OK
Accueil > Communauté > Forum Renault

Après les voitures, Renault part à la conquête des utilitaires en Chin

Cours temps réel: 21,255€  0,66%

RNO


LBWB
28/01/2020 14:18:24
0

UT Jour

tentative de réintegration de Bollinger

1ere cible le comblement du gap

  
Répondre
LBWB
28/01/2020 14:16:30
0

Un petit long pour l'arrivée du nouveau Président ?


  
Répondre
gars d'ain
24/01/2020 17:28:00
1

Il faudrait songer à sauver le soldat économique Renault et ses 183 000 emplois..


Comme d'habitude, l'Etat se comporte inévitablement comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il a laissé salir le groupe sous l'assaut de communications douteuses, de fakenews qui pour l'instant ne démontrent quasi aucun fait.


Pire encore des histoires de quelques millions d'euros pour un groupe qui brase des milliards ont fait perdre au groupe une crédibilité boursière impressionnante : on vient de perdre en quasi ligne droite les 2/3 de valeur boursière du groupe.


C'est encore déplorable de voir ainsi un superbe outil industriel innovant, rentable, cher au coeur des français dont la valeur d'actifs nets dépasse les 130 euros dans une telle déconfiture publique et un tel de décommunication patente.

Et pire encore, l'Etat n'a pas levé le moindre petit doigt pour soutenir son PDG alors qu'il a voté dernièrement tous les comptes et les rémunérations. bref, c'est un comportement d'actionnaire de référence lamentable.


Renault emploi plus de 183 002 personnes. Il est inadmissible qu'on laisse pourrir la situation ainsi au gré des ballottements médiatique. Et venons-en encore au dernier point de la semaine qui fait chuter le titre d'encore plus de 10% sous la barre des 40 euros...

Je note : "Le titre Renault (-5,06%) a signé la plus forte baisse au sein du CAC 40 suite à un changement de recommandation. Citigroup a abaissé son conseil à "vendre" contre "neutre" auparavant. Selon ses analystes, les investisseurs n'ont pas encore totalement pris conscience de l'ampleur des défis auxquels le constructeur automobile est confronté. Le broker craint par ailleurs que Renault soit bientôt à court de liquidités, ce qui pourrait impliquer une prochaine augmentation de capital mais également la suspension du dividende pour l'exercice 2019. Son objectif de cours tombe à 30 euros contre 52 euros précédemment."


Et toujours pas un centime de com pour redresser le navire et pour rassurer les actions : que fait donc la nouvel équipe dont on nous promettait un retour au mieux.

Manifestement, y'a le feu à l'usine... Faudrait quand même songer à appeler des vrais pompiers !

Mais manifestement, on préfère donner des leçons de morale à l'étranger et baisser sa culotte quand Trump sort l'artillerie lourde pour trucider fromages et champagnes à coup de winchester.


Le graphe : c'est pas la peine d'expliquer pourquoi la baisse...

.

  
Répondre
gars d'ain
24/10/2019 16:22:59
0

Etat actuel de la baisse : stabilisation latérale en cours.


Risque de reprise baissière en sortie basse du cartouche de latéralisation...

.

  
Répondre
gars d'ain
18/10/2019 14:33:07
0

Aie, ça fait mal !... et ça pique ...

Mais l'affaiblissement du bilan, faut pas pousser tout de même.... y'a 132 euros d'actifs nets par titres...


Renault: Jefferies reste à 'sous-performance'

Actualité publiée le 18/10/19 13:54

Jefferies réitère son opinion 'sous-performance' sur Renault et ajuste son objectif de cours de 42 à 40 euros, dans le sillage d'une réduction d'estimations d'environ 20% pour les résultats et 50% pour le dividende.

'L'abaissement d'objectifs de Renault pour 2019 ne devrait pas être une surprise majeure, bien que son amplitude le soit', juge l'intermédiaire financier au lendemain du point d'activité du constructeur automobile.

Le broker déclare rester préoccupé par la faible performance en termes de free cash-flow et par l'affaiblissement du bilan avant une année 2020 potentiellement difficile sur la conformité en termes d'émissions de CO2.

  
Répondre
gars d'ain
18/10/2019 09:38:07
1

C'est là qu'on est content d'avoir vendu le reste à 52,71 même si hier ça cotait beaucoup plus....

On cote 47,23€ et -13,91%

Message complété le 18/10/2019 09:41:58 par son auteur.

J'ai un objectif baissier en report de bancier sur 43,50 et on est actuemment prêt à enfoncer le résistance oblique baissière qui était devenue support depuis le 29 aout 2019.

  
Répondre
gars d'ain
17/10/2019 20:07:20
1

ça va saigner, comme Thalès un avertissement avant publication...


GROUPE RENAULT : Le Groupe Renault révise ses objectifs annuels 2019 et préannonce son chiffre d'affaires du 3ème trimestre


17/10/2019 | 18:10 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/cb78b4bd-9245-4359-84fb-4be54aa7e886

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Groupe Renault révise ses objectifs annuels 2019 et préannonce son chiffre d’affaires du 3ème trimestre


Boulogne-Billancourt, le 17 octobre 2019


En raison d’une conjoncture moins favorable qu’anticipée et dans un contexte réglementaire qui nécessite des dépenses toujours accrues, le Groupe Renault révise ses objectifs annuels 2019 :

• Le chiffre d’affaires publié du Groupe devrait être en baisse de 3 % à 4 % (objectif précédent : proche de l’an dernier à taux de change et périmètre constants1).

• La marge opérationnelle du Groupe devrait être de l’ordre de 5 % (objectif précédent : de l’ordre de 6 %).

• Le free cash-flow opérationnel de l’Automobile devrait être positif au second semestre mais sans garantir qu’il le sera pour l’année (objectif précédent : free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif pour l’année).

• Par ailleurs, la nouvelle équipe de Direction réévalue les objectifs du plan à moyen terme « Drive the Future ».


Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires au troisième trimestre 2019 de 11,3 milliards d’euros contre 11,5 milliards d’euros au troisième trimestre 2018, soit une baisse de 1,6 %. A taux de change et périmètre constants1, la variation aurait été de -1,4 %.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors Avtovaz, au troisième trimestre 2019, s’élève à 9,7 milliards d’euros, soit une baisse de 3,9 % par rapport au troisième trimestre 2018 (-3,2 % à taux de change et périmètre constants1).

Les détails de ce chiffre d’affaires seront communiqués, comme prévu, le 25 octobre.


A propos du Groupe Renault

Constructeur automobile depuis 1898, le Groupe Renault est un groupe international présent dans 134 pays qui a vendu près de 3,9 millions de véhicules en 2018. Il réunit aujourd’hui plus de 180 000 collaborateurs, dispose de 36 sites de fabrication et 12 700 points de vente dans le monde.

Pour répondre aux grands défis technologiques du futur et poursuivre sa stratégie de croissance rentable, le Groupe s’appuie sur son développement à l’international. Il mise sur la complémentarité de ses cinq marques (Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et LADA), le véhicule électrique et son alliance unique avec Nissan et Mitsubishi Motors. Avec une équipe 100 % Renault engagée depuis 2016 dans le championnat du monde de Formule 1, la marque s’implique dans le sport automobile, véritable vecteur d’innovation et de notoriété.


POUR PLUS D'INFORMATIONS VEUILLEZ CONTACTER :



Frederic Texier

frederic.texier@renault.com

Directeur de la communication corporate

+33 1 76 84 33 67 / +33 6 10 78 49 20


Astrid de Latude

astrid.de-latude@renault.com

Attachée de presse

+33 1 76 83 18 84 / +33 6 25 63 22 08

  
Répondre
Ver5gétorix
12/06/2019 13:35:25
0

Et si les gens de Nissan n'ont pas le courage de trancher le noeud gordien, eh bien voila une place d'avenir toute trouvée pour notre trés agile ministre quand il aura posé son portefeuille. C'est beau de pouvoir disposer de trois points de chute en France, aux Pays-Bas et au Japon. Il faut qu'il commence sans tarder l'étude du Japonais, trés loin des deux langues mortes de l'Europe antique.

  
Répondre
As du pif
12/06/2019 12:54:36
2

J' ai du 27,82 € à suivre.

Message complété le 12/06/2019 12:57:05 par son auteur.

Et que gloser ne servira pas à grand chose...

  
Répondre
Dubaisan
10/06/2019 01:10:09
0

Étape suivante:

Puisque Renault bloque la réforme de la gouvernance de Nissan, je verrais bien l’Etat japonais « nationaliser partiellement » , ou pré-empter les parts de Renault dans Nissan, au mieux indemniser Renault sur la base de son prix d’acquisition d’il y a 15 ans et sans discussions: Donc à prendre ou à laisser.....

Comme ça y’a plus ces emmerdeurs de français et Nissan retrouve toute sa liberté de s’associer avec ....Toyota par exemple.

Le coût pour Nissan sera, certes la fermeture du marché français ( et encore, on est trop cons pour le faire réellement !), mais ce sera une goutte d’eau pour la nouvelle alliance avec Toyota.

  
Répondre
Dubaisan
08/06/2019 09:48:36
2

Le Maire me fait penser à Chamberlain ; non seulement la fusion avec FCA est morte, mais je crains que l’alliance avec Nissan et Mitsu ne vole rapidement en éclats les japonais ayant d’autres objectifs que celle-ci sauf à devenir majoritaire dans ce cadre.

Message complété le 08/06/2019 10:13:35 par son auteur.

De plus, en ayant fait capoter la fusion avec FCA, il ridiculise Sennard le PDG de Renault, lui fait perdre la face; Pour les japonais, c’est du pain béni et cela signifie qu’il ne sert à rien de discuter avec le PDG de Renault qui n’a aucun pouvoir.
Cette affaire est un désastre pour Renault et pour la France.

  
Répondre
0PHENIX0
06/06/2019 10:59:04
0

Le titre Renault chute de près de -7% après l'annonce de Fiat Chrysler Automobiles qui a décidé de se retirer immédiatement de sa proposition de fusion faite au Groupe Renault.

' Il est devenu clair que les conditions politiques en France n'existent pas actuellement pour qu'une telle opération se poursuive avec succès ' indique le groupe.

' Nul doute que le dirigisme économique à la française sera encore montré du doigt, peut être à juste titre, mais mieux vaut se garder de jugements trop définitifs à ce stade ' estime les analystes d'Aurel BGC.

' Il semblerait que Nissan était opposé à cette fusion dans l'immédiat, ce qui aurait peut être menacé l'Alliance. Bruno Le Maire aurait d'ailleurs souhaité la tenue d'un nouveau conseil d'administration le 11 juin après son déplacement au Japon prévu en fin de semaine ' précise Aurel BGC.

Le bureau d'analyses estime que l'empressement de FCA qui peut effectivement surprendre, n'a pas été compris dans le camp français, qui avait demandé un délai.

Aurel BGC souligne également les droits de douane sur les produits mexicains aux Etats-Unis, ce qui pourrait peser fortement sur les perspectives de FCA qui dispose d'une grosse base industrielle au Mexique et qui réalise l'intégralité de ses bénéfices outre-Atlantique.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre
Ribo
05/06/2019 21:43:24
1


  
Répondre
0PHENIX0
29/05/2019 18:11:06
0

S&P Global Ratings estime que le projet de fusion de Fiat Chrysler Automobiles (FCA; BB + / Positive / B) avec Renault (BBB / Negative / A-2) présente de nombreux avantages stratégiques.

' Le nouveau groupe bénéficierait de synergies en termes d'ampleur des opérations, de variété et d'étendue des marques, de diversification géographique des bénéfices et d'investissements technologiques ' annonce S&P.

Cependant, S&P estime qu'une telle transaction comporte des risques, notamment en raison de la faiblesse des marchés automobiles mondiaux et des tensions commerciales.

' Nous pensons également que la fusion pourrait présenter des difficultés pour les relations entre Renault et ses partenaires de longue date, Nissan et Mitsubishi, ce qui pourrait rallonger le temps nécessaire à la réalisation de la fusion '.

' Nos notations sur les deux entités resteront inchangées jusqu'à ce qu'elles aient officiellement convenu des conditions définitives de la fusion, y compris de sa structure de capital ' rajoute S&P.

' Le conseil d'administration de Renault a manifesté son intérêt pour la poursuite des négociations de rapprochement, mais le moment de la clôture de la transaction reste inconnu '.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Message complété le 29/05/2019 18:14:26 par son auteur.

J'entends bien Gars d'Ain. Il n'empêche qu'un + 0.62% un jour pareil est plutôt de bonne augure, du moins en attendant les tenants et aboutissants du contrat de mariage.

  
Répondre
gars d'ain
28/05/2019 09:06:16
2

tout le monde se gosse devant la hausse, alors que depuis un an jusqu'à vendredi soir, on avait perdu plus de 50% de la valeur du titre...


Tenter de se marier avec un malportant qui n'a pas investi comme il fallait dernièrement n'est pas ce que l'on fait de mieux pour faire durablement remonter les cours...


Il ne faudrait pas oublier que FCA cherche désespéremment une voiture balai pour monter en marche dans le train des voitures hybrides qu'il a magnifiquement ignoré sous peine de se retouver une nouvelle fois à la rue...


