bourse investir
OK

Réaliser des transactions sur les valeurs américaines

La guerre que se mènent les brokers français pour toujours capter plus de clients les a amené a développer leurs services pour tenter de se démarquer de la concurrence. Parmi ces derniers, la possibilité de passer des ordres sur les places étrangères.

En tant que première place financière mondiale, les Etats-Unis ont rapidement bénéficié de la couverture des brokers et nombre d'entre eux permettent ces transactions.

L'autre alternative et d'ouvrir directement un compte chez un broker américain pour réaliser vos transactions sur ce marché. Si la démarche est administrativement un peu plus lourde, un tel choix apporte des avantages indéniables et notamment dans l'aide à la décision.

Il faut également ajouter que la connaissance de l'anglais est impérative, en effet toutes les informations sont en anglais et il ne faut pas compter sur une quelconque traduction.

Le tableau ci dessous récapitule de manière synthétique les avantages et inconvénients des deux formules.

 

Broker américain Broker français

Facilité d'ouverture de compte La procédure n'est pas trop complexe mais peut prendre un peu de temps pour que le compte soit opérationnel. Nous la détaillons plus bas Facile et rapide, surtout si vous disposez déjà d'un compte titre. En effet vous utiliserez le même compte pour toutes vos transactions.

Tarifs des ordres Grâce à la guerre des prix dans le secteur, le broker américain, même s'il peut proposer des tarifs un peu plus attractifs, n'est pas décisif dans ce domaine. Les brokers français proposent désormais des tarifs concurrentiels.

Traitement de l'ordre L'avantage est ici décisif pour l'américain, en effet en temps qu'acteur local il peut vous garantir l'arrivée de votre ordre quasiment en temps réel sur le marché. Les établissements français qui passent par toute une chaîne d'intermédiaires se révèlent à la traîne dans ce domaine. Les daytraders auront donc vite fait leur choix.

Informations disponibles Bénéficiant de leur ancienneté dans le courtage en ligne, les opérateurs américains proposent une riche palette de services et outils d'aide à la décision, d'informations en tout genre... chez les français l'information est diffusée au compte goutte, souvent en anglais et ne concerne principalement que les plus grosses valeurs du marché.

Nombre de titres négociables Quasi impossible également en France, de pouvoir négocier la perle que vous avez déniché, petite société du Nasdaq. Bien souvent les brokers français vous offrent de 2 à 5000 titres négociables, sélectionnés parmi les plus importants.

Richesse des ordres En ce qui concerne les ordres, il apparaît que nombre de brokers français ne vous proposent pas toute la palette d'ordres disponibles et vous imposent par exemple l'ordre au prix du marché. En effet il est parfois impossible par leur intermédiaire de gérer une validité supérieure à la journée, renseignez vous bien auparavant.

Transferts de fonds Evidemment, avantage France sur ce point. Le virement (en dollars) vers votre compte américain impose un traitement plus long (une semaine à dix jours généralement), des frais plus importants vous serons également facturés par votre banque pour ces opérations de transferts internationaux.

Traitement fiscal Si en France, votre broker s'occupe de cette démarche pour vous et vous fournit chaque année les imprimés fiscaux pré-remplis, ce n'est pas le cas aux Etats-Unis. Il en va de votre responsabilité de déclarer auprès du fisc français, lors de votre déclaration de revenus, l'existence de ce compte.

suivant

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin