OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Electricité: la prochaine hausse du prix "aux alentours de 12%", selon

Cours temps réel: 6 765,52  -0,44%



Luncyan Luncyan
01/10/2021 07:08:19
0

Des voitures existent en Flex fuel exemple ford fiesta

  
Répondre
OZZ OZZ
01/10/2021 06:12:12
1

Édouard Philippe plaide pour un report de l'âge de départ à la retraite jusqu'à 67 ans 💬 "Nous préférons continuer à danser au-dessus du volcan que prendre les mesures, drastiques - et parfois amères -, qui s'imposent"

This is good French pig that will make good ham from the haven.


Message complété le 01/10/2021 06:26:42 par son auteur.

Ce qui est drôle dans cette histoire c'est que lui est déjà à la retraite salaire à vie sur le dos du contribuable et encore il a le culot de la ramener voila la dimension infinie de la bêtise française ?

  
Répondre
bourse031 bourse031
01/10/2021 03:59:08
0

N'achetez pas des voitures électriques mais des voitures à essence et changer le moteur (prix 700 euros environ) pour mettre de E85 prix 0e645 et vous pollurez beaucoup moins

  
Répondre
manuborelli manuborelli
30/09/2021 21:25:56
1

la grosse blague 🤣👍

ce matin:

« Les tarifs réglementés de l'électricité devraient connaître une nouvelle hausse "aux alentours de 12%" en début d'année prochaine, a indiqué jeudi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Pour l'électricité, "nous nous attendons à une hausse aux alentours de 12%. Mais de la même manière (que pour la hausse des prix du gaz, ndlr), nous travaillons à ce que nos concitoyens ne soient pas trop impactés", a-t-elle dit sur CNews, alors que le Premier ministre doit dévoiler en soirée des mesures d'aides aux consommateurs pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie. »


ce soir jean castex 4% 🤣👍😁


en fait l’électricité devait augmenter de 2% 🤣👍🥊

Message complété le 30/09/2021 21:26:20 par son auteur.

ils sont trop forts

  
Répondre
fipuaa fipuaa
30/09/2021 19:11:22
1

les allemand ont déjà repris le contrôle de l'Europe, vont ils nous la refaire pendant que notre cador est occupé à dérouler servilement les ordres de l'OMS?

  
Répondre
manuborelli manuborelli
30/09/2021 19:03:16
1

trop forts les allemands 🤣👍

le gaz énergie verte 🤣👍 par contre pas le nucléaire 🤣👍🤔

https://m.actu-environnement.com/actualites/taxonomie-verte-ong-vent-debout-contre-lobbyistes-nucleaire-gaz-38213.html

Message complété le 30/09/2021 19:05:42 par son auteur.

Le gaz naturel et le nucléaire seront-ils inclus dans la taxonomie des investissements verts de l'UE ? La Commission tranchera cet automne. La France soutient les deux énergies au grand dam des ONG qui dénoncent l'influence des lobbies.

Le nucléaire et le gaz naturel vont-ils bénéficier des investissements verts de l'UE
© Christos Georghiou
Le 20 septembre, Alexis Dutertre, l'ambassadeur français en République tchèque, a publié un tweet qui affiche le soutien de la France pour intégrer l'électricité nucléaire mais aussi le gaz comme des énergies « vertes » dans le cadre de la taxonomie de la finance durable de l'Union européenne. Cette taxonomie définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables ainsi que les financements nécessaires pour atteindre une baisse de 55 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 et la neutralité carbone en Europe en 2050. En 2022, la France (au premier semestre) et la République tchèque (au second semestre) se partageront la présidence du Conseil de l'Union européenne. Alexis Dutertre félicite la coopération des deux pays pour inclure les deux filières énergétiques controversées dans le prochain acte délégué sur la taxonomie verte. Selon le média européen Euractiv, ce projet de texte pourrait être présenté par la Commission européenne en novembre ou décembre 2021, après le résultat des élections fédérales allemandes (organisées le 26 septembre).

« Le marchandage de la France » décrié par les ONG

Car le sort de ces deux énergies divise les pays européens. La France, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie défendent le nucléaire. « Il n'y a aucune raison pour que l'énergie nucléaire ne soit pas incluse d'ici à la fin de l'année dans la taxonomie », a ainsi réitéré, le 10 septembre dernier, Bruno Le Maire, le ministre français de l'Économie, en soutenant cette « énergie décarbonée indispensable pour la lutte contre le changement climatique ».

En revanche, l'Allemagne (qui s'était engagée à sortir du nucléaire d'ici à fin 2022), l'Autriche, le Danemark, le Luxembourg et l'Espagne ne veulent pas intégrer l'énergie atomique, à l'instar de nombreuses ONG qui pointent des risques liés aux centrales et la gestion de leurs déchets.

“ La France soutient désormais l'inclusion du gaz dans une logique de "monnaie d'échange" afin de favoriser celle de l'énergie nucléaire. ”
Paul Schreiber, de Reclaim Finance
Et ce tweet de l'ambassadeur Alexis Dutertre en faveur du gaz fait aussi bondir les ONG françaises. « La France soutient désormais l'inclusion du gaz dans une logique de "monnaie d'échange" afin de favoriser celle de l'énergie nucléaire, fustige Paul Schreiber, de Reclaim Finance. Le gaz peut émettre autant de GES que le charbon et est le premier émetteur du secteur énergétique. »

Et Greenpeace France de critiquer sur Twitter : « On croit rêver. La France considère le gaz et le nucléaire comme énergies vertes ? L'un est un gros émetteur de gaz à effet de serre, l'autre pose d'énormes problèmes environnementaux. On a beau chercher, on ne voit rien de vert à ça. » Neil Makaroff, du Réseau Action climat (RAC) France, dénonce aussi une position « cynique sur le climat » : « Pour faire entrer le nucléaire dans la définition des investissements "verts", la France est prête à soutenir l'inclusion du gaz fossile. »

Les études scientifiques favorables au nucléaire

La Commission européenne devra trouver un compromis satisfaisant à la fois la France et l'Allemagne. Cet arrangement pourrait aboutir à inclure le nucléaire dans la taxonomie verte car il n'émet pas de CO2. Et l'exécutif européen pourra s'appuyer sur les études scientifiques qu'il a confiées à ses groupes d'experts. En effet, dans un rapport rendu fin mars 2021, le service scientifique de la Commission européenne (Centre commun de recherche, JRC(1)) a estimé qu' « aucune analyse ne fournit de preuves scientifiques que l'énergie nucléaire porte atteinte à la santé humaine ou à l'environnement davantage que les autres énergies » susceptibles d'intégrer la taxonomie. Ces conclusions ont ensuite été soutenues, fin juin, par deux autres organes de l'UE, le groupe d'experts de l'article 31 d'Euratom(2) et le Comité scientifique des risques sanitaires, environnementaux et émergents (Scheer(3)).

Après ces trois rapports d'experts « favorables à l'inscription du nucléaire dans la taxonomie comme une énergie "durable" », la Commission européenne vient, par une lettre, « de confirmer qu'elle suivra les conclusions de ces rapports », s'est réjoui le think tank Cérémé (Cercle d'études réalités écologiques et mix énergétique). Ce dernier a rendu publique cette lettre(4), datée du 16 septembre, adressée à 86 députés européens.

Le gaz, « une énergie de transition » éligible ?

De leur côté, les Allemands sont favorables à l'inclusion du gaz dans la taxonomie en tant qu' « énergie de transition » permettant de remplacer le charbon. Le règlement de la taxonomie « n'inclut ni n'exclut le gaz naturel », a aussi souligné la Commission européenne, en avril dernier. Et son projet d'acte délégué « couvrira également le gaz naturel et les technologies connexes en tant qu'activité transitoire », a ajouté Bruxelles.

Par ailleurs, l'Union européenne vient également d'émettre une obligation verte de 250 milliards d'euros qui pourront financer des centrales à gaz, « sous certaines conditions pour fournir une solution de transition dans la production d'énergie ». En revanche, Bruxelles exclut d'utiliser les obligations vertes pour des projets de centrales nucléaires.

Ce jeudi 23 septembre, 150 organisations européennes (Reclaim Finance, WWF Europe, Attac, Greenpeace Europe, Les Amis de la Terre France, RAC France, Birdlife, etc.) opposées à l'inclusion du gaz à la taxonomie, ont adressé une lettre(5) à la Commission européenne, au Parlement européen et aux ambassadeurs de l'UE.

Reclaim Finance dénonce la pression des « lobbies » des secteurs gaziers et nucléaires auprès de l'UE : « Le lobbying massif de l'industrie gazière auprès de l'UE, en dépensant de 65 à 78 millions d'euros par an et employant 400 personnes à temps plein, porte ses fruits. » De même, « grâce au soutien de la France et à l'influence des experts du secteur, les 8 millions d'euros par an de lobbying pro-nucléaire ont conduit au doublement des réunions avec les officiels européens », déplore l'association.

  
Répondre
manuborelli manuborelli
30/09/2021 18:52:14
0

jean castex va s’exprimer: bê bê bê bê bê

  
Répondre
bourse031 bourse031
30/09/2021 16:47:09
3

... et le gouvernement veut que les Français achètent des voitures électriques ...!!!!

  
Répondre
fipuaa fipuaa
30/09/2021 16:18:56
3

"""""le calcul du prix de l'électricité par le gouvernement indexé sur le prix du pétrole et du gaz confirme que cette énergie n'est absolument ni nucléaire ni renouvelable """"

ça traduit juste que la France a perdu sa souveraineté et son indépendance énergétique

la crise organisée, la terreur de la "grippe" leur permet de faire à vitesse grand "v" ce qu'ils auraient mis des années à passer

l'UE vient de faire un hold up sur pas mal de plans et notamment le médicament la pharmacie les soins les remboursements les mutuelles les assurances, on a encore rien vu de ce qu'ils préparaient depuis des années ! Ils vont totalement remanier le système bancaire la monnaie virtuelle aussi, "le passe ou crédit social", le transport, l’énergie en général

on aura plus besoin de voter localement pour des gens fiers d'avoir un bracelet pour une année de prison et que la classe "politique" soutient contre le droit !!

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
30/09/2021 15:36:34
0

Syjo,

"ce n'est pas le prix de l'énergie qui augmente,car l'énergie est gratuite,..."

ou as-tu vu que l'énergie était gratuite? Dans la nature, les photons du soleil que l'on reçoit sont gratuits, l'eau des rivières dévalant les pentes aussi, le vent également, mais le pétrole brut, le charbon, l'uranium ou le gaz...etc, en sous-sol, ne sont que des vecteurs d'énergie et non des énergies. Il faut les transformer : panneaux solaires/ barrages/ éoliennes ou extraction-traitements etc... pour obtenir une "matière directement utilisable selon le mode de production en énergie, et cette transformation a un coût. Ce n'est pas gratuit....

  
Répondre
mika57 mika57
30/09/2021 14:55:19
2

https://www.leparisien.fr/politique/nouvelle-hausse-du-prix-du-gaz-en-novembre-le-gouvernement-craint-la-colere-sociale-29-09-2021-GE5ITNEOFFE4TDRUEYYJ7FEI3U.php

Du coup, quand les prix vont baisser sur le marché mondial, les prix pour les particuliers aussi ?

...

...

...

...

Désolé, je m'essaie à l'humour...

  
Répondre
mika57 mika57
30/09/2021 14:27:54
0

Il faut qu'EDF cesse de vendre 25% de son électricité à 42€ le MWh quand les prix du marché sont bien plus élevés.

Ça engraisse les Total et consorts

L’État empocherait + de dividendes qu'il reverserait en partie aux ménages précaires

Ou mieux, EDF, avec des marges de manœuvres plus grandes, pourrait baisser ses prix


Oui, oui, c'est à peine utopique, mais imaginez quand même...

  
Répondre
moicmoi moicmoi
30/09/2021 13:55:04
1

pamoto86
« « ( hors coût des retraites des agents EDF, et oui, nous finançons au travers des taxes diverses et variées,
» »

Erreur !

En 2005, l’état a passé une convention avec les caisses de retraite du privé pour leur refiler le bébé. Tous droits, avantages et privilèges maintenus, bien évidemment. (faut pas rêver, ni heurter la CGT qui y trouve le principal de ses revenus occultes).

Autrement dit : l’état a empapaouté les caisses de retraite du privé !

Les taxes sur la fourniture et sur les taxes sont elles aussi maintenues. Certaines ( la CTA notamment, qui finance en partie les caisses de retraite EDF et GDF) devraient (je dis bien devraient – au conditionnel plus qu'incertain) disparaître.

Mais il est extrêmement rare qu’une taxe ou un impôt disparaisse en France.

  
Répondre
emst emst
30/09/2021 12:24:18
0
Message reçu fort et clair: la laine se tond sur les moutons.
  
Répondre
pamoto86 pamoto86
30/09/2021 12:18:51
0

Je comprends parfaitement l interrogation. le sujet reste le prix de l'électricité , qui , en France, ne comprends pas le coût du démantèlement à venir de nos centrales. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder c qui se fait hors de France.


J'espère qu'un jour le prix réel sera appliqué ( hors coût des retraites des agents EDF, et oui, nous finançons au travers des taxes diverses et variées, l'avantage , a vie, que de nombreux collaborateurs d'EDF conservent, des dizaines de milliers, et cela représente des sommes colossales , bon, je ne parle pas d'Air France, de la Ratp, de la SNCF, et plus sympathique , des contrôleurs aériens ( qui cumulent..) et des dockers ( qui sont un Etat dans l Etat)

La France est ainsi, un terre d'exil merveilleuse ou la CMU est devenue ce qui manquait à notre catalogue il y a quelques années.

Les gesticulations des uns et des autres ne viendront pas changer grand chose, nous ne sommes plus une "puissance" industrielle, notre représentativité ( entendre notre poids dans le monde) devenue "l'épaisseur du trait" une preuve récente concerne le contrat signé en 2016, contrat du siècle.. cela étant avons nous la main d'œuvre nécessaire ? non, car un autre mal nous ronge, la qualité de la formation des jeunes, il suffit de regarder le classement de l'OCDE....

Bref, le sujet du prix du gaz ( ou de l'électricité) n'est qu'une résultante des choix qui ont été faits il y a de nombreuses années.

Maintenant, beaucoup en ont profités , et continuent a en profiter.

La question est jusqu'à quand, à quel moment les contribuables vont ils se dire : stop, c'est assez, ras le bol .

Nous inventerons les "gilets blancs" , les jaunes sont déjà pris, le rouge aussi avec nos très "chers" bretons !






  
Répondre
philibertlesBB philibertlesBB
30/09/2021 12:01:39
0

Faux !

C’est l’EU qui tire les ficelles…

  
Répondre
manuborelli manuborelli
30/09/2021 11:52:43
1
Bidouille Bidouille
30/09/2021 11:41:33
0
BAWA, je ne vois pas en quoi le fait que l'électricité est corrélé au prix du gaz prouve quoi que ce soit. Juste le fait que je ne comprend pas ce mode de calcul, même si l'électricité - la gaz et le pétrole sont de l'énergie, ce ne sont tout de même pas la même chose.
  
Répondre
manuborelli manuborelli
30/09/2021 11:28:38
3

@JCLAUDIO

« a hausse de l'électricité est un scandale dans un pays qui produit 75% de son électricité avec le nucléaire..Et 10% avec l'hydrolique...rien à voir avec la hausse du gaz.....Il est temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière d'énarques qui nous dirigent et de remettre les chose à l'endroit.....rendez vous pour les présidentielles.... »


le problème c’est l’UE le marché unique de l’énergie rien a voir avec la france

  
Répondre
pamoto86 pamoto86
30/09/2021 11:25:05
0

Donc, si je comprends bien les dires de la ministre , les recettes complémentaires liées à l'évolution des taxes sur ls consommateurs du gaz, pourraient servir à amoindrir l'évolution prochaine des tarifs de l'électricité .


Pour les personnes qui sont chauffées au gaz, et bien désolé pour vous, vous allez continuer à supporter plus de 50 % de taxes diverses et variées, mais rassurez vous, vous serez de bons contribuables, et nul doute que vous pouvez mieux faire !

C'est désolant pour ne pas dire délirant. Aucune entreprise responsable ne pourrait adopter un tel raisonnement.

Le pire est que cela est un boulevard pour des prétendants aux prochaines élections ( cela étant, pourquoi pas...)


  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202110010708 881164

Investir en Bourse avec Internet