OK
Accueil > Apprendre  > Compréhension des marchés

Le Service de Règlement Différé (SRD), partie 2 : liquidation et VAD

La vente à découvert

La logique veut que vous achetiez des titres avec l'espoir que le cours va monter pour les revendre ensuite plus cher et engranger votre plus value.

Avec la vente à découvert, le mécanisme est totalement inversé : vous pouvez vendre des titres que vous ne possédez pas avec l'espoir que les cours vont baisser pour les acheter plus tard moins cher, et ainsi vous serez crédité de la différence.

Cette technique qui permet de gagner de l'argent lorsque les marchés sont baissiers est peu utilisée par les investisseurs débutants. Souvent assimilée à de la spéculation pure et taxée d'incivisme par rapport aux entreprises desquelles vous vendez à découvert les actions, elle peut toutefois se révéler un outil très efficace de gestion de portefeuille.

Par ailleurs, une fois la technique assimilée, elle ne sera pas plus risquée que l'achat simple de titres.

Pour une explication complète et détaillée de la vente à découvert, consultez la fiche qui lui est dédiée.

Remarque : une société, bien qu'appartenant au SRD, peut décider unilatéralement que la vente à découvert est interdite sur ses propres actions. C'est actuellement le cas pour 3 valeurs : Lagardère, Michelin et Gecina.

Le mois boursier

Le mois boursier est un peu différent du mois calendaire. Il commence 3 séances de bourse avant la fin du mois précédent pour se finir le jour de la quatrième séance de bourse avant la fin du mois.

Le dernier jour du mois boursier est appelé jour de liquidation. Vous trouverez ici le calendrier de liquidation ainsi que les dates d'ouverture de la bourse de Paris.

La liquidation

Le jour de la liquidation, plusieurs cas peuvent se présenter à vous :

Cas Situations Conclusions
** 1 ** Vous avez acheté des titres, puis vous les avez vendus durant le mois boursier. Votre position est soldée, vous n'avez rien à faire.

** 2 ** Vous avez vendu des titres, puis vous les avez achetés durant le mois boursier. Votre position est soldée, vous n'avez rien à faire.

** 3 ** Vous avez acheté des titres, que vous n'avez pas vendu, deux solutions s'offrent à vous : Vous levez vos titres. C'est à dire, vous achetez ferme vos actions comme dans une opération au comptant.
Vous reportez vos titres. C'est à dire, vous ne voulez ou ne pouvez acheter ferme vos titres. Cela arrive quand le montant de vos engagements est supérieur au montant de vos liquidités.

** 4 ** Vous avez vendu des titres, que vous n'avez pas achetés. Dans ce cas 2 solutions : Si vous ne donnez pas d'ordre à votre organisme financier le jour de la liquidation, celui-ci passera un ordre d'achat au comptant pour acheter les titres et pouvoir les livrer.
Si l'évolution du cours de vos titres n'a pas été celle que vous désiriez, vous pouvez reporter la livraison de vos titres.

Quand vous reportez votre engagement à terme jusqu'à la prochaine liquidation, l'opération se fait moyennant une commission supplémentaire auprès de votre broker et le taux d'intérêt du SRD continue à courir également.

Du point de vue financier, que se passe-t-il si l'on reporte des titres ? Les comptes sont faits à la fin du mois boursier, mais en date de valeur sur votre compte à la fin du mois civil.

Exemple: nous allons considérer que nous avons acheté durant le mois boursier 200 titres à 15 euros, l'évolution des actions est défavorable (le cours est de 12 euros) mais vous ne voulez pas les vendre. De plus vous ne disposez pas des liquidités pour les acheter ferme. Vous allez donc reporter votre position.

Le cours de compensation (cours de clôture du jour de la liquidation) ou cours de liquidation est de 12 euros, celui-ci est calculé par Euronext.

Vous devez donc payer la moins value réalisée à cette date, soit (15 euros-12 euros)*200=600 euros.

Comme vous avez reporté vos titres, votre compte espèces est débité de la moins value et tout se passe comme si désormais vous aviez des titres acquis à 12 euros (cours de compensation).

Par conséquent, si vous les revendez à 18 euros, la plus value qui vous sera créditée sera de (18-12)*200 = 1 200 euros.

Le bilan de l'opération (frais des intermédiaires mis à part) est une perte de 600 et un gain de 1 200 euros soit un gain de 600 euros. Tout se passe comme si vous aviez acheté les titres à 15 et revendus à 18 euros, le report étant juste une situation intermédiaire.

Pour plus de détails sur la technique du report, nous vous invitons à consulter la leçon qui est dédiée à ce sujet.

le fonctionnement du SRD

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email