bourse investir
OK
Accueil > Apprendre  > Investir aux US

Participer aux introductions américaines

Aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons les introductions se nomment IPO (Initial Public Offering). Les nombreuses introductions, notamment sur le Nasdaq, très médiatiques et lucratives (certaines voyaient leur cours multiplié par 10 dès les premières cotations) ont attiré les investisseurs, appâtés par ce gain rapide.

Si la période est moins faste qu'au début des années 2000 avec la bulle Internet, les IPO sont toujours très courues outre-atlantique. Seule difficulté, réussir à se procurer des titres lors de la réservation.

Il n'est pas rare en France de se retrouver avec un, deux ou voire aucun titre a l'issu de la procédure d'introduction, aux Etats-Unis le challenge est encore plus difficile. D'autant plus que les particuliers n'ont pas un accès direct aux titres avant la cotation.

En effet avant l'introduction se forme un syndicat de preneur fermes que l'on nomme "underwriter", ils fixent le prix d'IPO et se répartissent les titres entre les différents établissements. Pour avoir des titres vous devez vous adresser à votre broker, ce dernier peut alors vous en livrer s'il est membre du syndicat de preneur fermes ou bien s'il a passé un accord avec un des établissements du syndicat.

Cependant dans la pratique on constate l'inégalité de traitement entre les différents actionnaires et mieux vaut posséder un compte solide et une ancienneté importante chez votre intermédiaire si vous souhaitez participer aux IPO, en effet les professionnels privilégient leurs bons clients lors de ces opérations.

Spécificités de l'IPO

Au préalable à toute IPO, la société qui désire s'introduire sur le marché doit rédiger et mettre à disposition du public ce que l'on nomme un "prospectus". Cette brochure détaille le plan de développement de la société, son historique, ses forces et faiblesses. C'est à partir de ce document que vous pourrez jauger de la qualité d'une affaire, de ses perspectives de développement, de sa valorisation et par conséquent de l'intérêt de l'investissement.

Les prospectus sont abondamment disponibles sur Internet, ils sont recensés dans une base de données tenues par la SEC (securities and exchange commission, l'équivalent de notre COB) qui se nomme EDGAR (Electronic Data Gathering, Analysis, and Retrieval).

Une autre spécificité des IPO américaines est la "Quiet Period". Durant une période qui s'étend de 30 jours avant l'introduction à 25 jours après cette dernière, la société à l'interdiction de communiquer auprès du public et des institutionnels. Dans la pratique cela donne lieu a des échanges très nourris et à des spéculations à la fin de la Quiet Period.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin