OK
Accueil > Communauté > Forum TotalEnergies

TOTAL - News - Reco

Cours temps réel: 38,72  0,08%



yves035 yves035
16/09/2021 12:56:55
2

Signal haussier sur le titre en direction de 42 euros

  
Répondre
faroul5 faroul5
16/09/2021 11:16:23
0

DEUSH BANK reste à l'achat mais vise desormais 48,3 euros ( au lieu de 44 euros auparavant )

  
Répondre
Ribo Ribo
12/09/2021 15:40:53
0

Des nouvelles d'AZF (Toulouse), pour les plus de 30 ans...


Message complété le 12/09/2021 15:41:27 par son auteur.

m.zonebourse.com/cours/action/TOTALENERGIES-SE-4717/actualite/AZF-vingt-ans-apres-la-fin-de-la-depollution-se-fait-toujours-attendre-36400832/

(faire copier/coller en navigateur)

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
06/09/2021 12:30:16
1

le 06/09/21 11:22
Le groupe français TotalEnergies a salué lundi un "retour par la grande porte" en Irak avec un investissement qu'il a chiffré à environ 10 milliards de dollars, au lendemain de la signature d'un contrat qui avait été évalué à 27 milliards par le gouvernement irakien.
Le PDG du groupe Patrick Pouyanné était dimanche à Bagdad pour parapher l'accord avec le gouvernement, qui doit durer 25 ans.

Le ministre irakien du Pétrole Ihssan Ismaïl avait alors évoqué une valeur totale "de 27 milliards de dollars", expliquant qu'il s'agissait d'un investissement de 10 milliards dans les infrastructures suivis d'une deuxième salve de 17 milliards à terme.
Mais lundi, TotalEnergies a précisé dans un communiqué que ses projets en Irak représentaient "un investissement global d'environ 10 milliards de dollars" (environ 8,4 milliards d'euros), sans évoquer d'autres montants. Dimanche, le groupe s'était refusé à tout commentaire.
"Ces accords signent notre retour en Irak par la grande porte, pays où notre Compagnie est née en 1924", a déclaré Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué.

Le groupe va investir dans les installations "pour récupérer le gaz torché sur trois champs pétroliers" afin de générer de l'électricité (capacité initiale de 1,5 gigawatts, puis de 3 GW), et la construction d'une centrale électrique solaire de 1 GW de capacité pour fournir la région de Bassorah.

Dans le détail, l'investissement couvre "la construction d'un réseau de collecte et d'unités de traitement de gaz", "la construction d'une unité de grande capacité de traitement d'eau de mer" (nécessaire pour l'extraction pétrolière), et la construction et l'opération de la centrale photovoltaïque.

Avec pour objectif de développer "l'accès l'électricité pour les populations locales grâce à un usage plus durable des ressources naturelles du pays : réduction du brûlage du gaz, source de pollution de l'air et d'émissions gaz à effet de serre, gestion de la ressource en eau, valorisation de l'énergie solaire".

  
Répondre
JD1976 JD1976
26/08/2021 08:21:49
1
bebekro bebekro
20/08/2021 14:23:10
1

ça repart donc a 25 euros TOTAL? ...

  
Répondre
Luncyan Luncyan
20/08/2021 13:49:25
1

Oula la fin du covid, mi 2023 peut etre, pas avant :)

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
20/08/2021 13:21:31
0

20/08/2021 | 11:46
TotalEnergies (Paris:TTE) (LSE:TTE) (NYSE:TTE) développe un carburant 100% renouvelable pour la compétition automobile, qui sera introduit dès la saison prochaine en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (WEC), dont les 24 Heures du Mans 2022, et en European Le Mans Series (ELMS).

La compétition représente un vecteur essentiel d’innovation : les contraintes extrêmes de l‘endurance – durée de course et kilométrages élevés – poussent à développer des carburants toujours plus performants, mais qui doivent aujourd’hui également répondre aux nouveaux challenges exigés par la transition énergétique et environnementale.

Le carburant de compétition 100% renouvelable proposé par TotalEnergies sera produit sur une base de bioéthanol* issue de résidus viniques provenant de l’agriculture française, et d’ETBE, produit à la raffinerie TotalEnergies de Feyzin (Rhône) sur des matières premières issues également de l’économie circulaire. Ce carburant devrait permettre une réduction immédiate d’au moins 65% des émissions de CO2 des voitures en piste.

Baptisé « Excellium Racing 100 », ce carburant ouvre un nouveau chapitre de la transition énergétique en Endurance pour l’ensemble des acteurs de la discipline. Il aura toutes les qualités recherchées dans un carburant de compétition et saura répondre aux exigences des constructeurs ainsi qu’à la règlementation FIA sur les carburants renouvelables, en bénéficiant de l’expertise des équipes de TotalEnergies Additives and Fuels Solutions. Ces dernières ont notamment mis au point « Excellium Endurance » le carburant utilisé pour l’édition 2021 des 24 Heures du Mans et qui intègre déjà 10 % de bioéthanol avancé.

« Nous avons comme ambition d’être un acteur majeur de la transition énergétique et d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050, ensemble avec la société. » déclare Patrick Pouyanné, Président-directeur général de TotalEnergies. « TotalEnergies accompagne ses clients et partenaires dans leurs évolutions en déclinant ainsi en compétition sa stratégie : carburants liquides durables, électricité, batteries, hybridation, hydrogène… Les biocarburants avancés ont indéniablement leur part à jouer pour faire progresser le secteur des transports en réduisant de façon immédiate ses émissions de CO2. Ce carburant 100% renouvelable, mis à la disposition du sport automobile dès 2022, en est l’illustration. A l’heure de notre transformation en une compagnie multi-énergies, la piste se révèle plus que jamais un véritable laboratoire à ciel ouvert pour TotalEnergies. »

Jean Todt, Président de la FIA : « Les courses d’endurance, de par leur nature, ont toujours constitué une excellente plateforme de recherche et de développement. A ce titre, le passage du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA à un carburant 100 % durable marque une étape importante. La FIA a en effet pour objectif majeur de mettre en œuvre des sources d’énergie durables dans l’ensemble de son portefeuille de disciplines de sport automobile, et d’ouvrir ainsi la voie à la réduction des émissions de CO₂, en parfaite adéquation avec sa stratégie « de la course à la route » et le mouvement PurposeDriven. »

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « Ces dernières années, la prise de conscience collective sur les enjeux environnementaux et sociétaux a entrainé une profonde réflexion autour de la compétition automobile. Depuis 1923, les 24 Heures du Mans se sont toujours imposées comme étant un laboratoire d’innovations et l’annonce de ce jour s’inscrit dans cette démarche. TotalEnergies est un partenaire fidèle qui utilise tout son savoir-faire pour développer des solutions durables. Ce nouveau carburant 100% renouvelable démontre tout notre engagement en matière de RSE. Sur le thème du développement durable, nous ferons en sorte d’être encore une fois au rendez-vous afin de répondre à notre promesse : être acteur de la mobilité durable. »

Frédéric Lequien, Directeur Général FIA WEC & ELMS : « C’est extrêmement prometteur que TotalEnergies ouvre la voie des carburants 100% renouvelable. Je suis totalement convaincu que le FIA WEC et l’European Le Mans Series sont des laboratoires idéaux pour TotalEnergies pour tester son tout nouveau carburant innovant Excellium Racing 100. La course d'endurance reste le test ultime pour tous les produits destinés au quotidien et nous sommes ravis que TotalEnergies ait choisi nos championnats et les 24 Heures du Mans pour lancer cette nouveauté avant-gardiste ».

TotalEnergies est depuis 2018 partenaire et fournisseur officiel de carburant de l’Automobile Club de l’Ouest (A.C.O.), créateur et organisateur des 24 Heures du Mans. TotalEnergies partage avec l’ACO des valeurs communes : l’esprit pionnier et le goût de la performance. Depuis leur origine, les 24 Heures du Mans sont un laboratoire du développement automobile : sécurité, évolutions des motorisations et des carburants, aérodynamisme, baisse des consommations, hybridation...

L’introduction prochaine de ce carburant 100% renouvelable vient compléter le partenariat entre TotalEnergies et l’ACO dans la promotion des nouvelles énergies. Partenaire hydrogène de l’ACO et de l’équipe H24 Racing, TotalEnergies a notamment conçu la première installation mobile d’avitaillement en hydrogène pour accompagner Mission H24 lors des compétitions dans lesquelles elle est engagée.

--------------------------


Vivement l'année prochaine et surtout sans Covid qu'on puisse retourner sur notre circuit sans les jauges restrictives. ♥


  
Répondre
Luncyan Luncyan
16/08/2021 16:00:03
2

Tu peux croire aux deux

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
16/08/2021 15:57:04
0

Et Cioran disait :

« N'a de conviction que celui qui n'a rien approfondi. »

Alors qui croire ?

  
Répondre
Luncyan Luncyan
16/08/2021 15:39:22
1

C'est de moi évidemment. C'est pour dire que quand tu es sur une valeur c'est pas la peine de la prendre si c'est pour s'inquiéter de son évolution

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
16/08/2021 15:19:28
1

@luncyan

« Ceux qui ont des convictions n'ont aucune crainte. »

C’est de qui ? Un prêtre, un imam, un rabbin, un pasteur, un bouddhiste, un hindouiste ?

Jėsus peut-être ou alors… non… Luncyan ?

Je blague bêtement.


  
Répondre
Luncyan Luncyan
16/08/2021 12:10:33
1

Ceux qui ont des convictions n'ont aucune crainte. Pour les autres, remettez vous en question

  
Répondre
Anjou49 Anjou49
16/08/2021 11:43:45
0

TOTAL

Toujours au top des projections de la valeur du cours de l’action, rarement vérifié depuis des mois.

Patience patience aie confiance disait le serpent…

  
Répondre
Ribo Ribo
16/08/2021 10:02:02
2

On peut aussi considérer que TotalE a suffisamment de munitions pour évoluer vers le secteur du renouvelable contrairement au 'Pure Players'... Je crois plutôt que la stagnation du cours est liée à l'incertitude sur la capacité de l'économie mondiale à sortir de cette crise sanitaire doublée de la possibilité que l'Iran lâche les vannes du brut malgré l'interdiction (changement de 'tonalité' récemment dans l'exécutif). On peut aussi ajouter la main-mise des islamistes sur l'Afghanistan, ce qui risque de relancer le terrorisme international.

TotalE marche bien quand 'tout va bien' !

  
Répondre
chabl chabl
16/08/2021 08:57:01
2

Pratiquement personne ne voit Total sous les 40 euros depuis déjà longtemps mais pourtant il y reste. Les explications diverses finissent le plus souvent sur le fait que le secteur pétrolier est voué à une mort plus ou moins rapide et qu'en plus il est néfaste pour la planète. Resta à estimer la part de diversification vers les énergies renouvelables qui ne semble pas trop être prise en compte comme le serait une société uniquement cantonnée sur ce secteur.

  
Répondre
Ribo Ribo
16/08/2021 08:17:52
0

AlphaValue reste à accumuler avec un objectif relevé de 42 à 43,80 EUR.

  
Répondre
JD1976 JD1976
03/08/2021 17:38:19
1

l'avis du Revenu :

Publié le 03/08/2021

Le groupe dirigé par Patrick Pouyanné a révélé des comptes trimestriels supérieurs à ceux de 2019. Il poursuit sa stratégie d’investissement dans les énergies renouvelables et prévoit de racheter ses propres actions tant que le prix du pétrole dépassera 60 dollars. Notre conseil sur l’action TotalEnergies.

Le géant de l’énergie a publié des résultats de haute volée pour son deuxième trimestre. Sans surprise, ses profits se sont envolés par rapport à une année 2020 marquée par la crise sanitaire et l’effondrement du prix du pétrole.

Mais, surtout, TotalEnergies a déjà renoué avec des niveaux de bénéfices supérieurs à ceux du deuxième trimestre 2019. Son résultat opérationnel ajusté a grimpé de 12% par rapport à cette période, à 4,03 milliards de dollars, et son profit net s’est accru de 20%, à 3,46 milliards. Le tout avec un prix du baril globalement stable par rapport au printemps 2019 et malgré une baisse de production de 7% en raison notamment de l’application des quotas de l’Opep.

