bourse investir
OK
Accueil > Apprendre  > Comprendre les marchés

Les dividendes, partie 3 : impact sur l'action

Impact sur l'action

Le paiement du dividende étant une sortie d'argent pour l'entreprise, son versement est immédiatement répercuté sur le cours de l'action du fait de la modification de la valorisation de la société.

Par conséquent il faut abandonner l'idée de s'enrichir rapidement en achetant une action la veille du versement du dividende et en la revendant le lendemain après avoir encaissé le coupon. L'ajustement du cours du titre se fait le jour même, un montant équivalent au dividende net étant instantanément retranché.

Exemple : Soit une action qui cote 200 euros le 15 novembre, elle doit distribuer un dividende de 10 euros, le lendemain. Le 16 novembre, le cours d'ouverture de l'action sera égal à 200-10 = 190 euros, s'ajustant automatiquement en tenant compte du paiement du coupon.

Suivant cette technique, il n'y a pas de traitement inégalitaire entre les actionnaires. Celui qui possédait l'action avant le versement, a toujours 200 euros (une action à 190 euros et un dividende à 10 euros).

De même en cas de vente à découvert, il existe un mécanisme de compensation : le vendeur de l'action à 200 euros verra son compte débité de 10 euros afin de ne pas réaliser une plus-value automatique lors de son passage à 190 euros.

Influence sur les ordres passés

Les ordres de bourse que vous auriez passé sur une valeur et qui seraient valides dans le carnet d'ordres durant la distribution du dividende, tiendrons compte du réajustement de l'action. Vous n'aurez rien à effectuer, votre intermédiaire financier se chargeant automatiquement de cette opération.

Ainsi en reprenant l'exemple précédent, si vous aviez passé un ordre d'achat à 200 euros la veille du détachement du dividende, à l'ouverture de jour suivant votre ordre se serait transformé en ordre d'achat à 190 euros.

Comment toucher le dividende ?

Plusieurs cas peuvent se présenter suivant la date à laquelle vous détenez vos actions. Le cas général est quand même qu'il faut détenir les actions aux moins la veille du détachement de dividende pour y avoir droit. Voici les différents cas de figure :

Cas Que se passe t'il ?
Vous aviez acheté ferme (au comptant) vos actions avant le détachement Vous percevez le dividende.
Vous avez acheté les titres le jour du versement Vous ne touchez rien
Vous avez acheté vos actions en SRD avant le détachement du coupon. Vous percevez le dividende, le versement sera effectif le jour ou vous paierez effectivement les actions.
Vous avez vendu des titres avant le détachement du coupon. Vous ne touchez pas le dividende. Le montant du dividende est prélevé sur votre compte en tant qu'indemnité compensatoire.

Exemple : Imaginons que la société Saint-Gobain détache son dividende le 12 avril. Pour toucher le dividende il faudra avoir acheté le titre avant le 12 avril (la veille suffit). Même si vous revendez le titre dès le 12 avril, le dividende vous sera acquis.

Le versement du dividende interviendra sur votre compte quelques jours plus tard (en théorie 3 jours ouvrables plus tard), c'est ce qu'on appelle le "jour de versement du dividende".

Remarque 1 : le dividende qui vous sera versé sera plus faible que celui annoncé par la société car les impôts vous prélèveront désormais à la source la CSG, CRDS et autres prélèvements sociaux. Cela représente une ponction fiscale de 15,5%. Dans le cadre d'un PEA par contre, ces impôts ne vous seront pas prélevés.

Remarque 2 : même si les produits dérivés ont pour support des actions, en tant que détenteur de ces produits vous ne percevrez pas de dividende. Par contre, la valeur de l'action étant ajustée le jour du versement, une incidence est visible dans leurs cotations.

Ressources utiles

Autour de la thématique des dividendes, nous proposons deux contenus à consulter :

- Le calendrier des versements de dividendes

- Le traitement fiscal des dividendes

dividende et rendement

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin