OK
Accueil > Communauté > Forum Alstom

Forum Alstom

Cours temps réel: 49,23  1,13%



Ribo
11/10/2020 00:59:31
0

Goldman Sachs considère le titre comme une opportunité d'achat.

L'objectif de cours est légèrement modifié et passe de 54 à 53 EUR.

Message complété le 11/10/2020 01:04:58 par son auteur.

-----------------------
Recommandation sur le titre à Conserver pour Deutsche Bank.
L'objectif de cours reste fixé à 41 EUR

-----------------------
ALSTOM : décroche un contrat de 200 millions d’euros à Nantes Métropole, afin de lui fournir 49 tramways Citadis (revalorisable à plus de 99 %).
A ce jour, plus de 2 600 tramways Citadis ont été vendus à plus de 50 villes dans 20 pays du monde, dont 23 en France.

  
Répondre
Ribo
01/07/2019 18:06:06
0

JPMorgan réhausse légèrement son objectif de cours de 43 à 44 EUR tout en restant acheteur

  
Répondre
JD1976
21/05/2019 11:33:10
0

Alstom gagne en Allemagne un gros contrat de 27 trains à hydrogène

21/05/2019 à 11h03

Alstom a développé Coradia iLint, train de voyageurs alimenté par une pile à hydrogène produisant de l’énergie électrique pour la traction.

Le constructeur ferroviaire français a remporté un contrat de 360 millions d'euros pour fournir 27 trains à hydrogène destinés à la région de Francfort. Ils remplaceront des rames diesel sur quatre lignes régionales à partir de 2022.

Alstom a gagné en Allemagne un appel d’offres pour 27 trains alimentés par une pile à combustible qui produit l'énergie électrique pour la traction. Ses véhicules de type Coradia iLint (160 places assises par voiture) ont été choisis par Fahma, une filiale de l'autorité régionale des transports de la région de Francfort, Rhein-Main Verkehrsverbund (RMV), chargée de la gestion du matériel roulant. Les trains à hydrogène émettent en roulant uniquement de la vapeur d'eau et de l'eau condensée.

Outre les trains, la commande allemande comprend également la fourniture d’hydrogène, la maintenance et la mise à disposition de capacités de réserve pour les 25 prochaines années. Alstom propose la fourniture d’hydrogène en coopération avec Infraserv GmbH & Co. Höchst KG, la station de ravitaillement en hydrogène étant située dans les locaux du parc industriel de Höchst. En tout le contrat sur 25 ans représente 500 millions d'euros dont 360 millions reviendront à Alstom.

Le ravitaillement en hydrogène se fera dans un parc industriel

Les nouveaux trains à pile à combustible remplaceront les trains diesel existants sur quatre lignes régionales. "Les trains à pile à combustible offrent de nombreux avantages pour les itinéraires qui n’ont pas encore été électrifiés", explique Ulrich Krebs, vice-président du Conseil de surveillance de RMV, ajoutant, "les banlieusards auront plus d’espace dans les trains et leur trajet sera plus silencieux, parce que le moteur électrique est moins bruyant."

Les deux premiers trains à hydrogène au monde sont déjà en service commercial régulier sur le réseau Elbe-Weser en Basse-Saxe depuis septembre 2018. L’autorité locale des transports de Basse-Saxe (Landesnahverkehrsgesellschaft Niedersachsen, LNVG) exploitera 14 trains Coradia iLint sur cette ligne dès 2021.

  
Répondre
JD1976
20/05/2019 11:47:16
0

ALSTOM VA FOURNIR 50 BUS ÉLECTRIQUES APTIS À LA RATP

PUBLIÉ LE 20/05/2019 À 11H30

(AOF) - Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. Ces Aptis de 12 mètres contribueront au renouvellement massif du parc de bus du réseau francilien.



  
Répondre
Ribo
08/05/2019 16:38:20
0
JD1976
08/05/2019 11:19:05
1

ALSTOM : LE DIVIDENDE DE 5,50 EUROS PAR ACTION SERAIT PAYABLE À COMPTER DU 17 JUILLET

PUBLIÉ LE 07/05/2019 À 9H15

(AOF) - Le Conseil d’administration d'Alstom a décidé de proposer un dividende de 5,50 euros par action à l’Assemblée générale qui se réunira le 10 juillet 2019, étant donné la position cash net au 31 mars 2019, positivement impactée par la cession des participations dans les trois alliances Energie à General Electric pour 2,594 milliards d’euros. Il serait détachable le 15 juillet 2019 et la date d’arrêté serait le 16 juillet 2019. Le dividende serait payable en espèce à compter du 17 juillet 2019.

  
Répondre
JD1976
08/05/2019 09:09:45
1

Alstom soigne ses actionnaires et prépare son avenir

Le constructeur ferroviaire publie un bénéfice net annuel en hausse de 87 %, à 681 millions d'euros, pour son exercice 2018-2019. Il va proposer à ses actionnaires un dividende exceptionnellement élevé de 5,50 euros, contre 0,35 euro l'an dernier. Alstom dévoilera ses perspectives d'avenir aux analystes le 24 juin.

Publié le 07/05 à 09h32

Mis à jour le 07/05 à 16h03


Nouveau record du carnet de commandes (qui dépasse désormais les 40 milliards d'euros), chiffre d'affaires en hausse de 10%, bénéfice net de 681 millions d'euros… Alstom a présenté mardi des résultats annuels qui témoignent une nouvelle fois de la très bonne tenue du constructeur ferroviaire. Mais le chiffre le plus attendu cette année était le montant du dividende qui serait distribué aux actionnaires.

Ces derniers attendent depuis 18 mois de percevoir leur part des 2,5 milliards qu'Alstom a touché en cédant à General Electric ses parts dans les 3 coentreprises Energie que détenaient les deux groupes. A l'automne 2017, ils s'étaient vus promettre à cette fin deux dividendes exceptionnels de 4 euros par action chacun.

Un dividende de 5,50 euros par action

Mais ces versements étaient conditionnés à la réussite du projet de fusion avec Siemens. Le veto posé par la Commission européenne à l'opération, il y a trois mois, a par ricochet fait capoter la distribution. La question depuis était de savoir, sur le pactole de 2,5 milliards, la part qui reviendrait aux actionnaires, et celle qu'un Alstom rendu à son indépendance pourrait conserver pour se fortifier.

La réponse est tombée mardi : le dividende proposé pour l'exercice 2018-2019 (clos fin mars) se monte à 5,50 euros par action (contre 0,35 euros l'an dernier). Cela représente une somme totale de 1,2 miliard d'euros, la moitié du chèque reçu de General Electric, a résumé le PDG Henri Poupart-Lafarge : « Cela nous laisse un bilan très solide, ce qui est la base de la base. Nous aurons une trésorerie nette de plus de 1 milliard d'euros », a ajouté le dirigeant.

Une nouvelle feuille de route à bâtir

Des bases solides pour élaborer le nouveau plan stratégique du groupe. Les objectifs de la feuille de route précédente ont été atteints, avec notamment un renforcement des ventes à l'international, et une montée régulière de la marge d'exploitation ajustée (7,1% cette année). Des succès qui reposent sur « notre capacité à bien exécuter les projets », c'est-à-dire à tenir les coûts et les délais, insiste le dirigeant.

Il va falloir maintenir ce cap dans les années à venir, et trouver de nouveaux territoires de croissance . Henri Poupart-Lafarge ne fait pas d'une future acquisition « l'alpha et l'omega de notre stratégie », mais n'écarte pas cette option « pour élargir notre gamme ». Les partenariats ponctuels, comme ceux conclus avec Airbus sur la cybersécurité, ou avec le fabriquant de navettes Easymile, semblent également appelés à se développer. Pour en savoir plus, il faudra patienter jusqu'au 24 juin, date à laquelle le groupe dévoilera ses perspectives d'avenir aux analystes.

À noter

Alstom a engrangé 12,1 milliards d'euros de commandes l'an dernier, dont 2,7 milliards pour les 100 TGV nouvelle génération à fournir à la SNCF.

  
Répondre
JD1976
01/04/2019 08:34:38
1

A SUIVRE AUJOURD'HUI... ALSTOM

PUBLIÉ LE 01/04/2019 À 8H15

(AOF) - Alstom fournira à Île-de-France Mobilités et à la Société du Grand Paris 23 métros de 3 voitures destinés aux lignes 16 et 17 du Grand Paris Express pour un montant de plus de 100 millions d'euros. Cette levée d'options s'inscrit dans le cadre du marché signé en septembre 2018 : 25 trains de 6 voitures ont déjà été commandés et sont actuellement en cours de développement sur le site d'Alstom à Valenciennes Petite-Forêt.

Ces nouveaux métros à roulement fer et de grande capacité pourront circuler jusqu'à 110 km/h en mode automatique sans conducteur. Les premiers métros sortiront d'usine dès 2022 et les premières mises en service commercial sont prévues à l'horizon 2024. Ces rames seront mises à dispositions des futurs opérateurs par Île-de-France Mobilités. Ils exploiteront ainsi un matériel de nouvelle génération, bénéficiant des dernières technologies et offrant des performances élevées


Les points forts de la valeur

- Troisième mondial du transport ferroviaire, des tramways et métros aux TGV ;

- Activités dopées par les besoins en infrastructures des pays émergents et en modernisation dans les pays occidentaux, le marché ferroviaire mondial étant estimé à 10 Mds€, avec une croissance de 2,5 à 3 %;

- Offre couvrant tous les métiers de la construction ferroviaire ;

- Carnet de commandes élevé, surtout à l’international, de 40 Mds€ à comparer aux ventes annuelles de 7,3 Mds€, renforcé par la commande de la SNCF de 10 TGV du futur ;

- Retour de cash élevé après la cession des activités énergie à General Electric et situation financière solide, la dette devant être totalement éliminée.


Les points faibles de la valeur

- Dépendance aux dépenses publiques et aux capacités de financement de ses clients ;

- Manque d’activité en France ;

- Refus, fin janvier 2019, par la Commission de la concurrence européenne d’approuver la fusion avec Siemens ;

- Incertitude sur l’avenir du groupe en discussions avec la Commission pour éliminer ses inquiétudes sur le risque de position dominante.


Comment suivre la valeur

- Exercice décalé, clos le 31 mars ;

- Stratégie fondée sur trois piliers dont les retombées sont attendues pour 2020 : être un acteur multirégional dans le monde, fondé sur la satisfaction de la demande locale avec des coûts locaux / faire évoluer le chiffre d’affaires en portant à 60 % la part de la signalisation, des services et des systèmes / parvenir à une croissance organique d’environ 5 % et à une marge opérationnelle de 7 % / convertir la totalité du résultat net en autofinancement libre à partir de 2020 ;

-Objectif 2019 d’un chiffre d’affaires d’environ 8 Mds€ et d’une marge d’exploitation d’environ 7 % ;

- Evolution du capital, Siemens étant, depuis l'assemblée de juillet 2018, premier actionnaire avec 50,67 % du capital et devant monter à 52 % en 2022.


Biens d'équipement

Le secteur de la machine-outil a bien amélioré ses performances. D'après l'étude annuelle du syndicat des créateurs de solutions industrielles (Symop), les ventes de machines-outils en France ont atteint en 2017 1,6 milliard d'euros, soit une hausse de 12% en valeur et de 5,2% en volumes par rapport à 2016. Cela correspond à la meilleure performance du secteur depuis 2012. L'automobile constitue le premier secteur client.

Avec une stabilisation de ses investissements en 2017, il représente 28,2% des ventes. L'industrie aéronautique est le second secteur client (24,7%) et l'industrie mécanique le troisième (24,1%). Le Symop est très confiant sur l'avenir du secteur des biens d'équipement car il estime que la demande de machines-outils devrait continuer de connaître un fort développement (estimations de +7,4% en 2018 puis +4% en 2019 et 2020).

Le secteur bénéficie de la mise en place d'une mesure de sur-amortissement de 40% sur les investissements des PME dans les technologies d'avenir.

© AOF

  
Répondre
Ribo
20/03/2019 09:28:51
0

20/03/2019 | 08:46 ALSTOM SA : Alstom fournira 41 trains régionaux Coradia Lint à la Bavière, en Allemagne

Un contrat de plus de 150 millions d'euros
Alstom fournira 41 trains régionaux Coradia Lint à la Bavière, en Allemagne

20 mars 2019 - Alstom a signé un contrat qui prévoit la fourniture de 41 trains régionaux Coradia Lint à Transdev en vue d'une exploitation dans la région de Bavière, en Allemagne. Les trains seront exploités par la filiale de Transdev, Bayerische Regiobahn GmbH (BRB), sur les lignes reliant Augsburg à Weilheim, Schongau, Ingolstadt, Eichstätt et Langenneufnach. Le contrat s'élève à plus de 150 millions d'euros.

Les trains, qui seront construits sur le site d'Alstom à Salzgitter en Basse-Saxe, seront livrés d'ici septembre 2022. Grâce à ce nouveau contrat, Alstom pourra célébrer la production et la livraison du 1 000ème train régional Coradia Lint, qui est sans conteste l'autorail le plus prisé d'Europe.

« La commande de Transdev marque une nouvelle étape majeure dans l'histoire de notre train éprouvé et populaire Coradia Lint. Fait symbolique, le 1 000ème Coradia Lint sera exploité par la compagnie de transport qui avait déjà exploité le premier Coradia Lint en novembre 2000. Cette heureuse coïncidence témoigne de la performance passée et actuelle du train et prouve qu'il répond aux attentes de nos clients et de leurs passagers » explique Jörg Nikutta, directeur général d'Alstom en Allemagne et en Autriche.

[...]

http://hugin.info/159145/R/2239087/882475.pdf

  
Répondre
Ribo
08/03/2019 22:32:57
0
(Source Investir Hebdo)

Berenberg estime que le titre est sous-évalué

Le courtier Berenberg considère que le marché sous-estime le titre Alstom au vu du programme de rachats de titres de 1,5 milliard d’euros sur trois ans. L’analyste juge que ce plan devrait produire un rendement annuel de 7 % à 8 %, susceptible de passer à 12 % d’ici à l’exercice 2021, soit le double du niveau de 2018. Berenberg, qui reste acheteur de l’action, voit également le bénéfice par action doubler d’ici à 2025. L’intermédiaire considère aussi qu’une fusion entre Alstom et le canadien Bombardier Transportation pourrait être une alternative intéressante après l’échec de la fusion des activités ferroviaires d’Alstom avec celles de l’allemand Siemens.
  
Répondre

Forum de discussion Alstom

202010110059 682325
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.
Ma liste