Des mesures de réductions de coûts ont plus que compensé ces effets défavorables. TotalEnergies a aussi pu compter sur la montée en puissance de son pôle Gaz intégré, renouvelable et électricité.

Le résultat opérationnel de cette branche a été multiplié par 2,1 en deux ans, à 891 millions de dollars, et la seule activité Renouvelables et Électricité a plus que triplé son excédent brut d’exploitation par rapport à 2019.

Le groupe dirigé par Patrick Pouyanné profite à plein de la hausse du prix de l’or noir. Il compte d’ailleurs en faire bénéficier ses actionnaires en reprenant son programme de rachat d’actions.

Total y consacrera un montant égal à 40% du surplus de trésorerie généré par un prix du brut supérieur à 60 dollars. Pour un cours de 70 dollars en moyenne, cela pourrait représenter un pactole d’environ 1,3 milliard de dollars par an, selon nos estimations. Le dividende trimestriel est, lui, maintenu à 0,66 euro.

Au-delà du bonus lié au prix du pétrole, qui reste fortement volatil, TotalEnergies tire aussi les fruits de sa stratégie de long terme dans les énergies renouvelables.

Le groupe ne compte pas ralentir la cadence en ce domaine et vient d’annoncer plusieurs partenariats avec Amazon, Air Liquide ou Technip Energies, ainsi que le rachat d’un grand réseau de bornes de recharge électrique à Singapour.

Il a aussi décidé de se retirer d’une activité polluante au Venezuela. Pour la perspective d’un TotalEnergies plus vert et pour le rendement de son dividende, qui dépasse 6,8% au cours actuel.

Objectif de cours : 44 euros.

Prochain rendez-vous : journée investisseurs, le 28 septembre.

👀🔎🧐

  
Répondre
Ribo Ribo
03/08/2021 11:26:47
1

Boursier le 03/08/2021 à 08:43►TotalEnergies : quatrième phase !

TotalEnergies et ses partenaires ont pris la décision d'investissement permettant de lancer la quatrième phase du projet Mero (bloc de Libra), situé en eaux profondes à 180 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro dans la zone prolifique pré-salifère du bassin de Santos, annonce le groupe multi-énergies. L'unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) Mero 4 aura une capacité de traitement liquide de 180.000 barils par jour et son démarrage est prévu d'ici à 2025. Elle fait suite aux prises de décisions d'investissement pour les FPSO Mero 1 (avec un démarrage prévu en 2022), Mero 2 (avec un démarrage prévu en 2023) et Mero 3 (avec un démarrage prévu en 2024), qui possèdent tous les trois une capacité de traitement liquide de 180.000 barils par jour.

"La décision de lancer Mero 4 marque la dernière étape dans le développement à grande échelle des ressources pétrolières du champ de Mero. Ce projet géant s'inscrit dans la stratégie de croissance de TotalEnergies au Brésil visant à produire du pétrole à un coût compétitif à partir de gisements de classe mondiale tout en limitant au strict minimum les émissions de CO2", ajoute Arnaud Breuillac, directeur général de l'Exploration-Production de TotalEnergies... Le champ de Mero est en pré-production depuis 2017 avec le FPSO Pioneiro de Libra, d'une capacité de 50.000 barils par jour. Le consortium de Libra est opéré par Petrobras (40%), en partenariat avec TotalEnergies (20%), Shell Brasil (20%), CNOOC Limited (10%) et CNPC (10%). Pre-Sal Petroleo (PPSA) gère le Contrat de Partage de Production (PSA).

  
Répondre
Ribo Ribo
03/08/2021 03:01:54
1

02/08/2021 | 14:32►Kepler Cheuvreux toujours positif

Dans sa dernière note de recherche, l'analyste Bertrand Hodee confirme sa recommandation positive.

Le broker Kepler Cheuvreux était déjà précédemment à l'achat.

L'objectif de cours est revu à la hausse et passe de 50 EUR à 52 EUR.

  
Répondre

Forum de discussion TotalEnergies

202109161256 696893
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.