Après le succès de son reconditionnement de la fiat 500, FCA semble avoir beaucoup de mal à lui trouver une sucession pour truster les ventes et les marges... Le champs du coq ne fait l'oeuf...

  
Répondre
0PHENIX0
27/05/2019 17:54:07
1

Cela s'appelle en voiture Simone 😀

Message complété le 27/05/2019 17:55:19 par son auteur.

Cours temps réel: 56,03€ 12,09%

Tut Tut Tut

  
Répondre
sergiobress
26/05/2019 08:43:24
2

Cela s'appelle manger à tous les râteliers , juste pour avoir la tête au-dessus de l'eau un certain temps ........

  
Répondre
0PHENIX0
25/05/2019 21:33:24
1

PARIS (awp/afp) - Le constructeur français Renault, dont l'alliance avec le japonais Nissan est secouée par l'éviction de son ancien patron Carlos Ghosn, discute d'un rapprochement avec le franco-italien Fiat Chrysler, rapportent samedi le Financial Times et le Wall Street Journal, citant plusieurs sources anonymes.

Renault et Fiat Chrysler mènent "des discussions avancées" pour établir des "liens étroits", affirme le Financial Times sur son site internet, précisant qu'il n'est pas sûr qu'elles aboutissent, étant donné notamment que "plusieurs options et structures sont à l'étude."

Le Wall Street Journal fait lui état de pourparlers sur un "rapprochement de grande ampleur qui pourrait conduire (les deux constructeurs) à joindre de grandes parties de leurs activités".

Contacté par l'AFP, Renault n'a pas souhaité faire de commentaire. Aucun représentant de Fiat Chrysler n'était joignable dans l'immédiat.

Selon le Financial Times, ces négociations pourraient, entre autres options, conduire à intégrer Fiat Chrysler au sein de l'alliance formée par Renault avec les japonais Nissan et Mitsubishi.

Renault détient 43% de Nissan qui en retour possède 15% de Renault, mais sans droit de vote, un déséquilibre qui nourrit des rancoeurs côté japonais.

L'alliance a été mise à mal ces derniers mois par l'arrestation au Japon de Carlos Ghosn, ancien dirigeant de l'ensemble, et son éviction.

La situation a provoqué de multiples tensions entre Renault et Nissan, qui se sont ravivées en avril du fait de la réouverture par le français d'un dossier d'intégration dont ne veut pas le japonais.

Le Financial Times précise ne pas avoir pu déterminer le degré d'implication de Nissan dans les éventuelles discussions entre Renault et Fiat Chrysler. Selon l'une de ses sources, le japonais en est absent.

De son côté, le sort de Fiat-Chrysler, dont le dirigeant historique Sergio Marchionne est brusquement décédé l'an dernier, fait l'objet de nombreuses spéculations.

"Tout est ouvert", avait déclaré en début d'année le patron de l'autre grand nom français de l'automobile, PSA, Carlos Tavares, interrogé sur des rumeurs de mariage avec FCA.

  
Répondre
gars d'ain
24/05/2019 19:17:05
1

Le détachement prochain du dividende de 3,55 euros devrait achever le balancier baissier en cours.


Le balancier baissier figure en cartouches roses au niveau des dernières cotations. On trouve un support sous le cartouche vers 41,50 qui fut une résistance haussière...

NB : à 3,55 euros de DVD, le rendement au cours de 49,985 est de 7,10%.

.

  
Répondre
gars d'ain
24/05/2019 19:02:59
1

Renault : la nouvelle Clio obtient les 5 étoiles d'Euro NCAP

Actualité publiée le 22/05/19 12:08 | Communiqué

-----------------------------------------------------------------------

La nouvelle Renault Clio obtient les 5 étoiles aux tests de sécurité Euro NCAP. Elle remporte la note maximale avec des résultats au plus haut niveau du marché, tous segments confondus.

' La cinquième génération de l'iconique Clio sera lancée très prochainement et elle se présente d'ores et déjà comme l'une des citadines les plus sûres jamais testées par Euro NCAP ' indique le groupe.


Elle devient le 22ème véhicule du Groupe Renault à recevoir la note maximale de 5 étoiles.

La nouvelle Clio bénéficie en particulier ' d'une structure de caisse optimisée, de structures de sièges revisitées et de fixations de ceintures de sécurité prévues pour un maintien optimal de tous les occupants, de toutes les tailles, à toutes les places, avec des pré-tensions pyrotechniques et des limiteurs d'efforts '.

  
Répondre

Forum de discussion Renault

202001281418 591558
Ma liste