger dans l’histoire du placement préféré des Français afin de constater son évolution au fil des siècles.

https://billetdebanque.panorabanques.com/epargne/livret/historique-des-taux-du-livret-a/

Bon, on peut dire, depuis le 16 octobre 1981, avec un taux de 8.50%, le début du krach boursier du livret A ?

  
Répondre
cool13 cool13
26/11/2021 10:44:28
0

Avec le Black Friday boursier du jour et Huggy les bons tuyaux.
Ce vendredi, une bien belle journée ?


  
Répondre
cool13 cool13
22/11/2021 10:44:07
0

Pourquoi la bourse ne "krach" pas ?


https://www.youtube.com/watch?v=n1Fxa0ZqpMk
explication qui engage sont auteur ?

  
Répondre
MITTE MITTE
09/10/2021 07:22:48
0

TINA ET FOMO, les 2 mamelles de la hausse, sont encore bien présentes.

Les opérateurs ne les lâcheront pas si facilement.

Ça va prendre du temps.

10 à 20 ans … de stagnation boursière.

  
Répondre
Ribo Ribo
09/10/2021 04:06:11
0

Londres (aw p/a fp) - 08/10/2021 | 19:01►Les marchés financiers risquent "une correction brusque", d'après la BoE

Les investisseurs ont accru leurs prises de risques dans un contexte de taux bas et avec des perspectives économiques meilleures en 2021, ce qui les rend vulnérables à une possible "correction brusque", a prévenu vendredi la Banque d'Angleterre.

"Sur de nombreux marchés, la valeur des actifs semble élevée par rapport à leur niveau historique", souligne la BoE dans son rapport trimestriel sur la stabilité financière, et "pourrait baisser brutalement si, par exemple, les investisseurs revoyaient leurs prévisions de croissance, d'inflation et de taux d'intérêt".

La BoE prévient ainsi qu'il y a "des signes de relâchement des normes de prêts, de risques accrus chez certaines banques d'investissement". Ce qui "pourrait affecter la stabilité financière britannique, directement à travers les banques et indirectement avec des pertes qui se répercuteraient sur d'autres parties de l'économie".

Les cryptomonnaies, que la Banque qualifie de "cryptoactifs", "ont continué leur rapide croissance, mais représentent un risque limité pour la stabilité financière britannique", commente l'institution, appelant au "développement d'une régulation rapide".

Le rapport souligne également l'endettement accru des PME britanniques qui ont eu recours à ces programmes d'aide gouvernementaux pour faire face à la pandémie, alors que "nombre d'entre elles n'avaient jamais emprunté auparavant et que certaines n'auraient pas atteint les critères de qualification pour un emprunt".

"Avec la reprise économique et la fin des supports gouvernementaux, les faillites d'entreprises devraient augmenter (et quitter) leur niveau actuellement historiquement bas", prévient l'institut.

En revanche, la BoE estime que la hausse des prix de l'immobilier n'a pas conduit à un relâchement des normes des prêts dans ce secteur, ou à une hausse des foyers fortement endettés.

Choix cornélien

"La Banque a raison de souligner" les risques qui planent sur le marché, "même si elle est moins prête à souligner le rôle que ses politiques, de taux d'intérêts au plancher et de rachats d'actifs, ont joué dans la situation actuelle", remarque Russ Mould, analyste chez AJ Bell, auprès de l'AFP.

"Les Banques centrales ont désormais le choix, entre laisser l'inflation s'installer à des niveaux élevés, ou remonter les taux", résume-t-il.

Le paysage britannique s'assombrit: alors que la Banque d'Angleterre estimait déjà que l'inflation allait dépasser 4% avant la fin de l'année, la flambée des cours du gaz, dont le Royaume-Uni est très dépendant, devrait faire perdurer la hausse des prix.

Le nouveau chef économiste de la BoE, Huw Pill, a estimé que cette inflation au-dessus de 4% pourrait perdurer jusqu'au deuxième trimestre 2022, dans des réponses partagées avec le Parlement britannique jeudi.

Face au pessimisme de la Banque, les investisseurs du marché obligataire s'attendent à un durcissement de la politique monétaire dans les prochaines réunions du Comité et tablent sur une première hausse du taux directeur de la BoE en février 2022 ou avant.

L'institut monétaire britannique n'est pas le seul à s'inquiéter d'une survalorisation des actifs au regard du contexte économique mondial.

Christophe Donay, chef stratégiste et responsable de l'allocation d'actifs et de la recherche macroéconomique pour Pictet Wealth Management, soulignait il y a quelques semaines qu'on observe "une décélération du rythme de la reprise économique. Elle est déjà avancée en Chine, en cours aux Etats-Unis et arrive prochainement en Europe".

"Si on se fait peur avec l'inflation, la politique monétaire et le changement de cycle économique et des profits, le marché peut connaître quelques secousses", avait-il ajouté, évoquant une correction du marché "de l'ordre de 10 à 12%".

  
Répondre
cool13 cool13
28/09/2021 12:55:11
1

28 sept. 2021
Nouveau : Morgan Stanley Prévoit Un Krach Boursier De 20%

La célèbre banque d'affaires Morgan Stanley prévoit un krach boursier dans les semaines qui viennent. Pour elle, le ralentissement économique de la Chine, les affaires comme celle d'Evergrande, la croissance moins solide que prévue aux USA vont entraîner une très forte correction des bourses. Nous sommes du reste passés à deux doigts de la catastrophe avec Evergrande .

https://www.youtube.com/watch?v=ZQuTeulo95o

Dicton du jour ; la langue de bœuf sent le cul de vache ?
Information non garanti.

Message complété le 28/09/2021 13:22:27 par son auteur.

Mimi Lau s'entretient avec la journaliste du SCMP, Pearl Liu, sur le contexte de la crise de la dette de 300 milliards de dollars du géant immobilier chinois Evergrande, les signes avant-coureurs de 2019 et l'escalade des événements cette année qui ont conduit à des manifestations à travers la Chine. Le rédacteur en chef Zhou Xin explore comment Evergrande fait partie de la réussite économique de la Chine, les « lignes rouges » changeantes de Pékin et comment l'excès capitaliste de son PDG « Belt Brother » contraste avec la « prospérité commune » de Xi Jinping.

https://www.youtube.com/watch?v=lvH3R14m7E0
vidéo en anglais

Message complété le 28/09/2021 13:24:40 par son auteur.

South China Morning Post
https://fr.wikipedia.org/wiki/South_China_Morning_Post

  
Répondre
cool13 cool13
21/09/2021 14:02:57
0

Waouh, ils son fort a L’AFP. Ils se prennent pour Nostradamus Du 21iem siècles.


© 2021 AFP
Crise d'Evergrande: un scénario à la "Lehman" peu probable
Publié le : 21/09/2021 - 12:14Modifié le : 21/09/2021 - 12:12

https://www.france24.com/fr/info-en-continu/20210921-crise-d-evergrande-un-sc%C3%A9nario-%C3%A0-la-lehman-peu-probable

  
Répondre
cool13 cool13
21/09/2021 12:07:23
1

Evergrande : le TSUNAMI financier est en cours ?
https://www.youtube.com/watch?v=s3E3K4l93Eo

  
Répondre
cool13 cool13
21/09/2021 11:50:07
0

New Tang Dynasty (NTD) Television est une chaîne de télévision indépendante, à but non lucratif, établie par des Chinois vivant à l'étranger. Notre mission est de défendre la liberté d’expression et liberté de la pensée, contribuer au pluralisme et à la libre information dans les médias en langue chinoise et française. Originellement en chinois, NTD diffuse depuis 2004 en anglais des nouvelles au quotidien et une grande variété de programmes. Récemment le français, l'espagnol et le russe viennent compléter cette évolution.

Aller directement a 8.57
8:57 LES INVESTISSEURS D'EVERGRANDE MANIFESTENT AU SIÈGE DE L'ENTREPRISE
https://www.youtube.com/watch?v=dGFtgCcwztM

  
Répondre
cool13 cool13
07/09/2021 10:15:48
0

Remplacement des taux Euribor / Libor : Quels enjeux pour les emprunteurs/prêteurs et les produits dérivés de taux d’intérêts ?

Les taux IBOR actuels, déclaratifs, ayant subi des manipulations frauduleuses depuis 10 ans, doivent être remplacés fin 2021 par des nouveaux Risk Free Rates (RFR) plus sécurisés : l’Ester dans la zone euro, le SARON en Suisse par exemple.

https://www.kerius-finance.com/blog/remplacement-des-taux-euribor-libor-quels-enjeux-pour-les-emprunteurs-preteurs-et-les-produits-derives-de-taux-dinterets/

  
Répondre
Luncyan Luncyan
25/08/2021 09:14:12
1

Benoist Rousseau mdr sérieusement ?

  
Répondre
Marcero Marcero
23/08/2021 18:40:14
0

Ok sur la partie macro. Mais sur l'aspect financier la politique de la FED peut avoir un énorme impact :

=> hausse du 10 ans américain

=> yield des bonds américain supérieurs à la performance future des actions (inflation + taux de croissance des entreprise + dividendes)

=> les gérants vendent les actions et les vieilles oblig qui rapportent rien

=> les prix baissent

=> tous les mecs qui sont leveragés se prennent des appels de marge

=> les prix baissent

=> et ainsi de suite... c'est ce qu'on appel un krach.

Donc pour moi, aujourd'hui tout dépend de la politique monétaire. A voir !

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
23/08/2021 08:06:07
5

Je pense que la publication la semaine dernière des minutes de la réunion du FOMC de juillet a donné le ton:

Et plus besoin d'attendre Jackson Hole (superbe coin près du Grand Téton), car il en ressort que la plupart des décideurs sont désormais favorables à ce que la Réserve fédérale réduise progressivement ses achats d'obligations dès cette année, plutôt que l'année prochaine. C'est un peu plus tôt que ce que certains participants au marché avaient prévu. Tout au plus à Jackson Hole, on aura une esquisse de calendrier plus précise du désengagement de la Fed.

Pour en revenir à l'évolution des cours de cette semaine, une baisse de 2 % me semble tout à fait normale lorsque les marchés sont légèrement exagérés. Je ne vois aucune raison d'appuyer sur le bouton de panique pour le moment.

En effet, depuis le début de l'année, les actions mondiales ont connu un drawdown intra-mensuel d'au moins 2 % tous les mois (la seule exception étant le mois d'avril, où les actions n'ont chuté que de 1,6 % du sommet au creux - V. l'indice MSCI All-Country World ).

Il n’empêche:

1) la croissance est là,

2) les objectifs de plein emploi de la FED se profilent aux USA,

3) l'inflation qui semble maîtrisée, mais reste sous surveillance étroite ,

4) les risques Covid s’éloignent avec les vaccinations en cours, même si des pays comme l'Australie et la Nouvelle Zélande ferment à nouveau leur frontières, La Chine qui prépare la ré-ouverture des siennes pour la fin de l’année (çà, c'est nouveau!) et pour les JO d'hiver début 2022.

5) Les plans Biden et Européens se mettent enfin en place, ce qui devrait soutenir l’économie et l'investissement.

6) La croissance en Asie qui se poursuit et se consolide malgré quelques flambées de Covid très vite maîtrisées (en Chine notamment - à Yangzhou centre du dernier foyer récent, il n’était plus déclaré qu'un seul cas hier soir contre plus de 80 il y a 15 jours.)

A part des événements géo-politiques graves, comme un conflit armé entre la Chine et les USA au sujet de Taiwan (v. article dans le WSJ de G. Soros, ce fouteur de merde), ou Iran - Arabie Saoudite, ou encore Russie - Ukraine ou pays Baltes etc...le rendement des actions devraient être tirés par une forte croissance des bénéfices à moyen terme. Donc à mon avis, le potentiel de hausse des actions mondiales devrait l'emporter sur le risque de baisse;

En tous cas, aucune raison, pour moi, de voir un krach dans les prochains 6 mois.

Bonne journée a tous et bons trades.


  
Répondre
tradingi tradingi
23/08/2021 08:05:41
1

Sur le fond c'est juste... pour le reste j'entend ca depuis 2012 , le krach , the big one ...et meme le Covid n'y ait pas arrivé véritablement

  
Répondre
cool13 cool13
22/08/2021 21:47:06
0

Les Etats-Unis vont-ils vers un krach ?

https://youtu.be/_HmNzqL9JMU

  
Répondre
cool13 cool13
21/08/2021 10:34:35
0

Avertissement, traduction en français non garantie.

Symposium économique de Jackson Hole

https://www.kansascityfed.org/research/jackson-hole-economic-symposium/

La Federal Reserve Bank de Kansas City accueille des dizaines de banquiers centraux, de décideurs, d'universitaires et d'économistes du monde entier lors de son symposium annuel sur la politique économique à Jackson Hole, dans le Wyo. du monde entier. Les participants se réunissent pour discuter des questions économiques, des implications et des options politiques relatives au sujet du symposium. Les actes du symposium comprennent des articles, des commentaires et des discussions.
La Fed de Kansas City a annoncé qu'elle organiserait son Symposium de politique économique 2021, "Politique macroéconomique dans une économie inégale", virtuellement le vendredi 27 août.
L'agenda complet du programme sera disponible sur lien externewww.KansasCityFed.org à 19 h CT/20 h HE le 26 août. Poursuivant les pratiques antérieures, les documents de conférence et d'autres documents seront affichés au fur et à mesure de leur présentation pendant l'événement.
En outre, la Banque a fourni PDFces informations aux médias, aux membres du Congrès et au public. Pour en savoir plus sur le lieu du symposium annuel, regardez la vidéo de Bloomberg TV, lien externeÀ l'intérieur des lieux de rencontre des banques centrales de Jackson Hole .


https://translate.googleusercontent.com/translate_c?hl=fr&sl=en&tl=fr&prev=search&u=https://www.kansascityfed.org/documents/7100/About_JacksonHole.pdf&usg=ALkJrhiPGkUG1vtn-9WVTzCBWgWqtYPl2g

Symposium sur la politique économique de Jackson Hole de la Fed de Kansas City
Le Symposium sur la politique économique de la Federal Reserve Bank de Kansas City a commencé en 1978
et a déménagé de façon permanente en 1982 à Jackson Hole, Wyo., qui fait partie de la dixième réserve fédérale
Quartier. L'événement a lieu au Jackson Lake Lodge, une installation du National Park Service qui
ne dispose pas d'équipements de type complexe tels qu'un spa, une salle d'exercice ou un salon. Ainsi, la Banque
ne reçoit aucune considération particulière de la Loge, qui reste ouverte au public tout au long
les deux jours du colloque. La Fed de Kansas City est fière d'accueillir cet événement à l'un des
Les parcs nationaux américains avec des participants représentant les banques centrales de plus de 40 pays.
La Fed de Kansas City récupère les coûts associés au symposium et tous les participants
payer des frais pour y assister. En raison de l'importance de recouvrer les coûts, même les journalistes
les médias qui assistent à la conférence paient ces frais—une pratique qui est nettement différente de la plupart des
d'autres conférences du secteur public ou privé où des reporters sont régulièrement admis sans
charger. En plus des frais de l'événement, les participants sont responsables de payer leur propre billet d'avion,
l'hébergement et toutes les dépenses liées aux activités récréatives qu'ils pourraient entreprendre seuls
temps.
La Banque est fière des 40 ans d'histoire du symposium. L'événement est connu comme l'un des
les plus anciennes conférences de banque centrale, réunissant économistes, marchés financiers
participants, universitaires, représentants du gouvernement américain et médias pour discuter des
les questions de politique à long terme d'intérêt commun. Par exemple, en 1990, le symposium s'est concentré sur les
économies de marché, avec des banques centrales d'Europe de l'Est et d'URSS participant à la
discussion pour la première fois alors qu'ils rejoignaient la communauté internationale. Le site de la Banque
comprend les comptes rendus des publications de chacun des colloques précédents, ainsi que des articles de recherche, un
transcription des discussions et listes des participants. De plus, un petit livre publié par la Banque,Dans
Fin août , fournit un historique détaillé de l'événement.

Message complété le 21/08/2021 10:34:48 par son auteur.

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.kansascityfed.org/research/jackson-hole-economic-symposium/&prev=search&pto=aue

  
Répondre
cool13 cool13
13/08/2021 15:24:36
0

Allez on se détends ?. bonne rentré.

Au fur et à mesure que le monde entier rouvre son économie, les prix deviennent incontrôlables.

https://www.youtube.com/watch?v=oZr3j95DEzA

Les informations sont données à des fins exclusivement pédagogiques, éducatives et informatives et à aucun moment ne constituent un conseil en investissement. Chacun assume l’entière responsabilité de ses choix d’investissement et les membres de l’équipe ne peuvent pas être tenus pour responsables du mauvais usage qui peut être fait de ces informations.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
13/08/2021 13:55:48
0

Nous sommes au cœur de l’été et nous sommes nombreux à être en vacances.


Pour ça qu'ils essayent de nous vendre leur castor..

faut préparer la rentrée. ♥


et juste comme ça, je trouve cela toujours aussi marrant d'avoir un logiciel qui prédit l'avenir des marchés financiers..

et de vouloir le vendre à tout le monde. ça pose matière à réfléchir.


  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
13/08/2021 13:08:46
1

"la Chine comme facteur de risque déclencheur car c’est pour l’heure, la zone du monde qui donne les plus grands signes de faiblesses".

Au T1 (+18.3%) et au T2 (+7.9%) de croissance du Pib, ne m’apparaissent pas être des "grands signes de faiblesses."...

Et ca va se poursuivre tranquillement au T3 et T4 . En fait on revient a des taux de croissance normaux d'avant crise (6%).

  
Répondre

Forum de discussion Général

202112301515 853686

Investir en Bourse avec Internet