bourse investir
OK

L'Alligator de Bill Williams

L'indicateur "Alligator" a été développé par le très prolifique auteur américain Bill Williams. Il l'a présenté pour la première fois en 1998 dans un ouvrage.

L'Alligator est à classer dans la catégorie des indicateurs de tendance, son but est d'identifier les phases de marché les plus directives. Pour l'auteur il est intéressant de déceler ces phases pendant lesquelles le marché est directif car c'est dans ces moments là que l'on peut faire les plus gros gains. Cependant, il estime que le marché évolue en tendance que 15 à 30% du temps, le reste il est hésitant, alternant hausses et baisses dans ce que l'on appelle fréquemment un "trading range".

Calcul

L'indicateur comporte 3 courbes distinctes, qui se présentent comme des moyennes mobiles et se superposent donc sur le graphique des cours. Chacune à un nom imagé, "Jaw" (mâchoires), "Teeth" (dents) et "Lips" (lèvres). Elles sont calculées de la façon suivante :

Jaw est une moyenne mobile lissée, calculée sur 13 périodes et décalée de 8 périodes en avant.

Teeth est une moyenne mobile lissée, calculée sur 8 périodes et décalée de 5 périodes en avant.

Lips est une moyenne mobile lissée, calculée sur 5 périodes et décalée de 3 périodes en avant.

Remarques : Pour le calcul des moyennes mobiles lissées on n'utilise pas le cours de clôture mais le "median price" qui est égal à : (plus haut + plus bas) / 2. Enfin, les périodes utilisées (13, 8 et 5) proviennent des nombres de Fibonacci.

Utilisation

Les 3 courbes, Jaw, Teeth et Lips montrent les interactions entre différentes périodes de temps. On utilisera donc l'évolution des courbes les unes par rapport aux autres pour évaluer dans quel état se trouve le marché.

Le graphique ci-dessous représente l'action Arcelor-Mittal en évolution sur un an avec l'indicateur Alligator et ses paramètres standard.

alligator

Dans la théorie de Bill Williams, les différentes phases sont assez imagées. Il considère que quand il y a une absence de tendance, l'Alligator est endormi, les différentes courbes de l'indicateur sont donc emmêlées et n'évoluent pas dans le même sens.

Cependant, la bête ne va pas tarder à se réveiller pour se nourrir, lançant ainsi une tendance ferme. Dans ce cas, le signal est donné par le passage des courbes "Lips" et "Teeth" au-dessus de "Jaw" avec une inflexion haussière qui annonce la tendance à venir. Le mouvement se fait alors bien plus directif et les 3 courbes évoluent en parallèle à la montée. Pour Bill Williams c'est la phase pendant laquelle l'Alligator mange, bouche ouverte.

Cette phase se termine quand "l'Alligator est repu". On observe alors la courbe verte (Lips) qui passe sous la rouge (Teeth), puis l'établissement d'une phase d'endormissement de la bête jusqu'à la prochaine tendance.

Au final, c'est vraiment quand les 3 courbes sont parallèles et évoluent dans le même sens que l'indicateur est le plus utile, nous confirmant le mouvement de fond en cours.

Bilan

Si cet indicateur original et imagé, proposé par Bill Williams, est intéressant pour confirmer qu'une tendance établie est en cours en offrant une représentation visuelle facile, il s'avère moins efficace dans les phases de "trading range". En effet, dans le cas où le marché fait du surplace et oscille dans des marges étroites il est un peu en difficulté, comme nombre d'indicateurs construit sur ce modèle. Il faudra donc idéalement l'associer à d'autres pour en tirer la quintessence.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin